Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lycée michelet

  • LYCEE MICHELET A VANVES : UNE RENOVATION DES INSTALLATIONS SPORTIVES FINIE POUR LA VANVEENNE

    Les coureurs de la Vanvéenne samedi devraient avoir un aperçu des nouveaux équipements sportifs du lycée Michelet en traversant son parc, non par cette longue allée pentue entre la piscine et le pavillon Mansart, mais en longeant et contournant certains équipements sportifs après avoir passé par la porte du bd du Lycée, vers l’ex-CNED, et remonter jusqu’aux Ruches et longer les bâtiments du lycée depuis le pavillon Mansart jusqu’au bâtiment accueillant le collège pour ressortir place de Lattre de Tassigny.   

    IDF Construction Durable qui est le maître d’œuvre, a réceptionné les derniers équipements - halle et abris de stockage - de la Cité scolaire Michelet de Vanves à la mi-Mai, après avoir entièrement rénové l’ensemble des terrains sportifs et construit un bâtiment d’accueil. Cette  rénovation des équipements sportifs avait  démarré à la fin de l’été 2020 :  le terrain de football/rugby a été mis à disposition des élèves dès mars 2021, mais l’ensemble des autres installations a dû attendre le début de cette année pour accueillir ses premiers sportifs. Une ultime intervention restait à réaliser avant de pouvoir procéder à la réception finale : le marquage au sol des terrains de la halle. Impossible en-dessous d’une certaine température, cette opération n’a pu être menée qu’au printemps.

    Rappelons qu’au cœur d’un vaste pôle sportif de 36 106 m², les équipements sportifs de la Cité scolaire Michelet offrent désormais des conditions idéales aux 2300 collégiens et lycéens qui la fréquentent avec son terrain multisports couvert, son terrain de football/rugby, son plateau de lancer (disque et poids) ou encore son anneau d’athlétisme flambant neuf.

    D’un montant total de 8,265 M€, cette opération est financée par la Région Île-de-France, le Département des Hauts-de-Seine mais également la Ville de Vanves. En contrepartie de cet investissement municipal, les associations vanvéennes peuvent dorénavant accéder au parc sportif.

  • UNE GREVE DES ENSEIGNANTS TRES SUIVIE A VANVES PAR 76% DES ENSEIGNANTS

    La gréve des enseignants a été très suivie à Vanves (76% des enseignants), dans les hauts de Seine (93%)  et en Ile de France (3 enseignant sur 4) jeudi dernier. La ville n’a pas éré en mesure d’assurer le service minimum d’accueil  (SMA) faute de personnel car il aurait fallu 62 agents, comme beaucoup d’autres communes du département et en France. D’ailleurs, l’Association des Maires de France (AMF)  a tenu à rappeler, à la veille de cette gréve,  avec force «les grandes difficultés des communes pour maintenir le bon fonctionnement des écoles, de la restauration scolaire et des accueils périscolaires, dans un contexte marqué par la complexité et les changements incessants des règles sanitaires annoncées sans concertation, et les problèmes de remplacement des personnels touchés par la covid ou cas contacts». Depuis le début de la crise sanitaire, les maires ne ménagent pas leurs efforts pour assurer les meilleures conditions sanitaires possibles pour maintenir ouvertes les écoles primaires, en engageant les moyens matériels, humains et financiers nécessaires.

    «Sur le fond, nous comprenons le mouvement de grève des personnels enseignants. Nous ne pouvons que partager leur exaspération quant à la multiplication des protocoles, dans un délai si court.  Nous sommes également confrontés depuis plus de 2 ans à l’adaptation nécessaire face à une pandémie dont personne n’aurait pu prédire l’ampleur et la durée. Mais nous ne sommes plus en mars 2020 et l’absence de moyens est aujourd’hui criante et la succession si rapprochée des protocoles interroge sur la cohérence d’ensemble » indiquait le maire de Vanves sur le site facebook de la ville.

    Les parents d’élèves leur en sont reconnaissant, souhaitant à plus de 60% que les écoles restent ouvertes,  malgré les difficultés et ce protocole qui, heureusement, a été allégé. Sur France Infos, François Bouyer, professeur agrégé d'histoire-géographie au lycée Michelet reconnaissait que certains élèves ont des difficultés en ce qui concerne l'acquisition des méthodologies. «En effet, celle-ci passe par l'entraînement», expliquait-il. «Or, il y a une différence entre faire un devoir à la maison et le faire en classe avec une correction derrière. On remarque beaucoup d'inégalités entre les membres d'une même classe. Pour les plus autonomes, le distanciel ne pose pas de problème. Mais pour ceux qui sont en difficulté, le suivi des apprentissages demeure compliqué» observait cet enseignant préoccupé comme ses colléègues par la continuité pédagogique, même s’il faut se débrouiller souvent.

  • VANVES EN TRAVAUX DANS LE CREUX DE l’OREILLE

    ETAPE IMPORTANTE AU LYCEE MICHELET

    Depuis un peu plus d’une semaine, les ouvriers s’activent sur le chantier concernant la remodernisation des équipements sportifs du lycée Michelet, pour recouvrir la halle de sa membrane en ETFE faisant l’objet d’une ATEX en cours. Cette opération longue et technique consiste, dans un premier temps, à fixer la membrane sur les éléments de la charpente, puis, dans un second temps à la tendre, très progressivement, afin qu’elle épouse parfaitement la forme de la structure… sans risquer de la déchirer. La pose de la membrane constitue l’avant-dernière étape, avant la livraison des équipements sportifs prévue en janvier 2022. Une fois la pose finalisée, les ouvriers pourront procéder aux dernières installations : pose des buts et marquage provisoire des terrains. Le marquage définitif ne pourra se faire qu’au printemps, quand les conditions météorologiques le permettront.

    DEMONTAGE A LA GARE DU GRAND PARIS EXPRESS.

    Après un parcours tout terrain de 4,2 km depuis le puits Île de Monsieur à Sèvres, le tunnelier Laurence a terminé son aventure souterraine à la gare Fort d'Issy - Vanves – Clamart le 9 Novembre. Le tunnelier doit être démonté et réacheminé vers son constructeur. Ainsi, jusqu'à la fin du mois de janvier, des opérations ont lieu pour permettre le démontage et le levage de l'ensemble du tunnelier dont le bouclier, la roue de coupe et la jupe. Ce qui génére quelques nuisances puisque le chantier est actif 24h/24 du lundi 6h au samedi 16h. Et des convois exceptionnels sont également prévus. À cet effet, le stationnement a été neutralisé le long du côté impair de la rue du Clos Montholon.

    NUISANCES PORTE DE LA PLAINE

    A la suite du mail envoyé à Viparis par un adhérent de l’association Agir sur Le Plateau concernant les embouteillages provoqués par les camions lors du démontage du salon des Maires le 18 Novembre dernier, porte de la Plaine, celui-ci a reçu une réponse hallucinante du service marketing et communication : «Je vous prie tout d’abord de bien vouloir nous excuser pour la gêne occasionnée. Le 18 novembre a eu lieu le démontage du Salon des Maires. Nous tentons habituellement de faire intervenir dès que possible en cas de problème les forces de l’ordre avec qui nous travaillons en étroite collaboration. Nous octroyons également des créneaux d’intervention  afin de ne pas concentrer les flux sur un même créneau horaire. Lors du salon des Maires, cette mesure n’a pas pu être appliquée en raison des visites officielles dont les sorties ont été plus tardives que prévues, ce qui a empêché l’entrée des véhicules de démontage à l’heure. Je vous prie de bien vouloir nous excuser pour ces désagréments». Il est vrai que le fait du prince prime, puisque le chef de l’Etat avec une bonne parttie du gouvernement, était venu clôturer ce congrés. Mais Agir sur le Plateau n’est pas la seule association à avoir réagie, car le collectif 4 Septembre a envoyé non seulement  un courrier aux dirigeants de Viparis mais aussi aux maires du XVéme, d’Issy et de Vanves, avec une vidéo du blocage de la rue du 4 Septembre : «Messieurs les Maires, ce jour-là, vos administrés du quartier ont eu beaucoup de chance : ni crise cardiaque, ni incendie, car, ni SAMU, ni Pompiers n'auraient pu leur porter secours...Si lors des comités de riverains, les responsables du Parc tendent à minimiser généralement ces incidents, ces nuisances graves et répétées vous concernent aussi en votre qualité de Maires disposant notamment d'un pouvoir de police».