Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

contrat de développement ville-département

  • ELECTIONS DEPARTEMENTALES A VANVES : LE TANDEM UMP CHARISMATIQUE ENGENDRE DES RESULTATS AVANT D’ETRE (PEUT ETRE) ELU… EN MATIERE DE SECURITE

    « Le 22 Mars, c’est l’avenir de Clamart et de Vanves qui est en jeu. Dans un contexte de baisse violente des dotations de l’Etat, nos collectivités ne peuvent pas se passer du soutien du département des Hauts de Seine. En Mars 2014, vous avez exprimé une volonté claire en votant pour les listes d’Union de la droite et du centre dés le 1er tour. Dimanche prochain, faîtes le choix de la cohérence et de l’efficacité en désignant des élus issus de vos majorités municipales pour siéger dans la majorité départementale » écrit le charimastique tandem (selon le Parisien) Isabelle Debré, Vice Présidente du Sénat et Jean Didier Berger maire de Clamart avec pour remplaçants : Christine Quillery (UDI) et Bertrand Voisine (UMP), maires adjoints l’une à Clamart, l’autre à Vanves. Les deux thèmes de leur campagne sont ainsi résumés. Ils avaient commencés à les développer dés le 4 Mars  lors de l’entrevue Citoyenne organisé par la JCE GPSO.

    « Chaque année, Clamart recevait 10 M€ de DGF qui passera du jour au lendemain à 5 M€ (de 34,3à 2 M€ à Vanves). C’est un étranglement sans précédent. On est sur la voie qu’une quasi suppression de ses dotations avec les contributions de solidarité. En quoi la MGP (métropole du Grand Paris) est une simplification alors qu’on rajoute une 5éme couche au millefeuille qui éloigne encore plus le citoyen de la prise de décision. Et tout le monde s’occupe de tout, car il n’y a aucune répartition cohérente des compétences, en laissant la compétence générale aux communes » a expliqué le maire de Clamart. « Il est compliqué de savoir où l’on va » ajoutait Isabelle Debré qui souhaite que « la compétence urbanisme reste au niveau local. Si les habitants ne sont pas contents, ils peuvent voter contre le maire lors des élections municipales. La loi est loin d’être votée définitrivement. On va se battre jusqu’au bout pour que les maires gardent cette compétence ». La vice présidente du Sénat et 1ére adjointe de Vanves a plutôt insisté sur le fait que « le maire de Vanves est très content de savoir qu’un élu (de la majorité) de Vanves défendra sa ville au département ». D’ailleurs, la plupart des nouveaux maires altoséquanais (Laurent Vastel à Fontenay aux Roses, Grégoire de la Roncière à Sévres, Jean Didier Berger à Clamart) se présentent pour défendre leurs dossiers au Conseil Départemental et obtenir des subventions à défaut des dotations de l’Etat, notamment au travers de ses contrats de développement département-ville.

    « Le département accompagne les maires et les villes pour les aider dans leurs projets » ajoutait elle en listant justement quelques projets vanvéens : Le collège Saint Exupery « qui accueille plus de 500 élèves et doit pouvoir achever sa rénovation et ses aménagements ». La Cité scolaire Michelet pour laquelle « une convention tripartite est en préparation entre la Région, le Département et la ville pour rénover ses installations sportives fréquentées par 2000 élèves. Le département devra confirmer son engagement financier. Cette convention permettra aux associations sportives vanvéennes d’utiliser ses infrastructures en dehors du temps scolaire ». L’action sociale bien sûr avec le CMP de Vanves : « En partenariat avec la ville, le département devra participer à la réinstallation du Centre Médico Psychologique « Erasme » qui se voit contraint de quitter les locaux de la rue Aristide Briand » 

    Enfin La sécurité : « Nous veillerons à ce que le département subventionne les actions en faveur de la sécurité, de la prévention de la délinquance et de la vidéosurveillance qui sont complémentaires de l’action de notre police municipale ». La visite effectuée Vendredi dernier dans le quartier des rues de Châtillon et de l’Avenir  par Isabelle Debré a commencé à donner des résultats « étonnants » aux yeux des habitants « satisfaits de cette efficacité », certains n’en revenant pas. En début de semaine, des effectifs de police ont investis la cité du 13, ainsi que la résidence Batigere, visitées de fond en comble plusieurs fois, et certaines fois en pleine nuit, avec arrestations de  3 jeunes par la BAC.  Des rondes et des patrouilles devraient être accrue pour mettre fin aux agissements de jeunes à l’origine de dégradations, d’incivilités divers, d’agressions et de menaces, et des effectifs départementaux devraient venir en renfort au commissariat de Vanves comme l’a assuré le préfet des Hauts de Seine, Yann Jeunot,  à Isabelle Debré.