Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

bernard gauducheau

  • VANVES DANS LE CREUX DE l’OREILLE

    BERNARD GAUDUCHEAU APPELLE A VOTER MACRON

    Il faut vraiment aller sur Facebook pour connaître la position de Bernard Gauducheau, qui a le mérite d’être plus clair que certains de ses alliés, concernant le second tour. A une certaine époque, les vanvéens auraient eu droit à un tract, un communiqué de presse, une déclaration dans le Parisien…sans parler de son blog,  pour lui donner un certain retentissement, car c’est le maire quandmême !  Mais là, il s’est limité à Facebook, que tout le monde a bien évidemment consulté, surtout ceux qui n’ont pas Internet ou qui n’ont pas l’habitude ou l’automatisme d’aller sur Facebook. On se demande bien pourquoi ? Pour donner moins de retentissement à sa position comme sa campagne très active soi disant pour Fillon  ?  Alors sachez tout de même que dés le 24 avril, au lendemain du 1er tour, il a invité  « solennellement chacun à réfléchir avec prudence aux conséquences de ses actes » et indiquait« qu’à titre personnel, j’appelle également dès à présent à voter et faire voter pour le candidat d’En Marche ! et à faire barrage à la vision archaïque et dangereuse de la France de la candidate frontiste ».

    FERMETURE ET HAUSSE

    La raréfaction financière des collectivités locales commence à se traduire dans les faits à Vanves : Ainsi le 1er Mai comme le lundi de la Pentecôte le PMS André Roches sera fermé pour faire des économies de personnel alors qu’auparavant il n’était fermé qu’à Noël et au 1er Janvier. Selon des sources autorisées, la raison en est simple : Il faut compenser le coût de l'organisation des élections, c'est à dire les fameux 250 € versés aux 42 agents municipaux qui tiennent les bureaux votes lors des deux tours des élections présidentielles et législatives. Les adhérents de la section tennis qui paient une cotisation de 300 € par an apprécieront de ne pas profiter des courts de tennis un jour de congé pour uniquement cette raison, comme d'ailleurs d'autres qui profitent du PMS A.Roche . Mais ce n’est pas tout. Les parents d’élèves du Conservatoire de Vanves, Ode,  viennent d’être informé d’une hausse généralisée et d’un niveau inacceptable des tarifs pour l’année prochaine. Ainsi, pour de nombreuse familles, ce tarif sera multiplié par 4 ou 5, passant, par exemple de 200€ à 900€ pour le tarif cursus.

    MARTIN A TIRE SA REVERENCE

    Jacques Martin qui a marqué des générations de vanvéens que ce soit à l’école du parc comme instituteur ou la Féclaz  comme directeur ou responsable des colonies, vient de tirer sa révérence Jeudi en Bretagne où il séjournait pour sa retraite 

    NIWA PRIME

    La future résidence  « Niwa » de Bouygues Immobilier  (164 appartements) conçus par Kengo Kuma a reçu le prix spécial du Jury au concours des Pyramides d’Argent organisé par la Fédération des Promoteurs Ile de France .

  • LE COMITE STRATEGIQUE DE LA SGP PRESIDE PAR LE MAIRE DE VANVES VEILLE AU GRAIN

    Le jour même de cette réunion de quartier, Bernard Gauducheau avait présidé le Comité Stratégique de la SGP (Société du grand Paris) qui a formulé des recommandations concrètes pour améliorer le quotidien des riverains pendant les chantiers, mais aussi dans la perspective de l’aménagement des quartiers de gare. « Cette année, les thématiques de l’aménagement des quartiers de gare et des chantiers du Grand Paris Express ont placé les riverains et la relation de proximité au coeur des échanges » expliquait-il. « En tant qu’élus, nous sommes conscients que la réussite du Grand Paris Express passera par notre capacité à renforcer l’acceptabilité sociale du projet. C’est pourquoi nous anticipons les difficultés à traiter et bousculons les certitudes pour formuler des propositions concrètes et opérationnelles dès à présent ».

    Le groupe de travail « Chantiers du Grand Paris Express » a mis l’accent sur l’importance de l’acceptabilité des chantiers par les riverains en conduisant un travail de recensement des contraintes et des nuisances liées aux chantiers pour les riverains.  Il préconise tout d’abord d’encourager la création d’un observatoire pour répondre aux situations particulières. Il viserait à identifier les établissements recevant du public et les populations les plus fragiles à proximité du chantier, pour concevoir des mesures d’accompagnement adéquates. Ensuite, de mettre en place une commission d’indemnisation pour les cas où les riverains seraient affectés de manière totalement anormale par le chantier. Enfin de déployer une communication en temps réel et adaptée aux phases du chantier.

    « En 2017, les opérations de génie civil vont se déployer dans de nombreuses communes », rappelle Philippe Yvin, président du directoire de la SGP. « Le travail de réflexion remarquable mené par le comité stratégique sur l’acceptabilité des chantiers est une étape essentielle pour que le Grand Paris Express soit réalisé en co-construction avec les riverains et ses futurs usagers ». A cette occasion, la SGP  a conclu avec le département des HJauts de Seine, une convention visant à anticiper les conséquences dses travaux sur le trafic routier, et avec la SEMAEST (SEM d’animation économique au service des territoires) pour dynamiser les commerces de proximité aux abords des gares du GPE pendant les chantiiers

  • A VANVES, ON N’EN SORT PAS DES PRIMAIRES : TOUS LES CENTRISTES DERRIERE JUPPE

    Beaucoup de vanvéens de la Droite et du Centre ont dû regarder hier soir, en tout ou en partie, le second grand débat diffusé sur BFM TV, mais chacun chez soi. Pas devant un grand écran dans une grande salle communale comme au Plessis Robinson où Philippe Pemezec avait invité tous ceux qui souhaitaient regarder ensemble ce débat dans son nouveau Palais des Arts. Et comme pour le précédent débat, deux jours avant, Alain Juppé, l’un des six candidats à cette primaire, bénéficiait d’un second soutien de poids en la personne de Valérie Pécresse, présidente de la Région Ile de France, après celui des élus centristes avec Jean Christophe Lagarde  

    « J'ai longuement réfléchi à ce qui, pour moi, est le meilleur choix pour le pays aujourd'hui et j'ai décidé de soutenir dès le premier tour Alain Juppé . Il sera un président fort, qui saura réformer et restaurer l'autorité de l'État. Après cinq ans de mandat de François Hollande, il est impératif de relever la fonction présidentielle qui a été abaissée. Il est l’homme qu’il faut pour cela » affirme-t-elle. Prés d’un mois auparavant, à la veille du premier débat, Jean Christophe Lagarde président de l’UDI et 600 élus de la formation centriste, s’était rallié à l’ancien premier ministre de Jacques Chirac, dont fait parti Bernard Gauducheau, maire de Vanves et conseiller régional (sur la photo au marché de Vanves avec la seule femme candidate à la Primaire, NKM et la référente de F.Fillon pour le 92). Ce qui ne l’empêche pas de regretter que sa formation politique n’ait pas présenté de candidat à cette primaire organisée par le parti Les Républicains, à   l’instar de plusieurs autres grands partis politiques français en vue des élections présidentielles 2017,  afin de départager plusieurs candidats et plusieurs programmes soumis aux militants et sympathisants.

    « La Primaire ouverte est un outil démocratique intéressant, même si il n'est pas totalement conforme à l'esprit de la Vème République qui permet à l'ensemble du corps électoral de participer au choix du Président de la République.Avec la primaire, le choix est plus réducteur car le corps électoral se limite principalement aux électeurs se reconnaissant dans les valeurs de la droite et du centre. De plus et en l'occurrence je le regrette vivement, le centre n'a pas de candidat à cette primaire » explique Bernard Gauducheau qui, en accord Jean-Christophe Lagarde, Président de l'UDI, comme avec la grande majorité des élus et militants de l’UDI, de sa fédération des Hauts-de-Seine et de sa section de Vanves, a décidé de soutenir Alain Juppé. « J’ai la conviction que son parcours et son expérience sont des atouts majeurs pour la France. Je sais, par son programme et ses déclarations, qu’il saura prendre des positions plus compatibles avec les valeurs de progrès et d’humanisme que défend l’UDI, que celles proposées par d’autres candidats à la Primaire. Son action exemplaire à la tête de la mairie de Bordeaux est une preuve de ses qualités d'homme d'action et de conviction » explique le maire de Vanves.

    « Aujourd’hui l’UDI national et l’UDI 92 ont décidé d’apporter leur soutien à Alain Juppé dans le cadre de la Primaire de la droite. D’ici à la fin de l’année nos efforts vont donc se tourner vers les opérations de campagne en sa faveur, jusqu’au 27 novembre prochain et très probablement après, afin qu’une nouvelle majorité présidentielle voit le jour au printemps 2017. Grâce à la mobilisation de notre section et à l'action énergique menée depuis plusieurs mois par ma collègue Françoise Saimpert, adjointe au maire, réfèrente LR d'Alain Juppé à Vanves, je ne doute pas que nous aurons un excellent résultat au soir du deuxième tour de la Primaire » déclare Bernard Gauducheau qui invite d’ailleurs « tous les Vanvéens qui souhaitent voir émerger une majorité active pour donner un nouvel élan à la France en 2017 à voter et à faire voter les dimanches 20 et 27 novembre prochains ».

    Pour Bernard Gauducheau, l’UDI dans les Hauts-de-Seine a su faire entendre sa voix au sein de la majorité départementale ces dernières années grâce au travail de tous les Maires centristes du département, de ses conseillers départementaux et de ses conseillers régionaux. « C’est une très bonne chose pour l’ensemble des alto-séquanais qui bénéficient d’une politique de terrain concrète et efficace. Bien sûr, rien n’aurait été possible sans l’action déterminée d’André Santini, Président de la fédération UDI 92 depuis de longues années et maintenant avec Hervé Marseille qui lui a récemment succédé et qui poursuivra la même ligne » reconnaît il fort du soutien de la section UDI de Vanves qui est active, importante, tant en nombre de militants et de sympathisants, qu'en force d'engagement à ses côtés pour soutenir et promouvoir la politique de la majorité municipale. Une section qui se réunit très régulièrement pour échanger sur les sujets locaux et nationaux, mais aussi pour des moments plus festifs. « L’idée principale est d’entretenir le dynamisme d’une communauté soudée, concernée par l’avenir de notre commune et force de propositions » assure t-il à la veille d’échéances importantes.