Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Vie municipale

  • NOUVEAU REGIME POUR LES LOGEMENTS DE FONCTION A VANVES : MÊME LES GARDIENS PAIENT LEURS CHARGES MAINTENANT

    Le conseil municipal a été amené à fixer la liste des emplois bénéficiant d’un logement de fonction par nécessité absolue de service et des emplois bénéficiant d’un logement attribué par convention d’occupation précaire avec astreintes à la suite de la réforme intervenue en 2012. Les premiers sont attribués à des agents qui ne peuvent accomplir leur service sans être logé sur son lieu de travail ou à proximité  pour des contraintes de sûreté, de sécurité ou de responsabilité (gardiens des écoles, des équipements sportifs, des bâtiments municipaux et parcs), soit 6 pour les groupes scolaires, un pour le centre administratif, un pour le garage municipal, un pour le gymnase Magne, un pour la piscine municipale et un pour les parcs et squares. Les seconds (dont l’appellation ancienne était logement pour utilité de service) sont attribués à des agents tenus d’accomplir un service d’astreinte mais qui ne remplissent pas les conditions ouvrant droit à la concession d’un logement pour nécessité absolue de service : Ils sont 13 à Vanves dont 5 directrices de créches, le directeur du service des sports, les responsables du syndicat d’initiative, du service bâtiment, le responsable adjoint du service  hygiéne et sécurité, et 4 agents des  services techniques en charge des astreintes un au garage municipale,  et 3 pour les astreintes techniques.

    La principale différence résulte du caractére gratuit dans le premier cas  ou onéreux, dans le second, des concessions. Et dans ce dernier cas,  les bénéficiaires paient une redevance correspondant à la  valeur locative du bien avec un abattement de 50%. Mais voilà l’ensemble des bénéficiaires de ses logements de fonction paient les charges locatives afférents au logement qu’ils occupent, ce qui n’était pas le cas jusqu’à présent pour les gardiens des écoles et différents bâtiments municipaux. Ce qui a fait débat et provoqué des réunions internes au sein des services municipaux ses derniers mois. Mais le DGST comme le maire ne font qu’appliquer la loi comme ils l’ont expliqué, et notamment le code général de la Propriété des Personnes Publiques qui l’a dorénavant prévu.  

  • LE POLE SENIOR A VANVES : AMELIORER LEUR QUALITE DE VIE AU QUOTIDIEN

    Cette semaine bleue se termine aujourd’hui par un « Parcours de Conduite » pour les seniors avec 3 autos écoles de la ville. Les participants auront le droit à une demi/heure de conduite sachant que les véhicules partiront pour une heure et demi de parcours avec 3 seniors. A leur retour ou avant de partir, puisqu’il y aura deux groupes par auto-école, ils pourront  visiter de commissariat de police de notre ville. A la fin de l’après midi à l’hôtel de Ville, le maire leur remettra  des diplômes « parcours de conduite ». C’est l’occasion de rappeler l’action de la ville à travers son « pôle senior » dont l’objectif principal est d’améliorer leur qualité de vie au quotidien, à travers le rapport d’activités 2010 des services municipaux qui donne des chiffres intéressants.

     

    Ainsi le CCAS soutient financiérement les seniors les plus démunis pour l’emploi de personne à domicile ou pour la livraison de repas à travers le CESU. Celui-ci permet de financer une partie de leur dépense d’aide à domicile -  78 seniors ont bénéficié d’une partie des 9980 chéques accordés représentant un  montant de 69 202 € en 2010 – ou de repas portés à domicile (à 24 bénéficiaires) : 11 234 CESU repas ont été attribué en 2010 représentant 8 594 repas livré par Avenance pour un coût de 56 966 €.  Il gére un service télé alarme avec les sociétés LOCINFOR et Europ Assistance, sachant que l’objectif à terme est de n’avoir qu’un seul systéme, dont bénéficient 172 vanvéns dont 29 nouveaux en 2010.

    Le CCAS distribue une allocation différentielle dont le montant mensuel varie de 44 à 124 €  qui offre aux personnes âgées un complément de ressources, sous réserve qu’elles aient fait valoir tous leurs droits aux aides légales et en particulier ceux de l’ASPA (Allocation Spécifique Personnes Agées) : 21 vanvéens en  bénéficient, ce qui représente une dépense de  24 228 €  et ont le droit à des bons d’achats alimentaire d’un motant de 40 € pour les personnes seules et de 60 € pour un  couple à l’occasion des fêtes de fin d’années.  Ce service a développé l’aide à la démarche qui consiste à les acompagner dans leur démaches administratives : 16 en ont bénéficié en 2010

     

    La Ville de Vanves bien évidemment un plan canicule et de prévention contre l’isolement des personnes âgées depuis 2004. Un recensement effectué chaque année,  permet de connaître les personnes qui pourraient avoir besoin d’une intervention rapide et adapté des services tant sanitaires que sociaux.  1613 courriers d’informations et formulaires d’inscription et de renouvellement  ont été envoyés en 2010 auxquels 904 seniors ont répondu (56%). Depuis 2008, les outils d’investigations se sont affinés et ont permis de déceler un grand nombre de personnes fragiles : Le registre comptait 495 Vanvéens dont 322 personnes autionmes entourées (65%), 149 fragiles et isolées (30%) et 23 très fragiles et isolées (5%) Ces deux dernières catégories ont bénéficié prioritairement des appels téléphoniques et des visites à domicile, et surtout pendant Juillet/août où le CCAS met en place un plan local avec relais téléphonique, équipe d’intervention à domicile…

     

    Le CCAS a mis en place une  coordination gérontologique qui permet l’animation d’un véritable réseau de professionnels locaux du secteur médico-social et le suivi de situations lourdes à domicile ou en sortie d’hospitalisation. L’évaluatrice de cette coordination a effectué 64 visites à domicile et réalisé 186 entretiens d’orientaions en 2010. Le service a accompagné 14 situations complexes de personnes âgées souvent isolées ayant abouti pour 5 d’entre elles à des placements en maison de retraites, et effectué 5 demandes de protection juridique. Ce service a instruit 92 dossiers d’APA (allocation Personnalisée pour l’autonomie) et 15 dossiers ASPA pour les personnes ayant un nniveau de ressources très faible (ex-minimum vieillesse).

    La résidence Danton qui a fait l’objet d’un audit dont les conclusions et les implications ont été présenté à ces résidents, accueille actuellement  84 résidents dans ses 81 logements dont 10 deux-piéces. Les plus anciens sont là depuis 27 ans, sachant la durée moyenne du séjour est de 8 à 12 ans. Ils ont bénéficié de 110 demi journées d’animations sur places. Prés de 9300 déjeuners ont été srvis dans cette résidence dont 800 repas festifs auxquels s’ajoutent les 1917 collatioons de soir portés en étages aux résidents.

     

    Enfin, plusieurs événements ont marqué cette année 2010 : Le forum Giga Seniors avec le Conseil Général qui a attiré 700 seniors le 9 Avril 2010. Le banquuet du Nouvel an le 10 Janvier 2010 au Pavillon Dauphine avec 809 personnes qui a côuté 46  480€ € à la ville. 150 ballotins de 500 gr de chocolats ont été disribués aux personnes seules, et 400 de 750 gr aux couples pour Noël.

  • RETOUR SUR LE CONSEIL MUNICIPAL DE VANVES TRES TRES POLITIQUE

    Le Blog Vanves Au Quotidien revient sur le Conseil Municipal de Mercredi dernier qui a pris plusieurs décisions en dehors du PLU et du Compte Administratif, dont certaines affichent très nettement leurs préférences politiques.

     

    GARENTIE D’EMPRUNTS :  3 garanties d’emprunts ont été octroyé à la ville tout d’abord la SA HLM Logyris (de 956 566 €) qu porte là sur un prêt PLAI construction et un autre prêt PLAI « foncier ». Ensuite à la SA HLM Logement Francilien (487 282 €) qui entreprend des travaux de kit plomberie pour les logements situés allée du Platane. Ensuite à la SA HLM ICF La Sablière qui entreprend la réhabilitation de 63 logemebnts collectifs rue Ernest Laval.

     

    DESAFFECTION : Il s’agit d’un local de 84 m2 en sous sol à côté de l’accés parking de la tour de Vanves où se trouvent au rez de chaussée le centre administratif. Cette désaffection permettrait à la société SFR d’installer un nœud de raccordement optique appelé à desservir la commune en offres numériques à très haut débit. Après bien sûr mise en concurrence des candidats, puisque Free était aussi sur le coup pour les mêmes raisons que SFR. Sachant que Numéricâble dispose déjà un tel local dans l’îlot Cabourg pour son offre qui a fait l’objet d’une convention de mise à disposition. Après estimation des domaines du local à 42 000 € et compte tenu des propositions des deux sociétés à 120 000 € pour Free ert à 150 000 € pour SFR, c’est cette dernière qui a été retenue.  

     

    ACQUISITION : Chaque année, le Conseil Municipal fait le bilan des acquisitions et des cessions immobilières de l’année passée. Il a constaté qu’aucune cession n’avait été éffectuée en 2010, contre deux acquisitions, dont l’une suite à une préemption sur un local situé en rez de chaussée de l’immeuble des 55-71 rue Jean Jaurés. Ce bien a permis l’ouverture de la salle de quartier dénommée « espace de la Tuilerie ». L’autre concernait un bout de terrain rue Auguste Comte servant de voie de pompier.

     

    TRAVAUX : Le Conseil municipal a fait  deux demandes de subventions auprés du Conseil Général des Hauts de Seine et du SIPPEREC pour des travaux de rénovatioon TCE à l’école élémentaire Marceau qui pourraient se réaliser durant l’été 2012. Il s’agit de la remise en conformité électrique, le remplacement des appareillages par des appareils à basse consommation, le  désamiantage des sols sur toute la surface des étages, le traitement des peintures plomb, la rénovation tout corps d’état et la pose d’une ventilation aux étages et dans les toilettes du ree-de-chaissée. « Ces travauix de rénovation contribueront vivement à l’amélioration du confort des usagers et des performances énergétiques du bâtiment ».

     

    ASSAINISSEMENT : La ville a adopté son règlement d’assainissement communal que le groupe socialiste a considérée comme « plus complet que celui du Conseil Général des Hauts de Seine et même de certaines communes ». Même s’il s’agit d’une compétence exercée par GPSO pour le compte des 7 communes dont Vanves, son maire n’est pas du tout déssaisi pour cela du pouvoir de police qu’il exerce dans ce domaine

     

    SURETE : Un nouveau marché a été ouvert concernant les trabaux d’installations et d’extension des équipements de sûreté et de sécurité des bâtiments communaux (détection intrusion, contrôle d’accés, vidéophonie, interphonie, alarmes techniques, désenfumabge naturel et mécanique,  équipements de RIA, de colones séches et humides, d’extinbcteurs et signalétiques spécifiques incendies, ptrotection contre la foudre)…Il a été remporté par la société ACCLI

     

    SALLES : Le Conseil municipal a examiné les condition de mise à disposition des équipements municipaux aux particuliers et aux associations qui a bien sûr, fait débat. « La  ville a beaucoup de salles et elles sont rarement refusées » a expliqué la majorité municipale, en rappelant que tout cela a un coût, bien sûr, que « payer même un euro symbolique, responsabilise », et que les tarifs pratiqués ne sont pas très cher. Ce qui a laissé dubitatif l’opposition, d’autant plus que jusqu’à présent, selon nos informations, la ville de Vanves n’a pas du tout l’intention de faciliter en quoi que ce soit les primaires socialistes, même si les partis politiques ont droit à ces différentes salles pour tenir leur réunion publique. Tout simplement parce que  maire de Vanves afficherait un soutien total à Nicolas Sarkozy, en refusant tout local, toute urne, et sûremment toute liste électorale. Alors que le  Nouveau Centre s'affiché plutôt  du côté de Borloo, avec même André Santini,