Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

DEPUTE

  • ELECTIONS LEGISLATIVES A VANVES : LE PS S’ETRIPE A CAUSE DE LUCILE SCHMID !

    Le souhait de Jean Cyril Le Goff, référant du candidat François Hollande aux présidentielles qui espérait que cet « état de grâce » durant lequel les différents courants du PS ont fait cause commune depuis la « primaire », puisse perdurer le plus longtemps possible, pour remporter les législatives, n’aura pas duré plus d’une semaine, en tous les cas dans la 10éme circonscription, avec la candidature dissidente de Laurent Pieuchot, conseiller municipal socialiste d’Issy les Moulineaux face à Lucile Schmid candidat officiellement investie par le PS et EELV après l’accord de Décembre 2011 dans cette circonscription réservée aux Verts

     

    « Les électeurs ont voté pour les propositions de François Hollande. Et le choix qui doît être fait, est de conforter la majorité de F.Hollande qui puisse être en capacité de gouverner sur les 60 propositions qu’il a faîte. Or, les propositions d’EELV sur cette circonscription ont fait 3,2%. Ce n’est pas un choix ! On aurait été dans un résultat équilibré entre EELV et le PS,  je n’aurais pas été vraisemblablement jusqu’à la candidature. La candidature de L.Schmid a été construite dans des conditions d’appareils. Mais il y a aussi la réalité du terrain. Et je ne desespére que le PS revienne sur sa décision en ouvrant ses yeux. J’y suis prêt, et les militants sont prêts.. Aujourd’hui, ce qu’ont envie les électeurs, c’est l’authenticité, pas un arrangement d’appareil. Je suis dans l’esprit du contrat de législature entre le PS et le Mouvement Républicain citoyen » expliquait Laurent Pieuchot Vendredi dernier sur le marché de la Mairie d’Issy les Moulineaux où tous les candidats se retrouvent en fin d’après midi pour tracter et rencontrer leurs électeurs. .

     

    Et pas question, pour lui de retirer sa candidature : « En ce qui me concerne, je suis décidé. D’ailleurs ce n’est pas une décision individuelle, mais les socialistes d’Issy les Moulineaux disaient depuis longtemps qu’on ne peut pas accepter la candidature de Lucile Schmid vu la situation qu’elle a créée sur la circonscription.  Je ne veux pas rentrer dans ce genre de querelle. J’ai regardé les résultats. Les militants PS iséens ont dit « on va à une candidature ». Je sais que dans les autres villes de la circonscription les socialistes soutiennent du bout des lévres sa candidature. Quoiqu’il arrive, si Lucile Schmid est seule candidate, elle perdra. Je préfére qu’il y ait une offre multiple à gauche  pour espoérer être devant elle et peut être de l’emporter au second tour s’il y a ! » ajoutait il.

    Tous les socialistes ne le suivent pas dans cette aventure, notamment à Vanves, où Guy Janvier, Jean cyril Le Goff, Anne Laure Mondon, Fabian Estellano, Valérie Mathey sont derrière Lucile Schmid, foot partie du Comité de soutien et participent au comité de campagne hebdomadaire. Certains élus socialistes accusent Laurent Pieuchot de municipaliser la campagne des législatives à Issy les Moulineaux. « Cela veut dire qu’ils ne connaissent pas bien le terrain ! Nous sommest depuis longtemps dans une circonscription essentiellement santiniste. Je ne suis pas candidat pour être aux municipales, mais pour être député, c'est-à-dire construire et faire vivre la loi. Après que l’on s’appuie sur la réalité de nos territoires sur lesquels il y a un certain nombre des engagements de François Hollande qui résonnent sur le logement, l’emploi, la place des jeunes, ce n’est pas municipaliser le terrain, que de faire référence à ce que vivent le gens pour qu’ils engagent une dynamique de changement » leur répond il remonté comme une pendule.  

     

    Enfin certains de ses collégues l’accusent de faire resurgir une guerre des courants poussés par le sénateur maire PS Philippe Kaltenbach qui dans un communiqué récent dénonçait la gloutonnerie des verts « qui oublient  bien vite leur piètre résultat à l'élection présidentielle » et « leurs prétentions excessives au regard non seulement de ses faibles résultats électoraux, mais également des relations difficiles que ce parti entretient avec les partis de gauche dans les collectivités territoriales. Avant de réclamer des maroquins, EELV devrait commencer par retirer ses candidats présentés contre ceux investis par le Parti Socialiste aux législatives de juin prochain. Les Verts démontreraient ainsi pour une fois leur volonté de construire un partenariat qui ne serait pas qu'à leur seul profit ». Les socialistes isséens avec Laurent Pieuchot ne voient que par lui depuis son élection au Sénat et les primaires socialistes durant l’automne 2011. Alors qu’il est loin de faire l’unanimité au sein de la fédération PS des Hauts de seine, âme dannée de son premier secrétaire fédéral,  Pascal Buchet qui défend l’accord PS/EELV.  

  • ELECTIONS LEGISLATIVES 2012 A VANVES : LANCEMENT DE LA CAMPAGNE DE SANTINI/SAIMPERT

    Les vanvéens comme les isséens devraient trouver cette semaine dans leur boîte aux lettres la lettre signé par André Santini annonçant sa candidature aux élections législatives des 10 et 17 Juin dans la 10éme circonscription des Hauts de seine (Vanves/Issy les Moulineaux) dont il est le député depuis 1988. Il se présente pour un sixiéme mandat avec pour suppléante, Françoise Saimpert (UMP), maire adjointe de Vanves qui succéde à Frédéric Lefebvre, Isabelle Debré, Didier Morin et Gérard Orillard. Il l’a annoncé samedi dernier à l’ensemble des élus UMP et NC des deux villes, en présence des maires de Boulogne (PC Baguet), Meudon (H.Marseille) et Vanves (B. Gauducheau) en présentant le Comité de Soutien présidé par ces 3 maires avec Isabelle Debré, Sénateur de Vanves et des Hauts de Seine, Marie-Laure Godin, l’une des 3 conseillers généraux de Boulogne, et l’organigramme de son équipe de campagne dirigé par Philippe Knussmann, maire adjoint NC d’Issy les Moulineaux, comme cela est toujours le cas depuis 1988, dans lequel n’apparait aucun vanvéen sauf pour le corrspondant de Vanves (Jacques Landois) et aucun UMP, ce qui a eu le don d’irriter Isabelle Debré qui l’a fait savoir.

     

    Ce qui n’empêche pas l’ensemble des élus UMP et NC avec l’ensemble des militants et sympathisants de partir à la bataille, rassurés qu’André Santini reparte à la bataille alors qu’il a eu la tentation de Juppé (et non de Venise). Mais beaucoup d’électeurs et d’administrés qu’il a rencontré depuis le 6 Mai parraissaient à ses yeux inquiets, lui demandant s’il se représentait, alors qu’il s’interrogeait s’il fallait qu’il y aille. Ce qui l’a décidé à partir de nouveau, à la bataille, pour un sixiéme mandat. « A l’issue des Présidentielles, le PS détient désormais tous les pouvoirs, au Sénat, dans nos Régions, nos départements, nos grandes villes. Il faut rétablir l’équilibre à l’Assemblée Nationale, la démocratie est en jeu. Voilà pourquoi, j’ai décidé d’être candidat » écrit dans sa lettre annonçany sa candidature.

     

    « De fortes menaces pésent sur nos villes, car la crise n’est pas terminée. Je veux préserver le cadre de vie fraternel et solidaire qu’ensemble, nous avons bâti à force de volonté et de travail, dans la confiance et le dialogue, dans la considération et le respect de chacun. Je veux sauvegarder les nombreux service que nous offrent nos villes prospéres et accueillantes, et qui facilitent votre vie quotidienne, votre vie personnelle et celle de votre famille » ajoute t-il  décidé à développer durant cette campagne les thémes de la protectuion, de l’environement, du Grand Paris et surtout de l’expérience… et à mener une campagne de terrain, de porte à porte. C’est pourquoi, sa permanence ouverte lundi matin, rue Kléber derrière la mairie d’Issy les Moulineaux face à l’arrêt des bus square Bonaventure Leca est si petite. Il veut que tout le monde soit sur le terrain. Et à Vanves cela a commencé dés ce week-end, où il était présent à la fête du Plateau organisé par le Comité de Quartier  samedi en fin d’aprés midi, et à la braderie du Plateau dimanche en fin de matinée avec meguez-frites à la kermesse de Saint François..