Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

association agir pour le plateau

  • AGIR POUR LE PLATEAU DE VANVES SUR LA PORTE BRANCION: "vous risquez avec ce projet de laisser dans l’histoire le nom d’un Maire qui a décidé de loger des jeunes gens sur le périph!"

    A l’occasion de la réunion de quartier publique consacrée au Plateau ce fameux soir d’orage du 11 Juin dernier à l’école Marceau, un représentant de l’association « Agir pour le Plateau » a eu l’occasion de faire une mise au point, après les propos tenus en public et même dans un courrier aux adhérents de l’UDI du maire de Vanves sur celle-ci

    « Pour les personnes qui ne le savent pas encore « Agir pour le plateau » est une association citoyenne, Loi 1901, qui s’est créée fin 2015 face au projet de Monsieur le Maire de Vanves d’installer, rue Louis Vicat, une station de ravitaillement en gaz GNV à la place des aires de jeux. L’association « Agir pour le plateau » n’est en aucun cas, comme Monsieur le Maire l’a écrit, en relayant une lettre anonyme, « une association politique menée par des personnes désavouées par le suffrage universel lors des dernières élections !»  a-t-il précisé.

    « L’association que vous visez Monsieur regroupe avant tout des Vanvéens du quartier du Plateau et ils sont nombreux qui ont l’envie d’améliorer leur cadre de vie, de remonter à la municipalité des problèmes du quotidien – même si cela peut vous déranger -  et de préserver leur quartier quand des décisions ou des actions, des agissements peuvent le dégrader » a-t-il rappelé en abordant la source de cette querelle : Le projet Woodeum retenu par le concours architectural « Inventons La Métropole du Grand Paris »

    « Concernant notre positionnement sur le projet de la porte de Brancion qui, au vu de vos réactions, a l’air de vous mettre dans l’embarras, nous en soutenons l’idée de la rénovation :  de connecter Vanves à Paris, de fluidifier la circulation des piétons,  et de supprimer pour ceux qui les connaissent les mares d’eau qui nous empêchent depuis 15 ans d’aller et venir de Paris.Nous sommes pour ; nous l’avons dit et écrit ! » indiquent les dirigeants de cette association. « Mais, Monsieur Gauducheau, nous sommes contre la façon dont vous gérez au nom de Vanves ce projet ; nous sommes contre les conséquences de ce projet. Regardez ce qui se passe à Malakoff pour la tour INSEE, les résidents sont consultés ! Ici à Vanves, dans votre commune, vous ne lancez aucune concertation publique sur le devenir de notre quartier et en outre, en vous lisant, vous affichez une volonté  de supprimer nos espaces verts, de couper une vingtaine d’arbres, de transformer des terrains de sport en immeuble et parking et enfin, de loger des jeunes gens directement sur le périphérique parisien ! ». D’ailleurs les médias ont fait état, au début de la semaine, d’une étude de Greenpeace sur la qualité de l’air respiré sur les terrains de sports situés prés des grands axes routiers, donc les habitations et les espaces publics, comme le boulevard Périphérique par exemple : Tous présentent des dépassements des valeurs limites (40 µg/m3 en moyenne annuelle). Greenpace a relevé à la porte de Vanves, prés du City Stade des niveaux de 50 µg/m3.

    « Monsieur Gauducheau, quoique vous pensiez, l’association « Agir pour le Plateau » n’est pas une association politique, mais une association citoyenne. Sachez que de nombreux adhérents de notre association ont voté pour vous lors des élections municipales ! Concernant la rénovation de la porte de Brancion, nous vous le disons et nous l’avons écrit, le projet va dans le bon sens mais il manque cruellement de concertation et entre nous d’humanité ! Vous le savez, nous sommes disponibles pour travailler en concertation avec vous et la municipalité sur le devenir de notre quartier et sur ce projet en particulier. Pour conclure, Monsieur Gauducheau, vous risquez avec ce projet de laisser dans l’histoire le nom d’un Maire qui a décidé de loger des jeunes gens sur le périphérique parisien ! » concluent ses dirigeants

  • L’EFFET MACRON CREE UNE SITUATION SCHIZOPHRENIQUE DANS LA 10e CIRCONSCRIPTION (VANVES/ISSY) UN AN APRES L’ELECTION D’ATTAL

    Cette 10éme circonscription est tout à symptomatique de la schizophrénie qui règne dans les deux principales villes qui la constituent et sont détenues par des maires UDI, un an après l’élection de Gabriel Attal, député LREM. Le premier ex-député, qui a vu son poulain battu par ce jeune député, porte parole du Mouvement La République en Marche, est dans une opposition totale, l’empêchant d’ouvrir une permanence, menaçant les associations qui l’invitent, l’ignorant dans les cérémonie, inaugurations etc…comme en faisait état le Parisien voilà 2/3 semaine. Le second, maire de Vanves, a tenté des approches, envoyé quelques signes en vu de constituer une liste commune, quite à se faire enguirlandé par son collègue d’Issy les Moulineaux qui n’apprécie pas du tout cette «danse du ventre», sans grand succés jusqu’à présent.

    Dans les autres villes de cette circonscription, la situation est totalement différente : A Boulogne, son maire a donné son feu vert à la création d’une groupe LREM dans son conseil municipal à la condition que ses élus restent dans sa majorité, mais il n’avait pas réussi jusqu’à présent à avoir l’aval des instances LREM départementales et nationales pour officialiser ce groupe. Contrairement à Meudon, et même à Vanves, où leur conseils municipaux disposent chacun d’un groupe LREM. Sans parler de ses adjoints et élus qui ne bougent pas pour l’instant, mais qui seraient tentés de venir grossir ces groupes LREM municipaux.

    Malgré cette différence d’approche des macronistes, une chose rassemble ses deux maires de Vanves et d’Issy les Moulineaux : Ils supportent de moins en moins la critique comme l’ont constaté certains de leurs administrés à leurs dépens ses derniers temps : Le blog  par un droit de réponse plutôt «diffamant» à propos de l’installation de foods strucks place de la République, et l’association Agir pour le Plateau qui a fait l’objet d’une lettre interne, d’une rare violence, du maire de Vanves aux adhérents de l’UDI, parce qu’elle a le malheur de s’opposer au projet Woodeum et surtout le résidence étudiante de l’appel à projet «Inventer la Métropole du Grand Paris». Comme l’exprimait un vanvéen  «on constate malheureusement une tentative d’intimidation à qui se permet simplement de critiquer la communication municipale, ce qui ne semble pas tolérable en haut lieux ! ». A Issy les Moulineaux, le maire a viré des adjoints historiques voilà prés d’un an, car il jugeait qu’ils n’avaient pas assez soutenu son poulain aux législatives. Il est vrai qu’ils sont aidés, car il n’y a pas de véritable opposition tant à Vanves qu’à Issy les Moulineaux. C’est pourquoi la réforme institutionnelle d’Emmanuel Macron aurait du bon, en prévoyant de limiter à deux ou trois mandats, les fonctions de nos élus parlementaires, maires, conseillers régionaux et départementaux

  • DES SUJETS EPINEUX ET SENSIBLES SUR LE PLATEAU DE VANVES

    L’assemblée générale de l’association Agir Pour le Plateau mardi dernier a été l’occasion d’aborder des sujets épineux et sensiblesqui ne manquent pas

    POUBELLES :« Depuis quelques temps, les  poubelles des commerçants restent dans la galerie commerçante toute la journée.  Elles étaient auparavant dans un local de la copropriété Périgord, qui a arrêté sa mise à disposition, ce qui impose de trouver une solution conforme à l’hygiène. Soit par la création d’un local au niveau des parkings soit par un prestataire extérieur. Le maire devrait proposer  une solution rapide et conenable avec les commerçants. « Le Maire a déploré la manière de procéder de la copropriété qui a mis devant le fait accompli commerçants et ville» a indiquéle président Lauverjat

    LOCATION : Des résidents de la rue Jean Bleuzen qui ont fait une pétition, se sont inquiétés de nombreux achats de logements  d’une personne pour en faire des locations de type Airbnb, à moins que ce soit un marchand de sommeil, créant des conflits d’entérêt entre les résidents et les locataires. L’association a mis au courant le Maire qui a alerté les services préfectoraux. IL aurait acheté des logements dans d’autres immeubles du quartier

    SALLE ORILLARD : La salle Orillard (ex-Michel Ange) située derrière l’hôtel Mercure, est au centre des préoccupations des riverains depuis de nombreuses années de par les activités qui s’y déroulent en toute légalité puisqu’elles ont fait l’objet d’une convention d’occupation renouvelée tous les deux ans, mais qui sont source quelquefois de nuisances. D’après Agir sur le Plateau, la situation actuelle fait l’objet d’une vigilance constante de la mairie. Pour l’instant il n’y a pas de remontée à signaler.

    PROJET WOODEUM : Ce projet qui s’inscrit dans le cadrede l’appel à projet «Inventons La Métropole du Grand Paris» est intéressant parce qu’il vise à réaménager ce carrefour, véritable no man land, avec deux immeubles sur le Périph de chaque côté de cette porte, l’un accueillant une salle de sport haut de gamme, côté pont SNCF, l’autre en bois, un foyer pour jeunes travailleurs, à  l’emplacement du dépôt de voirie de la ville de Paris entre les deux bretelles du Périph. Un troisiéme est prévu à l’emplacement du terrain de basket et une partie du Skate Board, sur lequel l’association a un  avis partagé : Il s’agit d’un résidence d’étudiant construit par Gesina. Elle n’en voit pas l’utilité puisque Vanves en adéjà deux sous-occupé, parce que chéres, et qu’elle ferait disparaitre des équipements dédiés aux jeunes