Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

conseil municipal

  • BUDGET 2018 DE VANVES : DE GROS OPERATIONS D’EQUIPEMENT ET LE RETOUR DU FEU D’ARTIFICE

    Le temps fort du conseil municipal du 28 Mars dernier, fut le vote du budget 2018 de la commune : 42,52 M€ pour le fonctionnement et 14,92 M€ pour l’investissement dont 9,1 M€ pour l’équipement. Il intervenait à un moment où les collectivités locales sortent d’une phase difficile avec la baisse et le gel des dotations depuis 5 ans comme l’ont constaté le maire de Vanves et son premier adjoint aux finances, grâce aux politiques menées lors du précédent quinquennat comme l’a fait remarqué la présidente du groupe PS « qui a bien permis une gestion rigoureuse et efficace de notre pays, et un retour du déficit  sous la barre des 3% en 2017 alors qu’il était de 5,3% fin 2011 »

    Plusieurs grosses opérations sont inscrites à la piscine (rénovation du carrelage), au PMS André Roche (avec la rénovation de la Tribune et de nouveaux bâtiments tout autour), le gymnase M.Magne, la médiathéque, l’école du parc (travaux d’extension)…en se concentrant sur les actions prioritaires habituelles concernant la petite enfance….avec un retour du feu d’artifice pour un coût supérieur (39 000 €) à celui de 2015(25 000 € ) comme s’en est étonné AL Mondon (PS) « à deux ans des élections municipales ».

    Ils ont expliqué que l’emprunt sera bien évidemment mobilisé en fonction d’une part, du niveau de trésorerie, d’autre part, de l’autofinancement qui sera dégagé sur la section de fonctionnement, des subventions complémentaires susceptibles d’être notifiées dans l’année, et des ventes d’actifs dont le produit pourrait être perçu en 2018 (notamment le foncier de l’angle des rues Mary Besseyre/Guy Moquet, de l’ordre de 5 millions d’€). Un constat réfuté par l’opposition pour qui « la vente des terrains de la rue Mary Besseyre et de la rue Guy Moquet, déduction faite de l’achat d’un local en rez-de-chaussée, de son aménagement en annexe de la bibliothèque et du réaménagement de la bibliothèque existante, ne permettra même de ne flécher qu’environ 200 000 € en autofinancement pour soutenir les autres investissements envisagés en 2018 sur la commune » selon AL Mondon (PS) qui considére que l’autofinancement se trouve au plus bas depuis 2014 (1,75 M€ en 2018 contre 2,4 M€ en 2014 et 2,1 M€ en 2017). Tout en notant un emprunt mobilisable de 7,3 M€ pour 2018, représentant le plus fort emprunt mobilisable depuis 2014 où celui-ci était de 7,9 M€.

  • INSTANCES PARTICIPATIVES DE VANVES : RENFORCER LEURS ROLES ET L’ORGANISATION DES TRAVAUX

    Le groupe socialiste a demandé, lors d’une question orale au conseil miunicipal du 28 Mars dernier, quelles étaient les finalités et les conclusions éventuelles d’un rapport sur les différentes instances participatives de la Ville (Conseils de quartier, Comité de jumelage, Cesev…). Françoise Saimpert, maire adjointe chargée de ses instances, a bien confirmé à Anne Laure Mondon (PS) qu’un rapport interne sur le fonctionnement sur des  différentes instances participatives a effectivement était mené par un cadre de la Commune qui a donné lieu à plusieurs propositions discuté en interne.

    «Son objet était de travailler sur les pistes d’amélioration du fonctionnement de nos organes de participation notamment le CESEV et les conseils de quartier. Pour les conseils de quartier il s’agit de renforcer leur rôle et de favoriser leurs actions notamment en leur donnant plus de lisibilité (possibilité d’intervention en réunions publiques de quartier, meilleure communication sur leurs actions par exemple avec un rapport annuel  présenté en Conseil Municipal) en dynamisant leur action (faire évoluer les échanges d’informations entre les conseils et les services municipaux, moderniser la tenue des réunions avec un soutien venu des services…). Pour le CESEV plusieurs propositions seront faites aux membres actuels avec quelques grands principes concernant notamment l’organisation des travaux (donner la priorité à des groupes de travail plus restreints et à géométrie variable plutôt que des commissions de vingt personnes) le règlement intérieur et les statuts pour trouver plus de souplesse notamment s’agissant des saisies et auto –saisies, la restitution des travaux. Enfin pour renforcer la politique communale en matière de participation locale il a été décidé de nommer un cadre de la commune à titre permanent pour s’occuper,  en lien direct avec les élus concernés, du conseil des seniors,  du CESEV, des conseils de quartier» a t-elle annoncée

  • HOMMAGE AU LIEUTENANT COLONEL ARNAUD BELTRAME A VANVES

    Alors que la cérémonie de l’hommage national au colonel Beltrame se déroulait, hier matin, dans la cour des Invalides, une minute de silence était respectée à l’hôtel de Ville de Vanves vers midi en présence du maire, des élus, et de nombreux agents communaux et vanvéens. Et lors du conseil municipal, une minute de silence a été observée après une bréve intervention du maire de Vanves.

    Dés dimanche dernier,le maire de Vanves avait tenu à rendre un hommage solennel à l’héroïsme du Lieutenant-Colonel de gendarmerie Arnaud Beltrame, ayant succombé à ses blessures après l’attaque terroriste qui a endeuillé la ville de Trèbes, en déposant une gerbe devant le momnument aux morts de Vanves avec la section UNC   en déclarant que «le pays tout entier est reconnaissant de ce terrible sacrifice et de celui des femmes et des hommes qui s’engagent avec courage pour nous protége ». Ainsi Arnaud Beltrame, par son acte héroïque, a refusé de capituler face à l’obscurantisme.