Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Collége

  • VANVES DANS LE CREUX DE L’OREILLE

    VIDEOPROTECTION : A l’occasion de la Commission Permanente du Conseil Régional, Bernard Gauducheau a défendu face aux écologistes et aux mélenchonistes la vidéoprotection devant les lycées qu’ils remettaient en cause par pure idéologie en expliquant qu’elle ne servait pas à grand chose, ni à améliorer la situation. « Votre posture idéologique est dépassée. Nous avons un lycée (professionnel) dans ma commune avec de fréquents incidents devant son entrée, d’actes d’incivilités ou violents… La mise en place d’une caméra a complétement transformée les choses. Elle a eu un caractère dissuasif. Et les problèmes ne se sont pas déplacés, mais ont disparus ».  Ces propos  devraient réjouir certains vanvéens et ex-élus qui ont dû se battre avec lui pour développer la vidéoprotection urbaine dans notre commune.

    SOUTIEN SCOLAIRE : A l’occasion du dernier conseil municipal, Valérie Mathey (PS) les raisons pour lesquelles l’activité de soutien scolaire aux collégiens gérée par l’ESCAL avait été supprimée . « La disparition, sans aucune information, du soutien scolaire adapté à chacun à un coût raisonnable pour les familles est incompréhensible et ne peut en aucun cas se justifier par des contraintes budgétaires liées, comme vous ne cessez plus de le répéter, aux baisses des dotations de l'Etat. Il s'agit là, comme celui de la suppression de la gratuité des N.A.P, d'un choix politique d'autant plus surprenant que dans votre programme des municipales vous souhaitiez lutter contre l'échec scolaire en créant une cellule de veille éducative afin de coordonner l'engagement des acteurs éducatifs (médiateurs, éducateurs, enseignants...) qui n’existe pas » a-t-elle déclaré en se référant aux fédérations de parents d'élèves qui vous demandant de rétablir au plus vite ce soutien. « Vu le contexte financier actuel, le dispositif ne donnait pas satisfaction. Ils ne s’adressaient pas aux jeunes qui en avaient vraiment besoin. Un nouveau dispositif sera mis en place » a assuré J.Coste maire adjoint aux écoles.

  • LA RENTREE 2015 A VANVES : 1- ENTRE SUPPRESSION DES NAP ET LES EFFETS DU MINI BABY BOOM

    Demain, c’est la Rentrée scolaire pour plus de 5000 jeunes si l’on se référe au chiffre de la dernière Rentrée, qui peut, quelque peu, varier. Prés de 2197  éléves dans les écoles maternelles et élémentaires de la Ville. Entre 2400 à 2500 à Michelet avec  600 collégiens, 1200 lycéens, 450 prépas dont 160 à 170 en internat.450 à 500  éléves au collége Saint Exupery. Autant au LEP Dardenne. Cette Rentrée scolaire est marquée tout d’abord en maternelle et en primaire par la suppression des NAP et leur remplacement pour de accueils périscolaires pour les enfants des écoles maternelles et élémentaires. Ensuite par les effets du mini baby boom de l’an 2000 dans les lycées auquel n’échappe pas le lycée Michelet comme les 469 autres lycées franciliens.  Enfin la mise en place de la réforme du collége dans le secondaire qui impactera  les colléges Michelet et Saint Exupery avec des cours d’éducation morale et civique à raison d’une heure hebdomadaire tant dans les colléges que les lycées après les événements de Janvier 2015.  

    Aujourd’hui, c’est la pré-rentrée pour les enseignants, mais aussi tout le personnel des écoles, des collèges et des lycées. Au Lycée Michelet, Bernard Gary, proviseur, dans son discours devant les professeurs, les agents de services et administratifs, aujourd'hui,   insistera tout d’abord sur les résultats  « qui est le fruit du travail conjoint des élèves, des professeurs, du rôle des parents, et ils sont remarquables au niveau du bac.Nous avons fini cette année scolaire avec un taux de réussite de 98% avec 64% des élèves qui ont obtenu une motion. C’est 8% de mieux que la moyenne de réussite nationale avec un pic pour les élèves de terminale littéraire à 98,5%. Nous avons présenté 366 élèves au bac et 360 ont été reçu sans surprise. Car comme par hasard, ce sont les élèves qui ont oubliés devenir en cours, qui ont échoué au bac. Moralité : la meilleure façon de préparer le bac, est de venir en cours et de travailler, quitte à passer pour un « vieux machin ». Les résultats sont aussi bon pour les classes préparatoires où tous les élèves ont intégré une grande école, pas forcément celles dont ils rêvaient. Mais nous n’avons pas de laissés pour compte » confie t-il au Blog Vanves Le Quotidien. « Je rappellerai ensuite aux collègues du collège  que c’est l’année de la mise en œuvre de la réforme voulue par la ministre de l’Education Nationale et qu’il y aura donc une réflexion à conduire, parce que cette réforme n’est pas rigide à ce point, chaque collège devra privilégier tel ou tel aspect plus approprié aux élèves qu’il accueille et aux spécificités de l’établissement. Nous aurons aussi à mettre en oeuvre ses cours de d’éducation morale et civique dont nous avons tous ressenti, quel que soit l’appellation, la nécessité à la suite des événements qui nous ont marqué tous en Janvier dernier. Pour le reste, nous avons à réécrire un projet d’établissement puisque le projet du lycée et du collège Michelet est arrivé à terme. Chaque établissement doit réécrire tous les 3 ans un projet, en commençant par tirer un bilan de ce qui a été fait et qui ne se résume pas aux résultats aux examens, même si c’est important, et réécrire un projet pour les 3 qui viennent » 

    Dans le primaire, cette Rentrée est marquée par la suppression des NAP (nouvelles activités Périscolaires) et un retour de l’accueil périscolaire qui reste calqué sur les nouveaux horaires mis en place à la Rentrée 2014 comme l’a décidé le dernier Conseil Municipal (en Juin) après la réunion du Comité de pilotage le 15 Juin dernier et une consultation des parents d’élèves qui s’étaient prononcés  pour un retour de l’accueil périscolaire.  Ses activités périscolaires qui se dérouleront donc entre 15H et 16H30 seront allégées et payantes selon des tarifs qui seront déclinés en fonction du quotient familial et appliqués en fonction de la présence constatée de l’enfant, comme l’a décidé le Conseil Municipal. Et les écoles garderont la même alternance : Ainsi les cours finiront à 15H  lundi et Jeudi pour les écoles Cabourg, Gambeta et Parc, Mardi et Vendredi pour les écoles Fourestier, Lemel-Larmeroux et Marceau. Et l’accompagnement scolaire qui a remplacé l’étude dirigée se déroulera de 17H à 17H45. « En définitive, dans la proposition mise en place à Vanves à la Rentrée 2015, ce sont davantage le bien être des écoliers, le rythme de leurs besoins individuels qui sont au cœur du dispositif plutôt que la découverte d’activités en elle-même » indique un des responsables du service Education de la Ville dans Vanves Infos de Septembre 2015.

  • VANVES PAR LE PETIT BOUT DE LA LORGNETTE

    JOSE ALFARROBA : Le festival Artdanthé  reprend après une semaine de relâche, mais sans son créateur-fondateur qui est partit à la retraite, comme l’avait annoncé le maire de Vanves lors de la présentation de la saison 2014/15. S’il n’y avait pas eu un article sur le blog.Rue89 – « José Alfaroba s’en va, pas nous » - ni son interview sur France Inter,  il est vrai à une heure de faible écoute, le 20 Février à 23h sans l’émission « Studio Théâtre » de Laure Adler, où il a lancé un appel à l’Etat pour aider des villes comme Vanves, lorsqu’elles font un tel effort pour les artistes,dans cette période de disette budgétaire et financière  -   personne n’en aurait  rien su en ville. D’autant plus que l’équipe du théâtre, avec les artistes,  les habitués, c'est-à-dire peu de vanvéens, lui avaient rendu hommage à l’occasion d’une soirée le 31 Janvier dernier (qui s’est terminé le lendemain matin à 10H)  au cour de laquelle fut présenté « l’étonnante performance « Did Eve need make up ? » de la danseuse, actrice et performeuse Gaël Depaw ». Ce qui n’empêche pas José Alfarroba de revenir comme simple spectateur.

    PATRICK SORIN : L’ex-proviseur du Lycée Michelet doit regretter de ne pas être resté à Vanves. Il doit gérer actuellement, le même problème rencontré par les colléges Michelet et Saint Exupery, mais maintenant, entre les colléges Delacroix qui perd des effectifs et Janson-de-Sailly dont il est le proviseur, qui en attire. Mais dans le contexte de Paris, où le rapprochement de ces deux établissements « met le XVIéme arrondissement en ébullition » comme l’a titré Le Monde du 14 Février dernier. Ce rapprochement doit tout simplement permettre de dessiner autour de l’avenue Georges Mandel un seul bassin d’affectation, bouleversant les projets et les pratiques, puisqu’il prévoit que tous les élèves de 6éme et de 5éme seront accueillis à Georges Mandet, et ceux de 4éme et de 3éme viendront s’asseoir sur les bancs de Jeanson de Sailly. Ce qui n’a pas l’air de plaire à ceux qui défendent la marque « Jeanson de Sailly » et les stratégies familiales qui l’accompagnent. « A partir du moment où l’offre de formation est strictement mantenue, les inquiétudes des familles et de nombreux enseignants ont d’ailleurs été levés » constatait Patrick Sorin. Mais c’est le 16éme et pas Vanves, où l’affaire de re-sectorisation n’est pas encore réglée   

    FOOTBALL : Défaite du Stade de Vanves en football. L'équipe seniors recevait Montrouge en match retard du championnat excellence des hauts de seine. « Rencontre importante pour les 2 équipes, la victoire permettait à Vanves de se caler au milieu du classement, et pour Montrouge revenir à 1 point de son adversaire. Match équilibré, les défenses prenant le pas sur les attaques. Mi-temps 0/0. A 10 minutes de la fin, un pénalty en faveur de  Montrouge mettait fin aux espoirs de Vanves » commente Jean Claude Vignal, président de la section Football du stade de Vanves