Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

région ile de france

  • 3e FORUM DU CHALLENGE CLUB DE VANVES SUR LE THEME DE L’INTELLIGENCE ARTICIELLE

    Un théme qui fait couler beaucoup d’encres avait été choisi pour ce 3e Forum de l’entreprises de Vanves organisé par le Challenger Club : l’Intelligence artificielle. Et pour la première fois à l’hôtel Mercure dont le directeur, Philippe Marcand,  est un adhérent et où maintenant le Challenger Club se réunit régulièrement. Un club de chefs d’entreprises qui va célébrer bientôt ses dix ans, comme l’a indiqué sa présidente, Christine Vlavianos.  «L’intérêt de ce type de club est de permettre aux chefs d’entreprises, d’échanger, de ne pas rester isolés, générant de nouveaux contacts,  de faire de la veille économique sur les évolutions actuelles, exprimer son expertise, promouvoir ses activités » comme l’ont exprimé les maires de Vanves et de Meudon, Bernard Gauducheau et Denis Larghero, ce dernier ajoutant que « pour les maires, il est important de s’appuyer sur ces clubs d’entreprises car ils contribuent aux services publics et au développement économique». Comme l’a expliqué le directeur général de la CCI 92, il est l’un des 33 clubs existant dans les Hauts de Seine, les plus actifs et importants du département des Hauts de Seine

    Ainsi ce forum de l’entreprise était organisé durant cette fête du commerce a abordé un sujet d’actualité avec l’IA, grâce à travers 3 intervenants : Le premier, Camillo Rodriguez fondateur du Macjhine Nearming Lab,  a tenté d’expliquer ce que c’était l’IA – qui ne veut pas dire, traduit de l’anglais, intelligence artificielle, mais renseignement intelligent – et de démystifier, sachant qu'il propose des ateliers découverte ouverts à tous «pour la simple raison que la révolution de l’IAD nous concerne tous et que persone ne doit être exclu.  Le second, Stephan Trupheme a expliqué comment il s’était lancé dans le marketing de contenus Data et IA,en étant le tout premier à avoir introduit la notion d’Inbout Marketing en France. Le troisiéme, Timothée Hattemberg, cofondateur de Sirioos qui accompagne les entreprises dans leur transformation digitale a présenté cet univers avec ses acteurs et ce qu’on pouvait en faire de bien ou de mal bien mal, suscitant un court débat, à partir de l'exemple de la Chine, donné par un participant, qui a poussé très loin l’identification faciale, mais aussi des entreprises comme les contructeurs automobililes qui développent actuellement  la voiture autonome. Un dossier suivi de prés par la Région qui, voilà un an, a lancé son plan IA2021, comme l’a évoqué le maire de Meudon, vice président de conseil Départemental.  Un plan d'action proposant 15 mesures phares destinées à renforcer le leadership de la région en matière d'IA, mettre l'Intelligence Artificielle au service de l'économie francilienne et enfin mobiliser les talents de l'Intelligence Artificielle pour résoudre les grands enjeux industriels de demain

  • VANVES TOUCHEE PAR LA GREVE DE LA RATP : VENDREDI NOIR POUR LES GRANDS-PARISIENS

    A la veille de la première «Nuit Blanche» dans le métro samedi,puisque certains resteront ouvertes toute la nuit,  les vanvéens  vont vivre un vendredi noir car se déplacer dans Paris et sa banlieue s'annonce compliqué.  Le mouvement social de la RATP contre la réforme des régimes spéciaux de retraites, devrait être l'un des plus importants depuis 10 ans. IL s’annonce très suivi - par 100% des conducteurs de RER et à près de 90% pour les conducteurs de métro, selon le syndicat UNSA-RATP -  et promet de grosses perturbations dans les transports en commun parisiens avec dix lignes de métros fermées.

    A Vanves la ligne 13 et à Issy la ligne 12 fréquentées par les vanvéens seront fermées. Quant aux tramways, les lignes 3 a et 2 utilisées par les vanvéens ne verront circuler qu'un tramway sur trois «en heures de pointe». Quant aux bus, il n’est pas sûr qu’ils circulent sur les lignes 126, 89, 89, 58 et 59, ou très peu. Par contre les trains SNCF rouleront, notamment sur la ligne Paris-Montparnasse qui traverse Vanves.  Si les vanvéens ne prennent pas leur RTT, ou ne télétravaillent pas, cela va être galère. Cette gréve devrait se limiter à cette journée du 13 Septembre, mais les syndicats menacent de fixer une date de gréve illimitée, comme en 1995, si le texte n’est  pas retiré . Ainsi 7 syndicats de la RATP donnent le coup d'envoi de la fronde contre la mise en place du «système universel» voulu par Emmanuel Macron, un système qui devrait faire disparaître les régimes spéciaux de retraite prévus par le gouvernement.

    Mais le plus cocasse dans l’histoire est que cette gréve intervient la veille d’une expérimentation d’ouverture toute la nuit de six lignes de métro et trois lignes de tramway de Paris et sa banlieue. Cette expérimentation d’un semestre (les 14 septembre,  19 octobre,  9 novembre, 18 janvier, 15 février et 14 mars) portera sur une cinquantaine de stations.Malheureusement les lignes 12 et 13 n’ent font pas partie, alors que les tramways T2 et T3a verront tous leurs  arrêts seront desservis. Les bus ne sont pas concernés sauf  les Noctiliens qui  seront également renforcés pendant ces nuits. Au total, plus de 700 agents RATP seront mobilisés, recrutés sur la base du volontariat,  pour assurer le service à cette. «Cette expérimentation est mise en place en collaboration avec les acteurs du monde de la nuit et a pour objectif de redonner envie aux Franciliens de sortir et de renforcer l'attractivité de Paris et de la région»  a affirmé V.Pécresse présidente de la Région.  «La vie nocturne dans la capitale a besoin d’être redynamisée, notamment pendant la période hivernale qui correspond à un creux d’activité pour les théâtres et l’ensemble des établissements parisiens. Les nuits festives vont venir soutenir l’économie du monde de la nuit en permettant aux Franciliens de profiter pleinement de leur soirée, sans avoir les yeux rivés sur leur montre de peur de rater le dernier métro»  ajoutait-elle

  • LE LEP DARDENNE SEUL LYCEE DE VANVES 100% NUMERIQUE DEPUIS LA RENTREE

    La réforme des lycées qui entre en vigueur pour les 1ére et les 2éme avec la suppression des filières S, ES et L a aussi  conduit à renouveler entièrement les manuels, soit entre 7 et 9 ouvrages, à 30 € l’unité, ce qui conduit à une dépense de 270 € par lycéen. « Nous avons décidé d’instituer la gratuité pour tous intégralement financé par la Région. Et nous avons profité de cette opportunité pour proposer de passer au 100% numérique avec des manuels numériques » indiquait Valérie Pécresse présidente de la Région Ile de France. Ainsi le LEP Louis Dardenne a adopté les manuels numériques, mais c’était obligatoire pour les LEP, et le lycée Michelet a préféré rester aux manuels classiques, c'est-à-dire papier, alors que 50% des lycées d’enseignement général ont accepté

    Les 300 à 350 Lycéens de Dardenne sont ainsi équipés de l’une des 140 000 tablettes, ou de l’un des 37 000 ordinateurs, financés par la région, conçus et fabriqués par une PME Francilienne Unowhy. Mais ils demeurent  la propriété de la Région, comme les manuels, pour la durée de leur scolarité. «Les élèves s’engageront au maintien des équipements prêtés en condition d’usage. Une convention d’engagement sera signée entre la Région, les parents et les élèves» indique t-elle. Une façon d'éviter la revente sauvage de matériels. Un pool de tablettes ou d’ordinateurs sera par ailleurs mis à disposition dans chaque établissement pour parer aux urgences et éviter qu’un élève se retrouve privé d’équipement  trop longtemps en cas de casse, perte ou panne. Le groupe La Poste a été chargé des réparations et de la maintenance. Des jeux de manuels papier seront également mis à disposition dans les CDI. Enfin, 20 000 tablettes seront distribués aux enseignants dont les établissements ont choisi d’adopter les manuels numériques.

    Ce qui représente un investissement de 150 M€  étalé sur 3 ans, soit une aide moyenne de 340 € par lycéen» a indiqué V.Pécresse en confiant : «Si je n’avais pas pu démanger et vendre le siége (administratif) de la Région (qui s’est installée à Saint Ouen depuis le début de l’année 2018),  je n’aurais pas pu financer la gratuité des manuels scolaires». Son objectif est ainsi de lutter contre la fracture numérique, avec le développement du THD (très haut débit) et de la WI-FI dans l’ensemble des établissements d’ici 2022. Cette transformation numérique concerne également les espaces de travail et le bâtiment. Un groupe de réflexion a été constitué sur le devenir des CDI de demain dans tous les lycées franciliens