Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Animation locale

  • ESCAL : RETOUR SUR LA GENESE ET LE DEVELOPPEMENT DU CENTRE SOCIO CULTUREL DE VANVES

    Le centre socio culturel l’ESCAL a beaucoup fait parler de lui durant cce second trimestre 2022 avec notamment cette réunion présentation de son nouveau projet social de l’ESCAL ainsi que sa nouvelle organisation suite au renouvellement de la CAF  pour les 5 ans à venir. Et la fête qui marque, en Juin, la fin d’une saison 2021/2022 assez animée.  Occasion de rappeler le chemin parcouru depuis plus de 23 ans par cet organisme dont le blog avait présenté en Mai les trois axes de son nouveau projet : Tout d’abord, accompagner les jeunes à prendre leur place dans la cité et devenir les citoyens de demain.. Ensuite,  pérenniser et renforcer l’accompagnement des familles. Enfin, favoriser et faciliter l’accès au droit pour tous

    «Vanves bénéficiait jusqu’à aujourd’hui de structures culturelles et sportives de qualité. Il lui manquait un véritable équipement socio-culturel en adéquation avec les attentes des habitants» constatait dans  le numéro de Vanves-Infos de Février 1999,  Guy Janvier ex-maire de Vanves (1995-2001) qui annonçait la création d’une structure éclatée autour de 3 pôles (rue Jean Bleuzen avec espace multimédia, et 3 salles polyvalentes, Av.V.Hugo  dans les 130 m2 de l’espace solidarité avec un espace documentations, salle de réunion, salle association, Rue Michel Ange consacrée aux activités d’associations,  et la salle Louis Blanc pour les conseils de quartiers,  «pour être plus proche des publics en donnant un nouveau sens au terme de centre socio-culturel, avec sa spécificité et ses activités propres. Véritable lien social, relais de la démocratie sociale, elle permettra d’humaniser la cité, et à la fois, responsabiliser les habitants» indiquait  il dans Vanves Infos. Sa première responsabilité fut Annick Siuveton, chef de projet du Plateau et de cet espace, secondé par Gaël Moussy, avec cinq emplois-jeunes

    Sa mise en œuvre  avait été mûrement réfléchie et établie, grâce à un comité de pilotage présidé par  Guy Javier. Il avait fixé 3 axes prioritaires : Tout d’abord les familles en privilégiant les activités à plusieurs niveaux : vie quotidienne (conseils, infos, droits, santé…),  actions et animations ponctuelles (fêtes, spectacles), et actvités socio-éducatives (rencontres, expos, multimédia..). Ensuite l’emploi avec le PESS (Pole d’Economie Sociale et Solidaire) qui met en jeu compétences et solidarité en proposant une réponse différenrs de celles des autres dispositifs installé au 10 av. V.Hugo.  Enfin les jeunes en répondant à les nombreuses attentes (aides, accompagnements, activités en liaison avec le service jeunesse).

    La période pionnière a été marquée par des activités concernant l’insertion des publics et une ouverture sur le monde (2004-06), auquel s’est ajouté un service d’aide à la parentalité avec une augmentation de sa fréquentation par les vanvéens (2007-09), l’intégration du service 11/17 ans en 2010/12, avec l’enracinnement du forum familles avec aide à la fonction parentale, point écoute psychologique, médiation familiale, 

    C’est ainsi qu’est née l’ESCAL ( Espaces Socioculturels d’Animations et de Loisirs ) pour le secteur qui regroupait alors le Club Enfant, le Club Jeunesse (11-17 ans), les Adultes, un Service d’Aide à la Parentalité (Forum des Familles) qui utilisait les espaces Albert Gazier et Sébastien Gîner, puis Jean Monnet lorsqu’a  été  inauguré ce nouveau quartier,  le 15 Octobre 2011  avec le groupe scolaire du centre. « L’objectif est de mettre fin à des confusions entre l’appellation des locaux de la rue J.Bleuzen et celle du Centre socioculturelle pris dans sa globalité et une interrogation sur la place du club jeunesse 11/17 ans dans cette organisation » expliquait-on à la Mairie qui obtenait les agrémentations « Animation global » et « animation collective famille » délivrés par la CAF (Caisse d’allocations Familiales) des Hauts de seine.

     Il a ainsi développé au fil des années, un pôle « Accueil Parents Enfants », augmenter le nombre de prestations en direction des publics spécifiques (seniors, PMR, Français langue étrangère…), développer l’aide aux projets point écoute psychologique, médiation familiale.  «Son  essor est dû à la qualité des services à la population qu’il propose et à sa capacité à répondre aux besoins du public, parfois à les anticiper, dans tous les domaines dans lesquels il intervient : aide à la parentalité, accès aux loisirs, à la culture, au multimédia, soutient à la socolarité » expliquaient alors ses responsables et animateurs qui  donnent le fil conducteur de leur action : « Faciliter l’accès à la découverte de techniques, de savoir-faire…et favoriser l’échange pour et entre tous les publics ». 

     

  • LES TROIS NOUVEAUX AXES D’ACTION DE L’ESCAL A VANVES – JEUNES, FAMILLES, SENIORS - POUR CREER DU LIEN

    Une centaine de vanvéens ont participé mardi soir à la Palestre à une présentation du nouveau projet social de l’ESCAL ainsi que sa nouvelle organisation suite au renouvellement de la CAF  pour ce centre socio-culturel pour les 5 ans à venir.

    «Le terme de centre socio-culturel n’a pas été choisi au hasard ! socio  pour les changes entre tous ceux qui formons une communauté inter-générationnelle. C’est une famille du plus petit au plus âgé. Mon souci est de transposer au niveau communal ce qui vit une famille.  Ce centre accueille des enfants, des ados, des familles où on aime bien échanger sur ce que l’on fait , pour mieux se connaître » a expliqué Bernard Gauducheau. «Faire société ensemble, vous avez résumé ce qu’est une telle structure» a constaté la responsable de la Féératuin française des centres sociaux

    «Avec la nouvelle équipe municipale, on a renforcé nos services. On avait encore des secteurs cloisonnés notamment à l’ESCA  qu’on a cherché à décloisonner. Il doit y avoir un brassage de toutes les générations » ajoutait le maire en reconnaissant que l’ESCAL a une capacité extraordinaire à se remettre en question depuis qu’il a été créé et dirigé par M. Gervais. «On a surtout une chance d’être dans une ville où on nous laisse agir et proposer » ajoutait Y. Michaud, son directeur actuel qui travaille avec 23 collègues.

    Les trois axes du nouveau projet de l’ESCAL ont été présenté par une courte vidéo et discuté ensuite entre les participants réunis autour d’une table :  Tout d’abord, accompagner les jeunes à prendre leur place dans la cité et devenir les citoyens de demain. Ainsi  il n’y aura plus qu’une seule structure jeunesse au lieu de plusieurs, avec de nombreux  projets et intervenants, - la CAF finançant les postes des animateurs jeunesse – avec, pour commencer,   la création d’un CMJ à la Rentrée, la reprise des journées européennes avec un déplacement récent à Bruxelles…Il en est de même pour les seniors avec le SQUARE qui reléve maintenant de l’ESCAL  pour créér des liens. Ensuite,  pérenniser et renforcer l’accompagnement des familles. Enfin, favoriser et faciliter l’accès au droit pour tous qui s’est traduit depuis le début de l’année par l’aide aux démarches en ligne  

  • L’HOTEL MERCURE DE VANVES PROPOSE DE PILOTER UN AS 320

    Un simulateur de vol A 320 ,grâce à la société AVIASIM,  est installé dans un petit salon de l’entresol de l’hôtel mercure depuis Novembre dernier : « Je n’avais pas la possibilité d’avoir un roostoff ou une piscine avec spa. J’ai répondu favorablement la proposition de cette société d’installer son simulateur pour 2 ans.  De surcroît, Aviasim cherchait un lieu autour du parc des exposition» explique Philippe Marchand, directeur de cet hôtel qui  cherchait à créer une animation en mettant un salon à sa disposition. Ainsi Aviasim fait ses formations, et permet aussi de créer une animation  pour une soirée ou un séminaire afin de permettre à des invités de piloter un A320

    Ainsi, pendant une séance d'au moins 45 minutes, ils peuvent apprendre à contrôler un avion aux côtés d'un vrai pilote, diplômé, et aux manettes d'un poste de pilotage fidèlement reconstitué, selon un plan de vol qui comprend plus de 15000 destinations.  «Cette expérience ludique et captivante  permet au moins de se familiariser avec cet appareil si complexe et fascinant qu'est l'avion ». La simulation de vol est très réussie : les bruits de l'appareil s'ajoutent au décor numérique qui évolue en face de vous, comme si vous y étiez ! En effet, face au tableau de bord, le novice se trouve une vue panoramique de l'aéroport et de la ville de son choix. France, Grèce, Angleterre, Etats-Unis, Inde, Japon, Australie, Brésil, Afrique du Sud...

    AviaSim est connue aussi pour proposer des stages spéciaux afin d'aider à vaincre la peur de l'avion. « Cette formation de plusieurs heures  permet d'identifier clairement les craintes avec le pilote. Ensuite, il accompagne et fait découvrir le fonctionnement de l'avion, pour permettre de mieux maîtriser son environnement. En prenant le contrôle des manettes, Aviasim entend vous faire dompter cette bête inconnue qui vous angoisse tant » explique l’un de ses animateurs