Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

piste cyclable

  • LA REUNION DU QUARTIER CENTRE-SAINT REMY EN BREF

    PISTE CYCLABLE : Le contre-sens cyclable de la rue Mary Besseyre pose quelques petits soucis auquel devrait remédier GPSO qui a présenté son projet lors de la réunion publique du Centre Ancien-Saint Remy lundi dernier. Les cyclistes qui arrivent devant la mairie devraient emprunter les rues G.Mocquet, René Sahors et l’avenue  M.Martinie pour rejoindre le carrefour de l’Insurrection. Mais la plupart des jeunes continuent tout droit jusqu’au carrefour. GPSO va aménager une piste cyclable sécurisé grâce à des pictogrammes et des «oreilles» pour ralentir les véhicules au niveau  de la place de stationnement handicapé qui sera avancée et de la poste. Mais comme l’a demandé une élue « Avec les chantiers des deux immeubles, comment fait on ? » 

    CHANTIERS :La circulation va être difficile avecla construction des deux immeubles aux angles des rues Guy Mocquet avec Mary Besseyre : Les travaux de démolition ont été effectué à la Rentrée et maintenant de terrassement jusqu’à l’été concerne l’immeuble de 36 logements du groupe Arcueil. Une avancée sur la rue M.Beyssere a été aménagée pour les camions. « On leur a demandé de nettoyer leurs camionns car il y avait du laisser-aller » a indiqué PascalVertanassian, maire adjoint. Il en sera de même pour les travaux de l’immeuble de 34 logements du groupe Legendre dont le chantier devrait commencer en Janvier avec la démolition des bâtiments occupés par le conservatoire. Les travaux de terrassement devraient commencer en Mars 2018

    SQUARE DU CENTRE ADMINISTRATIF : le nouvel aménagement de ce petit espace vert qui entoure le centre administratif et permet une liaison hôtel de Ville-Théâtre le Vanves et bibliothéque de Vanves est en cours d’achévement. 8 cerisiers et un abrocotier ont été planyé, les cheminements refaits et redessinés, les grilles enlevées, et la pelouse sera plantée au printemps prochain. La ville devrait cet espace vert « promenade Simone Veil »

    CIRCUITS MALINS : Beaucoup de vanvéens ont constaté qu’avec les difficultés de circulation qui ont tendance à augmenter, peut être une des conséquences de la fermeture des berges de Seine parisienne, des circuits malins se sont créés qui commencent sérieusement à gêner les riverains de ces rues empruntées. Si l’axe Gabriel d’Estrée ou 4 Septembre-Jullien-Marcel Yol-Moulin est le plus connu pour éviter un Périph congestionné ou une porte de Versailles bloqué par les salons, il s‘est renforcé depuis la Rentrée dans les deux sens maintenant. Dex autres se sont constitué dans le Centre ancien-Saint remy : V.Jacquet-place Kenedy-Vieille Forge-L.Dardenne et J.Cabourg, surtout le soir, et rues d’Issy-Pruvost pour déboucher Bd du Lycée. Les riverains ont demandé au maire de prendre des mesures pour lutter contre cet envahissement et pour assurer la sécurité routière et piétonnière.  

  • LES GRANDS CHANTIERS DU MAIRE DE VANVES DE LA GARE DU GPE AU PISSENLITS DU TERRE PLEIN CENTRAL DU CD 50

    C’était finalement le théme de cette seconde réunion publique de quartier consacré à Saint Remy-Centre Ancien lundi soir à l’hôtel de ville devant une assistance fournie et la présence de très nombreux maires adjoints dont le maire a fait venir, les nouveaux, au premier rang, au fur et à mesure de leur arrivée dans la salle Henri Darien

    Bernard Bauducheau a passé en revue ses grands chantiers, en citant deux chantiers emblématiques des efforts de la ville avec la rénovation de l’école élémentaire Marceau  (800 000 €) avec son nouveau préau et son ascenseur, le biblio club (500 000 €) bien sûr qui redonne de la vie à ce quartier, lumière au bout de cette galerie marchande, la crèche Canelle (622 000 €) avec la 2éme tranche des travaux jusqu’en Mars 2015. « C’est la ville qui fait le plus grand effort financier dans ses travaux ! » a-t-il précisé. Il est revenu tout d’abord sur le Conservatoire de Musique  qui est en cours d’équipement actuellement, avec son auditorium de 240 places et sa fosse d’orchestre. « Ce n’est pas la Philarmonie de Paris dont le budget a explosé » a-t-il précisé en citant le coût (14 M€) dont une partie a été à la charge de la ville ( 4 M€ pour l’acquisition du terrain rue Solférino + 1 M€ fonds de concours) et le reste par GPSO  : « C’est une chance qu’on l’ait réalisé car nous ne l’aurions pas lancé maintenant ». Ensuite, sur le chantier du siége d’Hachette Livre qui arrive sur sa fin, avec 3 mois de retard, l’immeuble devant être occupé à partir du printemps 2015. Enfin sur la Trésorerie à côté de la poste qui accueillera une antenne de la direction de la vie sociale (ex-CASS) du Conseil Général des Hauts de Seine qui a souhaité se rendre acquéreur des locaux.

    « Nous allons engager le chantier de rénovation de la tribune du PMS André Roche qui sera remis aux normes, avec de nouveaux bâtiments de part et d’autre, une pelouse synthétique pour le terrain d’honneur pour 1,5 M€ » a-t-il annoncé et confirmé. Des travaux qui devraient se dérouler entre Juin 2015 et la Renrée 2016. Il n’a pas caché qu’il faudra ensuite s’occuper du gymnase André Roche qui « nécessite aussi  une rénovation » et pas simplement « un ravalement », ainsi que de la piscine, tout en reconnaissant « qu’on est juste en équipement avec 4000 adhérents au Stade de Vanves ». Cette présentation a suscité quelques questions : « Que vont devenir les anciens locaux du Conservatoire ? » - « On y réfléchit. Rien n’est arrêté. Il y aura un choix à faire selon le contexte économique. Ils ne sont ni à louer, ni à vendre » a-t-il précisé tout en lâchant quelques minutes plus tard une information (qui n’est pas nouvelle puisqu’il en avait fait état durant la campagne des municipales) : Il pourrait accueillir la bibliothèque. Durant la campagne, il avait même parlé d’une « Bibliothèque du futur » en profitant justement de la présence d’Hachette Livre. Justement un participant a demandé quelles seraient les retombées pour Vanves de l’installation du siége d’Hachette Livre ? » - «  La CFE et la CVAE devraient augmenter, l’une pour la ville, l’autre pour GPSO » mais sans donner une idée de la somme.  

    Le référant technique de GPSO à Vanves a d’ailleurs présenté rapidement les chantiers réalisés, en cours et programmés dans ce quartier en matière de voirie, d’éclairage, d’assainissement, ce qui a suscité des questions très terre à terre après coup sur les pissenlits du terre plein central  de l’avenue Antoine Fratacci qui ont remplacés de très belles plantes s’est plainte une riveraine : « Elles ont été détruites par le salage » a tenté d’expliquer le maire en regrettant qu’on n’est pas prévu un terre-plein plus haut.

    Le plus important est bien sûr la requalification de la rue Jacques Jézequel en bonne voie, qui va coûter 1 M€. Après les travaux d’assainissement, lourds financièrement, menés avec le souci de  limiter la gêne, l’aménagement des espaces publics a été engagé en 4 phases toujours pour limiter la gêne. Plusieurs questions ont concernées notamment la piste cyclable – « la double circulation n’a pas permis de la réaliser. Il y aura des pictogrammes. Et la zone trente sera instituée pour apaiser » a indiqué le maire en revenant sur l’effet positif des radars pédagogiques, qui seront installé sur cette voie : « Il s’avère globalement  que les limites de vitesses sont respectées à 90%, avec toujours une minorité qui ne respecte rien » - la rue Victor Basch et les arrêts de bus – « Des aménagements sont réalisés pour améliorer la circulation et le stationnement  où le trafic a diminué, les bus ne devant pas susciter une grande gêne » -  la petite place devant la gare Vanves-Malakoff où sera réinstallé la plaque rendant hommage à Albert Culot, 

    Et la gare elle-même qui devrait être en interconnexion avec la future gare de Grand Paris Express (GPE)  prévu à l’horizon 2020 au niveau du Clos Montholon et de la gare SNCF de Clamart. Occasion de rappeler que c’est grâce à lui qu’elle a été obtenue alors qu’elle n’était pas prévue entre Châtillon/Bagneux et  Issy les Moulineaux. « C’est la première gare qui sera réalisée ! » a-t-il annoncé après avoir participé l’aprés-midi même au Comité de tronçon organisé par la Société du Grand Paris (SGP). .   

  • REUNION PUBLIQUE DES HAUTS DE VANVES : QUESTIONS SUR DES CHANTIERS DANS UN QUARTIER EN MUTATION

    Pas facile d’animer avec maestria une réunion publique de quartier comme ce fut le cas pour les Hauts de Vanves, lundi soir dans le préau de l’école Larmeroux, et avoir réponse à tout. Pascal Vertanassian Maire Adjoint chargé de ce quartier et des Travaux/urbanisme/Environnement et Xavier Lemaire conseiller municipal à la Voirie ont pu le vérifier, en commençant cette réunion, sans le maire retenu à la remise des palmes académiques à l’intendant du collége Saint Exupéry.

    Xavier Lemaire a présenté le projet d’extension du stationnement réglementé dans le dernier secteur de Vanves, autour du PMS André Roche, rues Jean Baptiste Potin, Valentine Jacquet, Chevalier de la Barre, Docteur Arnaud, Gresset, Hoche et Mansart, avenues de la Päix et du Général de Gaulle….soit 341 places dont les 7 à l’entrée du Stade de Vanves, avec l’installation de 16 horodateurs. « La mise en place de ce stationnement réglementé se fera à partir de Septembre » a-t-il annoncé en répondant à quelques questions, notamment sur la possibilité de se garer sur son « bateau »… Pascal Vertanassian a fait le point sur quelques chantiers réalisés par la ville dont la réhabilitation et l’extension de la tribune du PMS André Roche – ce qui est assez croustillant pour les connaisseurs – avec remise à neuf des vestiaires et aménagement de locaux pour les sections Football et Athlétisme. Ainsi que sur des chantiers GPSO dont la réfection de l’éclairage place du Président Kennedy, rue Vieille Forge, Jean Baptiste Potin

    Au moment, où le maire est arrivée les échanges concernaient finalement les chantiers rue A.Briand. Une participante l’a intérrogée sur le chantier de la rue de l’Avenir, puis une autre sur l’efficacité de la sentinelle mise en place pour veiller à la bonne circulation et au bon stationnement des camions de chantier rue Aristide Briand : « On est revenu à un bruit normal après l’effroyable été 2013. Et a priori, cela recommencerait : Des camions se garent à l’emplacement des véhicules de police devant le commissariat » - « Pourtant c’est un  service qui fonctionne bien, cette sentinelle est présent que le matin pour éviter bouchons et bouclages des rues » selon les explications du responsable des services techniques. Une troisiéme a demandé où en était le projet immobilier du promoteur Sofiane à l’emplacement du garage Da Silva : « Il y a eu une promesse de vente avec ce promoteur qui n’a pas laissé un  bon souvenir avec la construction de la résidence étudiante rue Diderot. J’ai tout fait pour le dissuader de continuer à sévir à Vanves. On souhaiterait que monsieur Da Silva le fasse avec un promoteur sérieux, puisque Sofiane se serait désengagé » a indiqué le Maire. Une réunion publique avec les riverains pour faire le point sur les chantiers de la rue Aristide Briand est prévu le 2  Juillet à 18H30 à la Maison de Retraite Larmeroux.

    Un riverain de la voie ferrée l’a intérrogé sur la réalisation du mur anti-bruit dont le projet remonte à 2003. « Plusieurs partenaires sont concernées (Etat-Région-GPSO-RFF-Vanves-Malakoff), nous étions prêt à signer une convention, mais l’Etat nous a laché en rase campagne ! Merci au gouvernement de nous avoir laissé tomber. Et je le ferais savoir » a prévenu le maire qui ne cachait pas ses derniers jours vouloir mener une campagne de pétition. Une  autre a demandé pourquoi était inscrit à l’ordre du jour du conseil municipal un avis sur la mise en compatibilité du PLU pour permettre la réalisation du Grand Paris Express (GPE). Pascal Vertanassian a expliqué qu’il concernait quelques modifications de détails pour éviter toute installation sensible prés de la gare, l’instauration d’un droit de préemption urbain pour éviter toute spéculation foncière. « On se prépare à être plus ferme pour éviter toute dénaturation des zones pavillonnaires dans une banlieue qui est appelée à se densifier » n’a pas cacher le maire. Les travaux de percement du tunnel de cette ligne 15 Sud qui passe à Vanves devraient commencer cet automne au Pont de Sévres. Un point Informations spécifique sera bientôt installée l’emplacement de cette future gare

    D’autres questions plus générales ont été soulevés : « Envisagez-vous une extension des présences de la police municipale la nuit notamment ? » - « Non, on n’a pas à faire le boulot de l’Etat à sa place. On n’a pas les moyens d’assurer une présence de la police municipale 24H sur 24. Il faudrait tripler les effectifs » a répondu le Maire – « Mais on ne voit pas beaucoup la police nationale à Vanves et surtout la nuit ! » surenchérit une autre participante : « Les effectifs du commissariat sont insuffisants» ! ».  Une question est revenu sur ces pîstes cyclables à contre sens dans les rues à sens  unique qui se révélent très dangereuses à entendre les vanvéens qui l’ont soulevé lors de la première réunion de quartier consacré à la rue jacques Jézéquel et encore  l’un d’entre eux lundi soir ayant noté que « le maire peut interdire leur aménagement sur avis motivé ! » - « Ce qui devrait rendre plus vigilant tout le monde ! » a répondu le maire. « Un automobiliste a tout de même tort à l’arrêt si un cycliste le percute » a soulevé l’auteur de la question. D’autant plus que ces pistes cyclables, fait exprés, ont tout été aménagées, sur le coté de la rue à sens unique, où les véhicules en stationnement, ont le moins de visibilité lorsqu’elles déboitent, comme l’a fait remarqué un responsable d’une auto école. Sans être entendu bien sûr par tous ces ingénieurs plein de savoirs à une époque où il ne fait pas bon de critiquer les pistes cyclables.