Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

plateau de vanves

  • VANVES ET SON PLATEAU DANS LE CREUX DE L’OREILLE

    HOMMAGE A LA SDF DU PASSAGE DES REFLETS

    Beaucoup de Vanvéens ont réagi à la fin de la semaine dernière, à la disparition de Monique, une SDF de 68 ans qui s’installait très souvent dans le passage des Reflets, tant les habitués qui ont installé spontanément un autel  pour lui rendre hommage que le maire, le député de Vanves, l’association Agir pour le Plateau par un tweet de Claudine Charfe « Une bien triste nouvelle. Une dame douce, humble, qui semblait toujours à l'écoute de ses compagnons d'infortune. Assise sur son carton sans jamais rien demander. 17 ans que nous la croisions tous. Il y aura comme un vide. Qu'elle trouve la paix et la sérénité » réagissait Emmanuel Delmas, l’un de ses passagers des Reflets, sommelier de métier. Un article du Parisie, vendredi dernier faisait état de cette émotion

    LE PASSAGE DES REFLETS SUSCITE CRAINTES ET MECONTENTEMENTS

    Autant du côté Malakoff, l’accés du passage des reflets est verdoyant avec sa coulée verte et sa piste cyclable, autant du côté de Vanves, même si le square de l’îlot du métro est verdoyant, son accés est vraiment un sujet de préoccupation avec ses petits pavés glissant, comme devant l’église Saint Remy. A tel point que la municipalité envisagerait d'installer une main courante centrale afin de sécuriser la descente de personnes âgées ou à mobilité réduite en cas de risque de glissade (neige, pluie, feuilles, ...). Il parait que les avis divergent, certains préférant une main courante sur les côtés pour éviter d’entraver le trafic piétonnier assez important. Mais la propreté du sol du passage des Reflets qui laisse pour le moins à désirer, fait l’unanimité de ses utilisateurs : il serait bon que le service de nettoiement augmente le nombre de ses interventions. Ainsi que l’ouverture permanente de ce passage, notamment la nuit, car beaucoup circulent entre Vanves et Malakoff, pas uniquement pour prendre le métro, mais aussi le Noctilien dont l’arrêt se trouve côté Malajoff. Un service de bus de nuit de la RATP qui circulent lorsque le métro s’est arrêté, entre 1H et 5H30 du matin

    PLUS DE PALETTES A CARREFOUR MARKET ?  

    L’action de l’association Agir sur le Plateau ainsi que les réactions sur les réseaux sociaux et de quelques membres du Conseil de Quartier ont produit des effets : les habitués de Carrefour Market ont constaté ce week-end que les allées de ce supermarché était vide de toute palette et tout carton qui entravaient la circulation des clients et leur accès aux rayons. Des écriteaux indiquaient même pourquoi certains produits manquaient ou les raisons d’un dysfonctionnement dans certains rayons. A la satisfaction des habitués qui ont réagis sur les réseaux sociaux en se félicitant d’avoir été écouté par son directeur

  • LE MARCHE IMMOBILIER DE VANVES DANS L’ANCIEN : DES RECORDS AUTOUR DU LYCEE

    Il est intéressant de noter que le secteur sud-ouest de la ville, où se trouve le triangle d’or du Clos Montholon, proche de Clamart avec la future station du Grand Paris Express, et loin des commerces et des transports, n’intéresse pas, pour l’instant, de possibles acquéreurs en dehors des promoteurs qui font monter la pression, comme l’ont noté les professionnels de l’immobilier lors des dernières enquêtes menées par les magazines dans leur spécial immobilier. «Nos acheteurs sont des Parisiens qui ont l'habitude d'avoir une station de métro et des boutiques au pied de leur immeuble, préférent plutôt les quartiers du Plateau, du lycée, du centre Ancien» expliquaient ils concernant Vanves. Occasion de faire le point sur le marché de l’ancien aujourd’hui, et du neuf demain  

    «Jouxtant le XVéme arrondissement, Vanves est une ville discréte, niché entre les communes d’Issy et Malakoff. Moins populaire que cette dernière, elle accueille un grand nombre de parisiens et d’issisois ( ?) en quête de prix plus abordable que dans leur ville respective ou d’une pièce supplémentaire pour le même montant »lisait on dans ces magazines  qui relevaient deux phénoménes : un prix moyen au mètre carré dans l'ancien qui dépasse à peine les 6.000€ (selon MeilleursAgents.com), mais bat des records dans les rues qui longe le lycée Michelet  (6800 €/le m2 en moyenne) : une maison de 130 m2, rue Jullien ² a été vendue au prix de 1,5M€,  un 5-piéces rue V.Hugo l’a été à 888 000 €.

    Vanves fait partie des marchés immobiliers porteurs de la petite couronne. «En l'espace d'un an, les prix de la commune ont flambés de 5,5%, un point de plus que la moyenne des Hauts-de-Seine. L'une des raisons : l'existence de grandes surfaces et de maisons de ville, des atouts plutôt rares en banlieue proche. A Vanves, les appartements à partir du T3 sont très prisés par les familles, qui recherchent une résidence principale » expliquait on chez l’agence Laforêt. Dans les autres quartiers prisés, l’Express relevait un 2 piéces lumineux d’une surface de 48m2, en bon état dans un immeuble des années 50 Sur le Plateau, avec ascenseur, mais sans cave, vendu à 301 000 € (6270 €/Le m2). Dans un immeuble des années 30 rue J.BLeuzen, un 3 pîèces de caractére d’une surface de 67 m2 s’est vendu à 395 000 € (5895 € le m2)

     

    A SUIVRE

  • INAUGURATION D’UNE STATUE DE SAINT FRANCOIS A VANVES LE JOUR DE SA FETE

    A l’occasion de la fête de Saint François, la paroisse Saint François d’Assise de Vaves inaugure une statue de ce saint choisi parmi plusieurs projets voilà un an, à l’occasion de la Saint François 2016. Elle sera bénie par Mgr Aupetit, Evêque du diocése des Hauts de Seine (sur la photo derrière l'Autel avec le pére curé Auville à SAint François)  après la messe prévue à 19H

    «La première motivation qui est la nôtre est de manifester à l’extérieur ce qui se vit à l’intérieur de l’église. Le carrefour des rues Gambetta et Sadi-Carnot est un lieu de passage : école, collège, centre commercial, métro… Il s’agit bien là d’un projet missionnaire et prophétique ! Saint François est un saint universel. Sa figure est parlante. Il est beaucoup vénéré par le plus grand nombre. Saint François a été le chantre de la création, y compris de la création artistique. De plus, il est de tradition, dans l’Église, de passer des commandes à des artistes qui, de leur talent et de leurs mains, font naître et renaître le message du Créateur » explique le pére Bertrand Auville, curé des paroisses de Vanves