Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Associations

  • RETOUR SUR UN FORUM DES ASSOCIATIONS INEDIT ET DES NOUVELLES REGLES D’UTILISATIONS DES SALLES MUNICIPALES

    92 associations ont participé au 44e  Forum des Associations dimanche dernier, qui a été maintenu dans le strict respect des consignes sanitaires avec seulement une association par tente, au lieu de deux les années précédentes par exemple, sans démonstration, ni animation, ni buvette ou foodstruck en dehors du Kiosque du parc qui a dû faire un tabac. Certaines associations avaient décidé de ne pas y participer vu le contexte, comme Agir sur le Plateau, la plupart ayant réduit la présence de leurs bénévoles, certains manquants à l’appel. Des vanvéens se sont étonnés de l’absence d’Antoinette Girondo au stand Téléthon, ne sachant pas qu’elle aurait été mis sur la touche, elle aussi, après les élections municipales. Par contre, si le maire de Vanves a mis en avant Erwan martin, le nouvel maire adjoint chargé des Associations, cela n’a pas été le cas pour la nouvelle adjointe aux sports Anne-caroline Cahen, lors de sa visite à la journée porte ouverte du stade Vanves sur les terrains de boules lyonnaises, certains dirigeants sportifs s’en étant même étonné.

    «Ce n’est pas sans une émotion, entouré par mon équipe (municipale) que j’ouvre ce 44e forum des associations, n’est-ce pas Bernard Roche – référent historique officiel de la mairie – dans ce parc. Ce sont des retrouvailles, six mois après une période compliquée, qui nous a amené à prendre des mesures de précautions » a déclaré le maire de Vanves lors de son discours inaugural en fin de mationée dont ont profité les riverains de l’avenue du Parc grâce une sono un peu plus forte qu’à l’habitude comme l’a remarqué l’un d’entre eux. « Finalement la braderie ne s’est pas déroulée comme prévue, par rapport au risque d’affluence, de brassage, d’échanges d’objets, de vêtements…Il va falloir s’adapter comme nous l’avons fait avec ce forum qu’on a pu organiser en prenant des précautions pour en avoir l’autorisation. Une des raisons sur laquelle nous avons assisté, c’est le dynamisme des associations vanvéens et qui nous permette, en des temps difficile, de ne pas vivre replier sur nous même » a-t-il ajouté

    Il a alors abordé les conséquences de cette crise sanitaire sur l’occupation des salles municipales par ces associations, notamment lorsqu’elles se trouvent dans les écoles : «J’ai été amené, avec les services municipaux, à prendre des décisions pour déterminer les régles d’usages, limiter leur accès à 2 fois au lieu de 10 par exemple, et la jauge, afin de permettre la reprise d’activités, en visant à garantir la protection des personnes et limiter ainsi la propagation du virus» a-t-il expliqué ce jour là avant d’être pris d’une extinction de voix. D’ailleurs l’ensemble des présidents d’associations vanvéennes, ont reçu un protocole sanitaire d’utilisation des salles municipales qui spécifie, en autre, réduction d’un tiers de la capacité normale de chaque salle, port du masque obligatoire, distanciation physique d’un métre minimum entre les personnes, lavage fréquent des mains, aération régulière dela salle, désinfection des surfaces de contact, établissement d’une liste des présentes sur papier libre etc…

  • LE FORUM DES ASSOCIATIONS A VANVES : CE N’EST PAS LA FETE POUR TOUT LE MONDE

    Généralement lors d’un tel forum des associations, l’ensemble des acteurs des politiques aux associatifs se fécilitent de la vitalité de cette vie associative à Vanves depuis de longues années, notamment à travers de la création et de l’arrivée de nouvelles associations. Mais pour cette Rentrée exceptionnelle et inédite, à plus d’un titre, ce n’est pas le cas. Tout d’abord à cause de la crise sanitaire qui a impliqué une nouvelle organisation prenant en compte les règles de prévention et de protection sanitaire : port du masque obligatoire, une association au lieu de deux par tente en limitant la présence des bénévoles, pas de démonstration, ni de spectacles….avec même une distribution de masques textiles et lavables sur présentation de la carte d’identité. Ensuite, parce que certaines associations auraient carrément été exécutées par le chef de la municipalité municipale en représailles des élections municipales parce qu’elles accueillaient en leur sein des adhérents ou des responsables,  des vanvéens qui ne soutenaient pas la liste Vanves en tête du maire sortant.

    Avec une hypocrisie totale et cynique : Non seulement le principal responsable n’a pas eu le courage d’annoncer lui-même sa décision urbi et orbi, mais il l’a fait exécuter par d’autres manu militari, refusant tout contact avec les responsables ou adhérents de ces associations qui ont été en bute à l’absence de réponse à leurs demandes de rendez-vous ou à leurs courriers ou mail. Mais avec des raisons bien évidement imparables : Pour Vanves Roue Libre, dont le blog a raconté, hier, les malheurs, qui avait lancée en 2011 une bourse aux vélos animé par ses bénévoles, a été invoqué la professionnalisation – c’est-à-dire la privatisation  - de telles  animations, payés par les vanvéens grâce à leurs impôts.

    Pour la section historique des Boules Lyonnaises du Stade de Vanves, la nécessité d’aménager des vestiaires pour les sections ou associations qui utilisent la salle Marcel Dambron, avec l’aménagement d’un ascenseur pour PMR (Personnes à Mobilité Réduite), qui va extrêmement coûter cher aux vanvéens après les 400 000 € de rénovation du pavillon à l’entrée du PMS côté rue J.B.Potin, ce que des vanvéens jugent exhorbitant,  pour aménager des bureaux et un espace co-working. Avec sous jacamment le fait que cette section avait une buvette, comme beaucoup d’autres sections, pour financer ses équipements et ses sorties, avec l’image d’épinal entretenus par des ignares du sport boules. D’autres sections dans la même situation, notamment la pétanque qui souffre de la même mauvaise réputation, ne sont pas inquiétés, pour l’instant, parce que leurs dirigeants apparaissaient dans le comité de soutien au maire sortant lors des dernières municipales. A une certaine époque, la municipalité dont faisait partie le maire sortant, attribuait les buvettes du bal du 14 Juillet, à des associations ou des sections du Stade de Vanves pour financer certains projets.

    Alors que la municipalité va se gargariser de la vitalité de la vie associative vanvéenne lors du discours inaugural du maire et peut être du coktail des présidents plus tard, voilà ce qui se déroule en coulisse de ce forum des associations. Le blog aura l’occasion de rappeler l’histoire de cette section sportive qui va disparaître et qui a été créé bien avant la naissance de ce maire qui l'a fait exécuter sans vergogne, en ne lui proposant rien comme solution de rechange. Il ne faut pas s’étonner après que certains boulistes se soient épanchés sur les réseaux sociaux depuis quelques jours

  • UN EX INVISIBLE S’EST ECLIPSE DE VANVES AUQUEL RENDENT HOMMAGE DE NOMBREUX AMIS

    Michel Judde nous a quitté après de longues années de combats contre la maladie qui l’avait amené à mettre fin à ses fonctions de président du CLAP (comité Local des Associations Patriotiques) qu’il a exercé pendant une dizaine d’année durant lesquels, il veillait au bon protocole des cérémonies patriotiques locales, et la bonne entente entre ls associations. Mais c’était un « monsieur » dans le Monde combattant président de l’association  des Ex-Invisibles (Association des Anciens Combattants Services de Renseignements de France et des Pays Alliés) )  qui organisait réguliérement des rasemblement de jeunes pour les sensibiliser comme la dernière fois, sur le théme de la citoyenneté  et du développement durable, les emmener participer  au ravivage de la Flamme à l’Arc de Triomphe. « Ils étaient fier de remonter une partie des Champs Elysées pour arriver devant la Flamme sacrée » confiait il au Blog après une cérémonie qui l’avait marqué, parce que la jeune fille qui avait ravivé la flamme avec lui,  en avait des larmes d‘émotion. IL organisait réguliérément pour les jeunes du lycée Michelet, des  visites les plages du débarquement et musée mémorial de Caen qu’il faisait financer par la fondation de la ligne André Maginot dont il était l’un des hauts membres, tout comme de la Fondation de la France Libre.

    Né le 8 septembre 1944, c'était un spécialiste des télécommunications et de la sécurité des systèmes d’information. Il a fait une brillante carrière militaire entre 1965 et 1991. Puis, il a travaillé chez Thomson, puis s’est lancé, par la suite dans le domaine de l’ingénierie d’études. Michel Judde a siégé au conseil municipal durant la première mandature du maire de Vanves sortant (2001-2008)  durant laquelle il  a contribué, en tant que délégué aux NTICS,  à la mise en place du programme d’informatisation des écoles. Il était particulièrement impliqué dans les associations patriotiques, correspondant Défense. Et il était l’un des piliers de l’Amicale des Pieds Noirs. IL avait été fait citoyen d’honneur de Vanves en 2010.  Aujourd’hui, ses amis comme l’a bien exprimé Paul Guillaud, président de l’UNC 92/Vanves, sur son site facebook, pleurent un homme attachant, avec lequel l’auteur du blog aimait commenté l’actualité autour d’un café à la buvette du marché le samedi matin,  et partagent la douleur de sa famille et de son épouse.