Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

escal

  • VOILA 10 ANS, L'ILOT CABOURG ETAIT INAUGURE EN GRANDE POMPE

    Enfin, voilà10 ans déjà, l’îlot Cabourg avec ses écoles, son centre de loisirs et son espace Jean Monnet (ESCAL) qui avaient ouvert à la Rentrée 2011, étaient inauguré le 15 Octobre en présence du préfet Pierre André Peynel, des députés André Santini et Pierre Christophe Baguet, du Vice président du Conseil Général Paul Subrini,  du député européen Jean Marie Cavada rejoint en cours de visite par le ministre Frédéric Lefebvre. Il est intéressant des se rappeller que cette opération a été lancée en 2003 par Bernard Gauducheau, en commençant par un coup de théâtre, en réunion publique. Ce projet qui s’étendait alors sur 9500 m2 et prévoyait  la reconstruction du groupe scolaire entre le commissariat qui devait alors déménager dans l’ancienne gendarmerie et le square Jean Monnet avec le LEP Dardenne. Entre cet établissement et le Tribunal d’Instance, sur une superficie  sur 500 m2, une centaine de logements devait être édifiés avec un parking public de 60 places.

    L’opposition accusait le maire de dilapider le patrimoine communal et de densifier alors que la Majorité expliquait que ses équipements publics seraient financés grâce à ses logements. Une association de riverains et de parents d’éléves dénommé « Ilot Cabourg » s’était tout de suite constituée pour veiller au grain, défendre leur environnement et leurs écoles, et surtout avoir un droit de regard.  Ils craignaient que ce projet confié à un promoteur, celui-ci « ne refasse Max Fourestier avec une école en rez-de-chaussée et des immeubles au-dessus ». Face à une opposition très remontée tant associative que politique, Bernard Gauducheau en Juin 2004 leur  avait  coupé l’herbe sous les pieds alors qu’elle s’apprêtait à demander l’organisation d’un référendum local -  en annonçant  que la ville gardait la maîtrise foncière totale de l’opération avec l’abandon du projet de construction de logements et d’extension du tribunal d’instance, en proposant de réfléchir à la reconstruction de l’école élémentaire derrière le Tribunal d’Instance, avec dans son prolongement, le long de la rue J.Cabourg, une salle polyvalente ou de sports de 400 m2, le déménagement du Centre de loisirs dans les bâtiments du Commissariat.  Depuis l’eau a coulé sous les ponts et Bernard Gauducheau se montre aujourd’hui intransigeant face aux oppositions contre ses projets immobiliers et notamment la tour hôtellière de Viparis contrairement à Issy les Moulineaux dont le maire a accepté de revoir la hauteur de l’hotel prévu rue du Sptembre avec modification du PLU, avalisée au dernier conseil municipal de Vanves

    Cette opération rondement menée en deux ans a fait partie des chantiers franciliens du plan de relance en 2009. Les deux écoles avaient déménagés pour la maternnellle dans les locaux de la CPAM/PMI, l’école primaire dans les bungalows du lycée Michelet, avec un service de car pour amener les écoliers de primaires de Cabourg aux bungalows situés dans le parc du lycée côté rue Michelet, les parents ayant refusé une solution « pédibus » via le parc du lycée Michelet.  La municipalité avait veillé ce que ce soit  un chantier propre surtout pendant la démolition et la construction des bâtiments, c'est-à-dire le gros œuvre. D’où des nettoyeuses-laveuses pour nettoyer la voirie, et des ouvriers dédiés au lavage des roues des camions lorsqu’ils sortaient du chantier. Enfin, limiter le bruit pour le voisinage en réduisant les travaux de nuit.

    Il n’y a pas eu trop de soucis « parce que les entreprises ont respecté les délais », quelques retards vite rattrapés par la suite, à cause des intempéries et des périodes neigeuses des deux hivers 2009 et 2010. 7 avenants au marché voté par le conseil municipal représentant 321 000 € d’augmentation (2,62%) sur le prix initial (12 232 127 €) ont permis prestations supplémentaires  : mise en place d’un anti-graffiti sur les façades, d’un arrosage automatique dans les espaces verts, d’un contrôle d’accès par badge pour les bâtiments, de mâts d’éclairage publics conforme à la charte GPSO, la réalisation d’un bassin de rétention pour conformité au rejet à l’égoût, modifications de cloisons, la mise en place de tableaux muraux des salles de classes pour polyvision, l’équipement pour cuisine pédagogique… avec des travaux complémentaires avec la réfection des « hébergés » c’est-à-dire du mur séparant cet espace de la villa Dupont, la démolition-reconstruction du local de Numéricâble, la restructuration du plancher du rez-de-chaussée de l’ancien commissariat, la réalisation d’un voile de souténement en paroi projeté entre la rue J.Cabourg et le local transformateur ERDF, la dépose, l’évacuation et le traitement du transformateur à pyraléne situé dans l’ancien commissariat (15 500 €) etc…. et surtout le ravalement du tribunal d’instance qui s’est terminé les derniers jours précédant l’inauguration.

  • RETOUR SUR LE CONSEIL MUNICIPAL DE VANVES : PEREQUATION, ESCAL, MARCHE

    VANVES CONTRIBUE AU FONDS SOLIDARITE

    Alors que Vanves n’était ni contributrice ni bénéficiaire du fonds de péréquation propre à l’Ile de France depuis 3 ans, la commune a été avisée par les services de l’Etat en juillet dernier qu’elle devait contribuer à hauteur de 160 000 € au FSRIF (Fonds de Solidarité de la Région Ile de France) Ce fonds est mécanisme de péréquation propre à la Région capitale où les communes ayant un potentiel financier supérieur à la moyenne alimentent un fonds reversé aux communes ayant un potentiel financier inférieur à la moyenne. A la suite d’une augmentation constatée de la richesse fiscale entre 2019 et 2020 (liée notamment à la prise en compte des bases d’imposition du nouveau Pavillon 7 du Parc des Expositions) le potentiel financier de notre commune la rend aujourd’hui contributeur au FSRIF

    LE NOUVEAU PROJET SOCIAL DE L’ESCAL

    Pour bénéficier des agréments «Animation Globale» et «Animation Collective Famille» délivrés par la Caisse d’Allocations Familiales (CAF) des Hauts-de-Seine et des aides qui en écoulent, l’ESCAL a dû renouveler son projet social. Si les axes du précédent projet (2019-2021) étaient «mieux accueillir, accompagner et intégrer les publics les plus fragiles, diversifier le public « jeune » qui fréquente l’ESCAL et permettre à chacun de s’impliquer pleinement dans la vie du centre», il en a dégagé trois nouveaux pour la pétriode 2022-2026 après concertation : Accompagner les jeunes à prendre leur place dans la cité et devenir les citoyens de demain, pérenniser et renforcer l’accompagnement des familles, favoriser et faciliter l’accès au droit pour tous

     

    LOISEAU REMPLACE EGS AU MARCHE

    La société Loiseau a été choisi comme nouveau concessionnaire du marché pour un an, pour l’instant, grâce à une offre plus avantageuse, une présentation claire et fonctionnelle en réunion de négociation. Les modalités de nettoyage, de maintenance et d’entretien ont été décrites très précisément et correspondent aux exigences fixées dans le projet de contrat (laveuse-bosseuse, importance du nettoyage des sanitaires etc), avec des efforts en matière de développement durable complète (tri des déchets, sacs réutilisables pour les clients, sacs bio-sourcés pour les commerçants etc), des points d’amélioration du marché actuel qui ont été bien identifiés (sanitaires, tri des déchets, propreté etc), démontrant une bonne compréhension des enjeux du marché de Vanves. Le programme d’animations qu’elle a propoée, est intéressant car évolutif (utiliser une partie du budget animation pour des actions de communication ciblées (action « portraits de commerçants » par exemple) ainsi que les propositions de redynamisation, non comprises dans l’offre, (conciergerie-aide au portage, click&collect, dégustations sur la pause méridienne, rapprochement avec le restaurant du marché etc)

  • LES RENDEZ-VOUS A VANVES D’UNE SEMAINE DE REPRISE

    Mercredi 29 Septembre

    A 19H à la palestre : Consel Municipal avec 25 délibérations à l'ordre du jour dont la décision d'un nouveau lieu pour le conseil municipal

    Samedi 2 Octobre

    A 11H au centre administratif :  1ére réunion de rentrée pour «Les Clés de l'Actu» organisé par l’ESCAL pour décrypter l’infos pour les 11/15 ansavec Patricia Loison journaliste à France 3/France Infos

    Dimanche 3 Octobre

    A 10H à Saint François : Fête de la paroisse avec une messe célébrée par le père curé Xavier Schelker, suivi d’un apéritif (11H), d’un déjeuner partagé (12H), de la bénédiction des animaux domestiques à 14H (l’année dernière sur la photo),