Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

TRAVAUX

  • HAUTS DE VANVES : DE MULTIPLES TRAVAUX GPSO ET MUNICIPAUX

    L’autre séquence habituel de ces réunion publique de quartier, comme c’était le cas pour les Hauts de Vanves,  lundi dernier à Larmeroux sousl’orage, concerne les chantiers, avant que le public puisse échanger avec le maire et ses élus. Le public était clairsemé ce soir là, peut être à cause de ce temps orageux et pluvieux, avec quelques adjoints au maire répartis dans la salle dont une au fond du préau qui, à chaque fois que le maire intervenait, approuvait, en imitant  les parlementaires anglais ou américains qui ont l’habitude de soutenir l’un des leurs qui intervient à la tribune, par des «yea». Un spectacle étonnant et drôle à la fois

    Les travaux ont été présenté à deux voix : Tout d’abord, un représentant de GPSO a présenté les travaux effectués das le quartier par l’interco : La rénovation de la rue A.Briand avec réfection de l’éclairage est prévue à la fin de l’année, avec bien sûr la rue René Coche. Il fallait attendre la fin des chantiers, dont celui de Niwa, qui a quelque peu bousculé ce quartier de Vanves ces dernières années. GPSO a prévu aussi la rénovation de l’aire de jeux du parc F.Pic (286 000 €). La ville a été fleuri ce printemps avec des géraniums rouge et jaune. Enfin, après cet hiver particulièrement neigeux, 19 nids de poules ont été traités

    Le maire adjoint chargé de l’urbanisme a présenté les grands travaux de la ville qui concerne deux grands équipements sportifs de la ville : Tout d’abord la tribune du PMS André Roche qui donne l’impression de traîner. « Mais il fallait régler la réfection du mur mitoyen avec les pavillons derrière, en faisant des protocoles permettant cette réfection au début de l’année, et en la réalisant, ce qui est en cours » a-t-il expliqué. Avant d’entamer la réfection elle-même avec deux extensions de part et d’autre. La ville en profitera pour rénover le bureau des gardiens et sécuriser l’accés du stade comme du côté JB Potin, avec ce tourniquet qui empêche l’intrusion de deux roues.   Ensuite, la piscine avec le ravalement du bâtiment (400 000 €) dont le chantier a commencé fin Mai. «On avait commencé par rénover les installations de traitement de l’eau à l’ozone (1 M€) et non au chlore, et avant, par le changement des baies vitrées après la tempête de 1999. Il restera la mise aux normes et le réaménagement des vestiaires. Enfin l’éclairage du gymnase André Roche

  • CHANTIER DE LA TRIBUNE DU STADE DE VANVES : TRAVAUX PREPARATOIRE ET RECONSTRUCTION DU MUR MITOYEN

    Les travaux préparatoires du chantier de rénovation et d’extension de la tribune du PMS A.Roche ont à peine commencé début Février après plus d’un an de retard à cause de recours déposés par les riverains de la rue Gresset devant le juge administratif. D’ailleurs, à cette occasion, un expert avait été désigné par le tribunal administratif de Cergy Pontoise, à la demande de la commune, pour prévenir tout risque de litige lié à la réalisation de ses travaux.

    Celui-ci a constaté que le mur séparant les parcelles voisines de la tribune, était dégradé et instable. Il empêchait la réalisation de toute construction en mitoyenneté et présenté un risque d’effondrement important, en particulier du fait d’un dévers important empiétant sur la propriété de la ville. La mairie s’est rapprochée des propriétaires concernés pour leur proposer de remplacer le mur existant leur appartenant par un mur situé sur la propriété de la commune.

    Un protocole d’accord, avalisé par le conseil municipal du 14 Février dernier, a été signé entre chaque riverain – 7 au total -  concerné dans lequel la commune prévoit que « ce mur sera construit à l’alignement en « blocs à bancher » dans les parties enterrées (protégés par un enduit d’imperméabilisation  et une nappe drainante) et en parpaing enduit dans les parties aériennes ». Sa hauteur devrait être variable bien sûr, sachant qu’en partie haute, une couvverture en aluminium thermodaqué gris focé est prévue pour assurer la protection en tête. Chaque chantier devrait durer 3 à 4 mois, avec en final, le ravalement du mur.

    L’un des propriétaires prudent a rajouté que « comme aucune surveillance ou alerte n’est prévue, la ville reste respinsable de la sécurité et de l’exposition au vol des locaux occupés (par ceux-ci) en cas d’intrusion étrangère par cette clôture provisoire(durant le chantier)"

  • TERRAIN SYNTHETIQUE DU PMS DE VANVES : QUELQUES RETATDS DÛS AUX INTEMPERIES ET A DES TERRAINS GORGES D’EAUX

    Les travaux  d’aménagement de la pelouse synthétique du terrain d’honneur qui devaintt se terminer le 22 Septembre ont pris du retard. Ils devraient plutôt se terminer dans la dernière quinzaine d’Octobre, ce qui mécontentent les responsables de la section  football et des équipes d’expograph  Vanves, ainsi que la section athlétisme qui risquent de perdre des licenciés notamment parmi les jeunes et les enfants. Les intempéries de cet été expliquent ce retard d'autant plus que le site du PMS est gorgée d’eau. Il a fallu renforcer le nombre de couches sous le terrain pour en assurer l’étanchéité et éviter des remontées d’eaux en cas jusrement de grosses pluies 

    Une sage précaution car l’ex-rû de Clamart qui alimentait la petite piéce d’eau du parc et se poursuivait vers la fontaine de la place du Val pour descendre la Seine via la rue d’Issy…passait sous ce terrain, ce qui explique pourquoi tant de blanchisseries s’étaient installées dans le Centre Ancien. Et ce rû continue de descendre des hauteurs de Clamart en souterrain, en passant sous le PMS par une moaïque de petits canaux.

    Les vanvéens s’en sont aperçu lors de la pollution de la piéce d’eau du parc F.Pic par une fuite d’hydrocarbures provenant des cuves de la société Popihn situé à la gare de Clamart. Ils avaient imprégnié tout le sous sol du PMS, à tel point que des odeurs de pétrole remontaient par les regards répartis sur le PMS les jours pluvieux. Bien avant, les boulistes s’en étaient aperçus lorsqu’un trou s’était formé sur leur terrain à cause d’un effondrement souterrain.          

    Heureusement les responsables du service des sports ont une bonne connaissance du site et son historique pour le réaménager comme ce fut le cas lors des premiers travaux de réaménagement et de restructuration du PMS entre 1990 et 1992 suivis de très prés par des spécialistes dont le directeur du service  des sports de l’époque, Gérard Clérin qui avait la maîtrîse des travaux  : construction de deux murs de soutainement pour remplacer le talus des trois plateformes qui lui a donné son aspect actuel, remise aux normes du terrain de football annexe en mélange terre-sable synthétisé en une surface de jeu en sable fillerisé de schiste de houille stabilisé mécaniquement, réfection de la piste d’athlétisme passant d’un revêtement en cendre à un revêtement synthétique tout temps avec création d’un sixiéme couloir et une extension de la ligne droite, réaménagement des aires de concours (saut en longueur, javelot), construction d’un nouveau pavillon des sports

    Une première grande intervention qui a été suivi par d’autres depuis 2001 : les deux courts de tennis couvert en 2006, l’installation d’une pelouse synthétique sur le terrain annexe couplée avec la construction d’une cuve de stockage d’eau de pluie sous le terrain, et maintenant le terrain d’honneur, et bientôt la rénovation des tribunes avec de nouveaux bâtiments de part et d’autres, qui a pris du retard à cause de recours  déposés par des riverains.