Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Vanves et le Département des Hauts de Seine - Page 3

  • CONSEIL DEPARTEMENTAL : VANVES BIEN REPRESENTE DANS L’HEMICYCLE ET LA TRIBUNE DU PUBLIC

    Quelques vanvéens dont une élue municipale ont assisté hier matin, à l’invitation d’Isabelle Debré, vice présidente, à la réunion plénière du Conseil départemental des Hauts de Seine. Ils ont même pu assister à une intervention de la vice présidente chargée des transports qui répondait à un vœu proposé pa son collégue de Courson (DVD) de Levallois sur le prolongement de la ligne 3 du métro du Pont de Levallois jusqu’à  la gare de Bécon les Bruyéres à  Courbevoie :    

    « L’intérêt d’un prolongement de la lgne 3 jusqu’à Bécon les Bruyéres parait effectivement avéré, en considérant les populations, les emplois desservis et une connexion possible avec la future de la ligne 15 du Grand Paris Express qui ouvre une correspondance avec la Défense. Les premières études menées en lien avec la ville de Levallois doivent toutefois être confirmées par des phases techniques plus approfondies et des études socio économiques permettant d’approcher sa rentabilité. Ce prolongement n’est inscrit dans aucun document de planification, ni au SDRIF (Schéma Directeur régional Ile de France),  ni dans le schéma du Nouveau Grand Paris des Transports, ni dans le Contrat de Plan Etat Région. Il apparaît prématuré d’envisager une quelconque participation financière du département sans connaître les modalités de contractualisation de dette opération qui interviendront in fine. C’est pourquoi ce vœu pourrait être modifié de telle sorte qu’il marque le soutien du département à toute démarche d’inscription de cette opération dans les documents de planification, notamment au titre d’une future révision du SDRIF » a répondu Isabelle Debré, suscitant un rapide débat avant le vote de ce vœu modifié par une assemblée unanime. Ces vanvéens ont pu ensuite visiter le bureau de la vice présidente et même participer au déjeuner des conseillers départementaux qui suit chaque plénière, et réservé uniquement aux élus et aux directeurs administratifs et chargés de missions. Au menu : une bouillabaisse basquaise. 

  • CANTON DE VANVES/CLAMART : UN AN APRES SON ELECTION, ISABELLE DEBRE FAIT LE BILAN !

    Vanves au Quotidien a rencontré Isabelle Debré, Vice Présidente du Conseil Départemental des Hauts de Seine qui représente le canton de Vanves/Clamart avec Jean Didier Berger, un an après leur élection et l’installation de la nouvelle assemblée départementale. Elle se réunit aujourd’hui en assemblée plénière pour voter les taxes foncières et décider du devenir du Comité Départemental du tourisme    

    Vanves Au Quotidien -  Quel bilan dressez-vous de cette première année au Conseil Départemental des Hauts de Seine ?

    Isabelle Debré : « Le Conseil départemental est une collectivité dont l’influence sur la vie quotidienne de nos concitoyens est très importante. De nombreuses initiatives ont été conduites et je ne pourrai toutes vous les citer. Quelques exemples cependant :Clamart a signé son premier contrat de développement Ville-Département avec un montant d'engagements financiers de près de 7M€ pour réaliser principalement des investissements comme la reconstruction de l'école maternelle des Rochers ou celle de la halle du marché du Trosy.

    A Vanves, le Département des Hauts-de-Seine a permis l'installation du Centre Médico-Psychologique Erasme dans de nouveaux locaux, modernes et plus fonctionnels, accueillant des consultations d'enfants et d’adolescents en souffrance psychique. Autre investissement important, le pôle social départemental Mary Besseyre regroupant un centre de protection maternelle et infantile et l'espace départemental d'actions sociales de Vanves et d’Issy-les-Moulineaux. J'ajoute que Vanves est actuellement en négociation avec le Département poursigner un nouveau contrat de développement.  Je soulignerai aussi que travailler avec Patrick Devedjian est facile et très agréable. Il sait associer exigence, confiance et convivialité avec lesélus et son équipe.

    VAQ - Comment fonctionne ce duo que vous constituez avec Jean-Didier Berger pour représenter ce vaste canton formé par Clamart et Vanves ?

    I.D. : «  Nous sommes très en phase et travaillons depuis le début de notre mandat en étroite collaboration sur de nombreux projets, notamment ceux relevant de nos compétences respectives : tramways T6 Châtillon-Vélizy et T10 Antony-Clamart, Grand Paris Express (gare de la ligne 15 Fort d'Issy Vanves Clamart), voirie départementale (avenue de la Paix, par exemple, qui irrigue nos deux communes)... Tous ces investissements participent pleinement à l'amélioration de la qualité de vie des habitants de nos communes.

    VAQ - Parlez-nous de votre délégation aux transports que vous a confiée Patrick Devedjian ?

    I.D. : «  Les transports représentent un enjeu de développement majeur, notamment pour le nord de notre département constitué de territoires contrastéset qui méritent des efforts particuliers. Le prolongement du tramway T1 jusqu'à Colombes assurera le désenclavement nécessaire des communes du nord des Hauts-de-Seine et apportera un surcroît d'activité pour les populations desservies. Je m'investis sur ces dossiers avec énergie, convaincue que l'action publique doit être au bénéfice de tous.

    VAQ. -  Par contre, on serait tenté de vous demander pourquoi une délégation aux anciens combattants dans un Conseil Départemental? En dehors ces cérémonies patriotiques, que fait un département pour les anciens combattants ?

    I.D. : « Considérer comme secondaire le rôle d’un Département dans sa relation au monde combattant me semble bien réducteur. D’abord parce que ceux qui ont risqué leur vie pour le Pays méritent  respect et attention particulière. Ensuite parce qu’une des compétences majeures des conseils départementaux concerne les collèges et que c'est dans ces établissements d'enseignement secondaire que s'effectue le nécessaire travail de mémoire et d’apprentissage de l’Histoire. Par ailleurs, les Hauts-de-Seine abritent à Suresnes le site du Mont-Valérien, haut lieu de la mémoire nationale et principal lieu d’exécutions de la région parisienne et de toute la zone occupée, avec plus de 1000 fusillés.

    VAQ - Que pensez-vous d’une fusion entre les départements des Yvelines et des Hauts de Seine ?

    I.D. : « Je suis très favorable au processus expérimental que nous avons engagé en créant cet EPI (Etablissement Public Interdépartemental). L’Etat a mis à mal les finances des collectivités territoriales avec une péréquation renforcée au détriment notamment, des bons gestionnaires, et une réduction drastique des dotations. Il nous faut donc trouver des solutions afin de mutualiser les dépenses. Nos deux départements disposent d’une grande frontière commune, d'une longue tradition de coopération et de développement conjoint ; c’est pourquoi il est intéressant de réfléchir ensemble à ce partage de nos savoir-faire.

    VAQ - Et entre Issy-les-Moulineaux et Boulogne ?

    I.D. : « Ce processus de rapprochement participe de la même logique : rationaliser les dépenses pour conserver un haut niveau de services pour les populations locales et maximiser les investissements bénéfiques à l'emploi et au développement de l'activité.

    VAQ - Comment arrivez-vous à concilier vos fonctions de Vice-président au CD92 et au Sénat ?

    I.D. : «  Avec méthode, organisation et enthousiasme. Je suis aussi aidée par le fait d’habiter à Vanves, donc d’être très proche géographiquement du Sénat.

    VAQ - Pourquoi avez-vous choisi de soutenir F. Fillon pour les primaires chez les Républicains ?

    I.D. : « Parce que la personnalité de l’homme, son parcours, son engagement, son programme, m’ont convaincue.Et les trois mots-clés qui guident ses réflexions, vérité, liberté, autorité, sont des valeurs auxquelles j’adhère totalement.

    VAQ - Qui sont les référents pour les différents candidats à des primaires à Vanves?

    I.D. : « Tous les candidats déclarés ne sont pas encore représentés sur notre commune. Pour autant, je peux vous en citer quelques-uns, par ordre alphabétique….. !JF Copé (Sylvie Roy), F Fillon (Patricia Kaazan-Alexis Gastauer), A Jupé (Françoise Saimpert-Gérard Jeanne Rose), N Kosciusko-Morizet (Bertrand Voisine), B Le Maire (Sandrine Bourg).

  • LA PHOTO DU JOUR A VANVES : RETROUVAILLES A GIGA SENIORS

    Les forums Giga La Vie visité par 650 collégiens et Giga Seniors par presque autant de plus de 60 ans sont toujours un sucés. D’ailleurs son organisateur, l’Institut des Hauts de Seine croule sous les demandes, à tel point que sa programmation est complète pour les deux an à venir. Vanves les accueillera de nouveau dans trois ans comme l’a indiqué Mme de Kerprigeant sa directrice, à Bernard Gauducheau, maire de Vanves qui a pu y passer un moment entre deux votes au Conseil Régional qui termine aujourd’hui sa session budgétaire, et Isabelle Debré Vice présidente du Conseil Départemental des Hauts de Seine que beaucoup de seniors, mais communaux et associatifs vanvéens, avec lesquels elle a travaillé en tant que maire adjoint aux affaires sociales étaient heureux de retrouver. Mais comme elle l’a l’occasion de le répéter sans cesse, elle n’est pas partie puisqu’elle est toujours vanvéenne et représente Vanves au Département.