Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

grand paris express

  • VANVES DEVRAIT VOTER MASSIVEMENT LORS DE CE SECOND TOUR, ET REPRENDRE UNE VIE NORMALE APRES

    « Corneille avait raison : « la valeur n'attend pas le nombre des années » citait François Praud, président d’honneur du Stade de Vanves qui ne mâche pas ses mots, en ajoutant ce commentaire à la veille d’un second tour très important   : « La France a une chance à saisir le 7 Mai 2017, en votant Macron. La laisser passer serait impardonnable. Et puis le temps des législatives viendra pour affiner les propositions de réformes et apaiser notre pays.Il est grand que la page se tourne, en espérant des jours meilleurs ». Contrairement aux prévisions, les vanvéens comme les français devraient voter aujourd‘hui, surtout après le débat du 3 Mai. Un signe ne trompe pas : Le nombre important de procurations. Il parait que cette semaine, 150 procurations ont été enregistrées à Vanves par jour, notamment au commissariat où il y avait une file d’attente de 2H ou 4H selon les jours. Et les commentaires : « Allez un bon coup de balai pour se débarrasser de cette mauvaise femme » m’ont dit mes parents après avoir vu le débat TV. Ils étaient décidés à s’abstenir, et ils vont aller voter dimanche » indiquait une vanvéenne au marhé de Vanves samedi matin. Les supporters de Macron qui organisaient leur dernier tractage vendredi en fin d’après-midi ont entendu des propos semblables : « Ce débat en a troublé plus et certains ont découvert le vrai visage de l’extrême droite »  

    L’enjeu est d’importance. Beaucoup de vanvéens l’ont ressenti dans leurs discussions et échanges et l’ont constaté dans leur vie quotidienne  « On avait l’impression que la vie économique  s’était ralentie et même arrêtée, plus de réunions, plus de décisions, moins de mails…reportées après le second tour » constatait un chef d’entreprise vanvéen, surtout durant cette période de l’entre-deux-tours, et même bien avant pour beaucoup. La semaine qui débutera demain avec les commémorations de la victoire du 8 Mai 1945 devrait comporter quelques rendez-vous importants qui agrémentent généralement, par exemple dans les Hauts de Seine, la vie altoséquanais. Ainsi les Chambres de commerces et d’Industrie et des Métiers des Hauts de Seine ont attendu le 2éme tour  pour signer une convention le 10 Mai   pour compenser les impacts des travaux de la ligne 15 Sud du Grand Paris Express (GPE) sur l’activité des commerçants et des entreprises. Ainsi en rassemblant leurs ressources, ses deux chambres consulaires proposeront une offre harmonisée de services individuels et collectifs pour aider les acteurs économiques à surmonter les difficultés. Plus localement, le Challenger Club organisera le même jour à Boulogne,  un atelier pour les chefs d’entreprises sur la Transition numérique, alors que l’association Parenthése a inauguré vendredi dernier, son nouveau local de la rue de Châtillon.

  • DEBAT BUDGETAIRE A VANVES : DIALOGUE DE SOURDS SUR FONDS DE CAMPAGNE PRESIDENTIELLE

    Le Conseil Municipal de Mercredi soir a voté le budget primitif de la ville de Vanves qui s’élève à 41,87 M€ en fonctionnement et 10,86 en investissement, par 29 voix pour, 5 contre et une abstention

    Le débat a été court tout simplement parce que tout avait été expliqué et dit lors du long débat d’orientations budgétaires un mois aupaavant. « Lourds impacts des mesures gouvernementales, projets en bernes, dotations gelées etc… » a écrené le maire en se félicitant que Vanves soit concerné par le seul projet d’investissement majeur qu’est le Grand Paris Express avec la gare Fort d’Issy/Vanves/Clamart, l’appel à Projet « Inventons la  MGP (Métropole du Grand  Paris) » avec la porte Brancion, et le parc des expositions avec son vaste projet de rénovation… Alors que l’Etat continue à emprunter et à gonfler la dette publique. « La stratégie de désendettement dela comune avec la vente des terrains A.Briand et la baisse de l’annuité de la dette permet à Vanves de financer les charges qu’impose l’Etat  à la commune » a-t-il expliqué en laissant Betrand Voisine présenter les grandes lignes du budget sure lesquels le Blog reviendra ces prochains jours

    « On s’abstiendra sur la désinformation que vous faîtes sur les conséquences du désengagement de l’Etat » a répondu Anne Laure Mondon (PS) qui a constaté que des efforts, appelés de nos voeux, ont été faits avec des diminutions sur les crédits consacrés aux services du  Protocole et de la Communication, que les investissements sont supérieurs à 2016, avec un recours à l’emprunt envisagée qui pourrait être abaissé grâce à la vente des terrains Mary Besseyre. Elle n’en pas moins fait remarquer que la mise en place d’un plan pluri-annuel d’investissement pourrait permettre une politique ambitieuse d’investissement. « J’ai l’impression que les débats se suivent et se ressemblent. Et on voit bien que les candidats à la présidentielle ont du mal à réponde aux soucis des maires car nous sommes face à de véritables incertitudes » a déclaré Lucile Schmid (EELV) qui faisait allusion à l’audition le jour même par l’association des maires de France, des 11 candidats à l’Elysée. « Le maintien des investissements est important pour maintenir un certain niveau de service public auquel ce budget ne répond pas. On n’a pas les clefs de notre dynamique budgétaire » a-t-elle conclu en annonçant qu’elle s’abstiendra.     

    L’élu écologiste s’en est pris bien sûr à la pression exercée par les promoteurs actuellement sur Vanves avec les résultats (malheureux)  que voient quotidiennement les vanvéens. « Mais les propriétaires ont le droit de vende leurs biens, de faire des plus values. Notre PLU encadre les projets et permet de ne pas dénaturer le tissu urbain. Ses constructions sont sans aucune mesure avec ce que font nos voisins. Je me réjouie de l’attractivité de notre commune qui se rajeunie, accueille plus d’habitants » a répondu le maire UDI qui est revenu sur l’augmentation du taux des taxes de 3% en 2016.

    « C’était la première depuis 7 ans, et probablement la seule du mandat. Nous sommes dans une période d’instabilité ! On n’a pas de visibilité à plus d’un an. Quand on entend les prétendants aux présidentielles, on tombe du ciel ! Tous les risques sont permis. Mais toutes les décisions prises sont concrétes et se traduisent par des services dans nos communes. D’où notre prudence » a-t-il expliqué à la suite de cette proposition de plan pluri-annuel d’investissement. « Je demande à voir, car il faut de la stabilité ! » a-t-il conclu. « Vous n’allez pas nous faire croire qu’un tel plan est impossible ! Car il peut être adapté en fonction de ce qui peut être fait » a répondu Anne Laure Mondon

  • VANVES ET SA GARE DU GRAND PARIS EXPRESS : PROXI-ME POUR DYNAMISR LES COMMERCES LOCAUX

    Souvenez-vous, la Société du Grand Paris avait  lancé un programme d’innovation en mars 2016 qui visait à réduire les nuisances et l’impact des chantiers sur les commerces et services de proximité (appel à projets lancé en avril 2016), à faciliter la mobilité des usagers autour des chantiers du Grand Paris Express (appel à projets lancé en juin 2017) , et enfin, à trouver des solutions innovantes en matière de gestion des déblais (appel à projets lancé en octobre 2016). La phase de développement et d’expérimentation des projets retenus dans le cadre du premier appel à projets au service des commerces et services de proximité initié par la SGP a permis de déployer cinq projets dont un concerne la gare du Fort d’Issy/Vanves/Clamart  

    Il s’agit de Proxi-Me, plate-forme de commerce en ligne pour dynamiser l’activité des commerces de quartier. Depuis cette plate-forme, les utilisateurs peuvent commander des produits chez leurs commerçants de proximité habituels, les récupérer en magasin ou se faire livrer chez eux. Quelque 600 produits sont aujourd’hui référencés sur la plate-forme et 32 commerçants sont inscrits après un mois d’expérimentation. Dans les mois à venir, les entrepreneurs à l’origine de ce projet vont poursuivre le recrutement de commerçants sur les territoires frontaliers de la gare Fort d’Issy Vanves Clamart. La phase pilote développera la visibilité des commerçants sur le web. Elle favorisera également la remontée d’informations sur les retombées de l’opération (chiffre d’affaires, affluence en magasins…)

     « Alors que les chantiers se déploient à grande échelle en 2017, il est essentiel que les commerces et les services de proximité puissent poursuivre leurs activités et connaître de nouveaux développements. Les initiatives testées ces derniers mois pour dynamiser la vie des quartiers de gare ont mobilisé commerçants et riverains, et démontré leur potentiel. La phase pilote qui s’ouvre aujourd’hui permettra aux entrepreneurs de l’appel à projets de déployer leurs entreprises à plus grande échelle, au service des commerçants et des riverains »  indique Philippe Yvin, président du directoire de la SGP