Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Vanves et le Département des Hauts de Seine

  • VANVES PARTICIPE A LA CAMPAGNE SOURIRE DE NOËL DES HAUTS DE SEINE

    3000 Hottes Sourire de Noël et 1600 mini-sapins seront distribués à des personnes âgées dans les EHPAD, dans les hôpitaux et aux enfants d’établissements spécialisés. Des déjeuners de Noël seront également proposés à des seniors actifs isolés…. par l’Institut des Hauts de Seine  dans le plupart des communes altoséquanaises dont Vanves

    Cet organisme, avec le soutien du Département renouvelle cette année son opération de solidarité «Sourire de Noël», pour lutter contre la solitude des personnes les plus vulnérables. Au fil des ans, cette campagne est devenue un rendez-vous incontournable pour beaucoup d'institutions, d'hôpitaux et d'associations de notre département, qui peuvent ainsi bénéficier de repas festifs, de distribution de Hottes de Noël, de spectacles ainsi que de visites au sein de leurs établissements.

    Ainsi 3000 Hottes Sourire de Noël seront distribuée par les équipes de l’Institut des Hauts-de-Seine : Elle  contient des produits soigneusement sélectionnés en concertation avec le personnel des établissements concernés : Un sac de Noël, une peluche, une loupe lumineuse, des chocolats de Noël, le journal «Sourire de Noël» (jeux, articles, conte…).

     L’Institut des Hauts-de-Seine va également distribuer 1600 mini-sapins aux personnes âgées des résidences et aux enfants issus des instituts médico-éducatifs. En plus de cette distribution, il propose une animation par un orchestre de variétés françaises.

     Enfin, des déjeuners de Noël a seront organisés au Relais et Château Cazaudehore à Saint-Germain-enLaye les 9, 15,16, 19, 20, 21 et 22 décembre 2022, pour 700 seniors actifs du département dont quelques vanvéens. Une animation musicale ainsi qu’une distribution de mini-sapins leur seront également offertes.

  • VANVES SIGNE UN CONTRAT DE DEVELOPPEMENT AVEC LES HAUTS DE SEINE

    Georges Siffredi, Président du Département des Hauts-de-Seine  (CD 92) et Bernard Gauducheau, Maire de Vanves ont signé le 4e contrat de Développement entre le Département et la Ville de Vanves. Ce contrat (2022-2024) matérialise un soutien financier à la commune de 5 384 860 €.

    Dans le cadre de sa politique de soutien aux communes, le Département apporte ainsi un appui financier régi par un partenariat contractuel couvrant une période triennale. Un tel contrat regroupe ainsi les subventions versées aux communes, simplifie l’instruction des demandes tout en les accélérant. «Ce dispositif affirme le rôle de partenaire du Département auprès des communes tout en leur permettant d’engager des projets structurants avec une aide financière pérenne».

    Le montant du soutien financier départemental pour la ville de Vanves s’élève à 5 384 860 € et est réparti comme suit :

    - 4 000 000 € en investissement consacré à la réhabilitation de l’école du Parc

    - 1 384 860 € en fonctionnement pour les établissements municipaux d’accueil du jeune enfant (935 091 €), des  activités culturelles (186 000 €),  sportives (202 650 €) t la  Coordination gérontologique (61 119 €)

    Il s’agit du quatrième contrat de développement entre le Département et la ville de Vanves. Le montant de ce contrat en investissement marque une augmentation de 145 % par rapport à celui signé en 2019- 2021 qui s’élevait alors à 1 630 000 € (pour un total de 3 208 823 € investissement et fonctionnement confondus).

    Depuis 2013, le Département met en œuvre des contrats de développement avec les 36 communes de son territoire afin de faire émerger et de soutenir des projets locaux. Au total, 110 contrats ont été approuvés avec les communes ce qui représente un montant de 659 millions d’€ (427 millions d’€ en investissement et 232 millions d’€ en fonctionnement). En comparaison avec la période 2010-2012, les financements départementaux ont augmenté de 400 % en investissement. Le montant des contrats en fonctionnement sera revalorisé chaque année en fonction de l’inflation.

  • CRISE SANITAIRE : LA VILLE DE VANVES, LE DEPARTEMENT ET LA REGION EN CAPACITE DE FAIRE FACE

    Comme d’habitude, à la veille de la trêve des confiseurs la semaine dernière,  nos élus vanvéens ont siégé dans les assemblées franciliennes : Bernard Gauducheau  à la Région qui a voté son budget 2022 mercredi dernier d’un montant de près de 5 milliards d’euros, destiné notamment à consolider la relance et à soutenir les partenaires - acteurs économiques et associatifs, collectivités territoriales, ou encore personnels soignants toujours durement touchés par la crise sanitaire, et au Conseil de la Métropole du Grand Paris vendredi. Tout comme Sandrine Bourg au conseil départemental des Hauts de Seine, vendredi, où, contrairement à Isabelle Debré qui se faisait un devoir d’assister à la totalité des séances plénières, s’éclipse à un moment donné, sûrement pour d’autres charges sûrement plus  importantes, comme à son habitude   

    Elle a néanmoins assisté le matin à la présentation par le préfet des Hauts de Seine, du rapport d’activité des services de l’Etat  pour 2020/2021 et dressé une feuille de route pour 2022, en revenant sur cette crise sanitaire hors norme qui a suscité une mobilisation totale des services et impacté très tôt le département avec un premier cas détecté des Février 2020, en donnant quelques chiffres : 70 000 cas positifs  et 120 000 cas contacts déclarés entre Mai et Décembre 2020, 14 500 masques distribués, 95 centres de dépistages déployés en 2020 qui ont réalisés 125 000 tests hebdomadaires, avec 17 opérations de dépistages entre Mai et Décembre 2020,  puis de 25 centres de vaccinations début 2021 avec un vaccinodrome ouvert dans l’ARENA puis au PULV, un vaccin’bus …remobilisé à la Rentrée pour la 3e dose. «On a toute capacité pour faire face !» a assuré Laurent Hottiaux en précisant que 91% des altoséquanais ont été vaccinés avec les deux doses. Dans le même, temps l’Etat s’est préoccupé des plus précaires touchés par le Covid, avec un centre dédié au CASH de Nanterre, des aides alimentaires (1,3 M€), …

    Une crise sanitaire qui a eu des conséquences économiques, avec un chômage qui a augmenté de 5,3 à 7,3%  pour redescendre à 6%, avec 50 8858 demandes d’activités partielles avec le versement de 1,15 Md€ d’indemnisations aux entreprises, pour 12,1 Milliard de prêts garantis, des reports d’échéances fiscale, 1 milliard d’euros de d’allégement fiscal, avec 1,5 milliards de crédits pour le plan de relance dans le département dont certaines entreprises et commerces ont bénéficié à Vanves, avec les aides de GPSO et du Conseil  Départemental