Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Sports

  • EXPOGRAPH VANVES-US METRO : Montée en pression

    Expograph monte en pression et a tenu la dragée haute à l’US Métro, vainqueur du champion de France Chambourcy le week-end dernier, avec un score final de 3 à 3, et 5 buts sur coups de pieds arrêtés sur 6. «Du spectacle , des buts entre 2 équipes très proches même si Expograph y a cru, après avoir mené 2/0 au bout de 29 minutes. Quelques regrets car sur la fin les joueurs de l’US Métro ont paru tirer la langue beaucoup plus que nos joueurs. Le travail et l’assiduité montrent que nous sommes peut être sur le très bon chemin cette année. La réponse sera samedi prochain à 16h30 à Vanves contre Banque de France, qui fait office de favori cette année À nous de jouer» indique Jean Rioer qui a noté deux choses : La très belle victoire de la réserve qui s’est imposée 3/1 avec un gardien de fortune, Fehtalla Ghozal, qui habituellement joue en attaque. Et la victoire du Stade de Vanves en Coupe de France (3e tour) contre Sevran,  qui passe au 4éme tour. «Cela permettra aux nouveaux coaches mis en place,de travailler dans la sérénité encore une semaine avant le premier match de championnat contre Neuilly à 15 h dimanche prochain à Vanves».

  • EXPOGRAPH VANVES : DECOLLAGE MANQUE

    «Premier match et une petite défaite 0/2 ,qui aurait pu être bien plus conséquente contre l’Apsap Émile Roux,très réaliste. Sans notre gardien (de grande classe)  Aymar DIATTA encore une fois exceptionnel, nous aurions pu terminer avec 5 ou 6 buts au fond des cages» rapporte Jean Royer co-président d’expograph Vanves qui reste optimiste car le travail, très sérieux depuis le 16 Août, va payer. «Il faut seulement déplorer les blessés de début de saison, comme chaque année ,les vacanciers, les retenus au travail ,3 suspendus de la saison dernière et ceux qui sont encore sans licence, malgré le travail professionnel des dirigeants. ux (les joueurs)sont responsables ». La semaine prochaine nous irons défier le Métro qui vient de faire tomber le Champion de France Chambourcy sur ses terres.

  • LE CHANTIER DE L’ETE 2018 A VANVES : LA REHABILITATION DE LA PISCINE (suite)

    Elle a fait l’objet de nombreux travaux d’entretien du fait de l’humidité mais aussi pour assurer sa sécurité sanitaire, en dehors des vidanges régulières qui donnent lieu à des opérations de nettoyage, et des interventions, quelquefois lourdes. Elle avait fait l’objet, comme cette année, d’une réhabilitation de ces façades au moment de la restructuration du PMS André Roche dans les années 1990, et d’une réfection totale de ses façades vitrées à la suite de la tempête de 1999. Des travaux d’amélioration de la performance énergétique de la piscine étaient engagés voilà 4 ans, car, au regard des consommations d’électricité, d’eau et de gaz, la piscine municipale est indéniablement le bâtiment communal le plus énergivore. Ce qui a entraîné un changement des chaudiéres existantes par des chaudières à condensation, une amélioration de la production d’eau sanitaire, avec la mise en place d’une gestion centralisée des équipements thermiques et du traitement de l’eau.  D’ailleurs une analyse des conditions d’exploitation du traitement de l’eau de la piscine avait été confiée à une société privée. Elle avait adoptée un plan d’organisation de la surveillance et des secours (POSS) rendu nécessaire par le développement des activités aquatiques (Aquabike, Aquamaternité... )

    Le chantier de cet été s’est terminé la semaine dernière durant laquelle les bassins ont été remis à l’eau (en 3 jours) pour une ouverture mercredi dernier, après sa fermeture le 21 Juin dernier. Malheureusement, un accident est survenu le 4 Août dernier lorsque que le démontage de l’échafaudage qui avait été mis en place tout autour de la piscine, a été entrepris. Deux ouvriers ont été victimes d’une chute, l’un s’étant légèrement blessé a une main, l’autre ayant été victime de multiples lésions au fémur, à la tête et au bras, son pronostic vital, un temps engagé, a pu être levé. Si l’ouverture de cet équipement sportif n’a pas été différée, par contre le démontage de l’échafaudage a été arrêté pour les besoins de l’enquête à la demande de l’inspection du travail