Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

BUDGET MUNICIPAL

  • DEBAT D’ORIENTATION BUDGETAIRE A VANVES DANS UN CONTEXTE PLUS FAVORABLE MAIS DE REFORMES

    Le temps fort du conseil municipal du 14 Février dernier fut le débat sur les orientations budgétaires qui précéde le vote du budget qui interviendra fin Mars 2018. Tant le Maire que son 1er adjoint chargé des finances ont constaté qu’après 4 années difficiles, le contexte est plus favorable pour développer les services publics à la population et faire de nouvelles offres.

    Les indicateurs de gestion se sont améliorés avec une épargne disponible de 2 M€ grâce aux efforts de désengagements et d’économies, l’absence d’emprunt et la recherche de subventions (systématique) aidant beaucoup la ville sur le plan de sa gestion financière. Tout comme la vente de terrains, comme ce sera le cas pour l’ex-conservatoiure à l’angle Mary Besseyre et Guy Mocquet  (sur la photo) qui rapportera 5,2 M€.  Les objectifs de la municipalité restent les mêmes qu’en 2017  dans les secteurs éducatifs (enfance, petite enfance, écoles) et sociaux,  « en faisant preuve d’anticipation pour accueillir les nouveaux habitants » a demandé le maire, mais aussi de la culture et de l’animation «qui ont fait des efforts  d’économie et qui pourront lancer de nouveaux actions » selon B.Voisine (LR) qui a indiqué que  « la commune entend maintenir un niveau d’investissement nécessaire à l’entretien du patrimoine, à sa modernisation et à sa mise aux normes et entend ainsi soutenir un effort qui devrait être de 8,8 millions d’€ » et qui a donné une idée des travaux engagéscette année : la tribune du PMS.A.Roche, La Piscine municipale, le gymnase Magne, et des rénovations dans les écoles et accueils de loisirs du Parc. « Il faut continuer à être vigilant face à une volonté de réforme du gouvernement (Taxe d’habitation, DGF) et sur le rerrain intercommunal, notamment sur le plan intercommunalau nivau financier où la situation de GPSO est compliqué » a conclut le maire.

    Anne Laure Mondon (PS) lui a reproché  de n’avoir pas préciser qu’à ces 5,2 M€ de recettes grâce à cette ventre de terrain,  sera soustrait les 1,6 M€ d’achat du local en rez-de-chaussée et les 3,4 M€ estimés pour le réaménagement de la bibliothèque actuelle et de ce local qui permettra de moderniser l’offre de service public de la bibliothèque municipale. « Il ne devrait plus rester grand-chose pour soutenir les autres investissements envisagés en 2018 sur la commune ». D’ailleurs Boris Amoroz (FG/PC) n’a pas manqué de constater que »bientôt vous n’aurez plus de terrains municipaux à vendre. Qu’est-ce que vous ferez de la dette ? On n’aura plus de capacité d’autofinancement pour faire des investissements ».

    AL Mondon (PS)  a relevé plusieurs points : Une baisse annoncée de 60.000 € de l’enveloppe des subventions aux associations, une augmentation du budget culture de 10.000 € dans le cadre des 20 ans d’Artdanté (mais quid de la culture pour tous ?) et… le retour d’un feu d’artifice pour le 13 juillet accompagné d’un son et lumières pour un budget de 39.000 €… «Alors qu’il y a quelques années, sous prétexte d’une baisse des dotations de l’Etat, vous le supprimiez alors que celui-ci représentait  25.000 €. A 2 ans des municipales de 2020, loin de nous l’idée de penser qu’il s’agisse là d’une mesure électoraliste ». Le groupe PS sera donc très vigilantes, lors de l’étude du budget primitif 2018, le mois prochain, car « si nous pensons qu’une politique d’investissement ambitieuse est souhaitable pour la commune nous souhaitons que celle-ci fasse avant tout l’objet d’une analyse fine des besoins réels à court, moyen et long terme, afin de ne pas retomber dans la dangereuse spirale des recours à l’emprunt et des remboursements de la dette !».

  • CESE DE VANVES (suite et peut être fin ) : QUELQUES PROPOSITIONS POUR AMELIORER SA GESTION BUDGETAIRE

    Dans ce fameux rapport non présenté à la séance plénière du CESEV du 19 Octobre, la commission « Economie et Prospective s’était intéressé aux arbitrages budgétaires de la commune. Tout d’abord, elle a constaté que « les charges de personnel représentent la part la plus importante des dépenses de fonctionnement de la Ville : 62,93% en 2014, 63,54% en  2015, 64,57% en 2016. Les ressources fiscales percues par la Ville, en impôts et taxes, représentent la part la plus importante des recettes de fonctionnement : 66,98% en 2014, 65,57%  en 2015,  69,31% en 2016. Pour le budget 2016, Vanves a augmenté son taux de fiscalité locale de 3%. ». Pour ses membres, « la situation financière de la Ville de Vanves, qui demeure relativement saine avec un endettement en général maîtrisé. Suite à une vente immobilière par la Ville, la dette de Vanves connaîtra une baisse significative en 2017et passera de 30,8 M€ à 18,7 M€, soit une baisse de la dette par habitant de 1080 € à environ 660€ ».

    Ensuite, cette Commission observe que « les gisements d’économies se font rares et sont de plus en plus complexes à faire émerger dans un contexte économique général tendu avec de faibles marges de manoeuvres et d’intervention sur les principaux postes de dépenses ou d’investissement ». Cependant, elle note que « des solutions existent pour mieux maîtriser les dépenses et optimiser les recettes de la Ville, et qu’il est possible de faire plus avec moins ». Elle considère « qu’il est impératif d’apporter une réflexion approfondie sans idées préconçues et sans parti pris afin de sortir des sentiers battus et de casser les codes usuels, pour que jaillissent les idées innovantes, celles qui feront la différence. Il est nécessaire de développer une politique d’innovation et d’ouverture, en revisitant les politiques du passé et en tenant compte du nouveau contexte socio-économique et du nouvel environnement dans lequel évolue la Ville actuellement ».

    Enfin, elle fait plusieurs propositions :

    -Elaborer un schéma directeur immobilier pour Vanves, effectuer un inventaire exhaustif et un audit détaillé du patrimoine de la Ville,  établir un « carnet de santé » et les coûts de fonctionnement et d’entretien pour chaque actif et étudier des pistes d’optimisation, d’efficience et de réorientations ou reventes éventuelles.

    -Revoir la politique énergétique de la ville pour gagner en efficacité et réduire la facture énergétique globale, tout en accélérant la transition numérique de la ville, une dématérialisation de plusieurs démarches administratives, une gestion électronique du courrier, de l’archivage desdocuments. 

    -Développer une réflexion stratégique pour dégager de nouvelles recettes locales, notamment grâce à une meilleure utilisation du domaine public, à une gestion active du patrimoine détenu par la Ville et surtout en favorisant une culture de l’innovation à tous les niveaux, en aigmentant la taxe de séjour.

    -Renforcer et consolider le contrôle interne au sein de l’administration : maîtriser les dépenses du personnel tout en valorisant les agents, introduire une gestion prévisionnelle de l’emploi et des compétences, baisser les coûts d’impression

    -Accélérer et approfondir la mutualisation des moyens et des ressources, notamment avec Issy les Moulineaux, comme ses deux villes viennent de le prouver aec la fusion de leur conservatoire. D’ailleurs cette fusion montre qu’elle est plus naturelle entre ses deux communes qu’entre qu’Issy et Boulogne en panne séche, et existe déjà avec notamment le Libre service Social.   

    -Développer le partenariat public-privé en identifiant les services qui sont déjà en délégation (comme le marché) et ceux qii, potentiellement, peuvent être délégués en gestion externalisée

    -Améliorer l’efficience du soutien public aux associations, développer le mécénat de compétence pour soutenir les associations

    - Mettre en place une cellule de veille des bonnes pratiques pour remonter ces idées et en étudier la mise en application sur Vanves.

  • BUDGET DE VANVES 2017 A LA LOUPE : DES SUBVENTIONS AUX ASSOCIATIONS A LA BAISSE

    Le Blog revient, à travers plusieirs artticles,  sur le  budget 2017 de Vanves qui a été voté par le Conseil Municipal le 22 Mars dernier. Le montant des subventions aux associations s’éléve à  1 042 152 € (contre  1 077 825, 60 en 2016).. « Compte tenu des contraintes budgétaires spécifiques à 2017, certains montants ont dû être revus à la baisse. Une étude approfondie des demandes, au cas par cas, a été faîte en concertation avec l’élu et le chef de service de chaque secteur concerné »a indiqué F.Saimpert  

    CULTURE : 204 100 € (  206 660 €en 2016  ) :  Les Amis des Arts :150 ; Art Evolution :  9 000  ; Œuvre participative : 1200 ; Tourmaline Cie L’Escarboule : 4 000 ; Ateliers d’Expression :12 000 ;  Biblioclub : 168 000 ; Les Caractéres : 2 000 ; Image Vanves (CIV) : 2000 ; Club Culturel Anglo Américain : 150 ; La Compagnie de l’Echaugette :1 000 ; Hauts de Seine Chansons : 900 ; Musici Artis Paris : 1300 ; Lézards en Scéne : 400 ; Lire et Faire Lire : 350 ; Pour le Renouverau des Orgues de Saint Remy : 1400 ; Rives Méditéranéenne : 150 ; Vanves Art &Culture : 100

    SPORTS : 558 460 € ( 587 760 € en 2016 ) :  ASLD (Association Sportive du Lycée Louis Dardenne) : 600 ;  ASSEV (Association Sportive Saint Exupery de Vanves) : 5 510 ;  Arc de Seine Kayak : 200 ;  Stade de Vanves : 546 750 ;  Institut de Goryuju Karaté Do France : 1500 € ; Comité des Médaillés de la Jeunesse et des Sports 92 (CDMJDS 92) : 100 € ; UACM/UALM (Union Athlétic du collége et du lycée Michelet) : 3800 

    SANTE, SOCIAL, SOLIDARITE  :   31 550 € (  33 280 € en 2016 ) :  Les Amis de Madina : 300 ; Les  Amis du Rosier Rouge : 300 ;  ASTI (Association de Solidarité avec les travailleurs immigrés) : 300 ;Balmaya : 200 ;  La Croix d’Or (Alcool Assistance) : 500 ; La Croix Rouge :1 500  ; Ecole des Sables : 300 ; Enfance Benin :300 ; France Alzheimer : 600 ; Institut Lannelongue pour le fonctuionement : 17 000  et pour l’accueil de Jour : 6 500 ; Parenthése : 1000 € ; Protection civile de Vanves-Malakoff : 350 ; SAIS92 : 500 € ; Solidarité et Entraide Saint Luc de Vanves : 1000 ; Solidarité Vanves – Mali : 300 ; Votre Ecole chez nous : 500

    ANIMATIONS ET LOISIRS : 97 840 € (  97 875 € en 2016 ) : Club Vanvéen de Danse Sportive : 500 ;  La Fabrique à Brac : 500 ; Les Généalogistes de Vanves : 150 ;   Scrabble Club de Vanves :150 ; Saint Exupery Amitiés : 700 ; SIAVV (Syndicat d’Initiative) : 27 000 et 68 000 pour le personnel ; Vanves Billard Club : 500 ; Vanves Pocker Club :150 . Zeste de Zen : 200 €

    ENFANCE ET JEUNESSE : 1450 € ( 1350 € en 2016 )  : Scouts Unitaires de France (St Benoit Issy-Vanves) : 350 ; En sortant de l’Ecole : 700 ; Randscouts et randguides de Vanves : 400 €

    MEMOIRE : 2150 € ( 1950 en 2016  ) : AOR 92 (Association des Officiers et Militairesde Réserves des Hauts de Seine) : 200 ; FNACA :750 ; Société d’Entraide des Membres de la Légion d’Honneur : 450 ; UNC : 750

    RESSOURCES HUMAINES : 91 000 € ( 89 000 ) : Caisse de Solidarité du Personnel comunal : 91 000 € 

    SECURITE  500 € en 2017 comme en 2016    :  ADAVIP 92 (Association d’aides aux victimes d’infractions pénales) : 200 ; Association Sportive et culturelle des policiers de Vanves : 200 ; Prévention Routière : 100 

    PETITE ENFANCE  55 092 € ( 59 450,60 € en 2016 ): Elphy (Jardin d’enfants)  : 24 895 ;  Association Grenadine : 2 585. Les P’titesCanailles : 27 612