Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

VANVEENS

  • DENISE LECONTE L’ADJOINTE AU MAIRE DE GERARD ORILLARD QUI A MARQUEE L’ACTION SOCIALE DE LA VILLE EST DECEDEE

    Quelques vanvéens dont le maire de Vanves, quelques élus (et ex-élus) LR ont assisté aux obséques, vendredi dernier, à Saint Remy, de Denise Leconte, ancienne conseillére municipale de Vanves pendant 24 ans  et adjointe au maire aux affaires sociales du  maire Gérard Orillard (1980-1990).

    Des années durant lesquelles, elle a réalisé de nombreux équipements et actions qui ont marqués Vanves à l’époque, et ont évolués par la suite ou disparu, bien sûr : des créches avec la crèche du Plateau(Pomme et Canelle) , la crèche familiale (devenu la crèche Nougatine et caramel) à l’ilot du métro), un foyer logement, Danton (aujourd’hui disparu), un club Pompidou (Le SQUARE) pour seniors, la navette municipale supprimée depuis le 31 Décembre 2021, le systéme de téléalarme Biotel 92 et les aides ménagéres permettant aux personnes âgées de vivre à domicile, des aides aux  plus déshérités  avec distribution de surplus alimentaire en hiver (embryon du libre Service social par la suite), les allocations différentielle et chômage…. Cette petite femme avait un caractère trempé et n’hésitait pas à tenir tête à Gérard Orillard. Quelquefois, leur entretien dans son bureau était houleux et même explosif. Mais toujours pour le bien des vanvéens

    Comme l’ont bien exprimé les membres de sa famille, vendredi matin, et ses amis présents, c’était une femme de conviction profonde, engagée, gaulliste, admirant profondément le général de Gaulle et Jacques Chirac. Mais surtout, tout tournait autour de sa famille. «Elle vivait pour eux et par eux» a témoigné sa fille qui a pu la garder auprés d’elle jusqu’à ses 99 ans, grâce à deux auxiliaires de vie qui l’ont considéré comme leur mére et auxquelles, elle a rendu hommage.

    Et c’est vrai, comme l’auteur de ce blog peut en témoigner, elle parlait beaucoup de sa famille, de ses dimanches dans son pavillon de la rue Victor Hugo,  où elle marquait chaque anniversaire, chaque événement comme en ont témoigné deux de ses petites filles, même si les événement de la vie ne l’ont pas gâté, mais elle faisait front. C’est une vanvéenne qui a marqué beaucoup d’entre nous et surtout tous ceux qui ont bénéficié de son  action à Vanves

  • L'ASSOCIATION L'ENFANT BLEU, RECOMPENSEE PAR LE PRIX EUROPOL INNOVATION

    L’association l’Enfant Bleu-Enfance Maltraitée  présidée par Isabelle Debré et l'équipe d’Havas Sport Entertainment France ont reçu le prix Europol Innovation Award pour le dispositif Undercover Avatar. «Nous tenions une nouvelle fois à vous exprimer notre fierté d'avoir obtenu ce prix ô combien significatif et annonciateur d'un travail de fond pour faire des jeux vidéo un nouveau moyen d'alerte pour les victime» a réagie par un communiqué cette association

    C’est la première fois, qu’Europole a décerné le prix Europol d’excellence en innovation  lors de la Convention annuelle des chefs de police européens 2021. «Avec ce prix, Europol vise à mettre en lumière les initiatives et les opérations les plus innovantes de la communauté répressive» indiquait cet organisme. Au total, 105 nominations d'organisations chargées de l'application des lois de 25 pays en Europe et au-delà sont parvenues à Europol, dont deux ont été sélectionnées : Le Prix d'Excellence du Projet le plus Innovant  a été remis à Avatar infiltré Fortnite : un outil innovant pour lutter contre la maltraitance des enfants en ligne (Police nationale française). «Une approche créative basée sur la création d'un avatar en ligne dans le jeu vidéo Fortnite auquel les enfants pourraient signaler s'ils ont été harcelés sexuellement à la maison. Après validation de l'Unité Centrale de Protection des Mineurs au sein de la Direction Centrale de la Police Judiciaire, une équipe de 50 bénévoles et psychologues connectés au jeu 14h/24, 7j/7 d'avril à mai 2020 a été mis en place  pour assister les enfants demandeurs d'aide. Au cours de cette période, 1 200 enfants ont demandé de l'aide, dont trente pour cent étaient dans une situation critique. Des enquêtes ont été ouvertes dans un certain nombre de cas et les enfants ont été protégés»

  • LE DERNIER POLAR DE PIERRE MEIGE TRES D’ACTUALITE : « Réglements de compte à l’EHPAD »

    Pierre Meige (sur la photo lors d’un Forum des Associations) qui est l’auteur de plusieurs livres vient d’écrire  écrit un polar « réglements de compte de l’EHPAD » publié chez un éditeur vanvéens : Les Editions Au bout de La Rue.

    Inspiré peut être par ces animations dans certains EHPAD de Vanves, dont celui de Larmeroux, cotoyant ses résidents et son personnel « J’ai travaillé pendant plus de quinze ans dans ces usines à fric comme musithérapitre indépendant. Quand je jouais de l’accordéon et que je voyais un ancien ou une ancienne sourire et retrouver la mémoire en se rappelant les paroles d’un air doré de sa jeunesse, je me sentais utile le temps d’un après chantant. Par l’intermédiaire d’un roman noir, j’ai voulu décrire, par l’intermédiaire d’un justicier coriace de 80 piges, le quotidien des ehpadiens que j’ai pu passer dans ces établissementds de fin de vie» explique-t-il

    « Lorsque nous évoquions avec des proches, notre fin de parcours terrestre, au seul mot EHPAD prononcé, nous perdions tout sens de l’humour et nous déclarions solennement : Tout mais pas ça ! ». Et il raconte dans ce livre,  ce Georges Lamardin qui n’a pas eu le choix : «Sa fille a bien manoeuvré pour le placer dans un lieu de fin de vie pour papays un peu trop dérangeant. Dés qu’il a franchit la porte d’entrée et qu’il a vu dans quelles conditions survivaient ses congénéres, il s’est senti l’âme d’un justicier. Ainsi est né Klilly Papy, le justicier du mouroir soi-disant doré. » Ce n’est pas son premier livre dans le genre car il a participé à la collection Detectivariul, Vampires à sang pour sang (tome 18), Trop Robot pour être vrai (tome 34) et en 2014 à un recueil de nouvelles, Mystérieux aux Editions du bout de la rue

    Ce vanvéen qui habitait villa Quincy  depuis des années s’est installé en grande couronne à la campagne, a consacré toute sa vie jusqu’à présent à la musique : chanteur dans des groupes éphémères et pianiste de bar dans le quartier Saint-Germain-des-Prés,  signant six albums chez RCA…mais en cultivant une passion :écrire des essais extrèmement documentés, des romans noirs ou fantastiques, bâtir des poèmes dont on ne se lasse pas de répéter les strophes. Ainsi, il a publié son premier ouvrage De l’autre côté du périph, recueil de poésies (Éditions Bérénice). D’autres ouvrages suivront : La Dame blanche, Noël noir, Les poètes du rock (Éditions de l’Ours Blanc), Mémoire de la cité du 2152 (Collection du patrimoine du 93), Actes de naissance, L’heure injuste (Éditions la Passe du vent), Bains douches (Éditions Arcadia), Gueule d’Ange, Paroles Vanvéennes, A vos plumes poétes, Dites le avec des femmes (Édition du bout de la rue) Manuel historique, poétique et féerique des Hauts-de-Seine et Dernières nouvelles du fond (Édition de l'Ours Blanc), Et Vian Revoilà Boris (Édition Chapitre Douze), 18 extrême rock (L’écailler du sud), Les fantômes de Paris et La poésie m’a sauvé la vie, CD livre (Édition de l'Ours Blanc)….