Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

ligne 15 sud

  • VANVES ET LE GRAND PARIS EXPRESS : Le tunnel est désormais entièrement creusé

    Dix tunneliers ont été nécessaires pour creuser depuis avril 2018 les 33 km de la ligne et 4 km supplémentaires de raccordements qui passe par Vanves  à la limite de Clamart et d’Issy les Moulineaux avec la gare Fort d’Issy-Vanves-clamart. Une ligne qui doit relier Pont-de-Sèvres (Hauts-de-Seine) à Noisy-Champs (à la frontière de la Seine-Saint-Denis et de la Seine-et-Marne) en traversant les Hautsde Seine et le Val-de-Marne, et en faisant un arc dans la banlieue sud de Paris qui  «sera plus longue que n'importe quelle ligne en IDF, et en France»

    Le dernier tunnelier Marina  est arrivé à Créteil l’Echat (Val-de-Marne) le 20 Décembre dernier. «Nous franchissons une nouvelle étape très importante pour le projet. Avec la fin du creusement du tunnel et des travaux de génie-civil sur la ligne 15 Sud, c’est un grand souffle qui va pouvoir s’exprimer : les difficultés techniques liées aux travaux souterrains sont désormais derrière nous..» a déclaré  Jean-François Monteils, président du directoire de la SGP qui était présent sur le chantier. Deux semaines plus tôt, c’était le tunnelier Laurence qui terminait son aventure souterraine à la gare Fort d'Issy - Vanves – Clamart, après un parcours tout terrain de 4,2 km depuis le puits Île de Monsieur à Sèvres. Il est actuellement en cours démontage pour être réacheminé vers son constructeur. Ainsi, jusqu'à la fin du mois de janvier, des opérations auront lieu pour permettre le démontage et le levage de l'ensemble du tunnelier dont le bouclier, la roue de coupe et la jupe.

    Reste qu'il faudra encore quatre ans pour terminer les stations, installer les voies dans les tunnels, les équiper et tester le matériel. L'ouverture de la ligne est prévue fin 2025. Nous entrons maintenant dans une nouvelle phase de chantier avec l’aménagement et l’équipement des gares, des ouvrages de service et des tunnels. Nous avons déjà équipé 2,6 kilomètres de tunnels avec les voies, caténaires et passerelles. « Le Grand Paris express continue de prendre forme de manière très concrète sous nos pieds. C’est la dernière étape avant l’arrivée des premières rames d’essai en 2023 et la mise en service en 2025».

    Avec la fin du creusement du tunnel de cette ligne 15 Sud et celle, progressive, des travaux de génie civil, de nouveaux groupements d’entreprises prennent place sur les chantiers de la ligne 15 Sud pour installer tous les éléments qui permettront le fonctionnement du métro et assureront la sécurité dans le tunnel. Une multitude d’entreprises et d’artisans vont intervenir simultanément pour aménager les espaces voyageurs et locaux techniques : les murs intérieurs et les plafonds, les portes, fenêtres, serrures, garde-corps et façades ainsi que les réseaux chargés d’alimenter les sites en électricité, en eau et d’assurer le renouvellement de l’air. Cette phase comprend également l’installation des ascenseurs, des escaliers mécaniques et des portes palières dans les espaces souterrains. En surface, les émergences vont progressivement prendre forme.

  • L’EFFET GARE DU GRAND PARIS EXPRESS A VANVES

    A l’occasion de sa rencontre de conjoncturelle trimestrielle sur le marché foncier et immobilier, la semaine dernière, l’ORF (Observatoire Régional du Foncier) a consacré une table ronde sur «l’effet gares du Grand Paris Express» que connait Vanves, en tous les cas du côté du clos Montholon, en dehors d’une certaine attractivité dû au prix du marché immobilier. L’ORF a enregistrée pour l’ensemble des gares du GPE dans un rayon de 800 m,  2052 transactions (-5% par rapport à 2016), portant sur 250 ha (-18%) pour un volume financier global de 3,5 milliards d’euros. Autour de la gare du fort d’Issy/Vanves/Clamart sur ses 4 villes villes avec Malakoff, une vingtaine de transactions ont été effectués en 2018.

    «Ces secteurs autour des gares sont regardés de très prés par les promoteurs et gestionnaires de biens, notamment les gares du GPE qui devient un argument de vente. Les promoteurs doivent anticiper car une opération, entre le montage du dossier et la construction elle-même, prend entre 2 à 5 ans. Alors quel’acquéreur, commence à voir l’effet d’une nouvelle gare dans l’année précédente son ouverture, mais pas plus longtemps à l’avance» expliquait l’un d’entre eux qui indiquait que les gares d’interconnexions et les nouvelles gares dans les communes recherchées comme Issy les Moulineaux, Boulogne, Villejuif… étaient attractives, créant des tensions sur le marché du foncier.

    Du côté des communes, deux réactions apparaissent : Libérale en laissant faire, comme c’est le cas à Vanves où la municipalité n’intervient pas, veillant simplement au stricte respect du PLU. Le maire a toujours expliqué qu’il n’avait pas à s’immiscer dans les relations propriétaires (de pavillons) et promoteurs. Et il certain que beaucoup ont été sollicité, si ce n’est harcelé. D’autres villes sont interventionnistes pour réguler comme à Malakoff et à Bagneux où les promoteurs se sont bousculés dans les bureaux des maireset de leurs adjoints chargés de l’urbanisme. Bagneux a mis en place une charte promoteur qui a permis de mettre un cadre en place pour luttercontre les nuisances des chantiers de construction avec des régler à respecter…

    «L’enjeu de ce qui se passe en petite couronne est important. Quand on laisse faire le marché, les prix augmentent. C’est pourquoi, il faut être en maîtrise» expliquait un élu en reconnaissant «qu’on est dans un laps de temps historique, pour savoir quel type de métropole, on veut construire. Or, on constate qu’une grande partie de ses habitants veulent quitter la région parisienne. Or cette ligne 15 comme toutes les autres lignes du GPE devraient leur permettre de mieux se déplacer et donc de mieux vivre dans cette métropole. Mais s’il n’y a pas d’interventionniste autour des gares, qui va pouvoir vivre dans ces quartiers qui se transforment. Car leur habitant cherche des logements moins chers une meilleure qualité de vie, avec des espaces verts, des écoles, des commerces, des équipements sportifs et culturels… et pas seulement des logements»

  • VANVES DANS LE CREUX DE L'OREILLE

    SECURITE  : Alors que la moitié du terrain de football annexe est neutralisé face à un risque d’effondrement d’échaffaudage le long de la piscine pour les besoins de l’enquête et des expertises suite à l’accident du 4 Août, pour respecter le principe de précaution, des supporters et des spectateurs, ont pris l’habitude à chaque match de football, de s’installer dans la tribune du PMS André Roche alors en zone chantier (sur la photo dimanche dernier). Et personne ne dit rien ou n’intervient en quoi que soi alors que dans d’autres circonstances, les autorités municipales veillent au grain avec sévérité (et raison). Mais là, que se passe t-il ?

    DISPARITION : Alors que beaucoup pleure la disparition d’un autre monument de la chanson, Charles Anavour, après Johnny, une autre personne a disparue dont beaucoup de Vanvéens appréciaient les analyses sur ce proche et moyen Orient sur les chaînes d’informations : Antoine Sfeir. Il était venu, voilà presque un an, le 10 Octobre 2017, donner une conférence dans le cadre de la préparation d’un pélérinage des paroisses de Vanves au Liban en Avril dernier. Et bien sûr, comme d’habitude, il avait passionné son public en parlant de son pays, de son histoire bien sûr, des événements qui l’ont seccoué ses dernières années, et qui l’ont amené à s’installer en France.

    SGP- ENQUETE PUBLIQUE : Une enquête parcellaire a été ouverte hier jusqu’au 19 octobre 2018, portant sur l’établissement d’une servitude d’utilité publique en tréfonds au bénéfice de la Société du Grand Paris (SGP) en vue de la réalisation du tunnel ferroviaire du tronçon sud de la ligne 15 (tronçon Pont de Sèvres/Noisy-Champs : ligne rouge 15 sud) du métro souterrain du projet de réseau de transport public du Grand Paris du Grand Paris sur les communes de Sèvres, Boulogne-Billancourt, Issy-les-Moulineaux, Vanves, Malakoff, Châtillon, Montrouge et Bagneux.