Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lucile schmid

  • PISTES CYCLABLES A VANVES : LES PREMIERES MESURES

    Après 2 études menées sur le terrain, fin Avril,  le groupe de travail sur le plan vélo a ébauché les premières mesures a indiqué le maire  dans son point hebdomadaire sur la situation dans la ville de Vanves : Limitation à 30 km/h de la vitesse sur les grands axes,  renforcement de la signalétique pour inciter les cyclistes à emprunter les accés secondaires, renforcement du marquage au sol  et de la signalétique additionnelle, poursuite de la rélexion… «Le choix actuel est de répondre à l’urgance et de façon temporaire, et de réléchir aux aménagements plus lourds et définitifs» a indiqué le maire de Vanves à un moment où les initiatives et les propositions se multiplient dans les Hauts de Seine, à Paris et  dans la Région ile de France :

    Ainsi le conseil départemental a arrêté son plan vélo afin d'aménager 40 km de nouvelles pistes cyclables en bidirectionnel (soit 80 km au total), qui soulageraient les itinéraires de transport en commun les plus chargés : les RER A et B, les métros 1, 4 et 13, ainsi que le tramway T2, en aménageant des pistes cyclables sur les RD 920, RD 911 et le boulevard circulaire de la Défense, selon la physionomie des voies. Un plan calqué sur celui du RER vélo de la région Ile-de-France et des associations de cyclistes. «Au vu du retard historique sur le déploiement des infrastructures cyclables dans les Hauts-de-Seine, l'impulsion donnée par les pouvoirs publics est une opportunité à ne pas rater» estimaient, dans un communiqué publié les instances départementales d'Europe Ecologie Les Verts (EELV). A Paris, sa maire envisage de réaliser 50 km de pistes cyclables temporaires a dessus des principales lignes de métro et de RER saturé (ligne 13, RER A etc…) et notamment au dessus de la ligne 1 entre La Défense et Vincennes. JUMP, filiale de vélo en libre-service d’Uber, a même  proposé, en autre d’aménagement,  une piste cyclable sur le boulevard périphérique. Ce concept avait déjà été mis en place de manière éphémère lors de la dernière nuit Blanche d‘Octobre 2019. Cette piste serait installée au niveau de la Porte d’Auteuil, au sud-ouest de la capitale, dans le but de desservir les communes de Boulogne-Billancourt et d’Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine), où se trouvent aussi de nombreuses entreprises. Cette nouvelle piste demanderait une séparation matérialisée en dur, mais aussi l’installation de feux tricolores, pour sécuriser la cohabitation entre véhicules et vélos.

    A Vanves les idées ne manquent pas, avec les propositions d’EELV et de LREM que les candidats-tête de listes aux élections municipales ont envoyés au maire. Elles proposent d’aménager des pistes cyclables sur les principaux axes structurant de Vanves Nord-Sud (Jean Bleuzen- Raymond Marcheron-Larmeroux)  et Est-Ouest (Ernest Laval-Antoine Fratacci-Bd Lycée) avec des variantes si certaines voies sont mises en sens unique (Pasteur-Marcel Martinie dans le sens Paris-Vanves si J.Bleuzen est mis dans le sens Vanves-Paris, rue d’Issy dans le sens Issy-Vanves si le Bd du,lycée est mis dans un seul sens pour préserver la voie de bus) etc… Les idées ne manquent pas, surtout si l’on regarde dans le passé où les écologistes reprochaient à la municipalité d’avoir aménager des pistes cyclables qui n’arrivaient nulle part, comme avenue de la Paix ou rue du 4 Septembre sans maillage

    A La veille de la COP 15,   Paris, Marc Lipinski et Lucile Schmid ex-candidats EELV aux Municipales avait imagine dans un chapitre du livre « Paris Climat 2015, 20 ans après » (Collection Essais de prospective climatique – optimiste) intitulé « Paris Vanves en transformation écologique » l’aménagement d’une piste cyclable et piétonne à l’intérieur du parc du lycée permettant d'éviter le très désagréable boulevard du lycée. Difficilement réalisable aujourd’hui avec le projet de réhabilitation des installations sportives extérieures du lycée Michet. Et une voie verte (réservée aux cyclistes et piétons) le long du talus des voies de Montparnasse entre la porte Brançion et la rue de l’Avenir en utilisant les petites voies existantes et grâce à l’achat d’un passage en fond de parcelles de certaines propriétés, en longeant plusieurs jardins partagés. Ce qui serait peut être possible aujourd’hui 

    En tous les cas, une chose est sûr : De nombreux vanvéens et franciliens ne souhaitent pas reprendre les transports en commun dès le 11 mai, et optent pour le vélo pour effectuer leurs trajets entre le bureau et leur domicile au vu des chiffres cités par les gérants de magasins de vélos qui parlent de ventes historiques, avec une augmentation de plus de 100% par rapport à la même période l'an dernier. De surcroît, la prime de l'État pousse aussi les usagers à «ressortir leurs vieux vélos». Le gouvernement a en effet déclaré qu’un chéque de 50 € serait remis aux personnes souhaitant faire réparer leurs vélos pour éviter de prendre les transports en commun.  La ministre des Transports avait déclarée que «nous voulons que cette période fasse franchir une étape dans la culture vélo la bicyclette doit être la petite reine du déconfinement». Au total, 20 M€ doivent être accordés aux « vélotaffeurs » (ce sont ceux qui vont travailler à vélo). S'ajoute à cela la subvention d'IDF Mobilités pouvant grimper jusqu'à 500 euros pour l'achat d'un deux-roues électrique.

  • VANVES ET LES MUNICIPALES PAR LE PETIT BOUT DE LA LORGNETTE : Et si un maire écologiste était élu !

    Vanves a bien eu un maire communiste à la libération (voir plus bas dans l’historique des maires), pourquoi ne serait elle pas dirigé par un maire écologiste? Marc Lipinski et Lucile Schmid ex-conseillers municipaux EELV de Vanves l'ont imaginé dans un chapitre consacré à «Paris Vanves en transformation écologique » dans le  livre « Paris Climat 2015, 20 ans après » (Collection Essais de prospective climatique – optimiste) : «Un maire écologiste a été élu à la tête de Vanves, à la surprise générale, grâce à la modification de la sociologie de la population vanvéenne qu’avait entrainée l’impossibilité pour les plus jeunes foyers de trouver à se loger dans Paris Cœur (anciennement Paris-Muros) »

    La nouvelle équipe municipale avait révolutionnée « les modes de fonctionnement à l’intérieur même du conseil municipal et de la mairie, mais aussi avec tous les habitants, entre autre, grâce à un usage généralisé et novateur des technologies numériques maitrisés par tous les habitants », « un dialogue quotidien entre élus et citoyens »… « Finis les sempiternels affrontements entre majorité automatique et opposition systématique, les propositions innovantes sont prises en considérations, sans préjuger de leur origine ». « L’une de ses première préoccupation a été la réintroduction de la nature et de l’agriculture dans la ville grâce à plusieurs initiatives : jardins auto-administrés accessibles à tous et surtout aux écoliers, jumelage avec de jeunes agriculteurs chez qui sont organisés des visites via  les AMAP qui se sont multipliées, cuisine centrale mutualisée avec d’autres quartiers voisins de Paris Métropoles  tant pour les établissements scolaires que les entreprises locales, installations de restaurants éphéméres, de stands de restauration biologique où se côtoient goût du terroir et traditions venues d’ailleurs… »… La seconde concernait les liens sociaux  qui « ont retrouvés l’importance qu’ils avaient perdus dans la période d’individualisme exacerbé caractéristique des années 1980-2020 » avec « l’implication de nouvelles générations dans la ville favorisée autour de projets qui leur tiennent à cœur »,  avec le retour du service civique, de l’accés de tous à la santé, en mettant l’accent sur les familles et les personnes les plus fragiles, en développant des actions de prévention et de suivi particulier de certains publics par un réseau associant professionnels de santé, services municipaux et associations, la prise en charge des personnes âgées à domicile ou en fin de vie, mais aussi un respect des principes de laïcité en développant le dialogue oecuménique. « Une maison des familles, lieu de rencontres pour tous les âges de la vie, de la prime enfance aux seniors, fonctionne en réseau, avec les professionnels du secteur et les services municipaux. Il s’agit de repérer les inégalités sociales plus en amont dés leur création » indiquent ils
    Enfin, cette équipe municipale a mise en place un plan climat plus ambitieux que les précédents, avec lutte contre la précarité énergétique, « l’accompagnement de propriétaires de pavillons et d’immeubles vétustes prêt à s’engager dans la production de logements supplémentaires dans de petits bâtiments écologiquement performant et offrant une part croissant de locaux d’intérêt collectif (local séche linge, locaux ateliers,  vélo) », avec encadrement des loyers, une concertation suivie avec les bailleurs et les promoteurs immobiliers professionnels… « permetant à l’habitat partagé de se développer après l’exemple donné par la Fonderie  à la fin des années 80.  Ce plan climat s’est  traduit par « le tri multi-critére obligatoire permettant à tout un circuit d’économie circulaire de se mettre en place au niveau local ».

    Vanves est désormais classée « territoire de rencontres et de déplacements tranquillisés » depuis une longue et large concertation menée en 2020/21 avec l’ensemble des acteurs : Les rues Jean Bleuzen et Raymond Marcheron ont été mise en sens unique et en sens opposés, et  ont ainsi permis de restructurer l’espace, avec des trottoirs élargis et une bande cyclable à contre sens, de limiter les flux de véhicules venus de plusieurs communes du Sud des Hauts de Seine, qui traversaient Vanves pour se rendre à Paris en voiture. La réhabilitation et la mutualisation des espaces sportifs du parc Michelet a permis d’aménager une piste cyclable et piétonne à l’intérieur du parc permettant d'éviter le très désagréable boulevard du lycée. L’Axe Ernest Laval-Antoine Fratacci-Bd du Lycée est devenu une zone à circulation apaisée. De nouvelles pistes cyclables et cheminements piétons ont fait leur apparition. Une voie verte (réservée aux cyclistes et piétons) a été mise en place le long du talus des voies de Montparnasse entre la porte Brançon et la rue de l’Avenir en utilisant les petites voies existantes et grâce à l’achat d’un passage en fond de parcelles de certaines propriétés, en longeant plusieurs jardins partagés… Peut être avec Vanves Demain ?

  • LES RENDEZ VOUS A VANVES D’UNE SEMAINE TRES POLITIQUE

    Les vanvéens ont vécu vraiment un week-end agréable, surtout avec ce samedi quasiment estival  dont ils ont pleinement profité, pour certains, dans le parc F.Pic., d’autre sur la place de la République noire de monde en soirée pour la clôture de la fête du commerce au son de la musique cubaine, les terrasses des cafés-restaurants étant pleine jusqu’à tard. La halte garderie Pistache et Bergamote, située à côté de l’entrée du marché, avait été inaugurée samedi matin, qui est le nouveau point d’accueil des assistante smaternelles, plus central que la pavillon de la rue Pasteur.

    Sur le plan politique, cette journée d’élections internes chez les Républicains, a vu l’élection de Bertrand Voisine comme Délégué de circonscription, succédant ainsi à Isabelle Debré qui a assuré cette fonction pendant 20 ans. Les Républicains vanvéens et isséens ont choisi la voie de la sagesse à défaut de la jeunesse, avec Sandrine Bourg qui souffrait d’être considéré comme le bras armé d’une tentative d’entrisme de l’UDI chez les Républicains comme l’avait fait et réussi André Santini avec les ex-RPR et UMP dans sa ville. Mais là échec et mat avec un résultat net : 62,7% pour B.Voisine, 37,3% pour S.Bourg. Preuve que la bonne entente entre LR et UDI repose sur le respect de chaque formation dans ce département depuis sa création, et du fameux adage fabusien : «l’UDI c’est l’UDI ! les Républicains (LR) ce sont Les Républicains». Et qu’un poste de Maire Adjoint peut se payer très cher lorsque l’on fait feu de tout bois.

    L’autre affaire était le remaniement ministériel avec cet article de France Soir.fr et les rumeurs qui laissait entendre que le député Gabriel Attal était sur les rangs, pour un poste ministériel, avec 6 autres, pour le ministére de la culture selon france.fr, pour un secrétariat d’Etat au Service Universel selon le JDD.

    A noter, le renouvellement des instances départementales dirigeantes de l’UDI, où le maire de Vanves est membre de droit du Conseil départemental UDI 92, avec Pascal Vertanessian, et Bernard Roche, membre élu. Enfin, Lucile Schmid est passé à Génération Ecologue qui a été repris en main par Delphine Batho, ex-ministre de l’environement, où elle s’occupera de la Canopée, un espace de réflexion ouvert et idépendant du parti.        

    Lundi 15 Octobre

    A 12H30 au Conseil Départemental des Hauts de Seine : Isabelle Debré participe à la Commission Permanente

    De 17H à 22H à l’hôtel de ville :  2éme forum de l’entreprise à Vanves organisé avec le Challenger Club sur le théme « Vendre ,çà s’apprend, c’est toujours sauf improviser ?

    Jeudi 18 Octobre

    A 11H30 dans les Hauts de Vanves : Inauguration de l’immeuble Le Ponant à l’angle des rues Raymond Marcheron/ République à l’emplacement de 2 ou 3 pavillons

    A 19H30 à l’école Max Fourestier : Conférence Débat organisée par la section locale de LREM  sur le livre de Jean Claude Hazera, journaliste et historien : « Comment meurent les démocraties» (Edt Jacob).

    Samedi 20 Octobre

    A 16H30 au PMS A.Roche : Match de football  Rxpograph Vanves - Nike

    Dimanche 21 Octobre

    A 15H au PMS A.Roche : Match de football Stade Vanves - Issy les Moulineaux