Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

VANVEENS

  • 4 NOUVEAUX CITOYENS D’HONNEUR DE VANVES 2022

    A l’occasion de la  remise les diplômes de la médaille du travail à 19 Vanvéens, mardi dernier, les récompensant pour leurs années d’activités ayant contribué au développement de l’économie et des services publics de notre pays, la municipalité de Vanves a tenu à féliciter 4 citoyens d’honneur de l’année 2022 pour leur engagement depuis de nombreuses années au sein de la commune : Paul Guillaud , président de la section UNC Vanves-Malakoff et du Souvenir Français, Paul Hadjer (sur la photo ensemble à droite, lors d'un dépôt de gerbe),  président de la section vanvéenne de la FNACA (Fédération Nationale des Anciens Combattants en Algérie, Maroc et Tunisie), Ainsi la ville a récompensé les deux responsables des deux principales associations d’anciens combattants qui se sont rapprochés depuis quelques années, après une période d’antagonisme entretenu par leurs anciens dirigeants, notamment  à cause de la date de la fin du conflit d’Algérie, voilà 60 ans,  célébré le 19 Mars par la FNACA, le 5 Décembre par l’UNC et d’autres associations d’anciens combattants. Mais ils ont su se rapprocher, faire cause commune pour défendre le devoir de mémoire, et organiser ensemble les cérémonies patriotiques avec la municipalité au sein du  des Anciens combattants (CLAP), tenir ensemble un même stand au forum des associations…

    Deux autres vanvéens ont été fait citoyen d’honneur :  Rita Kapro Comité France-Liban-Solidarité qui ‘était énormément mobilié après l’explosion dramatique du port de Beyrouth et  Élodie Sorensen de la Compagnie théâtrale l’Échauguettes. Cette tradition a été lancée en Janvier 2003 voilà bientôt 20 ans et cette remise était organisé alors à l’occasion de la réception des nouveaux vanvéens en Janvier. Depuis son institution, prés ou plus de 200 vanvéens ont dû être ainsi récompensés de responsables associatifs à des  artistes, des chefs d’entreprises et des commerçants, des professionnels de la santé à des enseignants, de religieux à de simples citoyens. C’est une occasion de féliciter tous ces vanvéens pour leurs engagements et leur participation à la vie de la cité à quelque titre que ce soit. Et ils en sont très fier  

  • DECES DE JEANINE DELMAS, UNE FIGURE DE VANVES

    C’était une figure vanvéenne, fervente militante gaulliste dont l époux est à l’origine de l’engagement d’Isabelle Debré dans la carrère politique avec les succés qu’elle a connue qui l’ont mené jusqu’à une vice présidence du Sénat C’était une femme très ouverte à la vie, militante associative, adhérente de la LICRA,  de l’amicale des Pieds Noirs, engagée dans l’Enfant Bleu… Tous ceux qui l’ont connu, ont apprécié sa joie de vivre, malgré les épreuves qu’elle a traversée. « C’était une femme épanouie qui apprécié les voyages, et surtout qui ne se plaignait jamais » témoigne sa cousine chez qui elle allait séjourner à Chartes penant lesvacances. 

    Tous ces proches et ses amis l’accompagneront à sa dernière demeure le 8 Novembre à 14H15 à l’église Saint Remy

  • DECES DE REMI MANIAK BRILLANT ENSEIGNANT-CHERCHEUR A POLYTECHNIQUE DE VANVES

    Vanves a perdu ces derniers jours un brillant enseignant-chercheur au CRG (Centre de Recherche en Gestion) au département MIE (Mention Innovation Entreprise) : Remi Maniak  (sur la photo) 43 ans, père de 3 enfants élèves à Vanves dont les obsèques ont lieu ce matin au Pére Lachaise. Sa disparition brutale a profondément émue beaucoup de vanvéens, dans divers milieux ( parents d’éléves, voisins, amis..)  mais aussi au CRG : « Nous avons appris avec une grande tristesse le décès de Rémi Maniak, enseignant-chercheur au CRG et au département MIE de l'Ecole polytechnique.Rémi était profondément attaché au CRG où il avait fait sa thèse et au département, et nous étions profondément attachés à lui. Nous sommes tous très affectés à un titre ou à un autre et nous partageons la douleur de ces proches».

    Rémi Maniak était Professeur à l’École polytechnique et chercheur au Centre de Recherche en Gestion (I3-CRG). Il enseignait la stratégie et le pilotage de l’innovation. Il a publié de nombreux articles et ouvrages sur ces sujets, notamment sur la base d’études réalisées auprès d’organisations publiques et privées, comme «La jungle de l’innovation». Diplômé de l'ESCP Europe, il était Docteur en sciences de gestion de l'Ecole Polytechnique. Il enseignait la stratégie et le management de l’innovation depuis le niveau master jusqu’à l’Executive MBA. Il dirigeait le master Projet Innovation Conception, l’un des plus importants et des plus anciens masters de l’Ecole polytechnique. Il étaitt également Directeur de la Mention Innovation Entreprise et Société de l’Institut Polytechnique de Paris. Il menait ses recherches sur ces thématiques, en collaboration avec de nombreuses entreprises, organismes publics et think-tanks. Il était l’auteur de nombreux articles scientifiques dans des revues de premier plan comme Journal of Product Innovation Management, Industrial and Corporate Change, International Journal of Project Management. Il dirigeait plusieurs équipes et programmes de recherche notamment dans les secteurs de l’automobile, de la défense et de l’énergie.

    L’auteur de ce blog se souvient de ces échanges quotidiens autour d’un verre ou d’un plat chez Manu qui volait haut. D’autant plus que chacun s’éclairait sur leurs connaissances respectives en politique et en économie, en échangeant des références de livres, des articles. Il parlait souvent de ses étudiants, de ses cours de ses formations de haut vols avec de grands patrons,  qu’ils préparaient minutieusement, même en visio-conférence pendant la pandémie. Il m’avait « scotché » un soir lorsqu’il l’a consacré à  faire une fiche de lecture à partir d’un livre en anglais sur un sujet très technique sur l’intelligence artificielle dans l’industrie automobile. Beaucoup de ceux qui l’ont cotoyé ont de telles souvenirs qui le rendaient attachant. Et tous partagent la douleur de sa famille