Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Eglise

  • FETE PATRONALE A VANVES A L’EGLISE SAINT REMY HIER SOIR

    69 ans après avoir célébré le cinquiéme centenaire de la consécration de l’église  St Remy en Juin 1949, la communauté paroissiale s’est retrouvé hier soir, comme chaque année, pour célébrer par une messe et un apéritif, la fête patronale.

    Ainsi cet édifice, situé au coeur historique de Vanves  mais aussi au cœur des événements ayant marqué notre ville,  vénère Marie depuis le Moyen âge en s’étant mis sous sa protection en 1643. Mais cette église a été, dés le départ, consacré à Saint Remi, et avait pour seconde patronne Saint Geneviève. Une plaque en caractères gothiques et vieux français encore visible rappelle sa consécration en 1449 par Guillaume Chartrier, Evêque de Paris : « L’an de grâce MCCCXIX le prochain dimanche d’après le sacrement fut consacrée et dédiée cette présente église de Saint-Remy en icelle église par très révérend père en Dieu Guillaume évesque de Paris, qui lors ordonna et establi la solempnité de la dicte consécration et dédicace être fêtée par chaque an et donna et octroia pépertuellement  et à toujours à tous les bienfaiteurs d’icelle église qui audit jour de la consécration et dédicace la visiteront et par les octaves d’icelle quatre vins jours de pardon. Priez pour ceux et celles qui ont fait faire la dicte consécration ».

    Des peintures murales – restaurées - de la nef,  rappellent côté de l’évangile, 5 épisodes de la vie de Saint Remi, côté épitre, 5 épisodes de la vie de sainte Geneviéve, exécutées de 1883 à 1892 par le peintre Pitois, et admirées parait il par Puvis de Chavannes. L'Evêque Saint Remi a baptisé Clovis, et un tableau dans la sacristie le rappelle. Il a été  "un authentique pasteur" selon le pére curé Bertrand Auville 

  • CELEBRATION DE LA TOUSSAINT A VANVES

    VANVES AU QUOTIDIEN 

    VOUS SOUHAITE

    UNE BONNE FETE DE

    DE LA TOUSSAINT

    Et vous donne

    rendez-vous

     Jeudi matin 

  • LES PAROISSES DE VANVES PREPARENT LEUR PELERINAGE AU LIBAN AVEC ANTOINE SFEIR

    Dans le cadre de la préparation d’un pèlerinage des paroisses de Vanves au Liban du 16 au 23 Avril 2018, le pére curé Bertrand Auville avait invité Antoine Sfeir, journaliste politologue et directeur des Cahiers de l’Orient pour une conférence. La salle paroissiale de Saint Remy était archi-bondée pour écouter ce libanais spécialiste que beaucoup de Vanvéens  ont découvert à la TV dans ces émissions comme C dans l’air ou dans les JT à chaque fois que des événements seccouent cette partie du monde.  

    Et comme d’habitude, il a passionné son public en parlant de son pays,  de son histoire bien sûr, des événements qui l’ont secoué ses dernières années, et qui l’ont amené à s’installer en France. Avec beaucoup de recul, d’humour, de passion et d’amour. « Un pays de 6000 ans, qui a eu son rivage, de tout temps, occupé. Et chaque envahisseur a voulu laisser sa stéle. …Un pays de montagnes flanqué sur la mer, de montagnes refuges qui accueillent… inexpugnables » t-il souvent répété. Tout en rappelant que « c’est au Liban qu’on a décidé qu’il y aurait cinq patriarcats », que « l’église d’orient a toujours vécu au bord du précipice », que « le liban est une mosaïque où vivent 17 communautés avec des chrétiens unis, des musulmans désunis », que « ce pays est sous la coupe de cinq familles etc… ». Mais ce qui reléve du mystére ou du miracle, « c’est que cela marche, malgré tous les voyants au rouge, à la condition de ne toucher à rien. Lorsque vous irez là bas, vous verrez le pire et le meilleur, comme cette hospitalité, cette solidarité charitable  réelle sur le terrain » a-t-il conclu en donnant cet exemple : Les libanais ré-ouvrent les écoles qui ferment à 14H pour les enfants de ses 1,4 million de réfugiés syriens  que le Liban accueille