Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

série tv julie lescaut

  • L’EVENEMENT DE L’ETE 2014 A VANVES : LA PIETONNISATION DE LA PLACE DE LA REPUBLIQUE

    C’est l’événement de ce week-end et de cet été 2014 à Vanves : La piétonnisation de la Place de la République tous les week-end du Vendredi 17h au Dimanche 23h  jusqu'au Dimanche 28 septembre 2014. « Il s'agit là d'une première phase de test afin d'évoluer à l'avenir, et si l'évaluation est concluante, vers un espace entièrement piétonnisé » selon la municipalité qui tente grâce à cette initiative de revaloriser ce cœur de ville avec les commerçants, les riverains et le concours des services publics (GPSO, RATP, Police nationale, Sapeurs pompiers)

    Cette place est toute jeune dans la vie de la commune dont l’histoire remonte jusqu’au Moyen Age. Elle n’a été ouverte qu’en 1880, le conseil municipal ayant demandé en 1873 la création d’une voie de 15 m devant l’église (actuelle rue de la République) pour permettre à un tramway de circuler. Elle devait être baptisée du nom d’Hunebelle en l’honneur de l’ingénieur-maire de Clamart qui avait établi les devis et était appelée familièrement rue Tortillard. Suite à une pétition des habitants et sur instruction du Maire Jullien, la municipalité a acheté les terrains face à l’église pour ouvrir cette place de la République dénommée alors « Dupont ». Mais elle a dû régler le problème posé par un affreux puisard, véritable danger pour la santé et source d’épidémies en aménageant un égoût. Elle a fait installer une pissotière en 1880 prés de l’église, 4 bancs avec une seconde vespasienne en 1882, et un gymnase pour les sapeurs pompiers. Cette place a accueillit un « marché au comestible » qui était alors installé place du VAL (De Lattre deTassigny), et la fête de Saint Remy qui était la fête du village, avec des forains et des manéges. Elle s’est agrandie en 1894 et 1896 grâce à l’expropriation d’immeubles et la création de la rue Kléber dans laquelle s’est installé le premier commissaria de Vanves

    Elle a vraiment commencé à acquérir sa physionomie actuelle grâce à de nombreux petits immeubles construit, notamment par les fréres Marme ( l’immeuble avec la pharmacie de l’église en 1937), à l’emplacement de vieux hôtels dans le passage de l’église immortalisés par Atget, et surtout de ses vieilles maisons décrépies, enfumées, pittoresques qui appartenaient aux blanchisseurs qui ont disparus à cette époque… « au profit de constructions propres, confortables, souvent élégantes. Les rues s’élargissaient, se rectifiaient, se nivelaient » constatait Hyppolite Chailley, l’un des historiens de Vanves. Elle n’a pas bougée jusqu’aux années 1990 où sa rénovation est redevenue d’actualité avec le projet de ZAC Saint Remy qui a mis le feu aux poudres. Elle n’a pas vu le jour grâce à une forte opposition des riverains qui avaient créé des associations de défense, et la crise immobilière. La Municipalité a préférée laisser faire le marché, avec de nouvelles constructions (immeuble BICS retardées par des fouilles archéologiques pendant un an sous le mandat de Guy Janvier, puis le Hameau de Saint Remy derrière l’es-presbytére  dénommé la « maison du vicaire » sous le mandat de Bernard Gauducheau) avec l’élargissement du passage des écoles, puis un autre immeuble en face, à l’emplacement de DEF Incendie (où s’était installé un faux commissariat pour les besoins de la série TV Julie Lescaut) au pied duquel s’est installé Bio C Bon, en  suscitant des aides (au FISAC) dans les années 2000 pour aider les commerçants à rénover leurs boutiques, et en lançant une OPAH  (Opération programmée  d’amélioration du patrimoine) à l’automne 2007 pour réhabiliter l’habitat ancien….

    Mais le réaménagement de cette place a été lancé voilà dix ans grâce une étude d’un Bureau d’Etudes qui fit l’objet de deux réunions d’informations et de concertations le 17 Mai et le 15 Juin 2004 suivi d’ateliers promenades durant l’été 2004 pour aboutir à cette place de la République actuelle  dont le projet a été présenté le 12 Mai 2005, et les travaux réalisées entre entre l’été 2006 et l’hiver 2007. La piétonnisation de cette place craint par certains, demandés par d’autres, est une nouvelle étape de son histoire, même si elle n’est que partielle durant cet été 2014. Mais c’est une façon de marquer l’anniversaire du début de sa reconquête par les vanvéens, mais aussi par de nouveaux commerces avec les ouvertures simultanément du Tout Va Mieux, de la Girafe, de Bio C Bon etc…

  • VANVES EN 2012 : ET SI L’ON REMONTAIT LE TEMPS

    Comme chaque nouvel an, le blog Vanves Au Quotidien remonte le temps pour rappeler quelques événements, créations inaugurations  qui ont marqué la ville voilà 10, 20, 30, 40 ans…

     

    Voilà 10 ans, Bernard Gauducheau présentait ses premiers vœux en 2002 avec un slogan  « Servir », 9 mois après être arrivé à la tête de la Mairie. Il  indiquait déjà que 2002 serait difficile au niveau de la gestion de la ville à cause du départ de SFR amorcée en 1999 qui a entrainé une baisse de 30% de la taxe professionnelle (16 à 18 M€). Il expliquait alors que la seule façon pour Vanves de s’en tirer, était  de jouer la carte de l’intercommunalité qui se mettait en place avec Arc de Seine créée le 1er Janvier 2003. Le projet définitif du marché était présenté aux vanvéens. Le bureau de poste du Plateau était inauguré, ainsi que la nouvelle place de l’Insurrection le 4 Octobre 2002 en présence de Charles Pasqua.  Lucile Schmid se présentait pour la première fois aux élections législatuves avec Thomas Puijalon  d’Issy les Moulineaux commme suppléant sous les couleurs socialistes, avec pour directeur de campagne, Fabian Estellano. Et le bus au colza du candidat François Bayrou s’arrêtait à Vanves le 5 avril 2002

     

    1992 était aussi une année électorale avec les cantonales et les régionales à laquelle s’était présenté Didier Morin, alors maire de Vanves, sur la liste RPR conduite par Michel Giraud qui était venu jusqu’à la Mairie de Vanves pour s’assurer de son soutien lors de l’élection du président du Conseil Régional d’Ile de France.  La ville de Vanves avait lancée le 12 Mars 1992 avec le Logement Français le label Senior Habitat afin d’assurer le maintien à domicile des personnes âgées. Ce qui l’avait amené à commencer à créer un véritable pîole gérontologique pour coordonner et gérer toute une série de prestations en lien avec Corentin Celton. La résidence Arpage pour personne âgées construite sur une partie des terrains de l’Institut Lannelongue, ouvrait ses portes le 16 Mai 1992.

    Le Pavillon des Sports avec les sections Tennis et Boules Lyonnaise était inauguré le 20 Avril 1992  avec sa salle de réunion qui devrait bientôt être baptisé du nom de Marcel Dambron, ex-maire adjoint d’André Roche et de Gérard Orillard qui a été un stadiste forcené. C’était une  préfiguration de l’inauguration le 17 Octobre 1992 des travaux du PMS A.Roche qui lui ont donné son aspect actuel mais sans les tennis couverts et le terrain de football synthétique aménagés par la suite.

    Le premier épisode de la série Julie Lescaut avec Véronique Genest était tourné à Vanves durant l’été 1992 puisque la société de production s’était installé dans les locaux de DEF Incendie,  à l’emplacement de l’immeuble en construction place de la République,  qui servaient de décor pour le commissariat. Beaucoup de vanvéens avaient joué les figurants dans les premiers épisodes que diffusent actuellement TV Breizth. Enfin le projet de la  ZAC Saint Remy était abandonnée à la fin 1992

     

    Enfin en 2012, la piscine municipale a 40 ans, inaugurée en novembre 1971, par Jacques Baumel alors président du Conseil Général des Hauts de Seine avec André Roche,  la Navette Municipale a 30 ans car elle faisait son premier circuit le 25 Janvier 1982 à 14H. L’Hôtel Mercure ouvrait ses portes le 23 Avril 1982 alors que 30 ans après, il a complétement réaménagé son bar et sa brasserie. L’architecte Martinet avait conçu cet hôtel de 395 chambres répartis sur 8 étages formant un énorme quadrilatére renfermanr un vaste atrium, le premier en France alors, sur lequel donne un tiers des chambres. « A chaque fois qu’un client arrivait pour la première fois, il levait la tête automatiquemet étonné par ce vaste espace intérieur » avait remarqué l’un de ses premiiers directeurs.

    Le théâtre Le Vanves était inauguré  le 22 Octobre 1982. L’importante réhabilitation du lycée Michelet qui lui a donné son aspect actuel avec la nouvelle entrée et ses deux pyramides, était lancée voilà 30 ans alors que Pierre Bousquet venait d’arriver comme proviseur. L’amicale des Pieds Noirs était créée au printemps 1982 par Rolande Rivail. Vanves Infos devenait mensuel voilà 30 ans. Enfin, le carrefour de l’Insurrection était réaménagé une première fois en 1982.