Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

plateau de vanves

  • PLATEAU DE VANVES : SECURITE ET PREVENTION AU MENU DES ECHANGES

    La seconde réunion publique de quartier lundi dernier à l’école Marceau pour le Plateau était limite. L’assistance a écouté, et posé des questions bien sûr, le maire et deux ses  adjoints, pour ce qui tenait lieu d’un bilan comme l’a constaté un participant. Lorsque le maire a introduit cette réunion, la dernière d’une mandature qui s’achève, d’une série de 36 réunions réunissant à chaque fois 100 à 150 personnes durant ses 6 ans, sans compter les réunions consacrées à des projets ou des sujets spécifiques. Lorsque les travaux de la ville ont été présenté par son adjoint à l’urbanisme avec des focus sur le cimetière, le PMS A.Roche, les installations sportives extérieurs du lycée Michelet, l’installation d’une librairie « Le Cheval vapeur » dans les locaux de lex-vétérinaire : «On commence des travaux d’aménagement depuis que l’on a obtenu l’accord du conseil syndical le 20 Novembre dernier. Il aurait été dommage qu’il n’y ait pas de librairie à Vanves où le siége de Hachette Livre s’est installé » a indiqué le maire en précisant que la ville a reçu une subvention de 30 000 € de la Région

    Enfin, lorsque l’adjointe au maire à la sécurité, Marie Françoise Goloubtzoff,  a présenté la mise en place  des agents de médiation  et le renforcement de la police municipale : «Vous avez découvert cet été , cette équipe  agents de médiation habillés en bleu,  qui étaient présent sur le terrain  entre 17H et minuit, entre le 15 Juillet et le 12 Octobre. Ils sont allés à rencontre des jeunes pour leur proposer des activités sportives, des sorties dans les bases de loisirs régionales. Ils ont relevé ce qui n’allait pas dans la ville, se sont tournés vers les personnes vulnérables, ont fait un travail d’humanisation, réglés des conflits entre jeunes, des conflits de voisinages, des problèmes de tapages nocturnes. Ils ont réussi à apaiser la situation autour du square des droits de l’enfant » - « Maintenant ils sont allés dans le square Jarrousse » remarquait une participante – «ces médiateurs sont passés au MacDonald  et ont obtenu  du mieux ! » ajoute t-elle. « Maintenant il y a les livreurs qui font du bruit en attendant d’aller faire une livraison !» remarque un autre participant – « Il faut demander à Macdo de prévoir un abri dernier » a-t-elle répondu, en concluant :«Je pense que le maire reconduira cette action l’année prochaine ! » - « Je ne sais pas si je serai là ! » a tout de suite réagit Bernard Gauducheau – « J’ai dit le maire de Vanves, pas Bernard Gauducheau ! » a précisé MF Goloubtzoff.

    Elle a annoncée que la police municipale est passée de 5 à 8 agents, avec 2 agents administratifs à l’accueil et à la vidéoprotection où il fait de la veille. Les patrouilles qui se déroulaient jusqu’à présent enre 10H et 18H30, devraient démarrer à 7H et se terminer à 20H, et le samedi entre 7H et 14H. Ce qui leur permettra, le matin par exemple,de faire la police des chantiers et veiller à ce que les camions ne provoquent pas d’embouteillages en bloquant des rues, et de fluidifier ainsi la circulation tout en rappelant la réglementation. Ils travailleront en binôme, deux en voiture , deux à pied ou en vélo…

  • LES RISQUES D’UNE CAMPAGNE PAS TRES REPUBLICAINE A VANVES

    Des signes ne tromprent pas d’une certaine frébilité ou tension qui régne depuis que La République En Marche a annoncée la candidature de Séverine Edou  à Vanves, en tandem avec Gabriel Attal, conseiller municipal sortant-secrétaire d’Etat à la jeunesse. Le maire sortant aurait repoussé, loin de lui,  la député LREM lors de la prise de photo officielle à la fin de la cérémonie patriotique du 11 Novembre, sur le parvis de l’Hôtel de Ville, et aurait signé un tweet assassin sur la candidate LREM à Vanves, alors que jusqu’à présent, il ne s’était pas permis de telles attitudes mysogines et sectaires comme s’y prêtait son mentor d’Issy les Moulineaux, vis-à-vis tant de Florence  Provendier que Gabriel Attal jusqu’à ses derniers temps, puisqu’un accord se négocie actuellement pour faire liste commune contrairement à Vanves. Comme par hasard, comme à Issy lesMoulineaux, les marcheurs ont du mal à trouver un local pour ouvrir une permanence. Personne ne veut louer. Ce qui n’est pas étonnant car voilà plus de quinze ans, les mêmes méthodes avaient été utilisés pour empêcher le Journal de Vanves de trouver de la publicité auprès des commerçants, avec la complicité du président du GEV.

    En attendant, la campagne prend des airs d’une série de films datant des années 50 qui fait encore la joie des téléspectateurs qui ne s’en lassent pas, narrant les disputes et querelles de Don Camillo et Peppone. A peine les marcheurs distribuaient des tracts le week-end dernier annonçant la candidature de Séverine Edou, et les ateliers participatifs dont le premier s’est déroulé au Soleil Levant hier matin que la majorité municipale organisait l’inauguration de l’allée des Carrières à la même heure hier matin, avec un pot d’amitié au café de l’avenir. Comme par hasard, sur un tract imprimé à la va-vite, et distribué ce week-end, la majorité municipale annonçait l’inauguration de la permanence au 70 rue Bleuzen à 17H30 et la déclaration officielle de la candidature de Bernard Gaucheau à 18H30 à l’école Marceau le samedi 23 Novembre. Justement ce jour là, se tient le second atelier participatif au café de la Gare, mais le matin à 10H. Aurait il du avancer cette annonce officielle qu’il aurait prévu plus tard, fort de ses 61% au 1er Tour des Municipales de 2014, alors qu’il l’avait annoncé le 19 Novembre 2013 la dernière fois ? .

    Ce qui promet pour les prochains samedis de Novembre où d’autres ateliers participatifs sont prévus, et peut être d’autres inaugurations ou déambulations inaugurales. En attendant, après son premier tract d’annonce de candidature et des ateliers participatifs de Novembre avec un vrai site internet ((www.vivre.Vanves.fr) , Sébeine Edou tenait sa première réunion au café Le Soleil Levant, avec cet atelier participatif consacré à la démocratie participative, et le vivre ensemble, en présence d’une quarantaine de personnes, sans compter les clients du bar et quelques personnes envoyées en mission d’observations par, on ne sait trop qui, mais qui pianotaient sur leur portable. «On s’est réuni avec quelques marcheurs pour faire un constat et voir ce qu’il fallait faire, avec les vanvéens, au travers de ces 3 ateliers participatifs de Novembre. Le mot «ensemble» est important. Pour monter un vrai projet afin de redynamiser la ville. Et auquel adhérent les vanvéens» a expliqué la candidate LREM avant de laissé la parole aux vanvéens présents qui ont dressé justement un constat sévére sur lequel le blog reviendra, et des propositions que la candidate présentera en temps voulu

  • PLATEAU DE VANVES : INAUGURATION DE L’ALLEE DES CARRIERES

    L’inauguration, ce matin, de la requalification   de l’Allée des Carrières (photo des travaux cet été)  situé entre la rue Sadi Carnot entre justement et la voie piétonne Danton est le point d’orgue des travaux de requalification du Plateau menée par GPSO en 3 phases,  après le square des droits de l’enfant, le passage du Centre Commercial.

    Cette dénomination provient sûrement d’un lieu dit du Plateau « Les Glaises » qui était  situé aux alentours du carrefour Albert Legris, indiquant qu’un gisement d’argile (la glaise) était exploité à l’emplacement du Palais Sud (Hall 7) du parc des expositions de la porte de Versailles. D’ailleurs l’origine du nom de la rue du Moulin l’atteste, puisqu’il apparaît toujours aux endroits où des carrières ont existé. Cette glaise donnait, après cuison, cette fameuse brique et tuile dite de «Vaugirard», comme pour cette allée de carrières préféré sûrement à l’allée des glaises. Mais cela s’explique car un autre lieu dit dénommé «Les carrières» était situé entre la voie du chemin de fer et la rue Larmeroux plutôt vers la rue de l’Avenir. Il indiquait la présence de nombreuses carrières souterraines de pierre à bâtir (moellons) qui s’étendaient surtout sur Malakoff.

    Voilà pour l’histoire passée.

    Pour l’actualité, sa réfection était devenue nécessaire comme l’expliquera le maire de Vanves, pour pacifier ce lieu de passage, les riverainse plaignant, lors des réunions publiques de quartier,  de ces individus qui traînent, et font du bruit, du passage intempestifs de deux roues pédaradantes, des trafics en tous ces genres… L’éclairage a changé, le parvis de l’école primaire Max Fourestier a été réaménagé,  les espaces verts requalifiés avec  rafraichissement de la végétation, une caméra de vidéosurveillance a été installé, avec une sécurisation du passage pour empêcher l’accès des deux roues aux deux extrémités grâce à des sas.