Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

ville devanves

  • FOOTBALL : ST CLOUD BAT VANVES 2 A 0

    « Une défaite logique sur le terrain du leader. Ce match a été disputé sur une pelouse rendue glissante par la pluie, nos joueurs n'ayant pas prévu les chaussures adaptées pour cette surface. Ceci étant à la mi-temps le score de 0/0 est plutôt flatteur. En seconde période les coachs ont fait des réajustements, mais nos adversaires habitués à cette surface prennent l'avantage, puis un second but clôture la marque» témoigne Jean Claude Vignal, président de la section football du Stade de Vanves. Pendant ce temps là, l’équipe réserve jouait pour la première fois sur le terrain d’honneur synthétique (sur la photo), l’équipe première devant l’inaugurer après la trêve des vacances de la Toussaint, avec un match à domicile le 12 novembre prochain

  • NOUVELLE CARTE DES BUS PARISIENS : UNE NOUVELLE LIGNE ET UNE PROLONGATION A VANVES

    IDF Mobilités (ex-STIF), où siège le maire de Vanves a arrêté hier lors de son conseil d’administration, la nouvelle carte des bus desservant Paris ainsi que plusieurs lignes de la proche couronne : 52 lignes sont ainsi modifiées et 4 nouvelles lignes sont créées afin de mieux répondre aux besoins de déplacements des Franciliens. Le résultat est un réseau plus simple, adapté aux besoins réels des habitants, avec de nouveaux quartiers desservis notamment dans l’Est de Paris.

    Au final, plus la moitié des lignes parisiennes «à deux chiffres» seront modifiées (46 sur 60) dont le 58 qui relie Chatelet au Lycée Michelet. A Vanves, son prolongement est prévue jusqu’à la gare du Grand Paris Express Fort d’Issy/Vanves/Clamart via la place du Maréchal de Lattre de Tassigny, les rues de la République, Larmeroux à Vanves avec cinq arrêts et en suivant le trajet du 189 jusqu’à la gare de Clamart

    Et 4 nouvelles lignes seront créées dont  59 de Clamart-Percy à Place d’Italie via Vanves où il dessert tout cet axe qui va du Clos Montholon à la porte Brancion via les rues Larmeroux, Raymond Marcheron et Jean Bleuzen avec 6 arrêts, stade, Baudelaire, ruede Châtillon, Carrefour de l’Insurrection, îlot du métro,  Jean Bleuzen.

    A noter enfin que l’association Agir pour le Plateau a vu sa proposition retenue d’un arrêt de la ligne du bus 95 sous le pont SNCF porte Brancion

  • PREMIERS PAS DANS L’HEMICYCLE DU DEPUTE DE VANVES ET DEJA DES QUESTIONS ET DES CHOIX

    Gabriel Attal n’a pas fait partie, mardi après midi lors de l’installation de la nouvelle assemblée nationale du « bureau d'âge » de  l’élection de son président,  présidée par le doyen,  Bernard Brochand (LR) 79 ans, car il n’était pas le plus jeune, pourtant à 28 ans.  A des journalistes qui suivent les travaux de l’assemblée Nationale, il expliquait « qu’il  se sent investi de la responsabilité de montrer que la jeunesse fait son entrée » alors que, « jusqu'à présent, on avait l'impression que les jeunes parlementaires, c'étaient des FN ».

    Cette première semaine est cruciale pour ces bizuts, car toute la vie du mandat parlementaire à venir se décide les 10 à 15 premiers jours, avec le vote des présidents de groupes, de commissions, la distribution des postes… « Postuler aux postes qui vous intéressent, n’attendez pas qu’on vous les propose, car cela ne viendra pas »… « Il faut rentrer tout de suite dans le dur, ne pas assister à la vie parlementaire comme spectateur » a dû t-il entendre comme conseils. Il a choisi de siéger dans la commission qui se saisit des questions d’éducation et de jeunesse

    Son siège dans l’hémicycle est le n°19, au 5éme rang à l’extrême droite de l’hémicycle proche de la sortie, intéressant pour s’échapper mais peut être pas le plus médiatique, car les places les plus recherchées sont les sièges prés des micros car ils offrent plus de chance d’apparaître dans le champ des caméras de France 3 ou LCP lors des questions d’actualités. D’ailleurs un député des Yvelines avait trouvé l’astuce de porter uniquement des vestes très claires ces jours là, allant même jusqu’au jaune. Il connaît d’ailleurs très bien cet exercice  car lorsqu’il était aux côtés de Marysol Touraine, ministre de la santé il lui rédigeait les réponses presque en direct grâce à son smartphone. Mais maintenant, c’est lui qui posera les questions.

    Il devrait avoir son bureau au sein même du Palais Bourbon, fort couru pour le prestige et la proximité de l’hémicycle, mais fort peu confortables, vétustes, souvent froid en l’hiver, très chaud l’été. Mais il n’a pas besoin de bureau équipé de lits comme ses confrères de province. Un avantage mais qui peut se révéler problématique, et qu’Isabelle Debré a vérifié au Sénat : Les parlementaires franciliens sont très sollicités pour assurer les permanences de séance lorsqu’elles se déroulent le week-end généralement, ou de nuit,  car leurs collègues de province ont rejoint leur circonscription généralement du vendredi matin  au lundi soir .

    Il s’apercevra vite d’un dilemme qui touche généralement tous les députés : privélégier le travail législatif, ce que permet et facilite  maintenant la loi sur le non cumul, ou privilégier sa circonscription. D’autant plus que  comme bon nombre de ses nouveaux députés, peu implantés localement, il doit faire face à un  réseau d’élus bien installés et potentiellement hostiles, et doit mieux se faire connaître des habitants de sa circonscription