Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

société du grand paris

  • GRAND PARIS EXPRESS : Reprise progressive des travaux à la gare du Fort d’Issy/Vanves/Clamart depuis une semaine

    A la demande de la Société du Grand Paris (SGP), les entreprises ont suspendu temporairement leur activité le 17 Mars dernier,  les conditions nécessaires à la protection des compagnons ne pouvant être réunies.  «À l’issue de plusieurs semaines d’échanges avec les services de l’Etat, les autorités de santé, les maîtres d'œuvre et les entreprises, les mesures sanitaires indispensables à la protection de la santé de toutes les personnes intervenant sur les chantiers, condition indispensable à leur reprise, ont pu être définies. Ces règles d’organisation, d’hygiène et de distanciation sociale ont été formalisées au sein d’un guide de bonnes pratiques édité par l’Organisme Professionnel de Prévention du Bâtiment et des Travaux Publics (OPPBTP) » indiquait l’équipe projet du GPE (grand Paris Express) ces derniers jours

     «Elles  les déclinent ensuite en fonction des spécificités de chaque chantier du Grand Paris Express : adaptation des gestes techniques, aménagement des bases-vie, préparation du matériel de protection, ajout de points d’eau pour le lavage des mains etc» précisait-elle.  Ainsi depuis, le 20 avril, sur le chantier de la gare Fort d'Issy - Vanves - Clamart, les compagnons et encadrants sont accueillis en équipe réduite pour recevoir leur équipement et être formés aux consignes de sécurité.  «L'activité reprendra ensuite très progressivement avec la réalisation des travaux préparatoires au terrassement. Pendant ces opérations, le chantier sera actif de 8h à 16h30 usqu’au 7 mai (hors week-end et jours fériés). Nous vous tiendrons informés des évolutions». 

  • MARATHON DES VŒUX POUR LES ELUS DE VANVES

    Depuis Vendredi dernier, par un soir, sauf le week-end, et encore, pas un jour ne s’est déroulé sans une cérémonie de vœux ou de galettes des rois.

    Issy les Moulineaux a ouvert le bal où plusieurs élus vanvéens se sont retrouvés sur la scéne avec André Santini, Gabriel Attal secrétaire d’Etat à la Jeunessse, Isabelle Debré, Vice Présidente du Département des Hauts de Seine, Bernard Gauducheau maire de Vanves. Ils ont entendus un André Santini expliquer qu’il ne cesse de réinventer sa ville depuis 40 ans, maintenant son centre ville face au séminaire Saint Suplice et autour de la future gare Issy RER du Grand Paris Express dans le quartier Léon Blum. Dimanche, tout ce beau monde se retrouvait à Saint Français pour les vieux du pére Bertrand Auville, avec la député LREM Florence Prvendier, et la candidate LREM Séverine Edou. Les marcheurs présents ont vraiment apprécié l’un des voeux du pére Auville sur le «vivre ensemble», d’autant plus qu’ils présentent une liste dénommée «Vivre Vanves»

    Mardi dernier, deux cérémonies desx voeux se déroulaient en même temps : A la Seine Musicale sur l’ile Seguin pour les vieux commun de Patrick Balkany et Pierre Bédier, président des Conseils Départementaux des Hauts de Seine de Seine, où étaient présents la vice présidente I.Debré avec d’autres élus vanvéens. Les deux présidents se sont livrés à un véritable plaidoyer pour la fusion  entre leursdeux collectivités en annonçant pour le 6 Février une consultation citoyenne avec l’ouverture d’une plateforme «dessinons ensemble un territoire à taille humaine» (www.fusion-78-92.fr) . «La fusion Yvelines/ Hauts-de-Seine apparaît comme une voie utile et naturelle, pour améliorer le sort des habitants. A la différence des fusions de régions, mariées de force et dans la précipitation par François Hollande, notre fusion est une fusion choisie et réfléchie» ont-ils expliqué…. «L’époque n’est plus à l’uniformité de l’application des politiques publiques sur le territoire, mais au soutien des initiatives, des expériences, des innovations. La logique disruptive consisterait donc à valider une fois pour toutes la fusion que nous voulons réaliser avec Pierre Bédier» a conclu Patrick Devedjian

    Au même moment, Bernard Gauducheau participait à la Cité de l’Architecture et du Patrimoine aux vœux de la Société du Grand Paris, en tant que président du Comité Stratégique de la SGP. Un lieu symbolique où Nicolas Sarkozy prononça son discours fondateur sur le Grand Paris en Avril 2009, voilà dix ans, dont l’illustration concréte est ce métro automatique du Grand Paris Express. A un moment où ce projet est à mi parcours car voilà 10 ans le SGP n’existait pas encore alors que le GPE allait être lancé, et dans 10 ans, les quatre nouvelles lignes de métro dont elle assure la maîtrise d’ouvrage seront mis en service. Le président du Comité Stratégique a rappelé le travail exceptionnel de concertation qu’elle a menée depuis 10 ans : « A ma connaissance, aucun projet national n’a donné lieu à autant de réunions publiques, à autant de débats. Cette proximité avec les territoires est la signature de la SGP. Les initiateurs de grands projets seraient bien inspirés en suivant cette voie.  En 2019, une quarantaine de comité de suivi, 88 réunions publiques, 100 rencontres avec les riverains sur les chantiers ont été organisé » a-t-il relevé en soulignant les efforts de la SGP pour ouvrit les chantiers au grand public , avec plus  de 30 visites en 2019, sans compter les KM, événements festifs qui réunissent à chaque fois des milliers de personnes ». D’ailleurs le métro automatique pourrait devenir une solution contre les gréves qui s’éternisent

    Hier soir, c’était au tour de Florence Provendier député LREM de recevoir de nombreux élus vanvéens pour ses vœux 2020 à la résidence des Papillons Blancs à Issy les Moulineaux, auxquels participérent les ministres vanvéens Gabriel Attal et Sophie Cluzel, le maire André Santini  Occasion pour la député de revenir sur son action parlementaire où elle s’est illustrée notamment lors de la loi anti- gaspillage. Mais c’est pas fini pour nos élus vanvéens ce week-end avec la galette des Rois de l’UNC samedi, et le repas du Nouvel An pour les seniors de Vanves dimanche.

  • HAUTS DE VANVES : LA DENSIFICATION DU CLOS MONTHOLON SANS COMMERCES, NI SERVICES, QUESTIONNE LES RIVERAINS

    Pour cette première réunion semestrielle de quartier, lundi dernier,  le maire de Vanves avait choisi de l’organiser dans la salle polyvalente des nouveaux équipements du PMS A.Roche qui entoure la tribune requalifiée. Le public était venu nombreux, un peu à l’étroit par rapport au préau de l’école Larmeroux, mais dans ce quartier du Clos Montholon en pleine mutation. Il en a d’ailleurs été question grâce aux questions de quelques habitants sous l’œil attentif de Piere Toulouse candidat EELV aux élections municipales.

    Les travaux du mur anti bruit ont été présenté pour la troisiéme fois par SNCF Réseau, parce qu’ils vont, enfin, commencer, après avoir été annoncé pour cet été. Un point sur le chantier du Grand Paris Express a été fait, comme d’habitude, sur le chantier de la gare Fort d’Issy/Vanves/Clamart (FIVC) par une représentante de la société du Grand Paris. Ainsi que sur ceux de GPSO dans le quartier qui concernent la voirie (requalification rue A.briand, campagne de marquage au sol de 30 passages piétons, réaménagement du parking à l’entrée du PMS etc…), les espaces verts avec la plantation de 98 arbres dans la ville, la requalification du square de la place de l’Insurrection, le projet de kiosque à journaux ayant été abandonné après celui ce foodstruck grec, car le société gestionnaire ne trouve pas l’endroit intéressant pour en ouvrir un.

    Bernard Gauducheau a insisté sur deux projets : La requalification des rues Raymond Marcheron et Larmeroux pour 1,7 M€ qui a été déclassé par le département en voie municipale, le Conseil Département se déchargeant de certaines voiries comme cela a déjà été le cas à Vanves. «Cela a pris du temps car on n’était pas d’accord sur ce qu’il aurait dépensé s’il avait fait lui même les travaux (1,4 M€) comme c’est la régle. Cet accord a été trouvé. Nos services préparent un pré-projet avec GPSO qui sera présenté en réunion publique où les vanvéens feront un choix. L’idée est que cet axe très fréquenté soit apaisé et sécurzté» a-t-il expliqué. Il a même indiqué, qu’un nouveau permis de construire a été déposé par Bouygues Immobilier pour son projet à l’emplacement de deux pavillons, à côté du Centre des Impôts, qui «prend en considération les demandes des riverains»

    Il a annoncé une avancée dans la municipalisation de la rue de l’Avenir qui est une voie privée dans sa partie descendante. Ses services ont trouvé dans le règlement du lotissement, la possibilité d’intervenir pour la puissance publique et mettre de l’argent pour le requalifier. Ce qui est une garantie juridique. GPSO interviendra pour sa remise en état après concertation avec les riverains.

    Plusieurs questions ont été posé sur ce «triangle d’or» du clos Montholon, entre la rue cu Clos Montholon, les avenues du Général de Gaulle et de la Paix. Et notamment sur le bout, le plus proche de la futur gare du Grand Paris Express : « L’EPFIF (Etablisement Public Foncier Ile de France) exerce une veille, pour que la ville puisse intervenir  et préempter en cas de vente, pour contribuer à l’aménagement de ce site, avec des logements, des commerces… » . 8 transactions, pour l’instant,  auraient été réalisé et ont concerné des appartements. Une habitante de cette pointe s’est inquiétée : «Est-ce qu’on va être expropriée ?» - «Non, vous pouvez rester tranquille. La ville préemptera s’il y a vente !» l’a rassurée le maire. «Des programmes importants sont réalisés – allusion aux trois constructions de nouvelles résidences par Boyuges Immobilier et Franco-Suisse – y associera t-on des services ? » a demandé un riverain. Le maire a justifié le choix de la ville d’étendre et de requalifier le groupe scolaire du Centre bien situé plutôt qu’en construire un nouveau dans ce quartier car «les capacités d’absorption de Vanves sont importantes » et qu’avec tous ces nouveaux programmes immobiliers, le nombre de vanvéens devrait rester stable. Mais pas plus de précisions sur l’installation de commerces à cette pointe du Triangle ou dans ce quartier.