Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

sécurité

  • UNE INSECURITE CHRONIQUE SUR LE PLATEAU DE VANVES IGNOREE

    Quelques riverains de la rue Marceau, dont l’ex-maire de Vanves, ont été victimes de cambriolages et d’agressions par de jeunes individus de couleurs ces derniers jours dont Guy Janvier a fait état à Bernard Gauducheau son successeur : Son épouse qui rentrait chez elle en pleine après-midi a senti une présence derrière elle alors qu’elle ouvrait la porte de son jardin. Elle s’est retournée et s’est retrouvé devant un jeune assez grand et costaud :« qu’est-ce que vous voulez ? » lui a-t-elle demandé. Il a désigné son collier. Elle s’est mise à crierpour alerter le voisinage,  ce  qui l’a fait fuir, avec un de ses complices resté en retrait.

    Cet incident intervenait quelques temps après une tentative de cambriolages de son pavillon alors qu’ils étaient en province. Heureusement un voisin a aperçu l’individu et a prévu la police qui est intervenue très rapidement, en moins de 3 mn,  pour arrêter ce jeune en flagrant délit. Entretemps, ce voisin attentif avait prévenu Guy Janvier de cette intrusion. Mais ce n’est pas la seule, puisque dans un pavillon voisin, quelle ne fut pas la surprise d’un couple d’être réveillé en pleine nuit, par du bruit au rez-de-chaussée. L’épouse s’est levée et a descendu les escaliers pour apercevoir un individu en train d’entre dans la salle de bain : « Mais qu’est-ce que vous faîtes là ? » - « dormir » lui a-t-il répondu alors qu’il s’apprêtait à s’installer dans la baignoire. Voyant l’époux arriver, il prit la fuite et sauta par-dessus le mur qu’il avait escaladé pour s’introduire dans le jardin…

    Beaucoup de ses victimes et habitants de ce quartier ont des doutes sur cette bande de jeunes, dont Guy Janvier en connaît quelques uns,  qui trainent devant le restaurant Il Giardino, avec une tactique très simple, Ils garent toujours une de leur voiture en double file, pour ne laisser passer les véhicules qye sur une file, s’amusant sur la chaussée les faire ralentir et rechercher sûrement une altercation . Voilà les tristes faits, souvent ignorés par les autorités de la ville jusqu’au moment où des victimes les saisissent de ces faits qui contredisent le discours majoritaire d’une ville paisible et tranquille, sans bandes, ni trafics, ni violence. 

  • VANVES VILLE IDEALE : PAS TANT QUE CELA EN MATIERE DE SECURITE

    Vanves est classée 117ème sur les 2007 villes notées parmi 6807 communes classées par le site ville idéale sur lequel des habitants de ces villes les notent et donnent leur avis. Vanves obtient la note de 4,87 pour la sécurité. Les commentaires qui l’accompagnent traduisent plutôt un ressenti, des incivilités qui gênent la tranquillité, les énervent lorsqu’ils se produisent trop souvent mais peu d’actes vraiment délictueux. Manifestement, le tabassage de Yuriy à Beaugrenelle et l’arrestation de vanvéens mineurs, ont suscité de nombreux réactions 

    «Les déclarations du maire de Vanves au sujet des bandes du plateau impliquées dans le récent tabassage d'un jeune homme sont à l'image de la politique de l'autruche pratiquée par la ville en matière d'insécurité : «A ma connaissance, il n'y a pas à Vanves une bande identifiée capable de commettre un acte aussi abject que le tabassage dont a été victime Yuriy» Au lieu de regarder la situation en face et de tenter d'infléchir le cours des choses, l'équipe municipale se voile la face en feignant de découvrir le phénomèn » a réagit  Geralain en ajoutant «Ce n'est pas en tournant des clips ridicules (cf #lalavanves) que l'on peut lutter contre la mainmise de bandes mafieuses sur tout un quartier. La police municipale est inexistante en soirée, précisément au moment où les délinquants occupent le terrain. Tant qu'un maire n'aura pas le courage d'entamer une profonde restructuration du quartier en détruisant les barres, le plateau sera toujours en une des journaux à la rubrique des faits divers..».

    Pour  Francis «L'insécurité notoire de la ville de Vanves, justement décriée sur internet déborde maintenant sur les villes voisines (comme l'atteste l'affaire Yuryi). Non contente de polluer la vie des Vanvéens, les bandes de « jeunes» locales s'affrontent désormais hors de la ville dans le 15ème arrondissement voisin». Pour Mireille : «Un maire qui découvre la délinquance ça laisse songeur.. il ne voit pas les bandes à l'oeuvre dans sa ville (cf interview dans le Parisien). A t-il été envisagé de demander aux policiers municipaux d'effectuer leur ronde en soirée plutôt qu'en début de matinée quand les dealeurs dorment ? Les problèmes d'insécurité de la ville pouvaient être ignorés quand ces derniers restaient cantonnés à la cité du Plateau, mais maintenant que les bandes de Vanves opèrent dans le 15ème et à Issy, la colère gronde chez nos voisins qui demandent à nos édiles d'agir. Le problème ne peut plus être ignoré depuis l'affaire Yuriy ». Ondy x considère que «concernant l'affaire Yuri, dans ce même département du 92 y'a déjà eu ce genre d'histoires dans le passé avec une issue bien plus tragique je pense notamment aux rixes entre Asnières et Gennevilliers, Chatenay et le Plessis etc .. avec beaucoup moins de médiatisation que ça mais bon, dés que ça parle du 15ème et de Vanves forcément faut que ça fasse la une vu que ces villes ne sont pas habitués aux faits divers»

    «Pas eu de problème de sécurité personnellement, mais la rubrique fait divers laisse à penser que cela viendra: cambriolages, agressions dans les transports, à la Poste...Tirs de mortiers réguliers, incendies fréquents des immeubles ou parking…. » constatait Carole Zeigler  «Beaucoup de délinquance avec des règlements de compte assez fréquents depuis quelques temps (avec des fins tragiques malheureusement» ajoutait Maeva92 «En terme de sécurité faut pas abuser c'est pas le Bronx ici. Je vois juste que les gens sont paranoïaques, les gens sont pour la plupart gentils et il y aura toujours un ou deux fouteurs de merde, peu importe la ville» selon XXX qui ne partage par leur avis. Tout comme Salut : «Oui on peut voir des regroupements de jeunes qui squattent un peu le soir, oui ça deal peut-être un peu, par contre je ne me retrouve pas du tout dans les commentaires négatifs qui laissent croire que Vanves est une zone tribale. Jamais je n'ai ressenti la peur ni ai eu vent d'agressions ou de violences à Vanves en 10 ans, il faut arrêter la psychose. Certes la police et la mairie pourraient faire leur job au lieu de laisser faire les quelques nuisances nocturnes mais globalement les propos postés sont démesurément exagérés et ne reflètent pas la réalité ».
    «Les cités du Plateau, Porte de Briançon, et les HLM de L'avenue de Verdun sont gangrenés par le trafic de stup. Malheureusement il faudra encore des décennies avant que Vanves ne soit agréable. Oui les commodités sont là mais la qualité de vie est déplorable. Rodéo de motocross la nuit en été, des travaux de partout. Bref le jeu n'en vaut pas la chandelle. À 8500 euros le m2 pour vivre au milieu des dealers» se plaint Emasson. «Trop de trafic de stupéfiants et des quartiers à éviter comme Le Plateau, Porte de Briançon, avenue de Verdun. Pour ma part, j'habite au Plateau où le trafic est omniprésent, les jeunes ne vivent pas forcément dans ce quartier mais trainent dans le secteur de la rue auguste comte, des guetteurs dans mon bâtiment, des cris toute la journée et des tirs toutes les 2 semaines, je ne conseille Vanves qu'aux investisseurs de long terme» conseille Ambroisie92  «Aucune considération pour les jeunes parents. 3 cambriolages en 1 an. La mairie vous ignore jusqu'aux élections. Passez votre chemin même si la ville semble bien située La délinquance est omniprésente, les bandes de trafiquants contrôlent les allés et venues dans le quartier du plateau» ajoute Catherine92 

  • REUNION PUBLIQUE DU PLATEAU : DEBAT SUR LA SECURITE DE VANVEENS EXCEDES PAR L’INCIVILITE

    Le maire de Vanves a repris ses réunions publiques de quartier qui l’a conduit lundi soir à l’école Marceau où trois thèmes, en autres, ont été abordé : Le bureau de Poste, la sécurité, les arrêts du 89 et les travaux de requalification du Plateau. Beaucoup étaient venus pour échanger sur la sécurité dans une ambiance citoyenne et républicaine qui a donné une haute tenue aux échanges qui ont duré plus d’une heure. «C’est un sujet de préoccupation pour le maire et les élus» n’a pas caché Bernard Gauducheau face à des riverains qui se plaignaient des nuisances provoqués par ses scooters qui font des rodéos et ses dealers qui traînent dans les rues piétonnes, lorsque ce n’est pas des bandes de jeune qui investissent des halls  ou traînent autour d’un banc pratiquement toute la nuit.

    Marie Françoise Goloubtzoff, maire adjointe chargé de la Sécurité a tentée d’apporter des réponses précises, d’autant plus qu’elle vit sur le Plateau et que « les problèmes que vous vivez, je les vis au quotidien ». Elle a rappelé la réunion qui s’est tenu la semaine dernière avec le commissaire et des représentants de chaque quartier qui ont posés des questions. «Le commissaire a rappelé que nous sommes une ville calme quand on se compare à des villes voisines. On a certes, des inciviltés, avec ses regroupements, ses scooters, ces ventes illicites de drogue… Cependant, ces éléments ne justifient pas pour  que la préfecture de police mette des effectifs pléthoriques. Ses effectifs sont faibles ! Il n’y a plus de BAC, malgré un renfort de fonctionnaire, qui a permis au commissaire de mettre 3 agents dans un véhicule présent 24H sur 24 sur le terrain, ce qui n’était pas le cas auparavant. Le commissariat agit avec des priorités, et fait appel à des effectifs complémentaires du département, comme ce fut le cas le 4 Novembre dernier où 40 individus étaient rassemblés re A.Comte. Il s’est avéré qu’ils tournaient un clip, mais sans autorisations, ce qui ne se fait pas. Comme pour la drogue, il s’agit de la petite revente, la police verbalise »

    Du coup, Vanves fait avec les moyens qu’elle a : 7 policiers municipaux qui jouent une certaine complémentarité avec la police Nationale. Ils font respecter les arrêtés municipaux, comme pour les chiens qui doivent être tenus en laisse, en effectuant des vérifications. Deux personnes ont été verbalisés avec des chiens ressemblant à des rockwellers.  Pour les rodéos de motos et de scooters, la ville essaie de clôturer les voies piétonnnes, mais il faut laisser un passage aux deux roues et aux handicapés… « Nous étudions d’autres moyens dissuasifs. Nous avons 8 caméras de vidéosurveillance sur le Plateau. On pourrait en rajouter. On prévoit des caméras de verbalisation, mais surtout pour fluidifier la circulation sur les grands axes en faisant la chasse au stationnement en double file » a-t-elle précisé. Un débat s’en est suivi sur lequel reviendra le blog demain