Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Eglise

  • DE NOUVEAUX VITRAUX CHEZ LES SOEURS BENEDICTINES DE VANVES

    A l’Occasion des journées européennes du patrimoines, prés de 400 visiteurs ont pu découvrir le prieuré Sainte Bathilde où vivent les soeurs bénédictines de Vanves. Elles inauguraient en même temps de nouveaux vitraux installés dans l’absidiol à droite de l’église. Ils ont été réalisés par les Fréres Emmanuel d’En Calcat pour remplacer de vulgaires vitres de verre cathédrale de couleur jaune. Ces nouveaux vitraux ont été réalisés elon un procédé qui permet de réaliser des dégradés de couleur sur les plaques de verre. Occasion de constater que cette église avait bien été orientée par son architecte Bon Bello, pour permettre au soleil du matin mais aussi du soir d’éclairer son chœur d’une lumière jaune, où se placent les sœurs, les fidéles restant dans une certaine pénombre. 

  • VANVES RENOUE AVEC LE BARBECUE DE LA CONVIVIALITE DURANT L’ETE A SAINT REMY

     « Sous la chaleur écrasante ( ?) que nous apprécions depuis le début de l’été ( ?) il sera très agréable de partager quelques moments d’amitiés autour des barbecues qui seront organisés chaque Mercredi de Juillet et d’Août à partir de 19H30 dans les jardins de Saint Remy » était il écrit sur l’une des invitations lancé dans « Sel et Lumière »  pour ce barbecue de l’été au cours de ses 15 années d’existence. Car cette idée a été lancée en 2002 par le père Pascal Saïté pour les célibataires ou les personnes qui se retrouvaient seules durant cette période estivale. 15 ans aprézs, ils continuent grâce notamment à Nathalie et Pascal Le Gouallec comme ce fut le cas mercredi dernier

    « C’est une opportunité sympathique comme la fête des Voisins. L’idée générale est toujours de permettre à des personnes seules de se retrouver. Et le barbecue est vraiment l’instrument de l’été qui plait à tous. Et la paroisse c’est une vie de famille » expliquait l’un des prêtres de Vanves qui a participé dans le passé à ce rendez-vous convivial. 15 à 20 personnes sont présentes généralement, dans le jardin ou alors dans la salle de l’entresol lorsque le temps est frais et pluvieux, et même très chaud, car l’un des participants se souvient que, lors de la canicule (en 2003), ils s’étaient réfugiés dans l’entresol plus frais  

    La règle du jeu est simple : Un responsable est  chargé d’ouvrir les locaux. Le père curé prête le jardin, le barbecue. Chacun amène quelque chose à manger que les participants partagent  avec tout le monde : une tarte fait maison avec ricota, jambon et estragon,  une pizza, une salade et du taboulé, et d’autres quelques bouteilles de bons vins. Ils commencent généralement par l’apéritif avec quelques biscuits apéritifs, vin doux. Ainsi les présentations se font à ce moment là entre ceux qui ne se connaissent pas, d’autres étant devenus des habitués de ces agapes simples. « A Vanves, comme la paroisse est constituée de 2 églises, ce barbecue permet de nous rencontrer ! » indique un habitué. « Nous nous sommes même retrouvés à 20 et même 40 une fois » ajoute son voisin en se rappelant d’un dîner aux bougies, d’une soirée guitare les années précédentes.

    Mais ce barbecue dans le jardin du presbytère prend des airs  magique  quelquefois : « Il nous fait penser à nos soirées scouts ! ». Curieusement, personne n’a récité le Bénédicité. Il est vrai qu’il y a des cathos et des non cathos, des pratiquants et des non pratiquants. « Mais nous évitons les râleurs, les gémissants, les mauvaises têtes » insiste l’une des participantes. Les conversations se prolongent jusqu’à prés de 22H/22H20, sur de nombreux sujets divers et  variés, les vacances, les chrétiens d’Orient et les méfaits de Daech, la révélation, les lectures de l’été, … mais il faut ranger et faire la vaisselle, et tout le monde s’y met.  Ce barbecue est une traduction d’un fort développement de la convivialité au sein des paroisses vanvéennes qui est l’une de leurs caratéristiques.

  • PASSAGE DE TEMOIN AU FOYER D’ACCEUIL DE LA PAROISSE SAINT FRANCOIS DE VANVES

    La famille Choutet avec François-Xavier, Lucie, Armand,Théophile, Thibault et Louise ont passé le relais à la famille Jean Michel, Charlotte , Marin et Aliénor qui s’installeront à la Rentrée dans ce pavillon où se sont succédé 7 couples avec leurs enfants. Revient alors en écho, les propos de Denis Tournier, qui avec son épouse et leurs enfants, a été le premier foyer d’accueil voilà aussi 30 ans : « Une nuit, j’ai eu envie de laisser allumer la croix à l’extérieur de l’Eglise, pour que les gens du quartier qui rentrent tard, la voient… Une présence d’eglise c’est d’abord une présence de vie, qui anime un lieu, y attire simplement parce qu’elle ne le laisse pas s’endormir au milieu de la cité » témoignait il.

    « C’est une invention du diocése des Hauts de Seine » a rappelé le pére curé Bertrand Auville, bien pratique à Vanves qui a accueilli le premier foyer d’accueil des Hauts de  Seine en 1986. Comme  les prêtres vivent à la maison paroissiale Saint Remy, cette maison était libre et du coup, elle a été destinée à ces foyers d’accueil  où se sont succédés Denis et Véronique Tournier (1986 - 1992), Philippe et Catherine Rieu (1992 – 1998), Julien et Marie de Nomazy (1998 - 2002), Sébastien et Elisabeth Dardare (2002 – 2005), André et Peggy Labbat (2005 – 2009), Frédéric et Clémence Néouze (2009 – 2013), Lucie et François Xavier Choutet (2013-2017).

    Une petite fête a été organisée par les paroissiens dimanche après une messe d’action de grâce pour remercier ce couple de ces 4 belles années de mission passées dans cette paroisse et qu’ils ont couvert de cadeau. Ce couple les a rappelée à travers des objets : un 4x4 miniature pour ses 156 repas 4x4 aux compositions insolites pour susciter les échanges et les rencontres, un pyjama pour rappeler ce moment de prière en petit groupe au moment de fermer l’église  le soir avant de se coucher, ce pain pour les repas tirés du sac, ce verre aux armes de St François pour des verres de l’amitié à pratiquement chaque sortie de messe etc….  et plein d’anedoctes avec cette personne persuadé que c’était la famille du curé qui était logé là.

    « Le christ nous a fait grandir dans la foi en voyant le dévouement impressionnant de tant de personnes engagées dans de multiples services petits et grands pour la paroisse » ont-ils écrit dans la feuille paroissiale. Ils ne quittent pas Vanves car ils déménageront du côté du lycée Michelet, rue Jullien. « C’est avec une grande joie que nous envisageons notre rentrée prochaine comme foyer d’accueil à Saint François,  de découvrir une nouvelle communauté paroissiale, de savoir que la mission à Saint François se caractérise par son attention à la convivialité et aux liens entre paroissiens » ont écris Jean Michel qui est ingénieur et fou d’aviation, et Charlotte professeur de lettres et chanteuse