Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

elections municipales mars 2020

  • UNE COMMUNICATION COMMUNALE PRE ELECTORALE A VANVES COMME AILLEURS TRES REGLEMENTEE

    A l’occasion de ses élections municipales, chacun des protagonistes regardent de prés ce qu’il est possible de faire ou de ne pas faire durant cette période de six mois précédant une élection, municipale dans ce cas, et notamment avec ces réunions publiques de quartier semestrielle qui ont débutée hier soir par les Hauts de Vanves dans la salle Polyvalente des nouvelles installations du PMS A.ROche : Toute action de propagande est interdite depuis le 1er le Septembre 2019. Mais aucune disposition ne contraint le maire à cesser ses actions de communication à l’approche des élections.

    Mais il ne peut pas utilise des moyens matériels de la commune pour la campagne électorale (voiture de fonction, téléphone, etc.) ainsi que le recours au personnel municipal. Les cérémonies diverses (vœux, inaugurations, fêtes locales, etc.) peuvent toujours être organisées à la condition d’avoir lieu conformément à leur périodicité habituelle et dans les conditions habituelles (ni avancé, ni retardé, ni particulièrement amplifié). Il en est ainsi des réunions de présentations de projets aux habitants «dès lors que cela relève d'une pratique habituelle de la municipalité, qui tient régulièrement des réunions  d'information et de concertation de quartier» considère le Conseil d’Etat dans une décision en 2015. Ce qui est le cas à Vanves, le maire ayant habituellement tenu ses réunions en Novembre/Décembre 2013 et 2007

    Ainsi, le maire peut-il organiser, en période électorale, de telles réunions de quartiers. L’organisation de réunions informatives par la collectivité publique ne constitue en effet pas une violation des articles L. 52-8 du Code électorale, comme l’a jugé en de nombreuses occasions le juge électoral. Le Conseil d’Etat a rendu de nombreuses décisions à propos

    -          des réunions publiques ouvertes à l’ensemble des habitants et des élus, soit au titre des comités de quartiers, soit au cours de rencontres appelées « paroles d’habitants » en présence du maire et de ses adjoints (CE 29 juillet 2002, Elections municipales d’Amiens, req. n° 239992) ;

    -          de «  l’organisation d’une réunion de quartier organisée 10 jours avant les élections, consacrée à l’examen de projets d’aménagements du quartier. » (27 septembre 1999, Elections cantonales de Nice, req. n° 202078) ;

    -          des rencontres de la ville « organisées 3 mois avant les élections dans la continuité d’un projet lancé 3 ans auparavant même si elles ont donné lieu à une importante campagne de communication » (CE 29 juillet 2002, Elections municipales de Saint-Ouen, req. n° 239984).

    Il faut donc que le contenu des réunions demeure strictement limité à l’information des administrés sur les actions entreprises sur le quartier, en dehors de toute polémique électorale (CE 6 février 2002, Elections municipales de Monségur, req. n° 236264).

  • L’EVENEMENT POLITIQUE A VANVES CE WEEK-END : DES MARCHEURS DANS LA RUE

    Pas très fin d’avoir choisi comme lancement de campagne, un week-end mémoriel, alors que la France et Vanves rend hommage à tous ses combattants morts pour leur pays, des poilus aux OPEX avec demain, l’inauguration par Emmanuel Macron du monument érigé parc Citroen rendant hommage à ces soldats français morts en opération extérieures, comme ce fut le cas encore au Mali, voilà une semaine. Sans oublier le 49e anniversaire du décés du Général de Gaulle célébré samedi matin square Marceau par un dépôt de gerbe de quelques vanvéens gaullistes dont Isabelle Debré, et le 30e anniversaire de la Chute du Mur de Berlin dont parle énormément les médias. Mais il fallait bien choisir une date pour déclarer et annoncer la candidature de Sévérine Edou (LREM), avec cette distribution de tracts des marcheurs, vendredi sur le Plateau, au métro, et devant Carrefour Market, samedi au carrefour de l’Insurrection. Et annoncer toute une série de réunions thématiques les samedis de Novembre dans les cafés de Vanves

  • VANVES DANS LE CREUX DE L’OREILLE

    BEYDON A TIRE SA REVERENCE

    Plusieurs événements ont marqués la semaine passée, mais le plus important est la disparition de Jean Louis Beydon (sur la photo), vendredi, le père du conservatoire de musique de Vanves qu’il a dirigé plus de 30 ans. Il a marqué des générations de vanvéens par sa passion de la musique, ayant fait évoluer cette petite Ecole de la Musique de Vanves à ce grand conservatoire Jean Francaix , qui s’est installé dans ce magnifique bâtiment de la rue  Solférino. Il a fait aimer la musique, dans toute sa diversité, avec des temps forts qui ont marqué ses élèves, de la comédie musicale «Emilie Jolie» à ses classes de Ski/musique aux Carroz d’Araches (74) aux classes de jazz ou même ses fameuses classes d’IFM (Initiation à la Formation Musicale) ouvertes aux enfants de 4 ans. Il a accompagné au piano de nombreux artistes. Le Blog aura l’occasion de revenir sur sa carrière et sa passion pour lui rendre hommage  

    EN CAMPAGNE

    Durant la réunion de crise de lundi dernier, le maire aurait interdit à son équipe de faire la bise, comme, c’est le cas, avec les élus d’en Marche. Ce qui fait penser à Jospin, pendant la cohabitation (1998-2002), qui avait interdit à ses ministres de faire copain-copain à Jacques Chirac qu’il trouvait sympathique, parce qu’il ne l’était pas à ses yeux. Samedi, une partie de son équipe était en campagne sur le Plateau e faisait un sondage sur l’image du maire. Pendant que la fête du commerce faisait étape dans le Centre Ancien, du côté de la place du Val et des Toqués du Pain.

    MATCH AGRESSIF CONTRE EXPOGRAH VANVES

    «Il faut dans le football ,savoir, des fois, son calme garder.! Face à un adversaire truqueur, agressif , dans le mauvais sens du terme, nos joueurs courageux ont passé plus de temps au sol qu’à jouer, et ont du se contenter du match nul( mieux que rien)1/1 » constate Jean Royer à propos du match Expograph Vanves contre l’APSAP 94 samedi où les spectateurs présents ont pu noter l’esprit adverse : 2 expulsions et, l’entraîneur expulsé. «Bref, frustration pour nos joueurs qui doivent maintenant penser à notre match capital de samedi prochain à Louveciennes, match de Championnat de France, à élimination directe, contre les municipaux de Louveciennes .Pas de droit à l’erreur. On y croit».