Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

FETES

  • LE FEU D’ARTIFICE ET LE BAL DES RETROUVAILLES CE SOIR A VANVES

    Tous les ans depuis de nombreuses années, la fête nationale est l'occasion de tirer des feux d’artifices et d'organiser des bals populaires... dans toute la France, et à Vanves particulièrement, maintenant dans le parc F.Pic, aprés avoir été longtemps tiré depuis le PMS A.Roche où les vanéens se rassemblaient,  les  bals se déroulant alors squares de la Mairie, et Etienne Jarrousse. Tout est rassemblée maintenant au parc F.Pic depuis le début des années 2000. Ce soir, ce seront des retrouvailles avec une tradition perdue durant deux ans, à cause de la crise sanitaire,  une soirée qui a connue une annulation en 2001 à la suite d’un accident survenu lors d’une sortie à Deauville en mini cars organisé par le service jeunesse de la ville

    Voilà, 222 ans, Vanves célébrait le 14 Juillet ou plutôt la Fête de la Fédération (Mercredi 14 Juillet 1790), anniversaire de la prise de la Bastille. C 'est à la porte même du château (Lycée Michelet), avec sa grande allée d’Ormes, que fut célébré avec un certain éclat, la première fête civique de la Région, réunissant les 4 communes composant le 7éme canton du district de Bourg-La-Reine : Vaugirard, Issy, Vanves et Clamart. Cet endroit avait été choisi parce qu’on pouvait y entendre le canon tiré du Champs de Mars, afin de synchroniser la cérémonie locale avec celle, nationale, où se trouvait le Roi. Ainsi, pendant que 200 000 parisiens se pressaient au Champs de Mars pour assister à la fameuse fête de la Fédération Nationale, les habitants de Vanves et des autres communes s’étaient rassemblés sur « la magnifique avenue qui embellit l 'entrée de la maison de M. de Condé » (celui-ci avec sa famille s 'étant réfugié en Belgique le 17 Juillet 1789), « devant la grande porte du Château et sous les ormes bientôt centenaires de cette avenue plantée au début du XVIIIéme siécle ».

    Chaque commune était arrivée en délégation devant un autel « dédié au seul arbitre des humains » à quatre faces surmonté d'une pyramide « émaillée de fleurs, ornée d ' attributs militaires et portant sur chaque côté, ces devises « Liberté conquise, la Nation, la Foi et la Loi ». Les gardes nationaux, les maires, les officiers municipaux avec leurs écharpes tricolores et leurs chapeaux empanachés, les notables et les citoyens se rangèrent devant après un défilé mené par la commune d ' Issy, suivi par Clamart, Vanves et Vaugirard. « Une foule de citoyennes vêtues de blanc et des compagnies d 'enfants armés suivant leur âge, suivaient ou  accompagnaient les frères d ' armes dans le même ordre et semblaient  par leur allégresse ajouter à celle qui animait tous les cours » racontait un témoin dans le procès verbal de cette cérémonie conservé dans le Registre des Délibérations de Vanves.

    Mais pas de bal populaire, de feux d’artifices à cette époque, ni de défilé militaire (sur les Champs Elysées). Celui-ci ne devint une institution qu’à partir du 14 Juillet 1880, lorsque la IIIe République a choisie cette date comme jour férié  et qu’en 1919, qu’il prit ses quartiers sur l’avenue des Champs-Elysées. Concerts, bals populaires, feux d’artifices sont apparus à partir ces années là

  • FETE DE LA PENTECOTE A VANVES

    VANVES AU QUOTIDIEN 

    VOUS SOUHAITE

    UNE BONNE FETE DE

    DE LA PENTECOTE

    ET VOUS DONNE

    RENDEZ-VOUS

                           A LUNDI

  • LA FETE DE L'ASCENSION A VANVES

    VANVES AU QUOTIDIEN 

    VOUS SOUHAITE

    UNE BONNE FETE DE

    DE L’ASCENSION

    ET VOUS

    DONNE RENDEZ-VOUS

    LUNDI 30 MAI

    Aquarelle de l'église Saint Remy réalisée par Hilary Devereux, des ateliers d'Arts Graphiques