Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

SECURITE

  • VANVES CLASSEE PARMI LES COMMUNES QUALIFIEES «HAVRE DE PAIX» ?

    Un Conseil Local de la Sécurité et de la Prévention de la Délinquance s’est tenu la semaine dernière à l’hôtel de ville de Vanves durant lequel Bernard Gauducheau a tenu des propos étonnant en félicitant l’ensemble des services pour le travail accompli qui a réussi à placer la ville parmi les 400 communes françaises qualifiées de « havre de paix ». «  Ce résultat est un travail de terrain et de fond mené depuis de longues années par les services municipaux, la police municipale, la police nationale, les ministères de la Justice et de l’Education nationale ainsi que tous les acteurs aujourd’hui rassemblés». Ce qui suscité sur les réseaux sociaux, cette réaction d’une habitante du Plateau, partagé par de nombreux vanvéens  : «Ils n'ont pas dû venir voir côté plateau car depuis 3 semaines, je ne qualifierais pas comme un «havre de paix»

    Les représentants de l’Etat qui participent au CLSPD des communes des Hauts de Seine sont plus nuancés, comme le préfet Hottiaux, sachant que les situations varient d’une commune à l’autre, rappelant que la stratégie territoriale de prévention de la délinquance, relancée en 2021, associe la préfecture, la justice, l’Education nationale, le département, les collectivités et les associations, et se décline au sein des CLSPD de chaque commune. Ils ont indiqué qu’elle concerne plusieurs actions au niveau du département, et boen sûr des communes, notamment dans deux domaines  :

    Tout d’abor, la lutte contre les stupéfiants – et il y a du trafic à Vanves  : «L’action sans relâche menée par les forces de l’ordre depuis plus de 2 ans a permis de démanteler 35 points de deal dans le département dans le cadre des instructions ministérielles (passés de 93 à 58, soit une baisse de 37%). Cette action menée dans la durée vise à éradiquer l’ensemble des points du deal du département. Les contrôles ont notamment été démultipliés depuis plusieurs mois pour entraver les livraisons de stupéfiants à domicile» expliquent-il en indiquant que pour l’année 2022,  3 860 amendes ont été infligées par les forces de l’ordre dans le département, ce qui représente une augmentation de 27 % par rapport aux dix premiers mois de 2021.

    Ensuite, une action spécifique est conduite pour lutter contre les cambriolages qui ont touchés notre commune  : Parmi ces dernières, l’augmentation du nombre de cambriolages, dont le nombre enregistré reste cependant inférieur à son niveau d’avant le premier confinement. «Suite à une hausse du phénomène depuis le début d’année, les forces de l’ordre se sont mobilisées par une très forte présence sur le terrain ciblant les heures et les typologies de lieux à risque,  via en outre les opérations tranquillité vacances et par le recours systématique à la police technique et scientifique» indiquent ils en insistant sur « la coopération avec les polices municipales qui a là encore été essentielle dans cette stratégie de prévention ».

    De son côté, le maire a indiqué  que durant l'année 2022, un diagnostic local de sécurité a été dressé et une nouvelle stratégie territoriale de prévention de la délinquance a été élaboré : « Cette stratégie a pour but d’approfondir et de développer des dispositifs de prévention existant, mais aussi la mise en place de nouvelles actions en lien étroit avec nos partenaires territoriaux. De plus, nous mettons l'accent sur la prévention et la médiation grâce à une équipes d'éducateurs de rue ainsi qu'un dispositif estival de médiation. Enfin, des actions de prévention de la délinquance sont également menées par les services municipaux auprès des établissements scolaires et des structures municipales afin de mieux sensibiliser »

  • LA SECURITE AU CŒUR DES PREOCCUPATIONS DES HABITANTS DU PLATEAU

    La sécurité est un sujet récurrent sur le Plateau de Vanves, c’est pourquoi, elle était l’un des deux thémes de la réunion  publique de quartier, jeudi dernier, des riverains et des membres du Conseil de Quartier ayant souhaité aborder cette question. Ce fut le cas, en présence de la nouvelle commissaire de police : « C’est un sujet central ! On entend beaucoup de choses. Vanves est une ville sûre. 78% des vanvéens se sentent en sécurité, 65% estiment que la sécurité est satisfaisante selon une enquête récente. Vanves fait partie des villes les plus sûres de France pour le Figaro. Cela ne veut pas dire qu’il ne se passe rien. On constate des actes isolés. Et que l’on ne doit pas travailler avec la police nationale et la police municipale » a expliqué Kervin Coster adjoint au maire chargé de la sécurité en reconnaissant que « la spécificité du Plateau ne joue pas en notre faveur. IL y a eu des tirs de mortiers impressionnants cet été comme dans d’autres communes. Mais ce sont plutôt des troubles de la tranquillité, les tapages nocturnes qui gênent les vanvéens, et notamment aux places des Provinces, du 19 Mars, du 8 Mai…. La ville reçu 48 plaintes pour un quartier de 18 000 habitants » a-t-il poursuivi

    Occasion de rappeler que des éducateurs spécialisés vont à la rencontre de ses jeunes pour les dissuader de certains comportements. « Cet été, plusieurs jeunes ont été repérés place des Provinces, et rencontrés pour s’engager à respecter la tranquillité du quartier. La présence des médiateurs a été renforcé sur le plateau à chaque fois. Ils ont effectué 1700 interventions en 6 mois, apportant un soutien réel aux jeunes, et en réussissant à résoudre des problèmes » a-t-il indiqué en rappelant que la ville a développé une trentaine de caméras de vidéoprotection dont la moitié sue le Plateau. «3 nouvelles seront installées en 2022/2023 dont une place des Provinces qui sera réorganisée pour empêcher les scooters » a-t-il annoncé ainsi qu’une extension des médiateurs, une réorganisation de la présence de la police municipale, une mise en œuvre des rappels à l’ordre…

    De nombreuses questions ont touché aux deux roues bruyants – des contrôles ont été effectués régulièrement avec verbalisation renforcée des entorses au code de la route - l’obsolescence des constructions du Plateau qui provoque des nuisances sonores… et les tirs de mortiers «qui ne sont pas du tapage nocturne ! » - « On intervient rapidement. On a fait intervenir la BAC 92 (en civil ce qui n’a peut être pas été perçu par les habitants concernés), puis des équipes en tenues,  ce qui  a permis de réduire ce problème» a précisé la commissaire de police qui a assuré « qu’on ne prend pas à la légére de tels faits »   -  la police municipale pour savoir si ces effectifs (7 dont 5 sur le terrain ) vont être renforcé, l’excés de vitesse des bus 58 rue J.Jaurés notamment et la placedes Provinces pour empêcher la circulation des deux roues....

    «Nous avons décidé de mener des opérations de visibilité en étant plus présent sur le terrain » a annoncée la commissaire de police.    

  • FEUX ET TIRS DE MORTIERSSUR LE PLATEAU DE VANVES : LA MAIRE REAGIT ET CONSULTE LES VANVEENS SUR LEUR SECURITE ET LEUR TRANQUILITE

    «Alertée par certains riverains, photos et vidéos à l’appui » notamment grâce à l’association Agir Pour le Plateau dont il critique très sévéremment l’action, suite aux feux d’artifice et tirs de mortiers sauvages qui ont agrémenté  le week-end de l’Ascension sur le Plateau, suscitant l’exaspération et l’agacement notamment des habitants de la place des Provinces, le maire de Vanves a réagit, en annonçant sur son site Facebook, avoir saisi la commissaire de police de Vanves et les forces de police nationale pour faire cesser ces nuisances qui n’en sont pas moins dangereuses, et contacté les services du préfet des Hauts de Seine, pour signaler ces faits récurrents. « Il m’a été répondu que cette affaire était prise avec sérieux mais je reste cependant dans l’attente d’une réponse concrète dont le but est de mettre fin à ces agissements, également identifiés dans des communes voisines des Hauts-de-Seine » indique-t-il en annonçant une réunion avec les autorités de police, hier, pour faire le point et connaître le plan de lutte contre ces nuisances, élaboré par la police nationale.

    Bernard Gauducheau a indiqué que la ville a pris un arrêté le lundi 31 mai pour interdire l’usage des artifices jusqu’au vendredi 30 septembre 2022. « Les forces de police pourront s’appuyer sur cette base légale pour agir spécifiquement contre ce phénomène. Par ailleurs, notre équipe de médiateurs a été sensibilisée pour mener à bien sa mission de prévention et notre système de vidéosurveillance est exploité activement pour mettre à disposition toutes les images nécessaires demandées par la police nationale» annonce-t-il.

    Il est intéressant de noter, dans le même temps, la mairie vient de lancer une nouvelle consultation  sur la tranquillité publique dans notre ville : « Soucieuse de maintenir un haut niveau de sécurité et de tranquillité publique pour ses habitants, la Municipalité a souhaité renouveler sa stratégie de prévention et de sécurité pour les cinq prochaines années ». Il est temps. Les vanvéens ont jusqu’au 30 juin pour répondre à ce questionnaire