Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

plateau de vanves

  • CAFE RENCONTRES BRULANT AU SOLEIL LEVANT SUR LE PLATEAU DE VANVES POUR GABRIEL ATTAL

    Gabriel Attal était jeudi dernier à Vanves, sur le Plateau « qu’il habite depuis 10 ans » a-t-il souligné, pour un café-Rencontres au Soleil Levant, dans une ambiance un peu plus chaude qu’à la Villa, voilà plus de quinze jours, ou dans les autres qui se sont tenus à Issy les Moulineaux. «Si je me suis présenté dans cette circonscription, voilà cinq ans, c’est parce que j’habite à Vanves  et j’y suis élu. J’ai fait le choix de me représenter ici, car je dois aux électeurs de continuer à les représenter. Je continuerai à être le ministre de Vanves » s’est il présenté au côté de Claire Guichard sa suppléante, maire adjointe d‘Issy les Moulineaux.

     Il a été beaucoup question de l’actualité vanvéenne en dehors de quelques questions sur la santé qui a donné lieu à des échanges assez vifs ; notamment avec une «antivax» assez virulente qu’il a rembarré «Vous colportez des théses complotistes » alors que fusaient de la terrasse extérieur « bandit » « escroc », son officier de sécurité se rapprochant derrière lui pour au cas où

    Tout d’abord la fermeture d’une classe à l’école Gambette maternelle contre lqauelle les parents d’éléves ont manifesté le matin où il était présent. S’il annoncé qu’il était intervenu auprés des autorités académiques pour l’éviter, comme l’a indiqué le blog, il n’en a pas moins expliqué que  « la baisse démographique, aménent celles-ci à prendre de telles décisions : Les Hauts de Seine ont perdu 10 000 éléves en primaire à la Rentrée 2021, 200 en moins à Vanves et 450 en moins à Issy les Moulineaux, alors que l’Education a décidé de maintenir l’encadrement en recrutant 200 professeurs d’écoles dans les Hauts de Seine ». IL est en contact avec ses autorités académiques pour éviter la fermeture d’une classe à Max Fourestier  « qui a la particularité d’avoir une mixité importante parmi ses éléves » a-t-il fait remarquer

    Ensuite sur les constructions sur lesquelles il a répondu à de nombreuses questions de vanvéens se plaignant de voir des pavillons disparaître au profit d’immeubles sans en profiter pour élargir les trottoirs : «Personne n’est contre les constructions ! Par contre, la question c’est comment construit on ? La réponse dépend de la ville ! ». Tout en faisant remarquer qu’il était présent sur une liste aux dernières élections municipales qui disait « stop à la bétonisation ». On a porté le débat sur le plan municipal. Le maire sortant a été élu ! » a-t-il fait remarqué tout simplement.  Histoire, mais cela il ne l’a pas dit, de renvoyer les vanvéens qui s’en plaignent aujourd’hui à leurs responsabilités lorsqu’ils ont mis un bulletin de vote dans l’urne.

    Enfin sur les tirs de mortiers, les feux d’artifices qui ont été tiré sur la Plateau le week-end de l’Ascension, mais aussi continué, cette semaine, et notoirement, le soir de ce café-rencontre, et qu’il a entendu de chez lui : « c’est inacceptable ! Des personnes âgées m’ont interpellées. J’ai demandé au commissariat de passer plus souvent et plus régulièrement en faisant preuve de fermeté » a-t-il indiqué en saluant les travail des médiateurs mis en place par la ville : «Qui mieux qu’eux,  peuvent aller voir les jeunes. La ville de Vanves a conscience du problème ! » 

    A La fin de la réunion, Gabriel Attal a passé un long moment à des échanges plus personnels avec des vanvéens présents, se prêtant volontiers à des selfies, même avec ceux qui n’étaient pas favorables. Mais c’est son style comme en témoignait un journaliste de Libé qui l’avait accompagné à Issy, le jour de la fête des voisins,  qui racontait : «A un enfant qui lui dit «Bonjour monsieur le ministre», il rectifie : «Gabriel, ici c’est Gabriel.». En repartant, il confiait qu’il s’envolait dés ce soir pour Luxembourg, où le lendemain il présidait un conseil des ministres des télécommunications, puisque la France préside l’UE jusqu’au 1er Juillet, et que le Ministre des Comptes publics devait remplacer un ministre des télécommunications qui n’a pas encore été nommé et le sera après les législatives 

  • FEUX ET TIRS DE MORTIERSSUR LE PLATEAU DE VANVES : LA MAIRE REAGIT ET CONSULTE LES VANVEENS SUR LEUR SECURITE ET LEUR TRANQUILITE

    «Alertée par certains riverains, photos et vidéos à l’appui » notamment grâce à l’association Agir Pour le Plateau dont il critique très sévéremment l’action, suite aux feux d’artifice et tirs de mortiers sauvages qui ont agrémenté  le week-end de l’Ascension sur le Plateau, suscitant l’exaspération et l’agacement notamment des habitants de la place des Provinces, le maire de Vanves a réagit, en annonçant sur son site Facebook, avoir saisi la commissaire de police de Vanves et les forces de police nationale pour faire cesser ces nuisances qui n’en sont pas moins dangereuses, et contacté les services du préfet des Hauts de Seine, pour signaler ces faits récurrents. « Il m’a été répondu que cette affaire était prise avec sérieux mais je reste cependant dans l’attente d’une réponse concrète dont le but est de mettre fin à ces agissements, également identifiés dans des communes voisines des Hauts-de-Seine » indique-t-il en annonçant une réunion avec les autorités de police, hier, pour faire le point et connaître le plan de lutte contre ces nuisances, élaboré par la police nationale.

    Bernard Gauducheau a indiqué que la ville a pris un arrêté le lundi 31 mai pour interdire l’usage des artifices jusqu’au vendredi 30 septembre 2022. « Les forces de police pourront s’appuyer sur cette base légale pour agir spécifiquement contre ce phénomène. Par ailleurs, notre équipe de médiateurs a été sensibilisée pour mener à bien sa mission de prévention et notre système de vidéosurveillance est exploité activement pour mettre à disposition toutes les images nécessaires demandées par la police nationale» annonce-t-il.

    Il est intéressant de noter, dans le même temps, la mairie vient de lancer une nouvelle consultation  sur la tranquillité publique dans notre ville : « Soucieuse de maintenir un haut niveau de sécurité et de tranquillité publique pour ses habitants, la Municipalité a souhaité renouveler sa stratégie de prévention et de sécurité pour les cinq prochaines années ». Il est temps. Les vanvéens ont jusqu’au 30 juin pour répondre à ce questionnaire

  • 60e ANNIVERSAIRE DES ACCORDS D’EVIAN A VANVES

    La ville de Vanves a célébré comme chaque année le 19 Mars, le 60e anniversaire du cessez-le-feu de la guerre d’Algérie au lendemain des accords d’evian signé le 18 Mars 1962, avec la FNACA au carrefoir du 19 Mars sur le Plateau. Occasion de rendre hommage à la mémoire des Victimes civiles et militaires de la Guerre d'Algérie et des Combats en Tunisie et au Maroc. «En ce jour, nous honorons la bravoure et le sacrifice des appelés, maintenus et rappelés du contingent, ceux qu’on a appelé la « 3e génération du feu. Nous honorons aussi la bravoure et le sacrifice des militaires de carrière, soldats de confession musulmane et des harkis qui ont servi lors du conflit. Nous nous recueillons en mémoire des civils de toutes origines, de toutes confessions, victimes d’exactions, de représailles, déracinés de leur terre natale et désemparés à leur arrivée en métropole» a déclaré Bernard Gauducheau maire  de Vanves après la lecture du long message de la secrétaire d’Etau aux anciens combattants, de l’intervention de Pal Hajder, président de la FNACA Vanves (sur la photio)  en présence de la député Florence Provendier. 

    «Le devoir de mémoire est aussi un devoir de témoignage et de vérité. Dans un monde marqué par la profusion des discours d’intolérance et la désinformation, le rôle des historiens et des associations d’anciens combattants est précisément de faire pièce à toutes les manipulations. La participation des anciens Combattants est un témoignage vivant des horreurs de la Guerre et l’occasion d’un vibrant plaidoyer pour la Paix. Cette commémoration contribue à faire vivre cette solidarité, à apaiser et jeter des ponts par-delà les rives de la Méditerranée » a-t-il ajouté