Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

espaces verts

  • VANVES VILLE IDEALE : DES AVIS PARTAGES

    Vanves est classée 117ème sur les 2007 villes notées parmi 6807 communes classées par le site ville idéale sur lequel des habitants de ces villes les notent et donnent leur avis. Parmi les 10 premiers, 9 villes franciliennes aprés le premier de la classe, Aix les Bains que le mont Revard domine où se trouve le chalet de la féclaz au Col du Sire : Maisons Lafitte (78),  Vincennes (94), Sceaux (92), Saint Gratien et Enghein les Bains (95), Antony (92), Saint Maur des Fossés(94), Joinville le Pont (94) et Saint Germain en Laye (78). Les villes voisines se classent 60e pour Issy les Moulineaux, 51e pour  Clamart.  Vanves obtient des notes moyennes de 5,62 pour l’environnement, 7,17 pour les transports, 4,87 pour la sécurité, 5,91 pour la Santé, 6,09 pour le sports et loisirs, 5,10 pour la culture, 7,08 pour l’enseignement, 4,86 pour le commercrs, 5,76 pour la qualité de vie

    Les commentaires des vanvéens qui ont noté la ville de Vanves ne sont pas tristes et très partagés :

    Urbanisme : «Comment peut-on encore s'étonner des commentaires peu élogieux et largement mérités à propos de cette ville dortoir bas de gamme sans charme, parsemée de barres HLM disgracieuses ou petits fonctionnaires et retraités rasent les murs pour rentrer chez eux dès la tombée de la nuit» remarque Gregory B. «Beaucoup de locaux ne se rendent même plus compte de l'état déplorable de la ville qui est loin d'avoir de pouvoir soutenir la comparaison avec les autres villes du département à part peut être Bagneux, visez plutôt Issy, Boulogne ou Montrouge si vous souhaitez ne pas tomber trop bas.  Quant aux «villes pourries de Seine St Denis», certaines n'ont pas à rougir face à Vanves, prenez Les Lilas ou St Ouen, la qualité de vie y est bien meilleure» ajoute-t-il.  «Laid et sale. Ce sont les premiers éléments qui frappent: l'architecture est triste et inharmonieuses. Des barres d'immeubles immondes parsèment l'ensemble du territoire communal. Les nouveaux programmes immobilier rehaussent un peu la note, mais l'ensemble reste ce qu'il est et la cité du plateau est de ce point de vue emblématique» selon Carole Ziegler. « Le prix des locations sur Vanves est cher » Selon Miniel .

    Espaces Verts : «Peu de verdure, seul le parc Pic dénote quand il n'est pas occupé par des alcooliques ou des racailles » selon Carole Zeigler

    Propreté : «Sale, pas parce que les services de la mairie ne passent pas, car ils le font, mais bien parce qu'une partie de la population se moque complètement de dégrader son environnement direct: poubelles ouvertes, dépôts sauvages avec des déchets s'éparpillant un peu partout dans la rue, des caddies laissés à l'abandon » selon Carole Zeigler qui habite le Plateau « Aujourd'hui Vanves est devenue une véritable poubelle, les rats y circulent en toute aisance comme nous pourrions croiser des pigeons (parc Pic)» selon Dominique qui vit à Vanves depuis 40 ans. «  Les commentaires aussi sur une ville soit disant sale... Il y a peut-être plusieurs Vanves dans le 92 car là où je vis à part une erreur de conception dans le passage des reflets vers le métro, la ville est plutôt bien tenue » selon Salut.

    Commerces : « Cela manque de variété: vieux rad miteux, bars PMU, kebab... Quelques adresses sortent du lot, mais il en faudrait plus » selon carole Zeigler «Peu de commerces en dehors du carrefour market, aucun dynamisme surtout lorsque l'on compare aux villes alentour» selon Maeva92.

    Stationnement : «Pas de problème pour se garer à Vanves, s'il n'y pas de place de stationnement, se mettre en double file ou devant les sorties de parking est une pratique acceptée » rlmarque carole Zeigler.

    «Je ne comprends pas les avis négatifs en dessous de 5 de moyenne, on dirait que vous notez une ville de banlieue «pourrie» du 93 ! On parle beaucoup de nuisances sonores et d'insécurité, je n'ai jamais rien vu de tel ! Il y a des jeunes sur le Plateau, mais ils sont paisibles» réagit Vanvéene Heureuse qui vit à Vanves depuis 3 ans maintenant, entre le lycée Michelet et le Plateau, très heureuse ici. «Mon quartier est bordé d'immeubles en briques et de jolies maisons. Très calme. A 15 mn à pied de Porte de Versailles. Population familiale et jeune. J'ai l'impression que ces notes visent la politique du Maire. Si vous êtes mécontents, demandez un rdv à la mairie, mais ne mentez pas ici ! » selon Vanvéenne Heureuse

    «Pour le reste, fort heureusement, la proximité avec Paris ou Issy et Malakoff font qu'il est facile d'aller trouver ailleurs tout ce que Vanves n'a pas. (Ciné, restaurant, lieux culturels). La marie semble peu intéressée à améliorer les choses, et on la comprend, il ne faudrait pas donner l'envie à d'autres population de venir s'installer, au risque de perdre son électorat constitué de retraités et de petits fonctionnaires. Le principal espoir de Vanves réside dans l'arrivée des classes moyennes et supérieures, poussées par la flambée des loyers de Paris et du reste de la petite couronne, qui amèneront un peu de diversité sociale » ajoute Carole Ziegler,  

    «La Mairie fait de belles promesses, mais comme beaucoup, seulement en période électorale; et la circulation! parlons-en.. ville engorgée de part et d'autre, des travaux, des modifications de voiries qui n'ont de sens que d'accroître d'avantage l'engorgement, c'était à priori le projet escompté que de dissuader et diminuer les traversées par cette ville des utilisateurs du périphérique, résultats : pic de pollution et circulation très/trop bruyante... encore tellement de point négatifs (impôts, roms au rond point de l'insurrection, réfugiés aux feu rouge, bande de jeunes zonard à la sortie du tunnel du métro, etc.........) qu'elle devient chaque jour une ville à fuir, quel gâchis bien dommage! » selon Dominique

    A SUIVRE…avec les avis sur la sécurité

  • VANVES EN CAMPAGNE : LES PROPOSITIONS POUR ARRETER DE DENSIFIER ET VERDIR LA VILLE

    Le constat dressé par les vanvéens, en matière d’urbanisme, est terrible : «Il y a une densification incontrôlée qui ne protége par les constructions anciennes, gêne les riverains, et ne s’accompagne pas d’un développement suffisants des équipements publics et des commerces. On a l’impression que le charme du «village» va disparaître» constatait un Vanvéen. «Végétaliser ce n’est pas que planter des arbres, il faut arrêter de faire disparaître jardins et pavillons pour construire»…

    Avec le commerce, l’urbanisme est un des points chauds de la campagne, en dehors du fait que tout le monde veut végétaliser  - poursuivre la rénovation du parc F.Pic, rénover le square de l’hôtel de ville, renforcer la végétalisation des espace publics à chaque réhabilitation de voirie, maintenir notre rythme de plantation et de remplacement d’une centaine d’arbres par an, végétaliser les cours d’école pour le maire sortant. Remettre de la nature dans les espaces publics, en identifiant des îlots de chaleur pour les atténuer en les végétalisant et en les dotant de fontaines, en plantant des arbres partout, en autorisant les habitants à végétaliser l’espace public prés de chez eux pour les écologistes. Tout comme les marcheurs qui proposent, en outre,  de végétaliser les espaces trop minéraux comme le square Marceau, la place de la République. Ils souhaitent même rendre le parc Michelet aux Vanvéens en donnant à l’Etat, toutes les garanties permettant de l’ouvrir en dehors du temps scolaire, et en remplaçant le mur du Boulevard du Lycée par une enceinte donnant sur la végétalisation. Le maire sortant se limite à proposer l’aménagement d’une continuité piétonne et végétalisée entre le parc Michelet, et les parcs F.Pic et Jean Paul II qui sera ouvert du côté de la rue d’Issy.
    Le maire sortant promet de faire évoluer le PLU «en intégrant une dimension écologique renforcée», de préserver les pavillons remarquables, en attribuant une aide financière aux propriétaires pour l’entretien et la rénovation de ces pavillons. Ses opposants veulent mettre fin «à la bétonisation sans limite en utilisant en ultime recours le droit de préemption du maire» (LREM), protéger l’environnement notamment en imposant à l’ensemble des promoteurs une «charte Vanves Village» intégrant une partie végétalisée en pleine terre, un espace dédié aux commerces et services ainsi que des toits végétalisés LREM). Les écologistes parlent d’une charte éthique avec les promoteurs immobiliers orientant vers les niveaux de très base consommation énergétique, la production d’énergie renouvelables, des accés limités aux espaces verts et des chantiers respectueux de l’environnement. Les communistes feront signer une charte de la promotion immobilière qui permet notamment de limiter les prix

    Le maire sortant souhaite développer un projet d’aménagement urbain avec logements, commerces, espaces verts et services au pied de la future gare  du  Grand Paris Express au Clos Montholon. Tout comme ses opposants. «Ce quartier en pleine mutation, fera l’objet d’une application privilégié de plusieurs principes qui seront inscrits au PLU : 30% de logements sociaux, préservation des couloirs de diversité, stationnement vélo, réalisation d’espaces destinés au commerce ou à l’artisanat en rez-de-chaussée »  indiquent les écologistes. «Nous requalifierons l’entrée du Clos Montholon et de l’accés à la nouvelle gare du Grand Paris Express » indiquent les marcheurs  qui veulent réinventer les entrées de ville en lien avec les communes voisines. Notamment entre les portes Brancion et de la Plaine pour couvrir le Périph, y installer des équipements sportifs. Le maire sortant souhaite initier un projet intercommunal (Vanves-Issy-Malakoff) pour reconquérir ses espaces publics

  • LES RENDEZ-VOUS DE LA FIN DE SEMAINE A VANVES

    Samedi 12 Septembre

    A 11H30 au Square François Mitterrand  : Plantation d’un arbre du souvenir en hommage aux victimes du génocide des arméniens dans le square entre l’hôtel de ville et le centre administratif .

    A 12H au Square Jarrousse : Inauguration du réaménagement de ce square  réalisé par GPSO

    A 14H au 13 rue de Châtillon : L'ALASTA (Association des Locataires du Square 13) organise un concours de pétanque

    A 16H au Parc des Sports Robert Carpentier d’Issy les Moulineaux : « Back to the Floor » organisé par Aviators Vanves GPSO  avec deux matchs : Aviators Vanves contre le stade sportif Prisse Macon à 16H et  Nanterre contre Le Havre à 18H30

    Dimanche 13 Septembre

    A 12H30 au terrain de pétanque : Méchoui de l'amicale des Pieds Noirs