Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Musique

  • LA FUSION DES CONSERVATOIRES DE MUSIQUE DE VANVES ET D’ISSY LES MOULINEAUX MIS EN AVANT

    Dans le rapport d’activité de l’EPT GPSO remis aux conseillers territoriaux le 15 Février dernier,  il est fait état de la fusion des conservatoires d’Issy les Moulineaux et Vanves lancé en 2016 et acté fin 2017.

    Un conseil pédagogique commun avait préparé un règlement unique pour l’année 2017/18 et réfléchit à l’harmonisation des procédures d’inscription, ainsi qu’à une restructuration des équipes administratives, techniques et pédagogiques. Un travail de fond a été mené pour élaborer un projet d’établissement commun en 2018/19. Occasion dans ce rapport de donner un coup de projecteur sur l’ODE qui est un « pionnier des musiques actuelles » (rock, pop, funk, musique du monde, variétés soul, hip-hop, électro..) qui occupent une place de choix.

    Un département complet leur est consacré, autour d’une équipe de 9 enseignants, doté d’espaces spécifiquement adapté. La classe de formation musicale dispose d’un équipement informatique dédié à la musique assistée par ordinateur (MAO). Le studio d’enregistrement est en mesure de réaliser des enregistrements de qualité professionnelle, voire d’enregistrement simultané de quatre salles, dont l’auditorium. La salle de répétition est entièrement équipée : claviers, batterie, micros et amplis. Si bien que plusieurs groupes se sont déjà constitués,  et les partenariats au sein du réseau So Jam, le réseau jazz et musiques actuelles de GPSO, sont nombreux.

  • LA PHOTO DU JOUR A VANVES : DES BANKSTERS ROCK’AND ROLL

    Le Relais de Vanvres a fait sa fête de la musique quinze jours plus tard, avec le groupe « The Banksters ». Constitué d’amateurs avertis passionnés de rock, ce groupe évolue sans cesse au gré des attributions de postes à ces fonctionnaires de l’Etat dont certains sont des militaires. C’est l’un d’entre eux, le batteur depuis 30 ans, vanvéens qui a eu l’idée de ce concert improvisé sur la terrasse du café de la place du VAL avec des habitués, des supporters et des riverains  

  • INAUGURATION DU NOUVEAU CONSERVATOIRE DE VANVES QUI COMMENCE A ETRE JALOUSE

    Pour Vanves, c’est vraiment la fête de la musique, avec l’inauguration de son nouveau conservatoire de musique, danse et théâtre tout au long de ce week-end, grâce à de multiples concerts et animations. L’inauguration officielle, vendredi soir, a ouvert les festivités avec de très nombreuses personnalités. « Un grand jour pour Vanves ! Enfin un conservatoire à Vanves ! » s’est exclamé Bernard Gauducheau, maire de vanves, entouré de Pierre Christophe Baguet, président de GPSO sans qui rien n’aurait été possible – « C’est une œuvre collective, avec sur une idée de Bernard Gauducheau, les décors de JJ Guillet et G.de la Roncière, les finances par D.Badré… » a-t-il déclaré comme pour le générique d’un film – des maires et vice présidents de GPSO, JJ Guillet (Chaville), Grégoire de la Ronciére (Sévres), Denis Badré (ville d’Avray), les architectes Babin et Renaud, Jean Louis Beydon et Philippe Duperdu l’ex et le nouveau directeur de ce conservatoire dont ils ont rêvé depuis longtemps,  l’ensemble des élus tant de la majorité et de l’opposition, les riverains qui ont quelque peu souffert durant ce chantier… et surtout les élèves et leurs parents, avec des représentants des villes jumelles dont la maire de Ballymoney. Tous ceux qui ont découvert et visité ce bâtiment ont été « bluffé » comme l’a dit l’un d’entre eux par ce bâtiment qui a été construit par la société Legendre, l’une des rares entreprises à avoir postulé pour ce chantier, car les candidats ne se bousculaient pas pour relever ce défi. Certains ont passé quelques nuits blanches jusqu’à ces derniers jours pour livrer ce bel instrument qui fonctionnera véritablement à partir de la Rentrée 

    Bernard Gauducheau a souligné l’engagement de la ville de Vanves et de GPSO pour la culture pour tous en ces temps difficile pour les collectivités territoriales. « Ce projet a été porté par la communauté d’agglomération unanime. Tout seul, nous n’aurions pas pu faire cet outil. Il a fallu 10 ans de travail, d’efforts pour Vanves et la communauté d’agglomération qui a financé cette réalisation (17 M€), Vanves ayant contribué à l’effort grâce à un fonds de concours (1M€) et la mise à disposition du  terrain (évalué à 4 M€) » a  t-il indiqué en rappelant rapidement le chemin parcouru depuis l’Harmonie Municipale créée en 1926, qui  regroupait environ 80 musiciens, puis l’association municipale de musique de Vanves en 1974 et le conservatoire Jean Françaix en 1994. « La nécessité de construire un conservatoire est apparue en 2000. Mais il a fallu la création de l’intercommunalité en 2003 (Arc de Seine puis GPSO en 2000) pour y arriver.  A la Rentrée 2015, ce bâtiment accueillera 1000 élèves (contre 700 par le conservatoire actuel) » a-t-il déclaré en expliquant que le choix de ce nom de baptême, Ode, se réfère à ces poèmes chantés et lyriques,  que l’ensemble des salles portent des noms se référant aux disciplines pratiqués dans ce conservatoire de la musique au théâtre et à la danse, avec Jean Françaix pour l’auditorium. « Ce nouvel outil sera un véritable laboratoire pour l’éducation de nos enfants » a-t-il conclu en rendant hommage aux professeurs de ce conservatoire

    « C’est une œuvre collective » a confirmé Pierre Christophe Baguet maire de Boulogne qui préside GPSO, en insistant sur « la mobilisation de cette communauté d’agglomération qui a choisi, dés le départ, d’ajouter la culture à ses compétences, et notamment les conservatoires, pour lui donner une dimension humaine » a-t-il déclaré en donnant quelques chiffres significatifs sur ses 7 conservatoires : Ils enseignent de la maternelle aux doctorants prés de 7000 élèves, 14 000 si l’on ajoute les associations musicales, grâce à 400 professeurs, à une soixantaine de disciplines différentes. Un orchestre communautaire a même été créé, ce qu a créé une émulation parait il entre les conservatoires. « On inaugure un très bel  outil à Vanves. Il faut maintenant que les élèves et les professeurs se l’approprient ». Et ils ont commencé,  comme ont pu le constater les invités pendant les visites organisées dans les salles de  cours où ils interprétaient quelques œuvres ou dansaient comme  dans cette très belle salle de danse au dessus de l’auditorium avec sa terrasse.

    Un film réalisé par Jacques Thoine, président du CIV (Ciné Image Vanves)  sur tout le chantier depuis la démolition de l’ancien  garage Solférino jusqu’à l’édification a été projeté dans l’auditorium sur une musique interprété par le big band du conservatoire en direct comme pour les vieux films muets.  Et la musique a commencé à retentir tant dans cet auditorium avec un concert symphonique inaugural vendredi soir, une création musical cet après midi, que sur le parvis à l’occasion de la fête de la musique. Cette très belle  réalisation a commencé à susciter quelques jalousies parmi les collègues de Bernard Gauducheau qui ont depuis longtemps des conservatoires qui auraient besoin d’un lifgting. Mais elle était nécessaire à Vanves où son conservatoire était quelque peu éparpillé dans différents sites de Vanves.