Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

société du grand paris

  • LES VOEUX TRES METROPOLITAIN DU MAIRE DE VANVES DU STIF A LA SGP

    Le maire de Vanves a dû être très présent, cette semaine, aux différents vœux organisés par des institutions régionales où il siége, d’autant plus hier soir, à la Fabrique du Métro, où il était l’une des trois puissantes invitantes, pour les vœux de la Société du Grand Paris(SGP). Il officiait en tant que président du Comité stratégique de la SGP aux cotés de Jean Yves Le Bouillonnec, président de son Conseil de Surveillance, et Thierry Dallart, président de son directoire. 

    Occasion d’inaugurer une exposition  photo  « Métro en vues » des étudiants de l’École nationale supérieure Louis-Lumière sur les chantiers titanesques du Grand Paris Express et les mutations qu’il annonce…dans un lieu magique - La  Fabrique du métro, installée à saint Ouen, véritable espace de conception du Grand Paris Express – et de revenir pour ses responsables sur le bilan 2018 de la SGP et surtout le démarrage des tunneliers installés et baptisés à la fin de l’année derniére, notamment sur la ligne 15 Sud dans le Val de Marne et dans les Hauts deSeine à Bagneux, en direction de la garedu Fort d’Issy/Vanves/Clamart

    Aupravant, il a du participé, cette semaine, dans  l’un des lieux à la mode de Paris, prés de la place Clichy - «Le dernier étage», sorte de rooflog  avec un espace couvert et vitré de 650 m2, avec terrasse,  au sommet d’un parking, avec vue panoramique sur tout le  (grand) Paris – aux vœux du STIF (devenue en 2018 IDF Mobilités) où il siége, et aux voeux de la Métropole du Grand Paris mardi,  pour souffler la 3éme bougie de la création de la MGP.

    Au premier, il a entendu, Valérie Pécresse annoncer  un pass navigo à demi tarif pour tous les seniors franciliens sans condition de ressources pour la fin de l’année 2019, qui devrait profiter aux vanvéens.

    Au second, Patrick Ollier, président de la MGP,  a confirmé la création de la zone à faibles émissions (ZFE) adoptée par le conseil métropolitain en novembre dernier, qui doit entrer en application, en théorie, dès le 1er juillet 2019,  à l'intérieur de la zone intra-A86 francilienne, sur lequel les collectivités intéressées sont consultées. «La ZFE sera mise en place… Nous ne pouvons plus ignorer les 6.000 morts liés à la pollution atmosphérique.  Il existe 227 zones à faibles émissions en Europe, nous ne pouvons pas être les derniers à en créer une pour protéger les populations» a martelé le président de la MGP, préoccupé par sa mise en place pratique : «nous voulons laisser le temps à la population de prendre en compte les aides pour qu'on soit au même niveau d'interdiction qu'à Paris». Il a annoncé que la  MGP va  lancer une campagne de communication et de concertation pour rappeler aux Grand-parisiens qu'ils bénéficient de 9.000 à 16.000 € d'aides cumulées selon qu'ils achètent un véhicule d'occasion ou neuf

  • VANVES ET LE GRAND PARIS EXPRESS : «METRO EN VUES » MET EN AVANT LA GARE DE VANVES/ISSY/CLAMART

    Une exposition photo  « Métro en vues » des étudiants de l’École nationale supérieure Louis-Lumière sur les chantiers titanesques du Grand Paris Express et les mutations qu’il annonce, va mettre en avant notamment la vie secrète sous une dalle de 7 000 tonnes qui servira de toit à la gare Fort d’Issy – Vanves – Clamart tout comme les gravats du Val-de-Marne annonciateurs d’un big bang métropolitain, la chorégraphie d’une pelleteuse à Saint-Denis Pleyel etc….dans un lieu magique : La  Fabrique du métro, installée à saint Ouen, véritable espace de conception du Grand Paris Express, facile d’accés aux vanvéens par la ligne 13 .

    Ses imposants chantiers du nouveau métro ont accueilli 16 étudiants de l’École nationale supérieure Louis-Lumière entre la fn 2017 et la début 2018, qui ont réalisés ces 69 photographies et compositions photographiques racontant les chantiers sous des aspects spectaculaires et inattendus, comme les temps de pause ou les métiers méconnus, mais aussi les mutations, spatiales et temporelles, et les transformations des modes de vie que permettront les 200 kilomètres de lignes du Grand Paris Express.

    «Avec Métro en vues, cette génération nous regarde, elle nous interpelle, elle nous dit son impatience, son engagement, sa sensibilité. Avec Métro en vues, cette génération nous raconte cette métropole en devenir, celle que façonnent les compagnons de nos chantiers, une métropole qui ouvre les portes et les esprits» constateThierry Dallard, président du directoire de la SGP. Cette exposition sera en accés libre lorsde journées portes ouvertes les premiers samedi de Février, Mars, Avril ou sur réservation dans le cadre de visites guidées (inscription obligatoire : https://www.societedugrandparis.fr/gpe/visiter-la-fabrique-du-metro)

  • Ligne 15 Sud du Grand Paris Express et Vanves : Une progression considérable en 2019

    Tout le monde a retenu un nouveau retard pour la mise en service de la ligne 15 Sud qui desservira Vanves dont certains se sont offusqués. Mais avec le nouveau président du directoire de la société du Grand Paris, Thierry Dallart qui a pris ses fonctions en Juin dernier, «pas question de faire semblant et dire qu'on finira en 2025, car à un moment ou un autre, il faut dire la vérité et ma responsabilité sera de la dire régulièrement» expliquait il ses derniers jours en ayant décidé de privilégier la transparence et la pédagogie.  «Il faut être modeste pour ce genre d’exercice, car on est dans des travaux de génie civil, souterrain, dans une géologie compliquée en milieu urbain très dense, où en plus il y a du volume, avec des aléas» a-t-il expliqué, que ses équipes essaient d’anticiper quite à prendre 2 à 3 mois de retard

    Ce qui n’est pasle cas pour la gare du Fort d’Issy-Vanves-Clamart : le creusement de la boîte gare, débuté en septembre, se pour-suit à l’abri de la dalle de couverture jusqu’à fin avril 2019. La réalisation du couloir de correspondance entre la gare de Clamart et celle du Grand Paris Express a démarré en janvier. Ces travaux sont réalisés par SNCF et financés par la Société du Grand Paris. En parallèle, la SADE réalise des travaux de renforcement d’un collecteur d’assainissement situé sous le boulevard des Frères Vigouroux jusqu’à fin septembre. Des chantiers mobiles pour des sondages de sols prennent également place en septembre, boulevard des Frères Vigouroux et sentier des Garmants à Malakoff. Enfin, sur l’ouvrage annexe Malleret-Joinville à Malakoff, le premier VSM (Vertical Shaft Sinking Machine) s’apprête à commencer à creuser. Cet engin, fabriqué par Herrenknecht, permettra de creuser un tunnel vertical sans recourir à la technique des parois moulées. Le VSM sera ensuite utilisé sur les ouvrages «Cimetière Parisien» (Bagneux), Fort de Vanves (Châtillon – Montrouge) et «Pierre Plate» (Bagneux).

    Par contre les chantiers sur cette ligne 15 sud vont conaître une progression considérable en 2019 : Deux tunneliers sont déjà en action sur la ligne 15 Sud : A Champigny plateau  où 289 m linéaire ont été creusé en direction de l’ouvrage de raccordement «Sentier des Marins» à Villiers sur Marne ;  et à Noisy le Grand en direction de la gare Bry-Villiers-Champigny où il est dans sa  phase de rodage (35 m linéaire creusé). 4 devraient entrer en action au cours de l’année2019  depuis le puit Robespiere à Bagneux jusqu’au fort d’Issy-Vanves-Clamart, ensuite à Arcueil-cachan, Créteil L’Echat et de vitry, avec le dernier à l’île  Monsieur.  La quasi-totalité des ouvrages annexes de la ligne est en travaux : Indispensables au fonctionnement du métro, à la sécurité et au confort des voyageurs, ces 37 ouvrages sont principalement des puits de ventilation et des accès de sécurité pour les pompiers. D’autres types d’ouvrages sont prévus. Par exemple, à Vitry-sur-Seine, les travaux préparatoires de la plateforme fluviale dédiée au transport des déblais sont en cours. La construction des deux centres d’exploitation de la ligne débutera en 2019 : Le centre d’exploitation Champigny qui assurera la maintenance des matériels roulants et accueillera le Poste de commandement centralisé (PCC).  Le centre d’exploitation Vitry qui sera dédié à la maintenance des infrastructures, des systèmes et des équipements.