Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

elections municipales mars 2020

  • VANVES DANS LE CREUX DE L’OREILLE

    BILAN DE MANDATURE POUR LE MAIRE SORTANT

    « Non ! Nos services publics ne sont pas saturés, des classes ont fermé malgré les nouvelles arrivées. Oui les besoins liés aux constructions ont été anticipés. N’en déplaise à certains, Vanves est une ville écologique et durable ?...Les chiffres ne mentent pas...eux ! Méfiez vous de tout ce qu’on vous raconte » a déclaré lundi soir Bernard Gauducheau  lors de sa réunion publique sur le bilan de cette mandature à l’école Larmeroux  (sur la photo), animée par les mêmes animateurs qu’en 2014 – Sandrine Bourg et Erwan Martin -  devant une assemblée clairsemée, avec des slides au titre percutant : «Vanves animée et apaisée »,  « Vanves dynamique et responsable », « Vanves solidaire à vos côtés, à tous les âges », avec les commentaires des maires adjoints qui font encore partie de l’équipe sortante, beaucoup étant partis et démissionnés

    CONSEIL DE QUARTIER EN SOMMEIL

    Les 3 conseillers de quartiers du Plateau, du Centre Ancien et des Hauts de Vanves, ont été mis en sommeil par le maire de Vanves, durant cette période de campagne électorale. Ils ne reprendront leurs activités qu’après le scrutin de mars, à moins qu’ils soient renouvelés après. Chaque membre des conseils de quartier en ont été informés par un courrier du maire, la semaine dernière

    2020 COMMENCE BIEN POUR EXPOGRAPH  

    «Enfin, elle est là cette victoire  ! 2/1 contre les Communaux de Maison-Alfort dans un match où la défaite était synonyme de dernière place au classement de la DH parisienne. 2 buts de Salam Sy, un dans chaque mi-temps ont permis à Expograph d’ entamer  une remontada..comme l’an passé? À confirmer Samedi sur les terres de Air France Roissy.

  • LES RENDEZ VOUS A VANVES D’UNE SEMAINE DE VOEUX

    Les têtes de listes étaient tous sur le terrain samedi matin, notamment au marché, carrefour de l’Insurrection, Intermarché, place du Val, devant Franprix, et même au clos Montholon pour les marcheurs qui distribuaient les vœux de Séverine Edou aux Vanvéens et annonçait sa réunion du 1er Février à l’école Marceau. Les Centristes de la liste Vanves en Tête étaient vêtus d’un anorak blanc et distribuaient un tract annonçant la réunion bilan du mandat de Bernard Gauducheau de ce lundi soir à l’école Larmeroux. Les communistes arrivés un peu plus tard carrefour de l’Insurrection, sur le trottoir du square, tractaient contre le projet de réforme de la retraite alors qu’une solution paraissait possible pour tout au moins sortir de la gréve depuis la veille. Les commerçants du marché ont fait l’attention d’au moins deux des candidats : Bernard Gaudcheau qui a fait son petit tour traditionnel pour souhaiter la bonne année offrant à chacun un café/croissant dés potron minet, suivi de Séverine Edou avec le ministre Gabriel Attal en milieu de matiné, mais qui sont restés à l'extérieur pour discuter avec les vanvéens  (sur la photo à leur arrivée au marché)

    Lundi 13 Janvier

    A 19H30 à l’école larmeroux : Réunion publique de B.Gauducheau  et de la liste Vanves en Tête pour présenter le bilan du mandat 2014-2020

    Mardi 14 Janvier

    A 19H30 à la seine Musicale (Ile Seguin) : De nombreux élus et personnalités de Vanves devraient participer aux Vœux communs de Patrck Devedjian et Pierre Bédier,  Présidents des Conseils départementaux des Hauts de  Seine et des Yvelines

    Mercredi 15 Janvier

    A 19H à Saint Remy : La patoisse fête la Saint Remy par une messe solennelle animée par les Petits chanteurs du val de Seine avec une vénération des reliques deSainte Geneviéve, fillle spirituelle de  Saint Remy et une prédication de Mgr Yvon Aybram, vicaire épiscopal auteur d’une « petite vie de Sainte Geneviéve « 

    Jeudi 16 Janvier

    A 20H à Issy les Moulineaux (aux Papillons Blancs) :Vœux de Florence Provendier député de la 10e circonscription (Isssy/Vanves)

    Vendredi 17 Janvier

    A 20H à l’espace Gazier : Concert du groupe Dakoté en faveur du Téléthon 

    Samedi 18 Janvier

    A 10H au PMS A.Roche : Course du Stade de Vanves

    A 17H à l’espace Danton : Galette des Roisde l’UNC Vanves

    A 20H au Gymnase A.Roche : Match de Basket – Etoile Angers Basket 1

    Dimanche 19 Janvier

    A 12H30 au restaurant « Aux Esselières » à Villejuif : Repas du nouvel an pour les seniors

  • LES PRECONISATIONS D’UN SPECIALISTE DE LA RE-ANIMATION COMMERCIALE D’UNE VILLE COMME VANVES

    Alors qu’un slogan qui ferait un tabac aurait été lancé par les écologistes vanvéens à propos du centre ancien – «centre ville-centre vide », un spécialiste de la réanimation commerciales des centres villes, le visitait mercredi après-midi juste avant d’animer une réunion de la candidate LREM avec des commerçants chez Manu : Patrick Vignal, député LREM de l’Herault, président de l’association d’élus Centre-Ville en mouvement. «Il faut raser cet atelier en bois ! » disait il à propos de la petite boutique qui a accueillit un marchand de journaux, un libraire et maintenant un artisan du BTP. «On ne laisse par fermer un beau commerce comme le Tout Va Mieux sur une telle place trop longtemps ! Le Franprix (de la place Kennedy) n’est pas beau. Il aurait pu avoir une plus belle devanture. Il faut éviter les poubelles sur les trottoirs surtout face ou à côté d’un bar à vin» (rue louis Blanc). «Il y a une boucherie avec un charcutier traiteur, il faudrait une poissonnerie, un fromager…  et il faut surtout de belles boutiques…Pas comme cet atelier en bois ».  Et le marché ! «C’est 35% de commerces en plus autour en régle général. Un marché en béton, c’est pas bon ! Est il possible d’avoir encore un marché désertique (que la plupart des non volants ont fui à 2 à 3 exceptions prés) non ouvert sur l’extérieur». Tout le contraire du marché du Malakoff qui attire de plus en plus de vanvéens (avec des prix plus bas et attractif)

    «On aurait voulu que Vanves redevienne une ville dynamique au niveau commercial » a déclaré Séverine Edou (LREM) en présentant ce spécialiste aux commerçants présents qui a visité 140 centres-villes depuis 2014. Il a expliqué comment faire revivre un centre ville car « les français veulent que leur centre ville soit une priorité, car c’est le seul endroit où les habitants se retrouvent. Le problème est la proximité de Paris pour une ville comme Vanves, avec  28 000 habitants qui ont un pouvoir d’acha »t. Mais  avec quels outils ? Il en a donné quelques uns :  La préemption bien sûr pour réorganiser le territoire et l’organiser l’offre en évitant d’installer 4 salons d’esthétique ou du bien être, ou deux à trois salles de sports dans un même quartier, et éviter ces agences bancaires qui tuent l’animation d’un quartier (comme l’ex-café Le Mail remplacé par une agence bancaire). L’e-commerce car les clients vont sur internet pour se commander et se faire livrer, insistant sur la nécessité pour chaque commerçant d’avoir un site web pour y faire des offres et des promotions, comme il l’a fait très tôt lorsqu’il était commerçant, «Vous devez inventer la ville de demain, connectée, et s’y préparer ! ». D’autant plus que dans quelques années les livraisons se feront par drones.  « S’il n’y a pas de véritable centre ville plusieurs, créer dans ce cas là des pôles ! » Comme il en existe à Vanves entre le Plateau autour du centre commercial, la gare  SNCF, le centre Ancien, et bientôt le clos Montholon avec ses 1800 nouveaux habitants (qu’il faudra créer). Et à entendre les commerçants, on est loin du compte ! « Il faut créer de l’émotion et de l’animation en ayant une vision qui sorte des vieilles recettes ! » utilisées jusqu’à présent avec le Mois du Commerce, la fête du Beaujolais etc…en innovant, en donnant l’exemple du marché du Lez à Montpellier qui regroupe sur les rives de cette rivière commerces, restaurants, brocanteurs, start-ups, des producteurs. «La ville ce n’est pas du virtuel : On ne recherche pas un maire gestionnaire, mais un maire visionnaire qui doit avoir en tête sa ville dans 20/30 ans !» a-t-il conclu