Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Espaces verts

  • LA PHOTO DU JOUR A VANVES : ELAGAGE ULTRA RAPIDE

    Les deux arbres de la place du Val (place de Lattre de Tassigny) ont été élagé en moins d’une matinée vendredi. Il est vrai que leur feuillage était devenu massif, gênant les passants ou ceux qui voulaient profiter des terrasses des Toqués du Pain et du Relais de Vanvres. « la place du Val va bientôt être rebaptisé la place des Toqués ou la place Valérie et Christian » persiflait hier à midi un habitué du banc, à côté de la fontaine, qui craint qu’il ne disparaisse ou soit privatisé. En tous les cas, la vue est dégagée et ses commerces ont retrouvé un peu de lumière et de vision panoramique dont peuvent profiter leurs clients lorsqu’il ne pleut pas 

  • LA PHOTO DU JOUR A VANVES : UN PARC SOUS LA CANICULE

    Ses derniers jours, les familles vanvéennes ont vraiment profité du parc Frédéric Pic qui leur permettait de retrouver un peu de fraîcheur sous les arbres notamment des allées. Il n’y avait que les enfants pour jouer au foot sur les pelouses ou profiter des quelques jeux extérieurs. Les parents préférant s’allonger sur l’herbe, d’autres faire des exercices de yoga,  et les seniors s’asseoir sur les bancs, pour regarder, papoter avec les connaissances. Beaucoup de nouveaux vanvéens sont étonnées par ce jardin dans lequel les oiseaux migrateurs viennent faire étape. Les riverains les voient arriver le soir et envahir ses arbres au coucher du soleil.

    Malheureusement les habitués ont constaté un certain laissez-aller dans son entretien cet été. Il est vrai que c’est maintenant l’interco, GPSO, qui ’occupe des espaces verts. Mais du temps d’un certain Dmytruck qui bichonnnait ce parc, ce ne serait pas arrivé, c’est-à-dire lorsque la ville s’occupait elle-même de ses espaces verts, comme de la propreté – le lendemain de la soirée du 13 Juillet place de la République est édifiant où pendant tout le week-end et les jours d’après les confettis et autres reliefs qui traînaient n’ont pas été nettoyés– et que les vanvéens savaient qui était responsable. Avec l’interco, la proximité a disparue ainsi que la réactivité pour bien entretenir nos espaces verts

  • LE PETIT SQUARE DU CENTRE ADMINISTRATIF DE VANVES EN VOIE DE RECONQUETE

    La ville après avoir réaménagé la petite placette Sadi Carnot entre la tour et le théâtre, s’atèle au petit jardin qui entoure le centre administratif municipal à l’angle des rues Sadi Carnot/Mary Besseyre  qui était dans « la ligne de mire » du maire depuis longtemps, décidé à rattraper un certain retard considérable depuis 16 ans sur ces petits espaces verts qui agrémentent les rues de Vanves.

    Un square quelque peu oublié, inexploité, peu valorisant, des haies fatiguées, des allées défoncées et creusées qui ne sont plus aux normes pour les PMR, des arbustres sur le déclin, des pelouses dégradées, une canisette inadaptée qui a pur conséquence de transformer les pelouses en crottoirs, ce qui rend le travail des jardiniers peu ragoûtant… ont constaté les services de GPSO en dressant un état des lieux. La ville  n’est pas resté sans réagir précédemment puisque l’éclairage a été refait, et l’inauguration d’une plaque en mémoire des victimes du génocide arménien a donné lieu à la plantation d’un abricotier et d’un cerisier.

    « Nous allons intervenir sur les plantations avec suppression des clôtures, plantations de nouveaux arbres, de plantes grimpantes et résistantes, avec un nouveau systéme d’arrosage et implantations de nouveaux bosquets avec réfection des pelouses et des allées en stabilisées, avec la création d’un passage à partir de l’angle M.Besseyre/S.Carnot, , déplacement de la canisette vers le parking, l’installation de bancs… pour un coût de 20 000 € » a indiqué Yann Texier, le représentant de GPSO . Le conseil de quartier a émis le souhait très original de baptiser cet espace vert « Jardin du théâtre ». Bien évidemment, une riveraine a soulevé le problème posé par les chiens et de leurs crottes, « qu’on n’a pas encore réussi à résoudre ! Mais vous savez, on a d’autres fauteurs de troubles place de la République bien plus important » a répondu le maire qui en a profité pour annoncer que la ville a en vue de s’occuper, ensuite du square de l’Insurrection, d’aménager un petit square rue V.Basch