Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Stationnement

  • MISE EN PLACE DU NOUVEL HORODATEUR A VANVES AVEC QUELQUES SURPRISES

    Les vanvéens ont découvert depuis deux à trois semaines dans leur quartier et leurs rues les nouveaux horodateurs, encore recouvert encore de leur plastique pour certains d’entre eux, mise en place par GPSO qui gére le stationnement depuis le 1er Janvier 2016. Ses nouveaux appareils, entièrement connectés permettront le paiement par carte bancaire, le paiement sans contact par carte ou  par smartphone (grâce aux applications Orange cash, Apple Pay, Paylib, etc) et la saisie de sa plaque d'immatriculation. Les pièces de monnaie seront, toujours acceptées.  Ces horodateurs sont totalement autonomes et alimentés par un panneau solaire. La durée maximale a été augmentée de 30 mn soit 2H30, au lieu de 2H, ainsi que les tarifs. Enfin, leur mise en place s’accompagne d’une dépénalisation du stationnement payant, GPSO devant collecter maintenant le produit des amendes pour non paiement  qui ont augmentés : 35 € au lieu de 17 €, avec une minoration à 25 € en cas de paiement anticipé (dans les 4 jours).

  • UNE ETUDE DE GPSO SUR LE STATIONNEMENT PAYANT : A VANVES, LE NOMBRE DE PV EST FAIBLE

    Les conseillers territoriaux de GPSO (Grand Paris Seine Ouest) ont reçu et examiné lors du dernier Conseil territorial de 2016 ( 8 décembre 2016), les observations de la Chambre Régionale des Comptes (CRC) sur la gestion du stationnement urbain » depuis 2010. Et ce que dit ce rapport de la CRC sur Vanves, est très intéressant

    Selon ce rapport, l’instauration du stationnement payant à Vanves a permis de faire progresser le nombre de places de  4301 en 2014 soit 42,2%  de plus qu’en  2010 (+ 1276 places entre 2010 et 2015)  à l’extérieur et de 77 places de plus en parcs publics (+98,7%) qui se sont ajoutées à la centaine de places du parking du marché.  Elle est la seule commune de GPSO dans ce cas avec Sèvres. Les tarifs ont progressé de 7 à 40% depuis 2010 en partie en raison de l’instauration d’une tarification au quart d’heure en 2015, la première heure de stationnement sur voirie coûtait entre 0,70 € et 1,90 € selon les communes indique ce rapport, sachant que GPSO a recherché à harmoniser ses tarifs de stationnement sur voirie en fonction de trois bassin de vie et d’emplois homogènes : Vanves fait patie de la zone très urbanisée avec Boulogne et Issy Les Moulineaux où GPSO a décidé d’instaurer des tartifs identiques dans les zones limitrophes de Vanves et d’Issy les Moulineaux afin d’éviter les reports de stationnement. Comme c’est le cas aux abords de Paris où il est fait état de saturations récurrentes dans les rues adjacentes au parc  des expositions. 

    Selon un ratio de 250 places contrôle par ASVP, Vanves à cause de la forte augmentation de places de stationnement, est passé de  416,7 places contrôlées par ASVP  en 2010/11 à 860 par ASVP en 2014,  les tournées de contrôle étant programmées par le responsable de la police municipale. Entre 2013 et 2014, alors que l’effectif était de 4 ASVP, la commune était divisée en autant de secteur attribué par binôme qui consacrait deux jours de travail pour couvrir l’intégralité de leur secteur, toutes les rues de la commune étant supervisée une fois par semaine. Avec le passage à 6 ASVP, la commune a été redécoupé en 6 secteurs, avec une plus grande fréquence de contrôle, contrarié par un absentéisme qui s’élevait en moyenne à 12,3 journée par agent de contrôle en 2014 dans les 8 villes de GPSO : Mais 147 journées d’absences  au total ont été enregistrées en 2010, 394 en 2011, 398 en 2012, 407 en 2014 et 372 en 2014 à Vanves  où le taux est extrêmement élevé pour les 4 agents mis à disposition. Ils  étaient absents en moyenne 98,5 jours en 2011, 99,5 jours en 2012, 101,8 jours en 2013 et 93 Jours en 2014 malgré une très faible ancienneté dans l’emploi.

    Depuis la mise en place des PV électroniques, le chef de la police municipale contrôle uniquement par statistiques mensuelles et annuelle via un logiciel dédié. Ainsi le nombre de PV est passé de 13 661 en 2010 à 15 645 en 2011, 15 719 en 2012 et 19 544 en 2014, soit +43,1%, 2013 ayant connu une baise à 8 861 PV. Ce qui n’empêche pas deconstater qu’en 2014, le nombre de PV par mois est particulièrement faible à Vanves (0,66). « Cette statistique peut s’expliquer par le faible effectif de contrôle au regard du nmbre de place de stationnement payant. Pour Vanves, le taux de verbalisation a chuté de plus de 30% en 4 ans ». Malgré tout le taux de respect sur tout le territoire de GPSO est en hausse

  • STATIONNEMENT REGEMENTE : VANVES REVIENT A UN EGAL TRAITEMENT MAIS REFUSE LA 1ERE HEURE GRATUITE DANS LE PARKING DU MARCHE

    Le Blog expliquait la semaine dernière,  que la Communauté d’Agglomératon de GPSO avait décidée d’augmenter les tarifs du stationnement  à compter du 1er Avril, l’heure du stationnement résidentiel étant relevé  à 1,20 €pour la journée au lieu de 1 €. Avec un premier quart d’heure de gratuit au lieu d’une demi-heure dans les parkings. Et l’institution  d’un tarif préférentiel pour les professionnels. Ce qui avait étonné Jean Cyril Le Goff (PS) qui siége dans cette assemblée lors d’un échange assez croustillant lors du Conseil communautaire du 17 Décembre dernier

    Lors de cette séance, JC Le Goff (PS) tout en constatant « le bienfait de la tarification et de la mise en place du stationnement payant réglementé sur nos communes – lorsque Vanves avait auparavant, le stationnement gratuit, on a vu qu’il y avait de nombreuses voitures ventouses -  permettant aux riverains et résidents de trouver plus facilement des places », s’est étonné qu’il y ait « une augmentation pour les résidents et non pas la même pour les professionnels  qui paient moins qu’un résident dans la journée. J’ai du à mal à comprendre ! ».  Le maire a indiqué « qu’on l’a proposé pour encourager les commerçants et les artisans qui traversent une période un peu délicate et difficile. C’est une façon de leur dire : Nous sommes là, nous vous soutenons »

    JC Le Goff (PS) s’est aussi étonné de la réduction de la gratuité des parkings Saint Rémy-République-Jacques Cabourg qui passe  d’une demi-heure à un quart d’heure,  « qui est aussi le parking couvert du marché : Il est impossible de faire son marché en 15mn ! Si on veut redynamiser le commerce local, ne peut on souhaiter que notre marché ait effectivement de nombreux clients ? » s’est il interrogé. D’autres communes offrent jusqu’à une heure gratuite. « Il y a un équilibre économique à trouver. Le quart d’heure génère des diminutions de recettes pour le concessionnaire. Il est nécessaire d’équilibrer ce contrat. Si ce n’était pas le cas, les dépenses seraient à la charge de la CA, dont à la charge du contribuable. D’où l’idée que les utilisateurs paient aussi » a répondu Bernard Gauducheau

    « Même si on reste une heure, on ne paiera que ¾ d’heure et on dépensera 1,10 € ou 80 c, franchement, comme je l’ai expliqué aux commerçants de mon marché, plutôt que de grogner, vous seriez grands seigneurs d’offrir à vos clients la première heure de stationnement. Sur une tranche de jambon, je pense que… » expliquait le maire de Vanves, lorsqu’il fut interrompu par PC Baguet, président de GPSO : « La tranche de jambon pour amortir l’heure de parking, c’est peut être un peu…mais deux tranches de jambon … ». Mais B.Gauducheau enfonçait le clou : « Il ne faut pas trop exagérer et toujours demander à la collectivité de payer. Les bonnes idées et les bonnes solutions peuvent aussi venir des autres, notamment des commerçants qui peuvent faire des signes positifs envers leurs clients et leurs offrir des tickets de stationnement pour la première heure. Je pense qu’ils en sortiraient grandis »  

    Dans ces communes où la première heure est gratuite dans tous les parkings, la seconde (heure) est le double (2 €) de l’heure normale (1 €). Et ainsi le tour est joué, sans que ce soit les commerçants ou les contribuables qui paient. Par contre, au conseil communautaire du 12 Février dernier, le maire de Vanves a indiqué que les forfaits résident vanvéen et professionnel vanvéens seront les mêmes : 1,10 € pour une journée, 2,20 € pour 2 jours, 5 € pour une semaine.