Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

grand paris express

  • LE PROJET WOODEUM ET VANVES : DES TRANSPORTS SATURES AU SUD DU XVéme ARRONDISSEMENT

    Lors de la réunion publique sur le projet Woodeum porte Briancon dans le cadre de l’appel à projet « Inventons la Métropole du Grand Paris, le 20 Mars dernier, avait été évoqué la question des transports en commun, puisque le public visé pour cette résidence étudiante et ce foyer de jeunes travailleurs étaient des gens qui n’ont pas voiture. Et le maire avait indiqué que Vanves était bien desservi dans ce secteur avec la ligne 3, le tramway T3, les bus 58 et 89…

    Or Le groupe des Républicains  et surtout les élus du XVéme arrondissement menés par Philippe Goujon, son maire, avaient déposé un vœu au cour du dernier conseil de Paris, le jour même de cette réunion publique,  pour exiger de l’Etat le respect du calendrier de la mise en service de la ligne 15 du Grand Patis Express (GPE) alors que sa mise en service pour le sud (qui passe par Vanves)  a été retardé de 2022 à 2024, et que le report des tronçons Est et Ouest impactera directement l’attractivité de cette ligne dont le tronçon sud se limitera dans un premier temps et surtout pour longtemps au trajet Noisy-Champ/Pont de Sévres. Mais ils demandaient aussi d’initier avec la RATP des études relatives à une liaison entre la ligne 12 et la ligne 15 sud donc, le prolongement de la ligne 12 de Mairie d’Issy à Léon Blum/Garibaldi où est construit la gare Issy RER du GPE,  car les  transports collectifs  desservant le sud du XVéme (T2 et T3, ligne 8 et 12) sont saturés. Et notamment le T3 engorgé avec plus de 120 000 passagers quotidiens, et qui se voient dans l’impossibilité de transporter tous les voyageurs qui le souhaiteraient, sans parler de la ligne 13 pour Vanves. «Ces retards de chantiers ont un impact négatif pour le développement urbanistique et économique de ce sud 15éme, véritable silicon valley indissociablement liée à l’amélioration des transports publics qui l’irriguent (programme Quadrans, Siége de Colas, Tour Triangle, modernisation de l’aquaboulevard, et du parc des expositions avec son Paris Convention Center ouvert en Novembre dernier..), et maintenant le projet woodeum porte Brancion». Et de demander un moyen de transport collectif transitoire destiné à compenser cette saturation

  • L’EVENEMENT A VANVES ET EN ILE DE FRANCE : UN NOUVEAU CALENDRIER POUR LE GRAND PARIS EXPRESS

    Finalement, Vanves et le sud des Hauts de Seine ne s’en sortent pas trop mal avec les annonces faites hier par le Premier ministre concernant des retards importants sur certains tronçons du futur métro du Grand Paris et visant à une réduction de son coût d'environ 10%, même s'il a assuré que l'ensemble serait achevé comme prévu en 2030. Pour la ligne 15 sud pas de changement, sûremment des retards,  par contre à l'ouest et du  Pont de Sèvres via La Défense à Saint-Denis Pleyel, pas encore de calendrier précis compte tenu des difficultés techniques, mais des retards très importants (jusqu'à cinq ans).

    Exprimant sa volonté de «rendre totalement irréversible » le projet, Edouard Philippe a souligné «la nécessité de le recaler, de lisser la réalisation de certains tronçons, de les prioriser, pour en assurer la réalisation dans des délais réalistes». Il a expliqué hier qu'il se devait de «tenir un langage de vérité» le projet ayant rencontré des difficultés techniques, humaines et financières. «Mon rôle, le rôle du gouvernement, c'est de rappeler le principe de réalité» a-t-il insisté.

    A La Région, les élus ont commencé à réagir, Valérie Pécresse ne pouvant se satisfaire du nouveau calendrier présenté par le Premier ministre car «il est de nature à porter atteinte à un grand nombre de projets phares pour la Région et pour la France». Elle a annoncée qu’elle  réunira tous les Présidents de départements franciliens concernés afin d’explorer avec eux toutes les pistes qui permettraient d’accélérer la réalisation des lignes du Grand Paris Express. Et elle évoquera avec eux toutes les solutions alternatives de transport du quotidien qui pourraient alléger les difficultés de transport liées aux retards annoncés.

    «Il est en effet crucial que ce nouveau calendrier du Grand Paris Express ne décourage pas les maires de poursuivre sur leur territoire les créations de logements et d’emplois qui sont si nécessaires aux Franciliens». Vanves est bien sûr concerné avec la gare Fort d’Issy/Vanves :Clamart et le quartier du clos Montholon avec son triangle d’or

  • VANVES ET LE GRAND PARIS EXPRESS : PAS D’EFFET GARE !

    Dans sa note de conjoncture semestrielle, l’ORF relève que la reprise de la construction neuve de logements en ÎDF s'est accompagnée d'une tension sur le foncier. Les prix médians des terrains constructibles, bâtis ou non-bâtis, ont augmenté de +8,5% en petite couronne, pour s'établir à 505 €/m². En grande couronne, ils ont atteint 260 €/m² +7.4%. Les dernières valeurs fournies par la direction des finances publiques couvrent 9 000 transactions de terrains constructibles sur l’année de 2016, dont 2 000 ventes de terrains situés dans un rayon de 800 m autour des futures gares du Grand Paris Express. «La hausse des prix des terrains est le résultat de la hausse de l'immobilier ; de plus en plus de propriétaires tentent de capter une partie de la plus-value supposée qu'apporteront les projets d'aménagement» ont expliqué les experts de l'ORF  qui ont fait un zoom sur les Hauts de Seine en expliquant que  «Les quartiers des futures gares du Grand Paris Express, dans un rayon de 800 mètres, concentrent en moyenne 36% des transactions de logements neufs de leur commune. On observe toutefois que, dans les 23 communes desservies par la ligne 15, les prix du marché immobilier neuf dans les quartiers de gare ne se distinguent pas des tendances du reste de la commune. Il n'y a pas à ce jour d'effet «gare du Grand Paris»