Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Education

  • LA RENTREE 2015 A VANVES : 1- ENTRE SUPPRESSION DES NAP ET LES EFFETS DU MINI BABY BOOM

    Demain, c’est la Rentrée scolaire pour plus de 5000 jeunes si l’on se référe au chiffre de la dernière Rentrée, qui peut, quelque peu, varier. Prés de 2197  éléves dans les écoles maternelles et élémentaires de la Ville. Entre 2400 à 2500 à Michelet avec  600 collégiens, 1200 lycéens, 450 prépas dont 160 à 170 en internat.450 à 500  éléves au collége Saint Exupery. Autant au LEP Dardenne. Cette Rentrée scolaire est marquée tout d’abord en maternelle et en primaire par la suppression des NAP et leur remplacement pour de accueils périscolaires pour les enfants des écoles maternelles et élémentaires. Ensuite par les effets du mini baby boom de l’an 2000 dans les lycées auquel n’échappe pas le lycée Michelet comme les 469 autres lycées franciliens.  Enfin la mise en place de la réforme du collége dans le secondaire qui impactera  les colléges Michelet et Saint Exupery avec des cours d’éducation morale et civique à raison d’une heure hebdomadaire tant dans les colléges que les lycées après les événements de Janvier 2015.  

    Aujourd’hui, c’est la pré-rentrée pour les enseignants, mais aussi tout le personnel des écoles, des collèges et des lycées. Au Lycée Michelet, Bernard Gary, proviseur, dans son discours devant les professeurs, les agents de services et administratifs, aujourd'hui,   insistera tout d’abord sur les résultats  « qui est le fruit du travail conjoint des élèves, des professeurs, du rôle des parents, et ils sont remarquables au niveau du bac.Nous avons fini cette année scolaire avec un taux de réussite de 98% avec 64% des élèves qui ont obtenu une motion. C’est 8% de mieux que la moyenne de réussite nationale avec un pic pour les élèves de terminale littéraire à 98,5%. Nous avons présenté 366 élèves au bac et 360 ont été reçu sans surprise. Car comme par hasard, ce sont les élèves qui ont oubliés devenir en cours, qui ont échoué au bac. Moralité : la meilleure façon de préparer le bac, est de venir en cours et de travailler, quitte à passer pour un « vieux machin ». Les résultats sont aussi bon pour les classes préparatoires où tous les élèves ont intégré une grande école, pas forcément celles dont ils rêvaient. Mais nous n’avons pas de laissés pour compte » confie t-il au Blog Vanves Le Quotidien. « Je rappellerai ensuite aux collègues du collège  que c’est l’année de la mise en œuvre de la réforme voulue par la ministre de l’Education Nationale et qu’il y aura donc une réflexion à conduire, parce que cette réforme n’est pas rigide à ce point, chaque collège devra privilégier tel ou tel aspect plus approprié aux élèves qu’il accueille et aux spécificités de l’établissement. Nous aurons aussi à mettre en oeuvre ses cours de d’éducation morale et civique dont nous avons tous ressenti, quel que soit l’appellation, la nécessité à la suite des événements qui nous ont marqué tous en Janvier dernier. Pour le reste, nous avons à réécrire un projet d’établissement puisque le projet du lycée et du collège Michelet est arrivé à terme. Chaque établissement doit réécrire tous les 3 ans un projet, en commençant par tirer un bilan de ce qui a été fait et qui ne se résume pas aux résultats aux examens, même si c’est important, et réécrire un projet pour les 3 qui viennent » 

    Dans le primaire, cette Rentrée est marquée par la suppression des NAP (nouvelles activités Périscolaires) et un retour de l’accueil périscolaire qui reste calqué sur les nouveaux horaires mis en place à la Rentrée 2014 comme l’a décidé le dernier Conseil Municipal (en Juin) après la réunion du Comité de pilotage le 15 Juin dernier et une consultation des parents d’élèves qui s’étaient prononcés  pour un retour de l’accueil périscolaire.  Ses activités périscolaires qui se dérouleront donc entre 15H et 16H30 seront allégées et payantes selon des tarifs qui seront déclinés en fonction du quotient familial et appliqués en fonction de la présence constatée de l’enfant, comme l’a décidé le Conseil Municipal. Et les écoles garderont la même alternance : Ainsi les cours finiront à 15H  lundi et Jeudi pour les écoles Cabourg, Gambeta et Parc, Mardi et Vendredi pour les écoles Fourestier, Lemel-Larmeroux et Marceau. Et l’accompagnement scolaire qui a remplacé l’étude dirigée se déroulera de 17H à 17H45. « En définitive, dans la proposition mise en place à Vanves à la Rentrée 2015, ce sont davantage le bien être des écoliers, le rythme de leurs besoins individuels qui sont au cœur du dispositif plutôt que la découverte d’activités en elle-même » indique un des responsables du service Education de la Ville dans Vanves Infos de Septembre 2015.

  • INAUGURATION DES TRAVAUX DE RENOVATION DU BIBLIO CLUB DE VANVES : Un lieu magique, un lieu de de vie, un lieu rénové

    L’inauguration des travaux de rénovation du biblio club qui s’est déroulée samedi dernier en fin d’après midi a été une manifestation très familiale et conviviale. Toutes les personnalités étaient présentes, notamment les contributeurs financiers, avec André Santini qui a mobilisé la réserve parlementaire et Isabelle Debré pour les parlementaires,  Bernard Gauducheau avec ses adjoints au maire Valérie Vignaud pour la culture et Pascal Vertanessian pour les travaux, mais pas  de représentant du Conseil Général, en tous les cas du président Devedjian, car un conseiller général était présent en la personne de Guy Janvier (PS) : « Patrick Devedjian ne me l’a pas demandé (de le représenter) ». Mais aussi ceux qui ont contribué à la création (en 1976) et au développement de ce biblio club avec Françoise de Challonge, Marjeray Poppy qui rappelaient que « c’est Annie Jouhet, maire adjoint à la culture d’André Roche puis de Gérad Orillard qui est à l’origine de ce biblio club. Elle avait vu ce qui se déroulait à Clamart avec « La joie par les livres » et sa bibliothéque ronde, et s’en était inspirée » témoignaient elles. « Et c’est Françoise de Challonge qui lui a donnée son âme » a ajoutée Bernard Gauducheau dans son discours où il a raconté comment en 1980, il avait découvert « cet endroit remarquable dans ce quartier entièrement rénové », « ce lieu magique parce que des professionnels avaient introduit la lecture en intégrant des ateliers, notamment de contes, en faisant de cet espace, un lieu de vie ».  Un lieu rénové entièrement plus aéré, plus lumineux, où certains éléments ont été recyclé ou réutilisé comme certains étagères d’époque, même si elles ont été repeintes, qu’ont découvert de nombreux parents et enfants.

    « Le biblio club a été un des premiers outils éducatif et culturel de ce quartier. Je trouvais ce lieu magique parce que des professionnels avaient introduit la lecture en intégrant des ateliers, notamment de contes, en faisant de cet espace, un lieu de vie. Il a eu un rôle social très important. Et  nous avons suivi de très prés son évolution, puis sa renaissance. C’est un phare lumineux, le soir dans cette galerie commerçante. Et ces travaux mené à bien par l’entreprise Rossi sous la houlette du DGST Chaumette,  lui ont redonné tout son éclat » a indiqué le maire tout en se réjouissant d’avoir inscrits ses travaux dans le budget 2014 car « le nombre d’inaugurations va se faire de plus en plus rare. L’état de nos finances communales ne va pas être au beau fixe dans les temps qui viennent ». Allusion au Congrés des Maires, au gel des dotations de l’Etat, à des transferts de charges lourdes par l’Etat (nouveaux rythmes scolaires, revalorisation des agents de catégorie C…). Sa directrice actuelle,  Héléne Quirerien, a rappelé que ce biblio club fonctionne grâce à aux cotisations de ses adhérents, la mise à disposition gratuite de ce local par la commune, et à une équipe de passionnés. « On a beaucoup de chance de  vivre dans une commune qui nous soutient malgré un contexte difficile. Nous étions loin d’imaginer voilà deux ans continuer notre accueil à la lecture et d’éveil à d’autres activités dans un tel lieu rénové maintenant. C’est pareil mais en mieux ! Nous avons hérité d’un lieu avec une âme. Beaucoup de parents viennent avec leurs enfants en me disant : « Je me souviens lorsque j’étais petit ! »- « c’est trop beau, c’est trop bien » nous disent les enfants aujourd’hui !»  

  • VANVES AU BAC EST AU DESSUS DE LA MOYENNE NATIONALE ET DEPARTEMENTALE GRACE A MICHELET ET DARDENNE

    31 bacheliers sur les 300 à 350 vanvéens qui ont réussi, avec ou sans mention, cette épreuve en Juillet 2014, étaient présents à la réception organisée par la municipalité lundi dernier en fin d’après-midi. Tant du lycée Michelet que du LEP Dardenne dont les responsables étaient présents : Mme Desanty, proviseur du LEP Dardenne et Bernard Gary, nouveau proviseur du lycée Michelet. Bernard Gauducheau était entouré par de nombreux maires adjoints et conseillers municipaux dont l’opposition socialiste au complet dont certains découvraient ce rendez-vous qu’a institué le maire depuis qu’il dirige la ville. « Occasion de célébrer vos diplômes dans cette maison commune avec cette cérémonie simple et familiale » et d’accueillir le nouveau proviseur de la Cité Scolaire Michelet  « auquel nous sommes attaché. Michelet est un  joyau du patrimoine de notre commune dans lequel sont accueillis plus de 2000 élèves » a-t-il déclaré. A l’entendre 2014 a a été un bon millésime avec un taux de réussite moyen de 82% en France, avec pour Michelet : 95,4% avec 65% de mention, 92,3% au LEP Dardenne. « Tout le monde a soufflé le 5 Juillet parce c’est aussi stressant pour les élèves que pour les parents » a ajouté la proviseur du LEP Dardenne en constatant que « les résultats de Dardenne sont vraiment dans la moyenne ». Peut être grâce à la multiplication des pacours individualisés pour permettre aux élèves de trouver leur voie, comme elle l’a expliqué. « Les taux de réussite à Dardenne et à Michelet sont supérieurs aux moyennes départementales et nationales » a précisé Bernard Gary en se félicitant aussi des 99,2% de réussite au brevet pour les collégiens