Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Vanves et le Département des Hauts de Seine

  • VANVES ET LES HAUTS DE SEINE : LE DECES PATRICK DEVEDJIAN VICTIME DU COVID-19 PROVOQUE UNE FORTE EMOTION !

    C’est stupeur et une profonde tristesse que les vanvéens comme beaucoup d’altoséquanais ont appris en se réveillant dimanche matin, le décés de Patrick Devedjian président du conseil départemental des Hauts-de-Seine et ancien ministre de Nicolas Sarkozy. Diagnostiqué positif au Covid-19, l'homme politique de 75 ans avait été placé en observation mercredi dans un hôpital du département, et il est décédé dans la nuit de samedi à dimanche. Jeudi dernier, il avait indiqué dans un tweet être «touché par l'épidémie, donc à même de témoigner directement du travail exceptionnel des médecins et de tous les personnels soignants. Fatigué mais stabilisé grâce à eux, je remonte la pente et leur adresse un très grand merci pour leur aide constante à tous les malades».

     Pour beaucoup d’élus, de militants gaullistes, de journaliste qui l’ont côtoyés depuis plus de 40 ans comme l’auteur du blog qui faisait des premiers articles au Quotidien de Paris sur son élection d’Antony en Octobre 1983 c’est une figure altoséquanaise qui disparait. Point n’est besoin de retracer sa carrière qui l’est dans la presse, mais un trait ressort de sa personnalité : C’est sa passion pour la culture car Patrick Devedjian s'était aussi illustré comme administrateur du Musée du Louvre et comme vice-président de la Société des Amis du Louvre. Il fut aussi à l’initiative de la construction de La Seine Musicale à Boulogne-Billancourt et de Paris-La Défense Arena à Nanterre, et ll a lancé la rénovation de la caserne Sully à Saint Cloud pour y créer le Musée du Grand Siècle

    « Fier de ses origines arméniennes, il n'a cessé de combattre pour la reconnaissance du génocide et pour le développement de l'Arménie d'aujourd'hui», ajoutait le département des Hauts-de-Seine dans son communiqué de presse. Et un vanvéen peut en témoigner : Gabriel Attal Secrétaire d’Etat à la Jeunesse qui l’avait accompagné lorsd’un déplacement en Arménie, tweetait dimanche : «Patrick Devedjian était un esprit d’une finesse et d’une culture hors norme. Echanger avec lui, c’était tout à la fois confronter des idées, partager des découvertes, se remettre en question, rire, apprendre, beaucoup… Je garde un souvenir ému d’un voyage avec lui à Erevan, à l’écouter parler la gorge serrée du génocide arménien… puis avec entrain de la coopération laitière entre les Hauts de Seine et la Tavouch. Merci à lui d’avoir montré par son parcours, combien la politique est tout autant affaire d’engagements que de passions»…

    La plupart des élus ont réagis bien sûr sur les plans national, altoséquanais, et dans la circonscription bien sûr : «Extrêmement ému suite à la disparition brutale de Patrick #Devedjian. Une amitié longue de 40 ans, entretenue au gouvernement, à l’Assemblée, au Département...Je retiens son dévouement inépuisable pour son territoire, les Hauts-de-Seine, et son attachement à la décentralisation» tweetait André Santini, maire d’Issy les Moulineaux  «C'est avec une immense tristesse que je viens d'apprendre le décès de Patrick Devedjian, ancien Ministre, Président du Département des Hauts-de-Seine, la nuit dernière, après avoir été diagnostiqué positif au Covid-19. Nous perdons un homme politique de talent, un ami, dont je salue l'engagement infatigable au service du Département et des Communes et la passion sans failles pour l'action publique. Nous sommes profondément émus» réagissait Bernard Gauducheau maire de Vanves sur Facebook. Isabelle Debré vice Président du conseil départemental  (sur la photo avec P.Devedjian et V.Pécresse) faisait par de son «infinie tristesse. Je garderai de lui le souvenir d’un homme d’une immense culture, un esprit libre et toujours fidèle à ses convictions. Un grand serviteur de l’Etat».

  • COMMENT A VANVES VIT ON CE CONFINEMENT HISTORIQUE… ? -Isabelle Debré : « Je souhaite rendre un vibrant hommage à tous ceux qui continuent à travailler, souvent dans l’ombre, quelquefois même au péril de leur vie ! »

    Le blog Vanvesau Quotidien continue de recueillir des témoignages sur le vie quotidienne des vanvéens durant cette période de confinement  avec isabelle Febré, vice président du Conseil Départemental des Hauts deSeine qui devrait bientôt, pour la première fois de son histoire, une séance plénière en visio-conférence sesx prochains jours, puisqu’il lui est impossible de la tenir comme d’habitude au Pole Universitaire Léonard de Vinci, et  présidente de l’association l’Enfant Bleu fortement mobilisé ces temps ci. Pas de quoi s’ennuyer même si elle reste confiné dans son appartement vanvéen et le vit bien à l’entendre

    Vanves Au Quotidien - Comment vivez-vous personnellement au quotidien ce confinement ? N’est-ce pas trop difficile de rester confinée.

    Isabelle Debré : « Je vous répondrai que même si ce n’est pas une partie de plaisir, il y a des personnes pour qui c’est certainement beaucoup plus ardu, comme les familles avec des enfants en bas âge. Je suis par ailleurs bien occupée par mon travail au département mais aussi et surtout, en ce moment très difficile, par l’association « l’Enfant bleu ». En effet, en cette période de confinement nous sommes particulièrement mobilisés car certains enfants maltraités se retrouvent en présence de leur bourreau 24h sur 24. Nous nous devons donc d’être disponibles, à l’écoute, afin de leur apporter assistance.

    VAQ- Comment vous êtes-vous organisée ? Notamment pour garder un lien suivi avec le conseil départemental ?

    I.D. : «L’activité au Conseil départemental n’est pas suspendue et nous continuons à travailler mais de manière plus réduite. Un exemple, nous tiendrons nos commissions de travail et d’études par audioconférence et nous validons nos rapports, par internet. La séance publique, initialement prévue vendredi 28 mars, est reportée afin de laisser le temps aux services techniques de configurer les outils nécessaires à la dématérialisation de cette séance.

    Je continue donc à suivre les dossiers de mes délégations, et en premier lieu, les transports.

    VAQ - Qu’avez-vous remarqué autour de vous dans la rue, le quartier où vous vivez ?

    I.D. : « Ce qui est le plus frappant c’est le silence dû au manque de trafic de voitures et surtout ce moment émouvant à 20h lorsque retentissent les applaudissements aux fenêtres. C’est un bel instant de communion auquel je m’associe solidairement.

    VAQ - Quelles sont les remontées, les témoignages qui reviennent jusqu’à vous ? 

    I.D. : « En ce qui concerne mon quartier, je constate que les Vanvéens respectent les consignes au mieux. Les voisins s’organisent entre eux. Un exemple : dans mon immeuble, une voisine a déposé sur chaque paillasson un mot avec ses coordonnées, proposant son aide pour celles et ceux qui ne pourraient se déplacer pour faire leurs courses. Je souhaiterais également rendre un vibrant hommage à tous ceux qui continuent à travailler, souvent dans l’ombre, quelquefois même au péril de leur vie, et nous nous devons de les aider en respectant les directives à la lettre !

  • VANVES ACCUEILLE GIGA LA VIE ET GIGA SENIORS

    Comme tous les deux ans, les Forums itonérants « Giga la vie » et « Giga senior » s'installent à vanves, aujourd’hui, étalé sur une seule journée . Gifa La Vie le matin, s’adresse aux collégiens vanvéens qui  pourront échanger avec des professionnels du corps médical et des associations sur des thématiques de leur vie quotidienne et citoyenne (sexualité, toxicomanie, nutrition, prévention des violences verbales, Police, hygiène, sommeil, environnement...). Des dépistages gratuits leur seront proposés : visuel, auditif, dentaire, dyslexie... Sur place, les collégiens pourront découvrir une bulle numérique regroupant un espace innovant de médiations numériques qui aborde la sexualité, les drogues, le harcèlement à l'école, le cyberharcèlement, les jeux vidéo et les réseaux sociaux.

    Giga Seniors l’après midi organisé par L'Institut des Hauts-de-Seine avec le soutien du Département des Hauts-de-Seine (Isabelle Debré Vice Président et sa directrice  Claire de Kerprigent). Ce forum gratuit s'adresse aux habitants de Vanves de plus de 65 ans.  Son objectif : informer les visiteurs sur les sujets liés à la santé, à la vie quotidienne et au bien-être des seniors du département. Ce dispositif regroupe tous les grands thèmes de santé (mémoire, cardiovasculaire, rhumatisme, dépression, appareil digestif, gynécologie, prostate...), les seniors peuvent bénéficier également de dépistages gratuits cardio-vasculaire, cholestérol, bucco-dentaire, ophtalmologique et auditif. Des professionnels paramédicaux proposent des animations autour de la relaxation, du bien-être, des massages et des conseils de vie. Des associations locales et départementales sont présentes pour accompagner la vie quotidienne : aide à domicile, sport, culture, loisirs... Un espace détente est proposé autour de la lecture et d'un thé gratuit.