Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

POLITIQUE DEPARTEMENTALE

  • L’EVENEMENT DU WEEK END A VANVES : Première grande émission politique pour Gabriel Attal, député de Vanves

    Gabriel Attal député LREM deVanve/Issy (10éme circonscription des Hauts de Seine) a participé à sa première grande émission politique dominicale sur France Inter « Questions politiques » hier à l’heure du déjeuner. Un événement historique. Jamais à Vanves et dans la circonscription, un homme ou une femme politique a participé à une telle émission, interrogé pendant une heure par des journalistes. En 30 ans de députation, ce n’a pas été le cas pour André Santini, en dehors des émissions humoristiques. D’ailleurs, au Conseil Territorial de GPSO, Jeudi dernier, il aurait apostrophé le maire de Vanves en lui reprochant de faire la danse du ventre autour du député, en vu des prochaines municipales. Le maire d’Issy les Moulineaux  poursuit de sa vindicte celui qui l’a remplace à l’Assemblée Nationale, à tel point qu’il a menacé, par courrier, des associations arméniennes isséennes de leur couper leurs subventions, si elles continuent à l’inviter  à leurs manifestations.

    En attendant, sur France Inter, Gabriel Attal a joué la différence, en ne cachant pas que son rêve était de devenir député, qu’il le restera tant qu’il faudra aider le président Macron à appliquer sapolitique, mais qu’il n’a pas l’intention de faire de la politique pendant 30 à 50 ans. Ce qui nous change des maires d’Issy lesMoulineaux et de Vanves. Il est bien sûr revenu longuement sur le projet de service universel pour lesjeunes, de la loi sur les universités, sur les déclarations de Laurent Wauquiez…

  • PREMIER ATELIER CITOYEN DU DEPUTE ATTAL A VANVES : UN EXERCICE DIFFICILE REUSSI

    Gabriel Attal, 7 mois à peine son élection, s’est prêté au jeu difficile du compte rendu de mandat à l’école Marceau, Jeudi soir, pensant près de deux heures, devant 80 à 100 Vanvéens. Il a commenté tout ce qui a été fait (loi de confiance dans la vie publique, code du travail, université pour laquelle il a été rapporteur…), ce qui se fait (service national universel, loi sur l’audiovisuel sur laquelle il planche dans un groupe de travail…) et répondu à de nombreuses questions, toujours trés l’aise, sur la solidarité, les réfugiés, l’éducation avec l’actualité locale des fermetures de classes. Et il a été très sollicité lors du petit verre partagé à la fin de cet exercice difficile

  • LORSQUE LAURENT WAUQUIEZ RENCONTRAIT DES MILITANTS UMP DE VANVES

    Au lendemain des résultats du vote des Républicains, cela chauffait sur les réseaux sociaux entre élus LR de Vanves. Si certains d’entre eux se réjouissaient de cette bonne nouvelle, d’autres se lamentaient « Au moins avec cette étiquette on ne risque pas de prendre la ville de Vanves !!! Fier de ne pas avoir voté. Fini pour moi tout cela ! ». Ambiance, surtout après la démission de Xavier Bertrand, président de la Région des Hauts de France et ex-secrétaire général de l’UMP.

    Il n’empêche, qu’à une certaine époque, Laurent Wauquiez était venu rencontrer des militants UMP, en présence d’Isabelle Debré, au Relais de Vanvres le 28 Juin 2012   A l’époque, les militants UMP préparaient le congrès de l’UMP de Novembre et Laurent Wauquiez venait de se prononcer pour soutenir François Fillon dans le Figaro. Il était venu tater le pouls des militants. Et il avait dit des choses intéressantes comme celle-ci : « tous ceux qui ont fait des clins d’œil au FN, ont perdus. Et je n’ai pas cherché à en faire en parlant de sécurité, de nos valeurs, de notre identité » tout en ajoutant : « Il ne faut ni diaboliser le FN, ni dire qu’on a les mêmes valeurs. Il ne faut pas adopter ses discours, ses soluitions. Nous devons élaborer nos propres thématiques qui peuvent rassembler le centre et la droite ». Si cela pouvait encore être vrai ?