Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Conseil Municipal

  • BUREAU DE POSE DU PLATEAU DE VANVES : DEPART A LA RETRAIRE ET FERMETURE EN NOVEMBRE

    Christiane,  la personne qui était au guichet du bureau de poste du Plateau «qui avait un grand sens du service public » part à la retraite.  Mardi et mercredi dernier, elle avait invité tous les habitués à passer boire le « verre de l'amitié ». Et beaucoup de clients sont venus la saluer lui offrant quelques cadeaux. Avec ce départ, c’est tout une page  de l’histoire des services publics qui se tourne, puisque ce bureau de poste va fermer définitivement comme l’a rappelé la ville, une nouvelle fois,  lors du Conseil Municipal du 10 Octobre

    Une éniéme question orale avait été posée par  le  groupe socialiste à la suite de l’annonce de la création de 2 points relais de La Poste,  «l’un chez un commerçant du quartier du bas de Vanves et l’autre chez un commerçant du quartier des Hauts-de-Vanves et qu’un 3ème serait tout prochainement créé chez un commerçant du quartier du Plateau. Nous déplorons qu’en réduisant ses horaires d’ouverture et en fermant régulièrement le bureau sur des périodes d’une semaine à 15 jours, La Poste détériore volontairement le service public devant être rendu à la population et force la main à la Municipalité pour trouver des solutions alternatives. Il est certain que ces points relais apportent un nouveau service de proximité, plus adapté notamment aux horaires des actifs. Mais ceux-ci n’apportent aucune solution pour les services financiers des clients de la Banque Postale (Conseiller financier, distributeur permettant de retirer de l’argent sans frais etc.)» constatait Anne Laude Mondon (PS).             

    «Depuis deux ans nous avons eu l’occasion d’évoquer à diverses reprises l’ensemble des démarches menées par la Commune pour conserver une activité postale complète dans le quartier du Plateau. Monsieur le Maire est intervenu avec plusieurs courriers en 2017 et jusqu’en début de l’année 2018 pour demander l’examen de toutes les solutions possibles permettant le maintien du bureau postal au moins dans sa configuration actuelle. Malheureusement, il est clair que la Poste est engagée dans un mouvement de restructuration nationale dont dépend sa survie à moyen terme du fait d’un recul historique des correspondances par lettres classiques. La Poste évolue aujourd’hui dans un environnement concurrentiel extrêmement dur et il est difficile, voire impossible, de l’empêcher au niveau local de mettre en place sa politique nationale» avait répondu Xavier Lemaire, adjoint chargé du commerce.

    «Devant ce contexte et afin d’éviter d’être brutalement dépourvu de tout service postal sur le Plateau, Monsieur le Maire a demandé aux responsables locaux de la Poste de trouver rapidement un commerce susceptible de remplir l’activité d’agence postale de proximité pour toutes les opérations liées à l’envoi et la réception de lettres et colis.Une solution a pu récemment être trouvée avec la boulangerie «l’Intendant du Roy » dont l’exploitante a accepté de remplir ces fonctions à compter de début décembre prochain. En attendant la mise en place de ce nouveau point de service postal, le bureau actuel devrait continuer à fonctionner jusqu’à la fin du mois de novembre dans des conditions malheureusement dégradées du fait de problèmes internes que rencontre la Poste. A l’issue d’une période de 6 à 7 semaines qui risque d’être un peu compliquée, nous disposerons d’un nouveau point postal dans le quartier du Plateau qui s’ajoutera aux deux qui fonctionnent déjà rue de Châtillon et Place de Lattre de Tassigny. Il est difficile d’avoir un bilan précis sur la fréquentation des deux points postaux actuellement en service. Celui de la rue de Châtillon fonctionne depuis plus de 10 ans et il est très apprécié de tout le secteur du Haut de Vanves ; celui de la place de Lattre de Tassigny fonctionne depuis quelques semaines et il est trop tôt pour faire un bilan » a-t-il précisé. « S’agissant de la capacité du service postal local à répondre aux besoins futurs des nouveaux vanvéens, nous n’avons aucune inquiétude puisque 4 points de service postal fonctionneront dès le mois de décembre ce qui devrait couvrir les besoins. Quant au bureau de Vanves-Hôtel de Ville il fera l’objet d’importants travaux dès le début 2019 pour améliorer les conditions d’accueil et le confort des usagers » avait-il annoncé.

  • RETOUR SUR LE CONSEIL MUNICIPAL DE VANVES EN BREF

    OPERATION TIROIR POUR L’ECOLE DU PARC

    La ville de Vanves a confié le soin à Seine Ouest Aménagement d’être le maître d’ouvrage des travaux d’extension de l’école du Parc dont le coût, selon les dernières estimations, devraient se monter à 21,5 M€ ( ?). Une véritable opération à tiroir se prépare pour ses travaux d’extensions. Tout d’abord, l’immense vide sanitaire sous la piscine municipale devrait êtte réaménagé pour accueillir une plateforme technique mutualisé regroupant les services du garage, des bâtiments, de la logistique et des sports la ville. Car les ateliers municipaux rue de l’avenir qui les accueillent, doivent être détruit pour laisser place à une opération immobilière conséquente de 7700 m2 de logements environ. Ensuite, une école provisoire sera construit sur ce terrain ainsi libéré comme ce fut le cas pour l’opération de l’îlot Cabourg avec son groupe scolaire, pour accueilir des classes du groupe scolaire du Parc, le temps des travaux d’extension.  

    MEDIATHEQUE : Le Conseil Municipal a attribué le marché pour l’aménagement d’une médiathéque de 570 m2 au rez-de-chaussée de l’immeuble d’habitation du promoteur Legendre Immobilier (photo du projet) face à l’hôtel de ville au groupement constitué de l’agence Gauthier/Conquet architectes et paysagistes.. La ville avait reçu 41 candidatures avant d’en pré-sélectionnés 4. Basée à Lyon et à Paris, cette agence qui compte aujourd'hui 35 salariés, a réalisée de grands équipements publics, comme les Archivesdépartementales du Rhône, la Médiathéque de Besançon, des opérations de logements, des  projets urbains et de mobilité d'envergure comme le tramway de l'agglomération mulhousienne, lauréat du Trophée de l'aménagement urbain du Moniteur en 2007. L'agence a développé un savoir faire pluriel autour d'échelles de réflexions complémentaires, celle des bâtiments et celle des espaces publics .

    BRADERIE DE LIVRES :  Une braderie de livres sortis des collections de la bibliothéque municipale qui devraient évoluer ses prochaines années, sera organisé les 1er et 2 Décembre à La Palestre : 5402 documents et livres sur les 48177 existants devraient être venau profit d’ue association Lire et Faire Lire 92 qui fera appel à la RecyLivre pour les invendus  

    SOUVENIR FRANÇAIS : La ville de Vanves versera une subvention de 600 € à l’association du Souvenir Français qui entretient, rénove et fleurir plus de 130 000 tombes, et restaure plus de 200 Monuments aux morts français et stéles par an. A l’occasion du cententnaire de la guerre 1914-1918, son comité d’Issy/Vanves avait proposé de prendre en charge 5 monuments très dégradés au cimreière de Vanves sur les 45 tombes répertoriés en dehors du carré militaire, pour un côut de 2400 €

  • UN CONSEIL MUNICIPAL DE RENTREE A VANVES MARQUEE PAR DES VOTES ET DES POSITIONS ETONNANTES

    Le Conseil Municipal de Vanves a effectué sa Rentrée, Mercredi soir avec 17 délibérations inscrites à l’ordre du jour, examinées en 3H avec 2 questions orales (sur la poste encore, et les rodéos sauvages de l’été) et 2 communications  (sur les terrains synthétiques du PMS A.Roche qui font l’objet d’une analyse qui sera remis fin Octobre, et  les émigrés séjournant à Vanves, au nombre de 42 répartis dans 11 logements et de 21 assignés à résidence) sans débat, avec une scène cocasse lorsque Boris Amoroz  (FG/PC) a déclaré, à propos de la mise en place d’une indemnité kilométrique pour le personnel communal : « Le maire de Vanves va, pour une fois, dans le von sens ! ». Il a été applaudi par l’ensemble de l’assemblée municipale. Seule ombre au tableau : Une sono déplorable, rendant souvent les propos inaudibles, sans compter les effets d’arcénes. Mais il paraît qu’un nouveau matériel est prévu pour le prochain conseil municipal du 12 Décembre

    Il a été marqué par des votes et des positions étonantes de la part tant de la majorité que de l’opposition : Le maire a ainsi fait voter un avis négatif sur le PMHH (Plan Métropolitain del’habitat et de l’hébergement) qui donne les objectifs pour chaque interco et ville de la Métropole du Grand Paris, en matière de construction de logements (87 logements neufs  et 24 logements sociaux neufs par an) et d’ouverture de places d’hébergement (37 par an). En mettant en avant que «ce projet ne prévoit pas d’études foncières qui auraient permis d’évaluer plus précisément la capacité de Vanves à accueillir de nouveaux logements ».  Alors que le maire de Vanves (UDI) avec l’ensemble des élus de GPSO ont voté un avis favorable, comme l’a fait remarquer Jean Cyril Le Goff (LREM) à qui lors du conseil de GPSO s’est vu répondre « on peut changer d’avis ». Occasion d’un échange assez vif entre Anne Laure Mondon (PS) qui expliquait que «les importantes constructions en cours sur la ville, en fait la 12éme ville  la plus dense de France, et  provoquaient la disparition d'espaces verts» , et le maire qui a répliqué : « Vous êtes mal placée pour en parler vous qui habitez un immeuble de 20 étages ! »

    Le groupe PS a rappelé sa ferme opposition à la fermeture de l’espace santé jeunes et sa mutualisation avec le centre de planification et d’éducation familiale d’Issy les Moulineaux. Anne Laure Mondon (PS) remettait en cause les raisons invoqués (dysfonctionements, difficultés de recrutement, baisse de la fréquentation) et le manque d’informations et de communications. «Nous refuserons toujours que des services de proximité constituent une variable d'ajustement financière !» Des arguments réfutés par Sandrine Bourg (LR) maire adjointe : «Une communication a été prévue vers les scolaires, des visites ont été organisées pour faire connaître les lieux. A aucun moment, il a été question de supprimer  cet espace santé mais de le déplacer pour des services plus efficaces » en parlant d’une économie de 100 000 € pour la ville et en regrettant la campagne de désinformation sur les réseaux sociaux du PS. « Vous avez choisi un mauvais combat car on a une responsabilité dans ce domaine » a conclut le maire.