Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

VANVES ET LA METROPOLE DU GRAND PARIS

  • VANVES ET L’APPEL A PPROJET » INVENTONS LA METROPOLE « : WOODEUM RETENU POUR LA PORTE BRANCION

    Le jury de l’appel à projet « Inventons la Métropole » dont fait parti Bernard Gauducheau,  a dévoilé Mercredi dernier les 164 groupements d’entreprises finalistes retenus parmi 420 candidats pour réaliser l’aménagement des 57 sites concernés, soit en moyenne 3 pour chaque site. Ils font partis des grands groupes français du BTP et la promotion immobilière (42%) mais pas seulement car  58% sont des  promoteurs indépendants (petits promoteurs ou cabinets d’architectes). Pour le projet de la porte Brancion, présenté par les villes de Paris et de Vanves, il n’y a eu qu’un seul candidat, Woodeum SAS qui a choisit un titre à rallonge pour le projet : « Le sport, la nature et le bois pour remplacer la voiture et le béton ».  

    Woodeum est une société spécialisée dans la promotion immobilière, l'assistance à maîtrise d'ouvrage et l'ingénierie d’opérations à très haute performance environnementale. Spécialiste des technologies de construction « bas carbone », ce groupe privilégie l’utilisation du bois massif, et notamment la technologie CLT en remplacement des matériaux de gros œuvre traditionnels. Elle a d’ailleurs été retenue  pour un autre projet de ce concours, à Vaucresson pour un terrain dénommé « Yves du Manoir »,  ainsi que pour deux réalisations dans l’appel à projet lancé par Anne Hidalgo « Réinventer la Seine » : « Les Ternes-Villiers » sur une  emprise occupée par un tronçon du périphérique en tranchée ouverte, au cœur du secteur stratégique de la Porte Maillot : un ensemble de 11 000 m² de Bureaux, 7 000 m² de logements (97 appartements) et 600 m² de commerces qui sera construit en bois massif CLT. Et Pitet-Curnonsky (17ème) sur un  site actuellement occupé par une résidence de Paris Habitat qui va être densifié avec la création d’un ensemble de 4 911 m² de logements (65 appartements) et 167 m² de locaux d’activités. Enfin, il a réalisé la résidence Epicea, situé à proximité immédiate du fort d'Issy-les-Moulineaux : Un  bâtiment de 23 logements, imaginé par l'agence Wilmotte & Associés, qui s'intègre parfaitement dans son environnement, dont la réalisaton a été confiée à Bouygues Bâtiment IDF. L'utilisation, entre autres, du bois massif CLT pour la construction de ce bâtiment a permis d'obtenir le label Bâtiment Bas Carbone (BBCA).

    Il est le mandataire de ce groupement constitué  pour aménager la porte Brancion, avec RIVP, un investisseur exploitant de résidences étudiantes, le groupe GECINA investisseur et exploitant de résidences étudiantes, le cabinet d’architecte Hardel et Le Bihan, le paysagiste BASE, l’exploitant de centre de loisirs sportif Soccer Park le Five avec d’autres intervenants : Les bureaux d’études Le Somme Environnement (dans l’environnement), SAS (Structure), Aida (acoustique),  ainsi que des organismes ou associations comme  « Plateau Urbaniun » (urbanisme temporaire), « Cultures en ville » (agriculture urbaine), « Natural Grass », « Mon Pe’ti Voisinage », « Fluicity », « Quatre epingles », « Appaer Here », « 8’18’’ », « Recyclerie sportive »…Comme tous les autres candidats, même s’il est seul à concourir sur ce site,   Woodeum va  maintenant engager  une seconde phase au cours de laquelle il va arrêter le cahier des charges et  réaliser une offre qu’il devra déposer  d’ici l’été prochain (Juillet 2017) puisque le jury doit désigner les finalistes en Septembre 2017.

  • LE MAIRE DE VANVES ENTRE SESSION BUDGETAIRE A LA REGION, VŒUX ET GALETTE A LA METROPOLE ET A L’UDI

    On ne l’a pas beaucoup entendu, mais il était présent à ces trois jours de session budgétaire à la Région qui a voté hier en fin d’après midi son budget de 5,5 milliards d’euros, aux Vœux de la Métropole du Grand  Paris lundi qui fêtait son 1er anniversaire, et du Conseil Régional mardi au musée du quai Branly qui célébrait la première année de mandat de Valérie Pécresse. Et pourtant il était aussi très présent dans sa ville malgré tout avec bientôt une galette des rois des adhérents de l’UDI une semaine après celle des Républicains de Vanves

    « C’est bien un budget d’engagements tenus. On a engagé 2/3 de notre programme en s’attaquant aux vrais problèmes de fonds, le budget 2017 étant un acte politique à part entière. Il reflète les combats que  nous menons pour renforcer l’attractivité de l’Ile de France, financer la révolution des transports, améliorer la qualité de l’air, et faire de l’IDF une région solidaire » a constaté Franck Cecconi président du groupe du groupe UDI dans lequel Bernard Gauducheau siége, qui a salué « l'effort sans précédent de 738 millions d'investissement pour les transports ». Face à des socialistes qui ont reproché à Valérie Pécresse   « comme ses amis politiques élus à la tête de grande région,  de se servir de son mandat comme vitrine politique à  sa carrière politique, d’orienter les nouveaux investissements de transports vers les  territoires qui vous sont le plus favorables » en citant « le Grand Paris des Bus  dans lequel il faudrait remplacer Paris par les Hauts de Seine pour être plus fidèle à la réalité » et en l’accusant de détricoter systématiquement toutes les politiques de solidarités desrégions. « Ces dernières sont finalement devenues en quelques mois des laboratoires miniatures de ce que serait la France sous François Fillon si d’aventure la gauche perdait les élections en mai prochain ».

    Aux vœux de la Région, Valérie Pécresse a souhaité unerégion exemplaire  grâce notamment  à l’excellence environnementale, chére au groupe UDI et la vie présidente Chantal Jouanno chargée de l’environnement qui est venu à Vanves plusieurs fois,  en multipliant par 13, ses investissements sur la qualité de l’air  avec une vision précise : Promouvoir une écologie incitative et non punitive. « Face aux embouteillages et à la galère des transports, nous voulons être la collectivité des solutions en proposant, en matière de circulation à Paris, des scénarios alternatifs de piétonisation, plus progressifs, plus doux et plus équilibrés » a-t-elle expliquée, alors que la ville de Paris met en place un Plan Piéton qui sera examiné au Conseil de Paris lundi prochain, et qui va encore limiter la place de la voiture dans la ville.

    Aux Vœux de la Métropole du Grand Paris, Bernard Gauducheau s’est retrouvé parmi plus de 400 personnes pour fêter son premier anniversaire de la Métropole du Grand Paris, mais entre Anne Hidalgo et le vice président Thierry Beaudet (Transports) à la région, lors des discours. Lors des prises de paroles, les différents intervenants se sont félicités des nombreuses actions portées par la MGP depuis un an, notamment l'appel à projet « Inventons la métropole » (425 dossiers de candidature ont été déposés pour les 59 sites retenus dont la porte Brancion), la création du Fonds d'Investissemernt métropolitain  (FIM) et le versement, dès 2016, de plus de 6 M€ de subvention dont devrait profditer Vanves pour la rénovation de la tribune du PMS A.Roche,  la mise en place de l'aide « Métropole roule propre! » qui permet à un particulier de remplacer son véhicule polluant grâce à une aide pouvant aller jusqu'à 5 000 € dont peuvent profiter les vanvéens… « En 2017, la montée en charge dans la construction métropolitain doit se poursuivre, particulièrement avec la compétence GEMAPI (Gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations), la définition du Plan métropolitain de l'Habitat et de l'Hébergement (PMHH), la rédaction de documents d'urbanisme structurants tels que le Plan Climat-Air-Energie métropolitain, le Schéma de Cohérence Territoriale métropolitain ou encore le Schéma énergétique et le schéma d'aménagement numérique.».

  • VANVES RATTACHE A LA SOUS PREFRECTURE DE BOULOGNE GRACE A LA METROPOLE

    Bientôt les vanvéens pourront aller faire leurs démarches à la sous préfecture de Boulogne, plus proche, et non plus à celle d’Antony à l’extrême sud des Hauts de Seine. Le maire de Vanves comme deux autres collègues sont à la tête de communes aux franges des nouveaux EPT (Etablissements Publics communaux) créés par la Métropole du Grand Paris et des 3 arrondissements administratifs  des Hauts de Seine. L’Etat souhaite faire coïncider  les périmètres des 4 EPT que comptent notre département avec les périmètres des 3 arrondissements. Or Vanves est la seule commune à dépendre de l’arrondissement d’Antony alors que l’ensemble des communes de GPSO se trouvent dans l’arrondissement de Boulogne.

    « Cette mise en cohérence des périmètres vise à identifier clairement pour un même territoire, le sous préfet territorial compétent » a écrit le nouveau préfet Pierre Soubelet à Bernard Gauducheau le 27 Septembre dernier en constatant qu’elle ne devrait pas avoir beaucoup d’impact pour la commune de Vanves et ses administrés. Tout simplement parce que « de nombreux services sont d’ores et déjà centralisés sur le site de Nanterre (ingénierie territorial, contrôle de l’égalité) ou sur une plateforme départementale. Par ailleurs, les usagers peuvent se rendre indifféremment en préfecture ou en sous-préfectures pour leurs démarches administratives et le développement de la matérialisation devrait à terme, limiter les déplacements ». En tous les cas, les   vanvéens qui  seront obligé d’aller en sous préfecture, iront d’un coup de « 126 » à  Boulogne où elle se se trouve au Pont de Sévres, en 30 mn au lieu de perdre 1H dans les transports en commun avec un RER B  souvent déficient, ou d'être obligés de prendre leur véhicule. Et là les vanvéens vivront d’une manière pratique les effets bénéfices (et rares) d’une métropole que tout le monde critique.