Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

politique

  • ELECTIONS SENATORIALES A VANVES : IL MANQUAIT 11 VOIX A ISABELLE DEBRE :

    Sur 2346 grands électeurs, 2305 ont voté dans les Hauts de Seine dont 35 à Vanves dimanche, pour élire 7 sénateurs. Selon le mode de calcul, il y a deux manière d‘être élu : soit au quotient, et là, il faut obtenir un seuil de siège calculé pour les 7 sièges par rapport au nombre de voix exprimés (2305)  divisé par 7 (sièges) soit  335 voix. Ainsi, ont été servis au quotient, Philippe Pemezec, maire du Plessis Robinson avec un siége, Roger Karoutchi secrétaire départementale LR 92 avec un siége, mais Hervé Marseille, sénateur sortant n’a pas obtenu de siége au quotient, puisque sa liste n’obtient que 325 voix. Il manquait 10 voix.  

    Les cinq siéges restant à pourvoir ont été attribué à la plus forte moyenne : Hervé Marseille (UDI), Christine Lavarde (LR) de la liste Pemezec, Pierre Ouzoulias (PC), André Gattolin (LRM) et Xavier Iacovelli (PS) ont ainsi été élus.  Ainsi la droite départementale garde ses 4 siéges mais n’en conquiert aucun nouveau à cause de la dispersion des troupes LR,  ce qui a favorisé l’opposition départementale en préservant ses 3 siéges, avec un communiste, un socialiste, et un marcheur ex-écologiste.  

    « La droite a dispersée ses forces, et elle perd en pratique un ou deux sièges par la seule dispersion de ses forces, mais en même temps le centre national qui avait investi Roger Karoutchi, a été, dans ce choix, peu suivi par l’ensemble des élus. Ils auraient mis Isabelle Debré en tête de liste, les choix auraient été totalement différent, y compris sur le nombre de liste qui se sont présentés. Elle aurait été plus porteuse » confiait Patrick Devedjian, président du Conseil Départemental des Hauts de Seine. Il manquait 11 voix pour que sa vice présidente soit réélu au Sénat. Et il n’est pas le seul à regretter ce choix. « C’est dommage que l’on n’ait pas mis en tête Isabelle Debré » confiait aussi Odile Fourcade, ex-conseillére générale UDI

    D’autres  Républicains étaient plus sévéres sur les réseaux sociaux : «Sur l’ensemble de la France, les Républicains gagnent des sièges. Dans les Hauts-de-Seine, à cause des ambitions personnelles de «certains», les Républicains n’obtiennent que 3 sièges au lieu des 5 qui auraient été acquis si une liste d’union avait été présentée.  Une fois de plus, la division a fait ses ravages. En Marche et la Parti Socialiste peuvent dire merci à ces diviseurs … qui n’ont même pas été élus». A remarquer que dans les Yvelines, avec une liste dissidente, malgré tout, Gérard Larcher (LR) a fait plus de 50% des voix et rafler 5 des 6 siéges.  Un autre plus sévère demandait la démission de Roger Karoutchi sur Twitter. Un troisiéme, vanvéen, le déclarait « personae non grata à Vanves ». Beaucoup de vanvéens ont été surpris par ce résultat alors qu’elle a fait du bon travail au Sénat. D'autres ont passé une mauvaise nuit en pensant elle, comme l’expliquait une vanvéenne au café du commerce

     

    LES RESULTATS :

    543 voix pour la liste P.Pemezec (LR) soit  23,03% - 2 sièges : P.Pemezec (Maire du Plessis) et C. Lavarde (1ére adjointe de Boulogne)

    385 voix pour la liste R.Karoutchi (LR) soit 16,42% - 1 siége 

    325 voix pour la liste H. Marseille (UDI) soit 13,86% - 1 siége

    217 voix pour la liste P. Ouzoulias soit  9,25% - 1 siége

    248 voix pour la liste A.Gattolin (LRM), soit 10,58% - 1 siége

    199 voix pour la liste X. Iacovelli (PS), soit 8,49% - 1 siége

    152 voix pour la liste E. Berdoati  (LR) soit 6,48%

    188 voix pour la liste I.Dresmedt  (LR) soit 8,02%

    26 voix pour la voix C.Candelier(EELV) soit1,11%

    18 voix pour la liste L.Sales FN) soit  0,77%

    7 voix pour la liste B. Lepidi (DVD) soit 0,30%

  • ELECTIONS SENATORIALES A VANVES : ISABELLE DEBRE NE SIEGERA PLUS AU SENAT

    La vie politique et la démocratie sont cruelles: Isabelle Débré ne siégera plus au Sénat, à cause de 11 voix qui manquait, à cause des listes dissidentes, à cause des 42 grands électeurs qui n'ont pas voté dont une vanvéenne  qui a bien profité des services de la sénatrice de Vanves etc...Tout cela est bien triste car beaucoup, à Vanves, n'ont pas renvoyé l'ascenseur

    Aprés plus de 3H30 de dépouillages et de recomptages à la préfecture des Hauts de Seine, les listes de Philippe Pemezec (LR) des maires ont obtenu 2 sièges, LR 1 siége (R.Karoutchi), LRM 1 siége (André Gattolin), PC 1 siége (P.Ouzoulias) et PS 1 siége (X.Iacovelli)

  • LES ELECTIONS FEDERALES ALLEMANDES A LEHRTE VILLE JUMELEE AVEC VANVES

    Grâce à Boris Amoroz conseiller Municipal FG/PC qui entretient des liens suivis avec Christoph Lokotsch, leader du groupe «DIE LINKE» au conseil communal de Lehrte (sur la photo), le blog de Vanves Au Quotidien a pu obtenir son témoignage sur les élections fédérales en Allemagne et bien sûr à Lehrte, ville jumelle de Vanves  

    «Le 24 septembre auront lieu les élections fédérales en Allemagne (pour désigner les membres du Bundestag, l’équivalent de l’Assemblée Nationale). Les sondages suggèrent une victoire des Chrétiens-Démocrates de la Chancelière Angela Merkel (CDU, 36%), devant des Sociaux-Démocrates affaiblis (SPD, 23%) menés par Martin Schulz, ancien Président du Parlement Européen. Dans l’ensemble, cette élection pourrait être le pire tournant à droite auquel l’Allemagne ait à faire face depuis des décennies». Beaucoup comme lui  « craignent que le parti d’extrême droite Alternative pour l’Allemagne (Alternative für Deutschland, AfD) obtienne bien plus que les 10% suggérés par les sondages. Le parti néo-nazi pourrait même devenir le troisième parti le plus fort au Bundestag, l’Assemblée allemande. Il semble qu’il n’y ait que deux scénarios plausibles de coalition : une continuation de la grande coalition du centre-droit chrétien-démocrate avec le centre-gauche social-démocrate, ou la coalition surnommée Jamaïque, avec les chrétiens-démocrates (noir), les Libéraux (jaunes) et les Verts.

    Les Libéraux comme les néo-nazis n’ont pas pu avoir de sièges à l’Assemblée lors des dernières élections fédérales en 2013 à cause du seuil de 5%. Le parti allemand de gauche DIE LINKE (La Gauche) pourrait améliorer son score de 8,6% en 2013 à environ 10% ou plus. Un bon résultat dans la région de Basse-Saxe, où se situe Lehrte, la ville jumelle de Vanves, est vital. Il y aura des élections pour le Landtag de Basse-Saxe, le Parlement régional, le 15 octobre, seulement trois semaines après, où DIE LINKE pourrait avoir des élus pour la seconde fois, après celles de 2008» indique t-il.