Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

ps

  • VANVES DANS LE CREUX DE L’OREILLE

    PRESIDENTIELLES : TRACTAGES DU SAMEDI

    Les militants macronistes et fillonistes  étaient de sortie place de l’insurrection devant la Poste samedi matin, durant le marché. En Marche distribuait le programme d’Emmanuel Macron (sur la photo), les Républicains les propositions économiques de François Fillon. A un moment donné, Bernard Gauducheau (UDI) est apparu avec un ou deux élus UDI pour faire la photo – pour les réseaux sociaux -  avec Isabelle Debré et la dizaine de militants LR qui distribuaient, puis est repartit aussi tôt. Mais personne n’est dupe au sein des Républicains. L’UDI ne fait pas campagne pour Fillon à Vanves. Et son chef de file est plus préoccupé par les élections législatives car il  est en concurrence avec le jeune Jeremy Coste pour succéder à André Santini à l’Assemblée Nationale, ce dernier ayant la préférence du député sortant. Du coup l’ambiance est devenue lourde  au sein de l’UDI dans la 10éme circonscription des Hauts de Seine (Issy/Vanves) . D’autant plus qu’il a abandonné son idée d’organiser un séminaire de la majorité municipale sur le bilan de mi-mandat. L’ambiance est beaucoup sereine à gauche entre les socialistes qui ont rejoint En Marche  (2/3 de la section PS de Vanves) et ceux qui soutiennent Benoit Hamon (1/3), c'est-à-dire le candidat désigné par les Primaires. Même chez les Vallsiens qui respectent le choix des militants et n’ont pas rejoint En Marche. Certains d’entre eux pensent qu’ils pourraient se retrouver à l’occasion du 2éme tour à cause du danger Le Pen,  et des élections législatives.

    EXPOGRAH VANVES : L’équipe réserve jusqu'au bout!

    « L équipe réserve d Expograph se rendait sur le terrain de l’hôpital Poincarré, une pelouse lourde avec un temps pluvieux, et cela sans son coach, ni son gardien, absent de dernière minute.  Fabrice a pris la responsabilité de s y rendre pour le bien de l’équipe. La première mi temps fut compliqué dans un 4-2-3-1 où le jeu n’existait pas. Les joueurs n arrivaient pas a trouver les côtés et des relances trop axiales emmenèrent l ouverture du score de l’adversaire. A la mi temps le coach remplaçant changea la tactique en replaçant Mos devant la défense dans un 4-3-3 où enfin les joueurs libérèrent leur jeu. Et c’est par une juste récompense qu’Alain (alias Capi) égalisa de la tete devant son fils Maxime. Pour pouvoir trouver plus de solutions devant, avec Alexandre qui était trop esseulé, le groupe passa en 3-5-2 avec l’entrée de Mehdi a la place de Fethi qui venait juste de rater le 2-1. Cela permis de toucher par deux fois les montants sans finir au fond » raconte Jean Royer, co président. « Durant les prolongations,  l’équipe encaissa un 2eme but. A la mi temps l’équipe repassa en 4-3-3 et l’égalisation survint grace àAlexandre. Direction les tirs au but où Fred, Mehdi et Alexandre transformèrent le leur alors qu’en face il y eu un zéro pointé. Ainsi, elle a  réussi après prolongation à l'emporter aux tirs aux buts et sans gardien de métier par 3/0 sur les terres de l'Hopital Raymond Poincare, grâce à la solidarité ». Enfin, L'équipe 1 a gagné 2/1 après prolongation sur les terres du CHI Poissy, en livrant un des matches les plus ternes de sa saison, rien à dire de plus, seul le résultat est à retenir.

  • DANS LE CREUX DE L’OREILLE DE VANVES

    UN PRESIDENTIEL DANS LE COIN

    Un des candidats à la Présidentielle, et non des moindres, habite à la limite de Vanves et d’Issy les Moulineaux. Ce qui explique la présence de paparazzis dans ce quartier pour quelques photos volées. Et tout un chacun peut le rencontrer lorsqu’il va prendre discrètement le métro,  du côté de  Mairie d’Issy, le matin, comme c’est arrivé à Bruno Jeudy, célébre rédacteur en chef de Paris Match, tombé nez à nez avec Benoit Hamon (PS), voilà quelques jours. D’ailleurs trois élus altoséquanais devraient jour un rôle dans son staff de campagne : Jean Marc Germain, député de Clamart qui dirigera sa campagne avec son collégue Mathieu Hanotin, Alexis Bachelay député de Gennevilliers, et Roberto Romero conseiller régional de Bagneux  qui étaient ses porte-parles durant la primaire. B .Hamon devrait rendre public cet organigramme aujourd’hui  

    NOTORIETE POUR LE CHALLENGER CLUB

    Pour ces 5 ans, le Challenger Club dont le siége est à Vanves, a acquis une notoriété suffisante pour se classer aujourd’hui parmi les clubs les plus renommés de sa région, le fruit du travail bénévole et enthousiaste de sa présidente Christine Vlavianos (sur la  photo)  et de certains de ses membres. « Nous sommes toujours soucieux de représenter les entrepreneurs dans la défense de leurs intérêts et de leurs droits, mais surtout de créer un groupe d’humains conscients de leur  engagement sociétal et de leur rôle dans le développement économique régional » explique t-elle en insistant sur  « cette volonté de partage, d’échange et de convivialité qui émane d’un esprit d’altruisme et d’entraide. Et dans cette chaîne de solidarité, chacun de nous est, un jour, celui qui donne et, peut-être un autre jour, celui qui reçoit.  Adhérer à un club, c’est souvent rompre l’isolement et notre premier réflexe devrait être d’aller faire connaissance avec nos nouveaux membres et créer un lien immédiat de solidarité réciproque. Donner du sens à nos actions et répondre à une certaine éthique, dans le respect des droits de l’Homme ; avoir un sens aiguisé du professionnalisme et s’engager dans une démarche sociétale responsable : voilà, en quelques mots, les valeurs que le Challenger Club souhaite mettre en lumière durant l’année 2017 ». Une Charte résumant ces principes fondamentaux sera rédigée prochainement et proposée à la signature de toute personne souhaitant adhérer au Club qui tiendra son assemblée générale le 27 Février prochain et organisera en Mars prochain avec le Boss Club sous l »gide dela CCI 92 une grande soirée sur  « La RSE et l’Humain dans l’Entreprise »

  • VANVES PAR LE PETIT BOUT DE LA LORGNETTE

    MARCHE : 15 commerçants ont participé Jeudi à une réunion  de la commission du marché avec le maire dont l’ordre du jour était simple : trouver des solutions pour ré-animer ce marché, le jeudi. Plusieurs solutions ont été proposées, esquissées dans l’article paru dans le V.I. de Septembre 2016 : Créer un pool « traiteurs » au fond du marché, et repeindre les murs. A la condition que cette dernière solution soit accompagnée d’une réfection de l’éclairage. Mais cela n’a pas l’air d’être prévu. 

    MACRON : Ce n’est pas une épine dans le pied du PS  à entendre ses responsables  - «On considère que c’est une forme de clarification. L’aventure Macron est une histoire personnelle. Peut être un leurre, une histoire montée de toute pièce pour créer une forme de diversion dans la présidentielle » - mais, certains commencent  déjà à réagir positivement aux marcheurs, même au niveau local : Guillem Gervilla, jeune militant de la section PS deVanves qui était sur la liste conduite par Antonio Dos Santos en 2014, mais c’est normal puisqu’il est l’attaché parlementaire du sénateur-maire de Lyon, Gérard Collomb, mais il n’est pas le seul. Même parmi les conseillers municipaux socialistrs, certains seraient  sensibles aux oreilles des marcheurs… tout comme chez certains centristes.

    SAINT FRANCOIS : Sur 422 votants 207 paroissiens ont choisi le projet de Benoît Mercier pour la statue de Saint François (sur la photo)  qui sera réalisé en inox, acier corten et bronze, et fera entre 2 et 2,25 m de haut indique le « sel et Lumière » de ce week-end avec ce commentaire de l’artiste : « J’ai représenté Saint François comme le chantre de la Création. Saint François es tentouré d’animaux qui permettent de le reconnaître facilement…il porte un globe terrestre, comme on porte un enfant. J’ai inversé la symbolique du cantique des créatures, c’est François qui porte la terre »

    DISPARITION : Charles Baron 86 ans, déporté de 16 à 19 ans, rescapé du camp d’Auschwitz, qui a été un des premiers grands témoins du travail de mémoire de la section LICRA de Vanves animé par Monique Abecassis, sa présidente, est décédé le 4 octobre dernier. Beaucoup de jeunes, alors collégiens à Saint Exupery ont été impressionné par ces propos sur les camps, la vie des déportés, et surtout par ses commentaires lorsqu’il accompagnait un groupe  visiter le camp d’Auschwitz. Il avait aidé une jeune collégienne à retrouver des documents sur son grand père victime des camps. Il racontait toujours que ce qui l’avait marqué à vie, était de voir ces jeunes enfants que les nazis avaient habillés de blanc, allant chantant à la mort dans les chambres de gaz. Il avait reçu les palmes académiques pour son travail de mémoire auprès des jeunes générations. Les obséques de ce porteur de mémoire ont lieu aujourd’hui à 15H au cimetière parisien de  Bagneux