Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

BUDGET MUNICIPAL

  • DES REPERCURSSIONS DE L’INFLATION ET DE LA GUERRE EN UKRAINE COMMENCENT A PESER SUR LES FINANCES DE VANVES

    Avec ces 44 délibérations, le conseil municipal de mercredi dernier aurait pu être très long et se terminer très tard. Au contraire, il a été très fluide, avec beaucoup d’interventions, le maire ayant demandé de faire court, avec quelques longues explications très intéressant sur la création d’un porte d'éducateur spécialisé  dans la filière médico-sociale, er d’un poste de technicien spécialisé dans l’entretien et la maintenance.

    L’un des points principaux inscrits à l’ordre du jour, était le vote du compte administratif 2021 qui est l’autre moment important de ces conseils municipaux, avec le vote du budget car il retrace l’exécution budgétaire de l’année budgétaire. «Une année particulière  avec une crise sanitaire qui a continué, provoquant des dépenses de solidarité etc… Ce qui n’a pas empêché un redémarrage des activités sportives, cultuelles, jeunesse avec la création d’un pôle à l’ESCAL, mais a repoussé quelques opérations majeures (Centre technique municipal, Ecole du Parc…  le ralentissement du Covid ne s’est pas fait sentir malgré une reprise » constait Bernard Gauducheau

    Mais si l’on s’arrête, à la gestion budgétaire et financière de la ville, Bertrand Voisine maire adjoint aux finances (sur la photo dedos, à droite du maire), lors de ce conseil municipal, et à l’occasion d’une question orale de la majorité municipale a apporté quelques précisions sur les répercussions de l’inflation (+5,2%),  de la crise ukrainienne qui impactent durement nos économies et leurs acteurs. «Ce phénomène qui cumule hausse des prix courants, pénurie de matière première, risque de crise sur l’énergie et les produits alimentaires est inquiétant et nous sommes certainement loin d’en avoir subi tous les effets. Aux dires des experts et des prévisionnistes, le phénomène d’inflation devrait durer au moins jusqu’au dernier trimestre 2023. En l’absence de toutes perspectives sur la durée de la guerre Russo-Ukrainienne, on peut toutefois craindre que ces prévisions soient très aléatoires. Pour le moment, les conséquences de la crise n’ont pas déstabilisé notre gestion mais nous anticipons d’ores et déjà plusieurs phénomènes qui se manifesteront certainement dès le deuxième semestre 2022» a-t-il déclaré : .

    Le premier phénomène sur lequel nous avons le plus de visibilité concerne les prix de l’énergie. S’agissant de l’électricité : 158 K€ avaient été dépensés de janvier à mars 2021 pour une consommation de 808 442 KwH. Pour les trois premiers mois de l’année 2022, la consommation est très proche avec 807 808 KwH mais le budget dépensé est de 225 K€ soit + 42% par rapport à l’année dernière. Pour la totalité de l’année 2022, 549 K€ ont été budgétés et au vu des prix actuels ainsi que de notre rythme de consommation une somme de 650 K€ serait à prévoir soit 100 K€ supplémentaires. Par ailleurs, outre l’augmentation de budget précité, notre fournisseur d’électricité Engie nous a fait part du fait qu’un volume complémentaire d’ARENH (accès régulé à l’énergie nucléaire historique) à un prix plus bas lui a été attribué. Nous ne savons pas, à ce jour, si nous en bénéficierons et à quelle date. Un complément d’information est nécessaire, celui-ci sera diffusé ultérieurement.

    Concernant les différents contrats de gaz : le budget dépensé est de 147 K€ pour les quatre premiers mois de l’année 2022 soit une hausse de 21% par rapport à 2021.Cette hausse est essentiellement due à l’évolution de la consommation car l’année 2021 présentait des chiffres anormalement bas du fait de la crise sanitaire.Toutefois, le SIGEIF est en cours de relance du marché Gaz pour l’année 2023. Au vu des prix actuels (plus de 100 €/MWh), il faudra anticiper une forte augmentation. Au vu de ces éléments, il est envisagé pour la consommation d’électricité : Une campagne de communication en interne pour adopter les bons gestes en matière de consommation énergétique dans les différents bâtiments de la Ville (limitation du chauffage à une certaine température notamment).

    -Le deuxième phénomène concerne des hausses de prix ciblés sur plusieurs types de produits. Ainsi, plusieurs secteurs économiques sont touchés par des pénuries d’approvisionnement (bâtiment, travaux publics, métallurgie, transports, hygiène etc) On constate par exemple une augmentation du prix de la ouate de +25% sur les quatre premiers mois de l’année 2022, une hausse du prix de l’acier de +70% sur un an et de +35% en moyenne sur le bois.

    Ces évènements impactent les contrats de la commande publique de la Ville de Vanves. Plusieurs titulaires de marchés publics de fournitures et de travaux notamment ont formulé des demandes de modification des prix. Pour éviter toute rupture d’approvisionnement et assurer la continuité du service public, chaque demande de revalorisation des prix a été traitée au cas par cas. Plusieurs éléments ont été pris en compte : le niveau des prix augmentés par rapport aux prix actuellement pratiqués par les autres fournisseurs, le secteur concerné, la durée de la revalorisation, la durée du contrat restant à courir, la présence d’une « clause butoir » au cahier des charges etc.

    Ainsi, des avenants portant modification temporaire des prix et levée de la clause butoir pour quatre lots du marché public de fourniture de produits et matériels d’entretien ménager ont été proposés au Conseil Municipal du 8 juin 2022 (Daugeron, Delaisy, Bartholus). Pour ce marché, des hausses de prix spécifiques et adaptées sont proposées pour chacun des produits du Bordereau de Prix Unitaires, oscillant entre +3 et +48% tous lots confondus. Le titulaire du marché public de fourniture de papiers a demandé la résiliation immédiate du contrat (LACOSTE). Ce marché sera relancé prochainement lorsque la situation sera stabilisée (le prix de la pâte à papier connaît une hausse de +45% sur les six derniers mois)

    .La délégation de service public relative à la restauration collective (SODEXO) devrait être également impactée, de même que le marché de travaux d’aménagement de la Médiathèque (hausse du coût du bois et de l’acier).Enfin, la Ville est particulièrement attentive sur la rédaction des cahiers des charges de ses futurs contrats (adaptation des formules de révision de prix, suppression des clauses butoirs etc) ».

    -Autre point à souligner : la hausse des taux d’intérêts : En conséquence de l’inflation, plusieurs établissements bancaires commencent à durcir leurs conditions d’emprunt et cela aura un impact direct sur le financement de nos investissements ainsi l’emprunt de 5 000 000€ conclu en 2021 avec la Banque Postale était à taux fixe de 0.79% pour une durée de 20 ans. En début d’année 2022, la consultation lancée par la Commune pour un nouvel emprunt de 5 000 000€ après de cinq établissements financiers a donné des taux allant de 1.15% à 1.7% sur 20 ans. C’est le Crédit Mutuel qui a été retenu avec un taux de 1.15%. La Ville a par ailleurs, contracté avec le Crédit Agricole pour une convention garantissant un taux de 1.3% pendant deux ans pour un emprunt fractionné de 5 000 000€ remboursable sur 20 ans. Cette anticipation a été tout à fait opportune au vu des taux courants actuellement pratiqués qui se situent pour les plus bas autour de 1.4% sur 20 ans.

    S’agissant des gros projets d’investissement dont les résultats appels d’offres ne sont pas encore connus, nous anticipons déjà des hausses et un financement rendu plus difficile au vu des conditions d’emprunt. Comme annoncé lors du récent débat d’orientation budgétaire, nous ne remettrons pas en question les équipements structurants et essentiels tels que les écoles du Parc dès lors que notre situation financière favorable nous permettra de les financer. En cas d’aggravation de la situation, d’autres choix seront fait sur des opérations permettant d’éventuels ajustements. Par ailleurs, la Ville poursuivra encore plus activement les recherches de subventions extérieures et de partenaires. Le récent doublement des crédits accordés par le CD 92 dans le cadre du nouveau contrat triennal est un exemple concret de notre réussite en la matière

  • BUDGET 2022 DE VANVES : LES SUBVENTIONS AUX ASSOCIATIONS S’ELEVENT A 964 536 €

    Le montant des subventions versées aux associations s’élévera 964 536,50 € en 2022 (1,040 184,10 € en 2021),  sachant que Vanves compte 195 associations actives sur le terrain sur 300  qui ont leur siége dans la ville. Cette aide de la ville à ces associations marque le retour après la rise à une activité riche, la ville ayant fait preuve d’indulgence après ces deux années difficiles, concernant les critéres d’attributions selon Erwan Martin, maire adjoint chargé de la vie associative

    CULTURE : 216 750 €   : Acides Animés (300),   Les Amis des Arts (150 €) ; Art Evolution : (1 000 €  ; Ateliers d’Expression : 12 000 € ;  Biblioclub 195 000 € ; Les Caractéres : 500€  ; Image Vanves (CIV) : 800 € ;  Cie Files : 200 € ; Cie des Muses (En) : 200 € ;  Compagnie l’Echaugette : 1000. Du Grain à Moudre : 200€ ; Hauts de Seine Chansons : 900 €; Impro Vanves : 300 € ; Lézards en Scéne : 400 € ; Lire et Faire Lire : 400 € ; Musici Artis Paris : 1300 € ; Œuvre Participative : 500 € ;  Orgues de Vanves: 700 € ; Les Petits Chanteurs du Val de Seine : 500 € ;  Rives Méditéranéenne : 200  €; Vanves Art &Culture : 200 €

    SPORTS : 423 080,50 € :  ASLD (Asssociation Sportive du Lycée Louis Dardenne) : 1000 €; Association Sportive Expogaph  A section féminine de football : 2500 € ; ASSEV (Association Sportive Saint Exupery de Vanves) : 5 600  €;  Arc de Seine Kayak : 200 € ; Arts Matriaix Fang : 1000 €.  Stade de Vanves : 375 000 € pour ses activités , 7800 € pour le sport de haut niveau, 14 080,50 € pour l’aide à l’administration générale ;  Comité des Médaillés de la Jeunesse et des Sports 92 (CDMJDS 92) : 100 € ;  Institut de Goryyuju Karaté Do France : 12 000 € ; UACM/UALM (Union Athlétic du collége et du lycée Michelet) : 3800 € 

    SANTE, SOCIAL, SOLIDARITE  : 14 800 €  :  ASTI : 300 € ; Balmaya : 350 € ;   La Croix d’Or (Alcool Assistance) : 250 €;  La Croix Rouge : 1000  € ;  Du Sport et Plus : 500 € ; Ecole des Sables : 300 € ; Enfance Benin :300  € ; Institut Lannelongue pour le fonctionement : 5000 €  et pour l’accueil de Jour : 5500 €;  La Licra : 200 € ; Medra : 100€. Protection civile de Vanves-Malakoff : 1000  ; Solidarité Vanves – Mali : 300  €

    ANIMATIONS ET LOISIRS : 128 400 € : Club d’échec de Vanves (200 €), Club Vanvéen de Danse Sportive (350 €) ;  La Fabrique à Brac ( 450 ); Les Généalogistes de Vanves (150) ; Grainenville (400) ; IRIS  fonctionnement (35 000) ; IRIS personnezl (90 000) ; Saint Exupery Amitiés ( 600 ) ; Mikado (150) ; Vanves Billard Club (600 €) ; Scrabble club de Vanves 150). Zeste de Zen  (350 €)

    ENFANCE ET  JEUNESSE :  : Scouts Unitaires de France (St Benoit Issy-Vanves) : 8000 ; En sortant de l’Ecole : 500 ; Randscouts et randguidesde Vanves : 400 €

    MEMOIRE : 2550 €  : AOR 92 (Association des Officiers et Militairesde Réserves des Hauts de Seine) : 200 € ; FNACA :750 € ; Société d’Entraide des Membres de la Légion d’Honneur : 450 € ; Souvenirs  Français (subvention exceptionelle pour le 60e annivrdaire du cessez-le-le feu de la guerre d’Algéri) : 200 € ; UNC : 750 €

    RESSOURCES HUMAINES : 92 000 €  : Caisse de Solidarité du Personnel communal : 92 000 € 

    SECURITE : 500 €  :  ADAVIP 92 (Association d’aides aux victimes d’infractions pénales) : 200 € ; Association Sportive et culturelle des policiers de Vanves : 200 € ; Prévention Routière : 100 €

    PETITE ENFANCE/EDUCATION  : 83 055 € : Coup de Pouce : 1500 € ;  Elphy (Jardin d’enfants)  : 45 175 € dont une aide exceptionnelle de 7000 € pour la prise en charge des loyers ;  Association Grenadine : 2717 € ; Les P’titesCanailles : 33 663 €

    VIE ECONOMIQUE : 3000 € : Challenger Club : 3000 €

  • DEBAT D’ORIENTATION BUDGETAIRE AU CONSEIL MUNICIPAL : UNE NOUVELLE ETAPE DANS LA MISE EN OEUVRE DU PROGRAMME MUNICIPAL

    Comme chaque année, un débat d’orientations budgétaires pour l’année 2022 s’est déroulé lors du conseil municipal de mercredi, durant deux heures dont plus d’une heure de présentation :  Bernard Gauducheau et Bertrand Voisine maire adjoint aux finances ont rappelé les objectifs de ce débat  en donnant des informations sur le panorama de la situation comptable et financière de la ville, les répercussions de la crise sanitaire, les équilibre budgétaires et financiers… sachant que le budget qui sera voté en Mars, se montera à 45,27 M€ en fonctionnement et 25,5 M€ en investissement. «la ville a choisit cap cohérent pour éviter ses effets en maintenant une politique d’équipement ambitieuse» a déclaré le maire. Et Ury Usraël maire adjoint a présenté les orientations 2022 arrêté sur la base du programme municipal dont il a la charge

    «2022 inaugurera l’entrée dans le cœur de la mandature avec le déploiement à un rythme important des opérations majeures notamment autour du projet des écoles du parc et de la médiathèque» a-t-il déclaré. Plusieurs actions seront développées :

    -Développer l’action sociale et les liens de solidarité : Face à la crise sanitaire depuis 2 ans, Les services de la Ville et de son CCAS ont su adapter leurs dispositifs d’action pour répondre aux attentes qui se sont manifestées : Aide alimentaire, soutien aux campagnes de vaccination, dispositif de veille téléphonique, vigilance accrue à l’égard des plus vulnérables parmi lesquelles les ainés,  mis en place depuis 2020, prolongés en 2021 et amenés à être amplifiées en 2022 conformément à l’engagement de lutter contre l’isolement et permettre une meilleure intégration dans la cité..

    -Soutenir l’activité économique et commerciale : En 2022, la Commune entend poursuivre les actions initiées en 2020 pour valoriser, soutenir les commerces de proximité et développer l’offre commerciale dans les quartiers. Notamment par une action dynamique de prise à bail directe puis de sous location, qui a permis l’ouverture d’au moins quatre nouveaux commerces (librairie, traiteur, barbier, restaurant) la Boutique Ephémère du 24 rue Bleuzen. La réflexion autour de l’avenir du Marché a débuté en 2021 avec de nombreuses consultations et contributions, et  va se poursuivre en 2022 pour préparer les actions de rénovation et de réaménagement ainsi que la faisabilité de marchés extérieurs à thèmes. Une étude de faisabilité pour un cout de 33 000€ est ainsi inscrite au BP 2022.

    -Conforter la vie culturelle et sportive pour renforcer le lien social ; En 2022, la Commune renouvèlera ce type d’événements comme  « Les Estivales » organisé l’été dernier avec cinéma de plein air, soirées thématiques et festives. En complément, l’accent sera aussi mis pour la saison culturelle sur le développement de la programmation musicale dans l’offre culturelle. 2022 verra le premier site de la future Médiathèque inauguré, pour lequel 1 M€ sont inscrits au Budget. Par ailleurs, un montant de 200 000€ sera inscrit pour la rénovation des Glacières du parc Fréderic Pic datant du 18ème siècle.

    -Développer le sport : Notamment féminin en partenariat avec les clubs. Un projet football est sur le point d’aboutir en 2022 permis par les nouvelles possibilités d’accès aux équipements sur le site sportif de Michelet. L’’engagement d’installer un parcours santé de plein air sera concrétisé dès 2022. La rénovation des équipements sportifs communaux se poursuivra avec un projet important  pour rénover et moderniser l’accueil, les douches et les vestiaires de la piscine pour un montant estimé à 700 000€ ainsi que deux courts de tennis supplémentaires pour un montant de 130 00€.

    -Associations :Le niveau élevé des subventions municipales atteint en 2021 sera maintenu en 2022 (1,1 M€€) et l’offre de locaux municipaux mis à disposition à titre gratuit ou payant pérennisée.

    - Participation citoyenne : Les principales instances notamment les conseils de quartier ont connu une hausse de la participation depuis le début de l’année dernière. La Commission Consultative Etudes et Prospective associant des expertises extérieures pour travailler à la mise en place de certains projets locaux a remis en 2021 son premier rapport sur l’avenir du Marché. Elle travaille d’ores et déjà pour 2022 au projet concernant les rues Larmeroux et Marcheron.

    - Jeunesse : Le nouveau schéma de la politique jeunesse sera complétement décliné courant 2022 et nécessitera l’engagement de quelques moyens nouveaux sachant que la nouvelle organisation autour de l’ESCAL devrait permettre une évolution qualitative positive des actions grâce à une meilleure efficience. Un renforcement des crédits d’environ 30 000€ est prévu au BP 2022 accompagné d’un travail de recherche de subventions extérieures.

    - Education : L’effort communal sera particulièrement marqué à travers la politique d’investissement et la poursuite de l’opération visant à la réhabilitation complète des écoles du Parc avec plus de 8 M€ prévus en 2022. Ce projet se poursuivra encore sur deux exercices budgétaires jusqu’en 2024.

    -Accueils de loisirs : Le programme d’équipement sera complété en 2022 par la réalisation d’un équipement spécifique rattaché à l’école Larmeroux. L’accueil de loisirs actuel n’ayant pas de locaux dédiés, la Commune a souhaité mettre un terme à cette situation et répondre à une demande exprimée depuis longtemps par la communauté éducative. 1 M€ sont inscrits en 2022 pour la réalisation de cet équipement.

    -Sécurité publique : La ville poursuivra en 2022 le renforcement des moyens de la Police Municipale notamment sur le plan des effectifs avec le recrutement de 2 agents pour compléter les 6 agents sont actuellement en poste. L’opération de rénovation du poste de police municipale est inscrite au BP 2022 qui augmentera de 50 % la surface des locaux actuels. En partenariat avec l’EPT GPSO, 2 nouvelles caméras de vidéoprotection seront installées dès le début 2022 et 3 dans le courant de l’année. Un diagnostic local de sécurité sera lancé afin d’adapter avec les meilleures conditions d’efficacité les moyens mis en place sur le terrain et les besoins exprimés par la population. L’action des médiateurs de rue sera développée pour prévenir notamment les rassemblements et les incivilités sur l’espace public ainsi que dans les ensembles immobiliers après concertation avec les bailleurs sociaux. La mise en place d’un protocole d’accord entre la Ville et le Parquet de Nanterre pour améliorer les procédures de rappels à l’ordre est prévu en 2022.

    -Vélos : La pratique du vélo sera soutenue encore plus activement avec la poursuite du plan vélo décidée en 2019 et la réalisation en 2022 de la Maison du Vélo inscrite pour 200 000€ au BP 2022 qui sera localement un lieu majeur pour l’information et l’incitation au développement de la pratique cyclable. Le partenariat avec GPSO permettra de poursuivre le plan d’installation de nouvelles accroches vélos sur les espaces publics et le maillage des pistes cyclables entre Communes du territoire.

    - Tri :  Renforcement du tri des déchets lors des manifestations publiques intégré dans le nouveau contrat de collecte des ordures ménagères qui  prépare également la mise en place dès 2024 de l’obligation de tri séparé des déchets alimentaires conformément à l’engagement d’inciter les habitants à réduire au maximum leurs déchets à la maison.

    -circulation et le stationnement :  60 000€ sont inscrits cette année pour l’élaboration d’une étude de circulation et de stationnement en concertation avec les organes de participation locale (Conseils de quartier, Commission Etudes et prospective). Cette réflexion prendra notamment en compte le projet de réalisation de nouvelles places de stationnement avec bornes à recharges électriques en surface et dans les parkings couverts.

    -Maitrise de l’énergie et de la consommation des fluides : Après le travail mené au Centre Administratif Municipal équipé depuis cette année d’un éclairage basse consommation ainsi qu’au nouveau Centre Technique d’autres bâtiments seront concernés en 2022 par des investissements destinés à réduire ou à mieux maitriser la consommation d’énergie. Il s’agit notamment de la médiathèque, de l’accueil de loisirs Larmeroux et des futures écoles du Parc. Le projet des futures écoles du Parc intègre ainsi un important volet sur la maitrise de l’énergie et des fluides qui fera l’objet d’une demande de subvention auprès de différents partenaires comme l’Etat et la MGP. Pour la médiathèque et l’accueil de loisirs Larmeroux, les aides obtenues de 268 000€ au titre de la Dotation de Soutien à l’Investissement Local versée par l’Etat et de 380 000€ au titre du Fonds d’Investissement Métropolitain versée par la MGP figureront au budget en recettes d’investissement 2022.

    - PLUI : La Commune engagera en 2022 dans le cadre de l’EPT la révision du PLUI qui sera un moment important en matière de concertation et de participation citoyenne sur l’avenir de la Commune et du territoire.

    Le blog reviendra demain sur les interventions et les questions posés par les groupes de l’opposition