Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Eglise

  • FETE DE LA TOUSSAINT A VANVES

    VANVES AU QUOTIDIEN 

    VOUS SOUHAITE

    UNE BONNE FETE DE

    DE LA TOUSSAINT

    Et vous donne

    rendez-vous

     LUNDI 5 NOVEMBRE 

  • REPRISE DU CAFE THEO ET DU DIALOGUE INTER RELIGIEUX A VANVES

    Le « Café Théo » reprend aujourd’hui dans un nouveau lieu : Après le Tout Va Mieux, puis la Girafe, c’est maintenant le café-restaurant Le Soleil Levant  sur le Plateau, toujours un samedi matin entre 10H15 et 11H45. Il se veut un lieu de convivialité et d’échange autant de questionnement et de recherche de sens, enrichie par la diversité des horizons. Généralement le thème est introduit par une personne : « Quel pilote dans ma vie?"  aujourd’hui, « La création est un miracle » le 24 Novembre,  « Comment je m’approche dema mort » le 12 Janvier 2019, « L’habitude » le 16 Février, « Des rituels pour quoi faire ? » le 23 Mars, « Pourquoi ne ferait il rien ? » le 13Avril, « Le secret » le 25 Mai, « Partagé jusqu’où» le 23 Juin. « Un débat suit où chacun s’exprime dans une discussion toujours amicale et respectueuse de l’opinion et des aspirations spirituelles de l’autre. Ceux qui préférent seulement écouter, sans intervenir, ont aussi leur place » indiquent ses initiateurs

    Ce Café Théon avec la paroisse catholique de Vanves organiseront trois conférences entre la mi-Novembre et début décembre, sur le judaisme, le christianisme et l’Islam..dans la cité. « Ce projet fait suite à la rencontre de décembre 2017 où chaque communauté religieuse, juive, chrétienne, et musulmane , avait exposé sa religion en quelques minutes. Il nous a paru cette fois-ci important de consacrer une soirée à chacune, au cours de laquelle une personnalité de renom de chaque communauté viendra s'exprimer. C'est ainsi que nous grandirons en fraternité » expliquent ils : Ainsi le 13 Novembre, Jean François Colosimo spécialiste du Christianisme, le 27 Novembre, le professeur Ghaleb Bencheikl, producteur de « Question d’Islam sur France Culture, et le 11 Décembre Yann boisiére, rabbin de la Synagogie du Mouvement Libéral Juif de France à Beaugrenelle.

  • BERTRAND AUVILLE CURE DE VANVES : « Plaidoyer pro domo !»

    Bertrand Auville, curé de Vanves qui s’était exprimé sur les affaires sexuelles qui touchent l’église,  lors de la veillée consacré à l’évêque des Hauts de Seine, Mgr Rougé à l’église Saint Remy, le 13 Septembre, a signé un éditorial dans le Sel et Lumière de ce week-end  que le blog de Vanves au Quotidien retranscrit où il demande de «retrouver un climat de confiance, indispensable à toute vie chrétienne et humaine».

    «De nombreuses affaires de prêtres pédophiles éclatent, en Allemagne, au Chili, aux Etats-Unis. Quelle horreur ! Horribles sont ces actes : délictueux pour certains d’entre eux, criminels pour d’autres, en tous cas peccamineux ! Horrible est la vie de ces enfants maltraités par des hommes en qui ils devaient pouvoir mettre toute leur confiance.

    Dans la nuit de lundi à mardi, un prêtre s’est donné la mort à Rouen. C’était un ami. Il venait  d’être confondu de relations inappropriées avec une jeune femme, majeure. Horrible est cette situation. Des plus horribles est cette mort dramatique et vainement expiatoire.

    La conjonction de ces événements me conduit à vous livrer quelques réflexions sur les prêtres.

    Les prêtres sont des hommes pécheurs, saisis par le Christ pour être pêcheurs d’hommes. N’en faites pas des idoles. Ils ont à être des icônes du Christ. Ne les vouez pas non plus aux gémonies. La faute de l’un ou l’autre, pour condamnable qu’elle soit, ne doit pas jeter l’opprobre sur l’ensemble du corps presbytéral, sinon, c’est la curée.

    Les prêtres sont des hommes donnés au Christ, aux hommes, à tout homme, ils se donnent corps et âme, y compris avec leurs faiblesses, leurs infidélités, leurs misères. Je n’oublierai jamais qu’un des prêtres qui m’aura tant marqué dans ma jeunesse était un malade alcoolique qui avait tout donné, y compris la déchéance de sa santé chancelante.

    Les prêtres n’ont pas tant besoin de votre crainte, de votre respect, de votre déférence que de votre amour, de votre reconnaissance, de votre collaboration. Les prêtres acceptent même l’augure de n’être pas mieux accueillis que Celui qui a été tellement rejeté qu’il en est mort sur la Croix, exempt de tout péché, Lui. 

    Il nous faut cependant, et de toute urgence, retrouver un climat de confiance, indispensable à toute vie chrétienne et humaine.