Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

commerce local

  • METROPOLE DU GRAND PARIS : REVITALISER LE COMMERCE DE VANVES

    Vanves a fait partie des villes contributrices au programme métropolitain « Centres Villes Vivants » arrêté par un groupe de travail qui s’est réuni durant tout le second semestre de 2017. Le dispositif retenu permettra d’accompagner dès le printemps 2018, les communes qui le souhaiteront, dans leur projet de revitalisation des centres-villes. Et Vanves en a bien besoin, car beaucoup de commerces ont encore fermés ses derniers jours, alors que d’autres le sont depuis longtemps : une auto école et un café rue Raymond Marcheron etc… sans parler de la manager du commerce aux abonnés absents depuis le dernier « Mois du commerce »

    « L’idée sous-jacente de ce pacte métropolitain pour la revitalisation descentres-villes,  est de créer un véritable effet de levier pour enrayer la dévitalisation des centres-villes et lancer une dynamique collective» explique t-on à la métropole du Grand Paris qui devrait consacrer une enveloppe de 5 M€ via la mise en place d’un Fond d’intervention métropolitain de soutien au Commerce, à l’Artisanat et aux Services (FIMACS). Il permettra notamment d’aider les communes dans la mobilisation des moyens de préemption des baux commerciaux, voire des murs commerciaux. Un courrier a été adressé aux 131 maires pour leur préciser les contours de la démarche en cours, et inviter ceux qui seraient intéressés par un partenariat autour d’une stratégie globale de redynamisation de leurs centres-villes à se manifester.

    Ainsi, un contrat métropolitain de développement pourrait être conclu entre la MGP et Vanves par exemple,  où seront décrit leurs engagements réciproques ainsi que ceux des autres acteurs soucieux de s’engager dans cette  démarche, comme GPSO, les chambres consulaires (CCI et CMA).  La mise en oeuvre des opérations relèvera pour l’essentiel, des communes, grâce à des leviers : Rendre le centre ville accessible à tous les usagers (stationnement automobile inclus), réactivé l’ffre résidentielle e soutenant l’offre de logement et sa qualité, préserver le cadre de vie, animer (par la culture et l’événementiel) les centres villes et développer les services à la population, afin notamment de soutenir le commerce de proximité

  • PLATEAU DE VANVES : CARREFOUR MARKET : QUELQUES AMELIORATIONS

    A la suite de l’intervention de l’association Agir Pour le Plateau concernant Carrefour Market, qui s’était plaint avec les fêtes d’allées encombrés de carton et de chariots pour réapprovisionner lex rayons, sur quelques produits aux dates dépassées, la direction consommateur de Carrefour France et le directeur de Vanves les ont rassuré, ce dernier recevant ses responsables,  et informé, par courrier,  dans le courant Janvier, des mesures prises pour améliorer la situation : Réorganisation du travail avec une meilleure gestion du flux des marchandises pour un meilleur approvisionnement et faciliter la circulation de la clientéle, ce qui s’est vu rapidement, renforcement du contrôle de la rotation des produits avec sensibilisation des équipes, remis en état du carrelage en ligne de caisse, nettoyage de l’enseigne «Market» sur la rue Jean Jaurés, remise en état du sol du quai de réception, et projet de remise en état du quai livraison

  • LE CONSEIL MUNICIPAL DE VANVES EN BREF: COMMERCES ET GPSO

    COMMERCES : A l’occasion du dernier conseil municipal de l’année 2017, le mercredi 13 Décembre, le maire de Vanves  a annoncé tout d’abord l’installation d’une nouvelle agence immobilière rue la République à l’emplacement de l’ex-magasin de chaussure. Ensuite de la transformation de l’immeuble du Pavillon Bleu qui accueille des studios en location, et un restaurant au rez de chaussée. Si son propriétaire envisageait un restaurant Bio, au départ, ce n’est plus le cas ! Enfin, une pharmacie devrait s’installer, avec un grand laboratoire d’analyse médical au rez de chaussée de l’immeuble à l’angle des rues Sadi Carnot/Mary Besseyre. Pour la pharmacie, il s’agit d’un déplacement, puisqu’il concerne l’officine situé rue Louis Dardenne qui déménage à l’occasion d’un changement de direction. Sur une partie du parking de cette résidence, devrait s’installer la base « vie » du chantier de l’immeuble construit par le groupe Legendre à l’angle des rues G.Mocquet/Mary Besseyre à partir de Janvier. Il devra s’acquitter d’une redevance de 20 000 € pour 12 mois (40 000 € pour 24 mois)

    GPSO :   Le Conseil Municipal a avalisé des modifications au statut de l’EPT (Etablissement Public Territorial) entrainé par la mise en œuvre de la réforme de la dépénalisation du stationnement payant à compter du 1er Janvier 2018, puisqu’il est maintenat compétent pour l’organisation de la mobilité, et plus seulement pour l’organisation des transports, mais aussi pour la création, l’entretien et l’exploitation des infrastructures de recharge des véhicules électriques. Enfin, GPSO a décidé de modifier ses aides aux clubs sportifs qui étaient limités aux équipes féminines de très haut niveau de 1ére ou 2éme division, c’est-à-dire uniquement le hand ball féminin isséen. Elles sont élargies aux clubs ou sections sportives pratiquant un sport en salle, ayant une équipe de haut niveau issue du rapprochement de clubs du territoire. Ce qui devrait concerner l’équipe première de basket du stade de Vanves qui évolue en Nat.2  et dont l’objectif est de devenir une équipe intercommunale GPSO : « L’idée est d’aider le basket à Vanves et d’évoluer vers un club territorial. A titre d’essai dans un premier temps. Le Conseil territorial dit voter une subvention de 50 000 € » a indiqué le maire de Vanves à la suite d’une question de Boris Amoroz (FG./PC). « On ne sait pas ce que l’avenir nous réserve. Pourquoi cela ne continuerait il pas » ajoutait il