Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Espaces verts

  • VANVES DANS LE CREUX DE L’OREILLE

    PARC PIC ET SQUARES FERMES POUR CAUSE DE GEL

    Les sols étant rendus glissants par la baisse des températures, plusieurs parcs et jardins du territoire de Grand Paris Seine Ouest dont ceux de Vanves sont restés fermés pendant 4 jours de Jeudi à Dimanche dernier. Ce qui a suscité de nombreux commentaires sur les réseaux sociaux auxquels la mairu=ie de Vanves a répondu par une mise au point ce week-end annonçant leurs réouverture hier : «Les équipes de GPSO du service parcs et jardins ont constaté encore lors des visites de contrôle de grandes plaques de verglas sur les sols dans différentes parties du parc Pic. La nuit, avec les températures négatives, le regel est très fort et, si nous ouvrions, le risque de chute est réel.  Celui-ci engagerait, non la responsabilité individuelle de chacun, mais la responsabilité pénale des services de la ville et des élus.  De plus, nous évitons le salage des allées pour des raisons écologiques.  Par ailleurs les aires de jeux enfants sont très glissantes et présentaient encore dimanche  matin un réel danger dû au gel. L après-midi, un léger redoux était observé, ce qui permettra l’ouverture du Parc Pic lundi  matin». Il n’empêche que beaucoup de vanvéens étaient mécontents : « Le parc pic de vanves est encore fermé ! Je ne comprends pas comment il n est possible en 2021 de ne pas enlever les plaques de verglas au bout de 2 jours , on est à -5 , mais comment.font ils dans les pays nordiques !! Le.parc de l ile saint germain est ouvert ...je ne comprends pas qu’à Vanves ce ne soit pas le cas ... » réagissait Ana Cecilia. « Faudra nous expliquer pourquoi le jardin du Luxembourg est ouvert et pas notre parc de proximité. Totalement incompréhensible !» (Melina) ;  «La neige fond gentiment toute seule dans les allées du parc pic (comme autour de la mare aux canards) ... je ne vois pas trop le danger » (Karina) ; « Quel dommage de fermer le parc , de plus un mercredi alors que nombres d'enfants sont chez eux. Ils se retrouvent privés de beaucoup de choses , piscine, ciné , sport....Et maintenant de jeu en extérieur ! Est-ce plus prudent de les faire jouer sur le bord d'un trottoir pour profiter de la neige que dans un parc sécurisé ?» (Aurélia) ; « Est ce vraiment une raison de fermer encore une fois le parc pic ?? Ce principe de précaution nous enlève toute responsabilité et liberté !!! Encore une fois ce sont les jeunes qui trinquent … Qu’est ce qu’on risque ? de tomber en s’envoyant des boules de neige ??!!! Entre le couvre feu et ce genre de décisions la coupe est pleine !» (Alissa) : «Super, pas de parc, et pas non plus de recréation en maternelle. Gardons précieusement les enfants dans des bulles protectrices » (Poppy Props) ; « Obliger les enfants a jouer dans les rues c'est dommageable pour tous !! » (Kuypper). 

    CAREME ET FETE DES CENDRES

    Les paroisses de Vanves avec les congrégations des Bénédictines et des Xavières qui fêtent leur centenaire cette année  célébreront le mercredi des Cendres inaugurant 40  jours pour se préparer à Pâques, jour de jeune et d’abstinence avec des messes ‘entrée en carême avec imposition des Cendres à 8H à Saint Remy, à 12H chez les Bénédictines, à 12H15 à Saint François. Les paroisses ont prévus durant le Carême plusieurs temps forts : Le Saint Sacrement sera exposé chaque vendredi à Saint François de 7H30 à 8H30. Des paniers du cœur seront disposés dans les églises et les accueils  pour recueillir des denrées alimentaires et les produits d’hygiénes pour les plus démunis. UN chemin de Carême solidaire avec le CCFD-Terre solidaire sera proposé chaque dimanche avec «un parcours d’engagement pour habiter la même maison et construire une terre solidaire». Enfin, chez les Bénédictines de Vanves  le P Jacques Turck donnera un enseignement  chaque jeudi à partir du 25 février de 15h40 à 16h40, « à la découverte des fondements anthropologiques, bibliques et théologiques de l’Eucharistie » dans la salle Saint Jean du Priéuré ou sur sur YouTube et Facebook

    VACCINATIONS

    Le centre de vaccinations d'Issy-Vanves à la halle Christiane Guillaume à Issy continue son travail avec 420 vaccins par semaine. Mi février, près de 1700 personnes dont 40% de vanvéens, ont reçu leur première dose de vaccin. Les secondes injections ont démarrés le 15 février. Parallèlement, le nombre de premières injections sera inférieur dans un premier temps, puis augmentera au fil des semaines. «Nous espérons que de nouvelles livraisons de vaccins permettront d’ouvrir de nouveaux créneaux» indiquent ses responsables. L’équipe du centre d’appel (IRIS) a été renforcée par des agents volontaires pour absorber le flux des appels. Au cours de la première semaine, 6 354 appels ont été traités (par comparaison, IRIS traite habituellement environ 1000 appels par semaine), soit plus de 6 fois le volume habituel. Ceux qui n'ont pu obtenir de rendez-vous ont été inscrits sur une liste d'attente et seront rappelés lorsque de nouveaux créneaux seront ouverts

  • UNE CENTAINE D’ARBRES PLANTES A VANVES POUR LA SAINTE CATHERINE

    Les sites internet de GPSO et de la ville de Vanves indiquaient ces derniers jours que « dans le cadre du suivi et de la sécurisation du patrimoine végétal qui a conduit à la suppression de 24 arbres l’été dernier, la Ville, qui compte déjà plus de 2000 arbres, procède à leur remplacement ainsi qu’à la plantation de nouveaux sujets. Au total, pas moins de 98 nouveaux arbres, soit 4.3 % d’arbres renouvelés, vont prendre place dans les rues, places, squares aux quatre coins de Vanves. 74 sujets sur l'espace public ainsi que 24 sujets autour des équipements communaux. La rue Aristide Briand est la première concernée avec pas moins de 24 plantations prévues. Le square des Combattants d’Afrique du Nord et Territoires d’Outre-Mer, la rue Jean-Jaurès ne seront pas en reste avec huit arbres installés sur chaque site. L’avenue Pasteur quant à elle en comptera sept».

    Ces plantations interviennent à un moment propice, puisque la Sainte Catherine était célébrée hier. Mais en même temps  le 1er arbre de la nouvelle forêt de Pierrelaye dans le Val d’Oise, était planté par Valérie Pécresse, présidente de la Région Ile de France et devrait l’être par d’autres sujet pour aboutir à une nouvelle forêt d’un million d’arbres dans une vingtaine d’années. Et une liste des 130 arbres remarquables recensés et labellisés en IDF par la Comité Régional des Arbres Remarquables était rendu public, dans laquelle n’apparait pas Vanves. Une liste arrêté par le Comité Régional des Arbres remarquables et l’association A.R.B.R.E.S. qui agit justement pour protéger ces arbres remarquables : «Des arbres très vieux, très gros qui peuvent avoir une histoire, plus longue et ancienne que certains monuments classés, pas obligatoirement en forêt, mais surtout disséminés dans la zone urbaine, dans des parcs, jardins, places, squares…. » indiquait Georges Feterman président de cette association  et Yann Wehrling, Président du Comité Régional des Arbres Remarquables

    «Nous voulons enclencher des actions pour les protéger, contribuer à mieux les préserver et les conserver,  les enrichir et les mettre en valeur, car ils jouent un rôle climatique important pour lutter contre l‘effet de serre,  en formalisant une sorte de protection. L’important est de les faire connaître, car ils sont méconnus des franciliens. Et d’arriver à renforcer l’arsenal législatif pour les protéger». D’ailleurs l’association A.R.B.R.E.S. a rédigée une déclaration des droits de l’arbre, avec l’aide de scientifiques, auquel plusieurs villes sont prêts à adhérer. «Elle  a pour vocation de changer le regard et le comportement des hommes, de leur faire prendre conscience du rôle déterminant des arbres au quotidien et pour le futur, en ouvrant la voie à une modification rapide de la législation au niveau national». D’ailleurs Yann Wehrling a suggéré qu’elle pourrait servir d’interpellation aux candidats aux élections municipales

  • RETOUR SUR UNE REUNION PUBLIQUE DE QUARTIER A VANVES (suite et fin) : L’ILOT GREC SEME LE TROUBLE AUTOUR DU SQUARE DE L’INSURRECTION

    Si l’entretien et le développement arboré du parc Frédéric Pic ne pose pas trop de problémes – à condition d’expliquer – il n’en est pas de même pour d’autres espaces verts comme l’ont constaté les participants à la réunion publique de quartier du 21 Mai dernier consacré au Centre Ancien-Saint Remy avec le projet de réaménagement du square de l’insurrection

    Le square de l’Insurrection aménagée en 1977 est un espace sensible. Il avait servi pour accueillir le marché pendant les travaux du Centre Administratif/théâtre/Bibliothéque et de la tour d’habitation, et du coup, il avait été réaménagé en espace vert après par l’équipe d’André Roche, requalifiée une première fois voilà quelques années (sous le mandat de Gérard Orillard),  avec l’implantation d’une stéle (sous le mandat du socialiste Guy Janvier) rendant hommage aux vanvens victimes de la barbarie nazie). Une tentative de rebaptiser ce carrefour et son square du nom de Gérard Orillard (sous le mandat du gaulliste Didier Morin) avait échoué, sous la pression des anciens combattants, surtout communistes, car à leurs yeux, le nom donné à ce carrefour rappelait l’acte héroïque (et un peu fou) de jeunes résistants issus de leur rang, abattus par une patrouille allemande au moment de la libération. On ne touche pas un symbole

    Il n’empêche que le maire de Vanves a présenté ce jour là un projet de requalification de cet espace vert afin de le valoriser, alors qu’il parait délaissé, afin de renforcer son aspect végétal, avec de nouvelles végétations et plantations, tout en confortant le lieu de mémoire, avec cette stéle et ce magnifique Séquoia à côté, et cet arbre de la Paix. «L’objectif est d’en faire un véritable espace vert organisé avec un véritable aspect végétal comme on l’a fait pour le square du 11 Novembre » a-t-il expliqué. Mais là, où l’assistance a commencé à tiquer c’est lorsqu’il a annoncé l’aménagement d’un kiosque pour vendre des journaux et magazines, depuis la fermeture de la boutique en haut de la rue A Fratacci, et surtout d’un espace de restauration/vente à emporter.  Il a alors laissé la parole à l’initiatrice de ce projet – une première pour un projet commercial dans ce genre de réunion – dénomé « L’Ilôt Grec ». Des riverains ont fait part de leurs craintes sur les nuisances engendrés, bruit, odeur, déchets dans des poubelles qui débordent, demandant s’il y aura installation de chaises et de tables, ce qui ne sera pas le cas etc…jusqu’à ce que le maire s’énerve quelque peu en assénant : « Si vous êtes peu gêné par la sanisette, vous ne le serez pas par le Grec ». Arguments peu convaincant aux yeux de ses riverains, des anciens combattants et surtout de ceux qui sont à l’initiative de l’installation de la stéle à la mémoire des déportés vanvéens