Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

conseil municipal

  • WOODEUM/ BRANCION: LE MAIRE PRECISE SA VISION SUR L’AMENAGEMENT DES PORTES DE VANVES

    27  délibérations étaient inscrites à l’ordre du jour du conseil municipal de mercredi soir qui a duré deux bonnes heures avec des dossiers importants sur lesquels reviendra le blog : Le contrat Eau-Trame verte et bleue-Climat des Plaines et Coteaux sur le bassin versant central urbain de laSeine au cœur de l’agglomération parisienne, la phase 3 de la rénovation et remodernisation du parc des Expositions qui va concerner la reconstruction des pavillons 2 et 3, avec le réaménagement de leurs abords et notamment le long des rues Jullien-Marcel Yol,  les travaux de modernisation des équipements sportifs extérieurs du lycée Michelet auxquels la ville va participer financièrement et va profiter grâce à une convention d’utilisation.  ET le projet Woodeum, très contestée sur lequel le maire a porté quelques précisions grâce à une question orale posée par Anne Laure Mondom (PS)

    «Le 9 novembre la Mission Régionale d’Autorité environnementale d’Ile de France (MRAe) a rendu son avis sur le projet d’aménagement de la Porte Brancion et sur son étude d’impact environnemental datée de juin 2019. Dans ses recommandations prioritaires elle évoque la réalisation une évaluation des risques sanitaires concernant les occupants des bâtiments situés le long du Boulevard périphérique et la proposition éventuelle de mesures de réduction, voire de compensation. Les craintes et objections formulées sur le projet Woodeum sont ainsi belles et bien légitimes et fondées. Par ailleurs vous avez récemment évoqué votre souhait d’un projet urbain commun avec la Ville de Paris, entre les Portes Brancion et de la Plaine» a-t-elle indiquée enlui demandant des précisions, et surtout la publication de l’avis et de l’étude d’impact, dont un résumé est d’ailleurs accessible sur le site de l’Autorité Environnementale, ce qui a permis au blog d’en faire état ainsi qu’à l’association Agir Pour le Plateau 

    «Cet avis sollicite des études complémentaires afin de pouvoir évaluer plus finement les éventuels risques sanitaires concernant les occupants des bâtiments situés le long du boulevard périphérique. Des propositions concernant la mise en place d’éventuelles mesures pour réduire ou compenser les risques potentiellement détectés est également proposée. A ce stade il est tout à fait hors de propos de parler, comme vous le faite, de craintes ou d’objections qui se seraient vues confirmées par l’Autorité Environnementale. L’avis de cette autorité n’évoque jamais ces termes il s’agit là d’une pure interprétation de votre part. Concernant la communication à ce stade de l’étude d’impact, chacun pourra en prendre connaissance dès lors qu’elle aura été complétée par l’ensemble des compléments sollicités. En effet à ce stade le document peut encore être considéré comme étant à un stade provisoire à défaut d’avoir intégré ces compléments. L’étude d’impact complète sera jointe au dossier mis à la disposition du public lors de la procédure de participation à organiser avant toute prise de décision sur la demande de permis de construire en cours d’instruction» a indiqué Bernard Gauducheau.

    Il a confirmé que la Ville de Vanves soutient un projet visant à engager une réflexion globale sur tout le secteur compris entre la Porte de la Plaine et la Porte de Vanves. «Mon souhait de défendre une vision et des solutions globales pour la mise en valeur de cet espace est aujourd’hui renforcé par l’évolution de deux pôles majeurs situés à proximité de la zone considérée.

    Il s’agit en premier lieu du projet envisagé dans le secteur Nord-Ouest de Malakoff où une ZAC va être créée sur un périmètre comprenant l’ancien site de l’INSEE élargi à un ilot voisin occupé par divers équipements communaux. Nous avons pu constater que cette ZAC privilégiait une option favorable au développement de l’activité économique avec 30 000 m2 de bureaux qui seraient commercialisés en  plus des 40 000 m2 de locaux réservés à l’Etat. Il y a un lien fort à créer entre le pôle Malakoffiot et le pôle vanvéen/parisien  étendu jusqu’à Issy-les-Moulineaux en travaillant aussi de façon qualitative l’axe Est-Ouest (Rondpoint des Insurgés de Varsovie  jusqu’à l’entrée sur la ZAC Porte de Malakoff par le Boulevard Adolphe Pinard). Toute la rue Louis Vicat jusqu’au Carrefour Brancion/Bleuzen./Pinard serait l’espace d’interface permettant la jonction entre les deux pôles d’activités.

     La réflexion sur la mise en valeur de cet axe Est-Ouest devrait aussi permettre de relancer la discussion sur l’extension de la couverture du périphérique, ou a minima un aménagement en surplomb, dont l’ambitieux projet s’est arrêté il y plus de 10 ans à la jonction Vanves/Malakoff/Paris. Le développement maitrisé de ce secteur Plaine-Brancion-Vicat-Porte de Malakoff doit aussi intégrer un travail qualitatif sur les espaces publics donnant la priorité au développement des continuités écologiques et paysagères, au renforcement des liaisons entre Paris-Vanves-Malakoff, à la création d’espaces végétalisés, à des aménagements favorables d’abord aux modes de déplacements doux et/ou favorisant l’accès aux transports en commun» a-t-il précisé en indiquant qu’il a écrit  à toutes les autorités publiques concernées par cet enjeu pour les sensibiliser à la nécessité de mener une réflexion globale et j’ai sollicité une réunion destinée à nous concerter sur cette approche.

    «Enfin mon idée n’est pas de remplacer le projet « d’ Inventons la Métropole » mais plutôt de le replacer dans un contexte plus large et de l’inclure dans un secteur de développement qui, s’il est mené de façon cohérente, bénéficiera à tous et répondra aux enjeux d’amélioration de notre environnement et de notre qualité de vie ».

  • LES RENDEZ VOUS A VANVES D’UNE SEMAINE MARQUEE PAR LE TERROIR

    C'est vraiment la semaine des terroirs à vanves avec le 15éme village des terroirs le week-end prochain place de la République, et l'ouverture parait il d'un restaurant aveyronnais, rue Jean Bleuzen à la place de Solan 

    Lundi 9 Décembre

    A 19H au Théâtre Le Vanves : Soirée Licra avec la projection du film « Le jeune Ahmed » précédée d’une intervention de Jacqueline Costa Lascoux, directrice émérite au CNRS sur « comment aborder la complexité de la radicalisation et prévenir la violence »

    Mardi 10 Décembre 

    A 18H30 à la Seine Musicale : Des élus de vanvéens devraient participer au débat que les présidents Devedjian et Bdier des Hauts et des Yvelines organisent sur le théme « Hauts de Seine + Yvelines : Pour un grand Paris Gagnant ? »

    A 19H (jusqu’à 21H) : Nuit de la Thermographie à Vanves : GPSO organise une balade nocturne dans la ville de Vanves avec une conseillère énergie de l'Agence locale de l'énergie et du climat

    A 20H au Gymnase A.Roche : Match de Basket – S.O.M.B.

    Mercredi 11 D2cembre

    A 19H à l’hôtel de ville : Conseil Municipal

    Vendredi 13 Décembre

    A 9H30 au Conseil Départemental des Hauts de Seine : Isabelle Debré vice présidente participe à la séance plénière consacrée au budget 2020

    A 18H30 Place de la République : Inauguration du 15éme Village des Terroirs qui se  déroule tour le week-end

    A 20H à l’espace Gazier : Match d’impro des “ESCAL-LIES” atelier d’improvisation théâtrale de l’ESCAL à les “Intermédiaires”, troupe d’improvisation théâtrale de Paris  au profit du téléthon

    A 20H30 au conservatoire de musique (ODE) : Concert de l’orchestre symphonique ‘Orsay en homage à Jean Louis Beydon

    Samedi 14 Décembre

    A 14H à la paroisse Saint Remy : Saint Remy en fête avec un diner en soirée (jusqu’à Dimanche)

    A 19H à la Palestre: Soirée Danse par l’association Passion Latina Vanves au profit duTéléthon

    Dimanche 15 Décembre

    A 15H au PMS A.Roche : Match de Foot Vanves – JSC Nanterre

    A 16H à Panopée : « Grasse Matinée » de René de Obaldia par la compagnie du Grain à Moudre et Musidora au profit du Téléthon

    A 17H à l’espace Gazier : « Le Cavavirus »de Jean Claude Grumberg pr la compagnie Un p’tit Bravo au profit du Téléthon  

  • UNE CONVENTION DE COOPERATION POUR RECONQUERIR LE NO’S MAN LAND ENTRE VANVES ET PARIS

    Le conseil municipal de Vanves a approuvé le 9 Octobre dernier,  une convention de coopération avec Paris, mais aussi GPSO et Issy les Moulineaux  sur «la gestion des espaces d’interface» c’est-à-dire tout simplement leurs territoires frontaliers en pleine mutation à Issy, véritable No’s man land à Vanves. Chaque maire a souhaité profiter de «la nouvelle dynamique de relations de coopération relancée par Anne Hidalgo» et inspiré par Bertrand Delanoë lorsqu’il avait lancé cette nouvelle relation  au début de son mandat en 2001, avec Pierre Mansat son adjoint au maire aux relations avec les collectivités territoriales voisines de Paris. Elle avait pris notamment, la forme d’un protocole d’accord entre ses communes riveraines et la ville de Paris signé le 3 Juin 2003 avec Vanves qui accueillait en même la réunion d’installation de Paris Métropole prémice de la MGP (Métropole du Grand Paris)

    Ses quatre collectivités  s’engagent dans un partenaire organisé autour de plusieurs  thèmes : Tout d’abord renforcer les liaisons douces et les continuités écologiques, c’est-à-dire mieux coordonner les différents schéma directeurs du type plan vélo,  plan biodiversité élaboré par la ville de Paris et la Trame verte et bleue de GPSO ;  Ensuite développer une mobilité urbaines faiblement émettrice de gaz à effet de serre, en se préoccupant bien sûr du boulevard Périphérique qui fait l’objet d’un atelier auquel participe le maire de Vanves, des nouvelles mobilités, du fee-floating, l’auto partage…Enfin  améliorer le traitement et la gestion des «espaces publics d’interfaces» qui s’étendent de la Seine à la ligne SNCF Paris Montparnasse, avec  pour Vanves, un réaménagement des portes de la Plaine en lançant une étude urbaine, Brancion (sur la photo mais en 1915) qui fait l’objet d’un projet inscrit dans le cadre de l’appel à projet «Inventons la MGP»,  avec une requalification  de la rue Louis Vicat , et bien sûr le parc des expositions en pleine remordernisation en l’ouvrant vers les villes d’Issy les Moulineaux et Vanves

    Il est intéressant de noter que le lancement de ces nouvelles relations de la ville de Paris et Vanves, en autre,  coïncide avec une initiative du groupe PPCI (Parisiens Progressistes, Constructifs et Indépendants) lors du dernier conseil de Paris début Octobre qui a présenté des propositions pour améliorer et réaménager les portes de Paris et les abords du Périph, en rappelant qu’Anne Hidalgo dans son programme avait prévu de transformer certaines portes en «places du Grand Paris» et que des études et des travaux avaient été lancés, ainsi que quelques chantiers portes Maillot, Pouchet, Choisy, Vincennes… «Ses 38 portes sont conçues pour l’instant pour l’automobile, avec ses échangeurs autoroutiers ou ses grands ronds-points dans lesquels les piétons hésitent à s’engager» expliquent ses élus (ex-LR devenus marcheurs). «Ses territoires sont considérés davantage comme des sorties que des entrées, hostiles aux piétons, propice aux décharges sauvage et souffrant d’un déficit de vitalité commercial. Il faut inverser la logique, en faire des espaces de vie» ajoutentnt ils. Leur objectif est de proposer un plan global et coordonné de réaménagement comprenant une revitalisation économique, une réorganisation de la circulation automobile, des continuités urbaines, en cherchant à faciliter les cheminements des cyclistes, des piétons, à les végétaliser, grâce à un partenariat avec les communes riveraines, ce qui se fait avec cette convention Vanves-Issy-GPSO-Paris,  une méthode de concertation, la création d’un comité de suivi.