Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

CULTURE

  • THEATRE LE VANVES : UNE SAISON POUR EN REFAIRE UN LIEU DE VIE, DE PLAISIR ET DE FETE

    Le théatre  Le Vanves organise ce soir 20H sa  Rentrée avec la présentation de lasaison culturelle 2021-2022. «Depuis 18 mois, tout l’éco-systéme du spectacle est fortement ébranlé, et les conséquences sont très importantes pour le milieu  artistique. Malgré les contraintes, au fil d’un temps largement distendu, nous réussissons à maintenir nos engagements, à présenter des spectacles, à accueillir des artistes en résidence,  à accompagner les créations, animés par la volonté de ne pas laisser mourir des spectacles qui n’auraient pas pu rencontrer le public » explique Anouchka Charbey sa directrice dans le petit fascicule présentant la programmation 2021-2022, en remerciant ses partenaires institutionnels dont la municipalité. D’ailleurs avec ces Estivales qui se sont déroulés tout cet été, la ville avec l’équipe du théâtre et du service culturel,  a permis à de nombreux artistes de retrouver le public dans différents sites vanvéens.

    Alors que la situation s’améliore lentement, des reports de spectacles sont encore très présents. Mais dés l’automne, «l’équilibre avec les spectacles en création et les artistes nouvellement programmés, sera assuré tout au long de la saison. Si les rhémes abordés dans les spectacles programmés sont plus proche de l’actualité et des problématiques sociétales actuelles, ils sont souvent traités avec humour et dérision, nuance et poésie» indique-t-elle  en souhaitant placer cettesaisons « sous le signe du collectif retrouvé, du partage autour de ce moment unique de communion qu’est le spectacle vivant» ; Anouchka Charbey promet que «tout au long de cette raison, nous nous emploierons à refaire de ce théâtre un lieu de vie, de plaisir et de fête ». Ainsi Vanves devrait retrouver  ses festivals, «OVNI festval de l’inclassable» en novembre, «Zoom d’Hiver» en janvier, « Art Danthé » en mars, « Switch Festival » en mai avec le 25e concours Jean Françaix. Premier rendez, vendredi prochain à 20H au tthéâtre avec « Rayon Vert », piéces symphonique en trois mouvements sur le théme de la mer, faisant l’éloge de la lenteur

  • LES ESTIVALES DE VANVES DONNENT LIEU AU FESTIVAL DE LA MAJORITE MUNICIPALE

    Afin d’éviter de se ridiculiser, en faisant poser la question orale de la majorité municipale par le même élu qui y répond, en l’occurrence Dominique Broez maire adjointe à la culture, devant les yeux et les réactions goguenards des élus de l’opposition  au conseil municipal du 30 Juin dernier, Bernard Gauducheau a repris les choses en posant la question lui-même. Voilà où en est Vanves pour un début de 4e mandat où l’on apprend de sources sûres que les membres de la future instance consultative de Vanves (CCEP après le CESEL) seront carrément désignés par le maire au lieu d’être tiré au sort ou élu parles habitants, histoire d’éliminer tout opposant. Circulez y a rien à concerter   

    Pour les Estivales de Vanves qui ont débuté il y a quelques jours et proposent un programme d’animations très riche, «Pouvez-vous nous en dire plus sur la manière dont a été conçue cette programmation en un temps record et sur les perspectives culturelles et événementielles futures  qui ont été prises par la Municipalité pour prendre part à cette programmation» a carrément demandé le maire de vanves à ses adjoints. Si, si, cela se passe à Vanves.  Vous imaginez le ridicule de la situation

    «Je vous remercie pour votre question relative aux Estivales de Vanves mais aussi sur le devenir de la politique culturelle et événementielle de notre ville. S’agissant des Estivales, elles résultent d’une volonté politique affirmée de proposer une offre culturelle et d’animation accessible à toutes et tous et ce, durant tout l’été pour que tout le monde puisse en profiter. Cette programmation inédite vise à permettre aux Vanvéens de renouer aussi avec le monde artistique et se réapproprier l’espace public, délaissés ces dernières semaines à cause de la pandémie. Cette programmation t permet également de redonner des perspectives d’avenir à un secteur qui a terriblement souffert du COVID en raison de son impact sur son activité.  Les Estivales de Vanves permettent ainsi de soutenir la reprise du monde culturel et tous ses professionnels, à commencer par les artistes et par les intermittents.  J’en profite pour remercier le Ministère de la Culture qui a soutenu ce projet à hauteur de 15 000 €» a répondu Dominique Broez.maire ajointe chargée de la culture

    «Je tiens à souligner le travail remarquable des équipes municipales réalisé en un temps record, d’autant plus que de nombreux enjeux étaient à relever : sélectionner des animations de qualité, assurer un appui technique et logistique à la hauteur dans le respect des règles sanitaires, choisir les lieux publics appropriés, respecter le cadre budgétaire fixé, garantir une offre plurielle et adaptée à tous les publics vanvéens.  Quasiment tous les services municipaux ont été mobilisés sur ce projet fondé sur la transversalité et le partage des compétences sous l’autorité de la Direction des Affaires culturelles. De cette magnifique expérience devront être tirés divers enseignements pour les années à venir. Clairement, notre objectif est de pérenniser cette organisation transversale pour offrir une programmation plus riche et diverse encore, destinée à tous les publics. Nous souhaitons «surfer» sur cette véritable dynamique collective que les Estivales de Vanves ont enclenché» a ajouté Erwan Martin, adjoint au Maire chargé des animations

  • LE THEATRE DE VANVES FACE A DE NOUVELLES MESURES RESTRICTIVIES PREPARE NEANMOINS SON « Zoom D’Hiver »

    Au moment où le monde culturel manifestait place de la Bastille devant l’opéra Mardi après midi, le théâtre de Vanves faisait paraître sur son site internet un communiqué : « Nous nous réjouissions de pouvoir vous accueillir de nouveau à partir du mercredi 16 décembre avec la réouverture du cinéma. Malheureusement, les dernières annonces gouvernementales nous contraignent à garder portes closes jusqu’au 7 janvier prochain, et peut être au-delà.  Malgré des semaines d’adaptation, et le respect strict des protocoles, au cours desquelles nous avons dû gérer reports et annulations puis envisager une réouverture dans un délai minimum, nous voilà face à de nouvelles mesures restrictives dont nous ne comprenons pas les raisons, chamboulant une fois encore une organisation déjà bien difficile à mettre en œuvre. Tout le monde du spectacle, et plus généralement de la culture, se mobilise aujourd’hui en déposant un référé liberté en réaction à ces annonces, demandant, entre autres choses, une réouverture des salles de spectacles, victimes aujourd’hui de décisions qui semblent injustes » réagissait l’équipe du théâtre. «Si nous comprenons l’urgence sanitaire et la nécessité de protéger les Français, ce à quoi nous nous sommes employés depuis la première réouverture au public en juin dernier, nous soutenons cette mobilisation, restant persuadés que la culture est essentielle et qu’il nous est possible d’accueillir du public en toute sécurité».  

    Elle informait les vanvéens qu’elle réorganisait sa programmation afin de minimiser l'impact de ce reconfinement sur les artistes et les compagnies qui devaient se produire à Vanves dans les prochaines semaines. «A défaut de vous présenter des spectacles comme nous l'espérions, nous pourrons continuer à accueillir des compagnies en résidence pour des périodes de travail, leur permettant ainsi d'avancer sur de nouveaux projets dont nous attendrons les créations, plus impatients que jamais. Nous ne manquerons pas de nous glisser discrètement sur les plateaux afin de vous faire découvrir les dessous de la fabrication d'un spectacle mais aussi vous montrer que la culture n'est pas tout à fait à genoux ! » expliquait elle

    Elle n’en prépare pas moins ce qu’elle appelle les «Zoom d’Hiver » qui  poursuit son exploration du jeune théâtre contemporain. Elle prévoit du 12 au 22 janvier, 6 spectacles peu ou pas vus en région parisienne, répartis sur 12 représentations, qui seront présentés, tous portés par des compagnies venant des quatre coins de France métropolitaine et même de Martinique. Il mettra à l’honneur les écritures contemporaines à travers une programmation où se rencontreront metteurs en scène confirmés, que vous aurez plaisir à retrouver, et de tous jeunes artistes en début de carrière. Au programme de cette quatrième édition : écritures de plateau, adaptations, créations ou premiers projets…Le Zoom d'hiver s'ouvrira le vendredi 8 janvier à 19h avec la présentation d'une étape de travail de "Juillet 1961", la prochaine création de Françoise Dô à Panopée  en espérant qu’une 3 vagie avec son confinement ne l’empêche pas