Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

circulation

  • DANS LE CREUX DE L’OREILLE

     SANS AUTO : Hidalgo, après sa journée d’aujourd’hui sans voiture, a parait il l’intention de rééditer chaque mois, un dimanche sans auto dans les 4 premiers arrondissements de Paris. Il est vrai, à regarder le bilan de l’année dernière que cela vaut la chandelle. Des mesures du niveau de pollution réalisées par Airparif avaient relevé « une diminution accrue des niveaux de dioxyde d’azote le long des grands axes » mais aussi le long des « voies d’accès à la capitale ». Une bonne partie des habitants de la petite couronne avaient ainsi bénéficié comme les Parisiens d’un air de meilleure qualité. L’association Bruitparif avait quant à elle enregistré une baisse de 20 % du niveau de bruit, comparé à un dimanche normal. Cette réduction du bruit avait même atteint 32 % pour le quai Anatole France, ou encore 38 % sur les quais de l’Hôtel de Ville et des Célestins. Qu’en est il des week-ends sans voiture place de la République à Vanves  et surtout rue Pruvot depuis l’inversion du sens interdit ? Ne faudrait il pas les rendre piétonne chaque week-end de l’année entre Pâques et la Toussaint, en y ajoutant d'autres rues comme Louis Blanc par exemple, pour assurer la tranquillité des riverains, mais pas la sécurité des piétons mis à mal  par des infractions au code de la route (voir photo) ?

    SANS STRAPONTIN : «En annonçant un simple renfort des équipes de propreté et la suppression des strapontins dans les rames, la Région IDF n’a absolument pas pris la mesure des difficultés rencontrées par les voyageurs et de l’urgence à agir. Le renouvellement du matériel roulant est lui relégué à 2026» a déplorée la maire de Paris en réaction aux  annonces des mesures pour améliorer la ligne 13 étaient . D’ailleurs les réactions des habitués de cette ligne, dont de nombreux vanvéens ont fait le buzz sur les réseaux sociaux : « Si vous souhaitez retirer les strapontins autant retirer toutes les places assises tant qu'on y est ! ». «Autant enlevez tous les sièges et transformer les rames en bétaillères ! »

  • LA PHOTO DUJOUR A VANVES : DES EMBOUTEILLAGES ET DES CHANTIERS

    Premiers embouteillages sur le circuit «rues d’Issy-Gaudray-Jean Baptiste Potin » provoqués par l’inversion du sens unique de la rue Pruvot. Il faut reconnaître qu’il était difficile de circuler hier à Vanves, à cause des multiples chantiers de constructions, notamment dû à des démontages de grues, rues V.Hugo et S.Carnot, sans compter les énormes camions des chantiers des maisons de ville de S.Carnot, et de la résidence du promoteur Legendre devant la Mairie qui n’arrivent pas à se croiser dans les petites rues de Vanves, sans compter ceux qui stationnement rue Jullien comme c’était le cas hier

  • LE FLOP DE L’ETE 2018 A VANVES : L’INVERSION DU SENS DE LA RUE PRUVOT

    L’expérimentation du changement du sens de la rue Pruvot est un flop total. Les riverains qui se plaignant d’une forte circulation et du bruit, en sont à l’origine, arguant que Google Maps ou Waze par exemple, guidaient les automobilistes vers cette solution, comme ils l’ont expliqué lors d’un reportage sur France Inter au moment de son lancement le 23 Juillet dernier. Résultats : beaucoup d’automobilistes ont emprunté à contresens la rue Pruvot, et même la rue de l’église, un petit panneau sous le sens interdit à l’angle avec la rue Gaudray, indiquant « sauf pour les riverains ». Du coup, beaucoup de véhicules se sont engoufrés dans le sens interdit comme l’ont constaté les vanvéens qui profitaient des terrasses du Tout Va Mieux et de la Girafe. Un accident a même été évité de justesse lorsqu’une cliente sortait de la pharmacie, traversant la rue de l’église sans regarder sur sa droite, puisque théoriquement, cette rue est en sens interdit. La camionette a pilé pile, et cette vanvéenne s’est même fait vertement engueulée par le chauffeur.

    Sans parler des automobilistes qui s’engageaient rue d’Issy depuis la place du VAL (De lattre de Tassigny), comme les taxis, et se retrouvaient obligés de faire demi tour devant le prieuré des bénédictines, lorsqu’ils ne s’engageaient pas rue Pruvot malgré le sens interdit. Preuve que cette expérimentation n’a pas été réfléchie dans la mesure où théoriquement, le changement d’un sens interdit implique un nouveau plan de circulation pour éviter ce genre de situation. Ainsi par exemple, changer le sens de la rue d’Issy pour éviter que les automobilistes ne s’y engagent au niveau du Rosier Rouge et soient obligés de faire le « grand tour » via Gaudray-JB Potin-Valentine Jacquet etc…. Mais ne serait il pas judicieux de garder le sens initial avec l’installation d’un feu tricolore à son débouché Bd du Lycée, et l’aménagement d’un passage piéton qui faciliterait l’accès à l’arrêt de bus des piétons et surtout des résidents de Simon de Cyréne