Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Stade de Vanves

  • UNE AG DU STADE DE VANVES UN PEU CHAUDE A LA VEILLE DES MUNICIPALES

    Vendredi soir à Vanves, avait lieu l’événement vanvéen  incontournable de l’année : L’assemblée générale du Stade de Vanves à laquelle se pressent, en dehors des stadistes et des dirigeants bénévoles des sections, les élus avec le maire Bernard Gauducheau, le nouveau maire adjoint aux sports (et à tout faire), Pascal Vertanessian qui assure l’intérim de Maxime Gagliardi qui a démissionné de ce poste, présent, que le maire a remercié publiquement d’avoir exercé ses fonctions durant 3 mandats. Elle n’en fut pas moins plus longue qu’à l’habitude, 2H45, peut être à cause d’un rapport d’activité de chaque section, un peu long, où chaque président a insisté et mis en valeur les résultats de la dernière saison, et c’est normal, et malheureusement une polémique insidueuse entretenue par certains, sur la montée de l’équipe du Basket en Nat 1 et ses conséquences, entraînant, comme d’habitude suspicions d’on ne sait trop quoi et rumeurs. Il est vrai qu’il y a la campagne des municipales en ligne de mire

    Il n’empêche l’équipe dirigeante du Stade de Vanves, avec Bruno Chauvet, à sa tête méne la barque : 5014 stadistes durant la saison 2018/2019, 4703 licenciés depuis la Rentrée de Septembre dont 1000 à la Natation, 713 au tennis qui échappe à la baisse constatée dans les clubs de tennis en France, 700 au football dont 400 enfants à l’école de foot. Avec des titres et des projets  : la création d’équipes de filles au football qui devrait lancer du footsal, un titre de club d’excellente pour la natation qui rejoint 4 autres clubs en France, l’organisation d’un trophée Grusberg, événement important de la Plongée, le 22 Mars prochain,à la piscine municipale,  la création d’une activité boxe à la section Gym Volontaire, un titre régional pour la Boule Lyonnaise….

    Beaucoup de dirigeants se sont félicités des travaux  effectués par la ville pour améliorer les équipements sportifs sur lesquels Bernard Gauducheau est longuement revenu à l’aide d’un Power Point avec  photos : La tribune du PMS avec ses deux bâtiments qui l’entourent, l’éclairage des courts de tennis extérieurs auquel la section tennis a participé financiérement, la sécurisation  du PMS, avec de  la Vidéosurveillane, la rénovation des locaux des gardiens…Jusqu’à un bungalow pour la section Rugby, soit un investissement de 9 M€ depuis 2017 pour l'ensemble de ses interventions. Le maire a d’ailleurs annoncé que le petit pavillon où était installé le secrétariat du Stade de Vanves avant qu’il ne déménage à la piscine, devrait faire l’objet de travaux de restructuration pour 300 000 € et être destiné à accueillir sections et stadistes pour des réunions ou du co-working. Enfin, et surtout, il a été question de la rénovation des installations sportives extérieures du lycée Michelet qui devraient doubler la surface sportive de Vanves

    Vanves souhaite s’inscrire dans la préparation des JO 2024, d’autant plus que les épreuves de handball et de tennis de table, se dérouleront à côté, au parc des expositions. Vanves a ainsi adhère au label Terre de Jeux 2024, comme Malakoff, Issy les Moulineaux…Tony Estanguet, Président de Paris JP 2024 expliquait au Congrés des Maires : «Il s’agit de créer une communauté d’acteurs dont les communes  qui bénéficieront du coup de projecteur des JO pour valoriser des pratiques sportives locales. Nous voulons relever 3 défis : La célébration pour faire vivre à tous les émotions du sport. L’héritage pour mettre plus de sports dans la vie des gens et changer leur quotidien grâce aux sports. Et l’engagement pour que le projet profite au plus grand nombre en désignant un référent pour être le relais de Paris 2024 dans les territoires». Ainsi les collectivités labellisées s’engagent à développer des actions pour promouvoir le sport et les Jeux auprés de leurs habitants dans le respect de la charte olympique et de la charte éthique de Paris 2024. Deux stadistes ont été mis à l’honneur : Mohamed Tourkara éducateur entraîneur à la section football depuis 2014 qui a participé à l’obstention du Label Football de la FFF, et Romain Cazenave l’un des fondateurs de la section Rugby qui s’étoffe

  • UN DOJO GERARD CLERIN AU GYMNASE M.MAGNE A VANVES

    Quel plus bel hommage de la section des Arts Martiaux avec la ville de Vanves a rendu le 11 Octobre dernier,  en baptisant son dojo de Gérard Clérin dans un gymnase portant le nom d’un président du Stade de Vanves, qu’il a côtoyé pendant de nombreuses années,  Maurice Magne. Les dirigeants de cette section tenaient beaucoup à rendre hommage à ce passionné d'arts martiaux, karaté, kendo, pratique de la forme ancienne et guerrière de l’aïkido, pour laquelle il s’est consacré jusqu’au dernier jour de sa vie en juillet 2016

    Le Blog de Vanves au Quotidien avait fait le portrait de ce grand fonctionnaire territorial à l’occasion de son départ à la retraite en Juillet 2011 qu’il avait voulu discret, puis de sa disparition en Juillet 2016 . Occasion de  rappeler sa passion pour les arts martiaux qui l’ont amené à un très haut niveau.  Au moment de son départ à la retraite,  l’Union des Fédérations d’Aikido qui se réunissait pour attribuer ses grades de haut niveau,  lui avait à l’unanimité attribué le grade de 7ème Dan pour son expertise technique mais également son engagement pour le développement de l’aikido, de l’aikibudo et des disciplines affinitaires en France et autour du globe. Cette nomination en avait fait le 2ème plus haut gradé en Aikibudo dans le monde.

    Gérard Clérin a fait partager sa passion des arts martiaux, aux vanvéens comme à tous ceux qui l’entouraient, après avoir découvert ce sport vers le milieu des années 60. « J’ai débuté par le karaté, mais j’ai fini par me spécialiser en Aikibudo. Entre les deux, j’ai pratiqué plusieurs autres martiaux, et participé aux championnats du monde Kendo en 1970 à Tokyo » racontait il dans Vanves Infos en Octobre 1996 en rappelant qu’il a commencé à enseigner dans la section Arts Martiaux du Stade de Vanves en 1973  - créée par Maurice Martin - et qu’il a créé un club d’aïkibudo, faisant bénéficier de ses liens amicaux privilégiés avec Alain Floquet, spécialiste des Arts Martiaux (Kendo, Karaté, Aïkibudo)

    C’était presque un sacerdoce car en dehors et en complément du Stade de Vanves, il était professeur d’arts martiaux à l’ASPP de Paris depuis 1970 et membre du Conseil d’administration de 2004 à 2008, formateur des candidats aux brevets d’état au sein de la FFAAA (Fédération Française d’Aikido, Aikibudo et Affinitaires) depuis 1988. En tant que membre du comité directeur fédéral depuis 2004, il avait en charge la commission formation et handicap. Siégeant à la CFAM (Confédération Française des Arts Martiaux) depuis 2008, il était nommé Responsable Technique National de la FFAAA par le Ministère J & S en 2011.

    A Vanves, il avait participé au développement de la section Arts Martiaux qui s’est étoffé du judo à l’Aîkibudo, puis au Jujitsu, et au Taïchi Chuan, organisé des stages internationaux et des démonstrations sous la direction de Maîtres Japonais, comme ce fut le cas au gymnase Maurice Magne où se trouve ce magnifique Dojo, dans les années 80, une nuit des Arts Martiaux dans les années 90 et s’était déplacé régulièrement au Japon. « Les arts martiaux servent certes à se défendre mais aussi à développer son corps et son esprit. Une école de sociabilité par la confrontation qu’elle provoque et les échanges qu’elle propose ». Rien à voir avec un sport violent : « A travers la lecture des Kanji, ces idéogrammes chinois et japonais, on se rend compte que les arts martiaux représentent surtout l’accession à l’harmonie et à la paix, à un certain équilibre de l’être humain à travers un travail physique et mental sur soi même »expliquait ce sportif accompli qui ne s’est pas là,

  • L’EVENEMENT DU WEEK-END A VANVES : L’INAUGURATION DE LA TRIBUNE DU PMS

    Cette inauguration samedi fut finalement la fête d’une grande de famille, de la famille sportive de Vanves, avec les élus, les dirigeants du Stade de Vanves et de sections, les licenciés, leurs champions.

    Ils ont pu découvrir les nouvelles installations réparties dans les deux bâtiments qui enserrent la nouvelle tribune de 300 places avec ses fresques réalisées par Christine Feff avec d’autres artistes. « Superbes installations » commentait un des dirigeants de la section Athlétisme. «Nous oeuvrons à l’amélioration de la pratique sportive à Vanves. André Roche maire de 1965 à 1980 est à l’origine de ce PMS qui porte son nom depuis 1981, avec son gymnase, sa piscine » a indiqué Bernard Gauducheau. Cet illustre prédécesseur avait fait bénéficier Vanves  de subventions du Conseil Général des Hauts de Seine dont il était le 1er vice président chargé des sports. Tout comme Isabelle Debré qui a doublement contribué à ces équipements, à hauteur  903 500 € à comme vice présidente du Conseil départemental et de 120 000 € comme sénatrice grâce à  la réserve parlementaire lorsqu’elle siégeait au Sénat.  «Pour un coût de 4,6 M€ de travaux, les subventions représentent 1,8 M€» a précisé le maire qui a rendu hommage aux dirigeants des sections sportives : «25% de vanvéens pratiquent un sport  grâce à la richesse du mouvement sportif vanvéens, à la mobilisation de ses dirigeants et à ses équipements bien sûr rénovés, construits et entretenus par la ville». Occasion de rappeler que depuis 2001, plusieurs réalisations ont vu le jour : les tennis couverts, les deux terrains en synthétique, la tribune  avec sa toiture végétalisée et ses deux bâtiments latéraux, et les locaux pour les gardiens dont les conditions de travail ont été amélioré, sans compter les accés sécurisé du PMS avec vidéosurveillance