Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Lycée

  • UNE RENTREE SCOLAIRE A MICHELET AVEC DE NOUVEAUX EQUIPEMENTS SPORTIFS EXTERIEURS

    Les nouveaux équipements sportifs extérieurs du lycée Michelet devraient être inaugurés à l’occasion de cette Rentrée 2022. Les travaux avaient pris quelques retards, ce qui explique que le chantier était encore en cours à la Rentrée 2021. Les riverains ou les passants du boulevard du Lycée avaient un aperçu des travaux menés sur les terrains de sports avec ses structures en bois qui dépassent le haut mur et la circulation de camions et véhicules de chantier.

    Mais les élèves de ce lycée ont été les premiers à commencer à fouler le sol de ces infrastructures étalés sur 12 617 m2 :  La piste d'athlétisme et les aires dédiées aux sauts (longueur, hauteur, perche..) et aux lancers (poids, javelot...). Un terrain multisports couvert par une canopée permettant la pratique de plusieurs jeux de ballons, avec un bâtiment pour l’accueil des sportifs (vestiaires et sanitaires, locaux de rangement, local pour les associations et une loge pour le gardien) accessible par le boulevard du lycée, que les associations vanvéennes ont découvert en février dernier, dont Expograph Vanves ou Serval Vanves qui utilisent le terrain dédié à la pratique du football et du rugby. Un éclairage extérieur a été installé afin de permettre l’utilisation des infrastructures sportives, en soirée, par les associations vanvéennes. Plus de 80 nouveaux arbres ont été plantés Au-delà des infrastructures sportives en elles-mêmes, le projet de rénovation a été entièrement pensé pour à la fois préserver et enrichir le patrimoine arboré et harmoniser l'équilibre paysager entre les installations sportives et les différentes essences végétales dans le parc du Lycée.

    Ce vaste chantier qui s’est échelonné sur plus de 13 mois a coûté 7,765 M€, financé par  trois parties : la Région Île-de-France, qui gère les lycées, prend en charge la plus grande partie du coût des travaux, soit 43 % ; la Ville de Vanves finance 30 % du coût en contrepartie de 30% des créneaux réservés pour les associations ; et le département des Hauts-de-Seine finance le projet à hauteur de 27 %. C’est l’événement de la Rentrée pour le lycée Michelet qui accueille jusqu’à 2 300 élèves  (collégiens, lycéens, classes préparatoire) Ces infrastructures seront accessibles aux associations : en semaine, à partir de 18h, le samedi à partir de 13h et le dimanche toute la journée. Ces créneaux sont étendus une partie des vacances scolaires. Ces nouveaux équipements représentent une augmentation de 60 % de la surface au sol dédiée à la pratique sportive à Vanves.

  • LYCEE MICHELET A VANVES : UNE RENOVATION DES INSTALLATIONS SPORTIVES FINIE POUR LA VANVEENNE

    Les coureurs de la Vanvéenne samedi devraient avoir un aperçu des nouveaux équipements sportifs du lycée Michelet en traversant son parc, non par cette longue allée pentue entre la piscine et le pavillon Mansart, mais en longeant et contournant certains équipements sportifs après avoir passé par la porte du bd du Lycée, vers l’ex-CNED, et remonter jusqu’aux Ruches et longer les bâtiments du lycée depuis le pavillon Mansart jusqu’au bâtiment accueillant le collège pour ressortir place de Lattre de Tassigny.   

    IDF Construction Durable qui est le maître d’œuvre, a réceptionné les derniers équipements - halle et abris de stockage - de la Cité scolaire Michelet de Vanves à la mi-Mai, après avoir entièrement rénové l’ensemble des terrains sportifs et construit un bâtiment d’accueil. Cette  rénovation des équipements sportifs avait  démarré à la fin de l’été 2020 :  le terrain de football/rugby a été mis à disposition des élèves dès mars 2021, mais l’ensemble des autres installations a dû attendre le début de cette année pour accueillir ses premiers sportifs. Une ultime intervention restait à réaliser avant de pouvoir procéder à la réception finale : le marquage au sol des terrains de la halle. Impossible en-dessous d’une certaine température, cette opération n’a pu être menée qu’au printemps.

    Rappelons qu’au cœur d’un vaste pôle sportif de 36 106 m², les équipements sportifs de la Cité scolaire Michelet offrent désormais des conditions idéales aux 2300 collégiens et lycéens qui la fréquentent avec son terrain multisports couvert, son terrain de football/rugby, son plateau de lancer (disque et poids) ou encore son anneau d’athlétisme flambant neuf.

    D’un montant total de 8,265 M€, cette opération est financée par la Région Île-de-France, le Département des Hauts-de-Seine mais également la Ville de Vanves. En contrepartie de cet investissement municipal, les associations vanvéennes peuvent dorénavant accéder au parc sportif.

  • JOURNEES DU PATRIMOINE A VANVES : UN LYCEE (MICHELET) AUX CHAMPS

    A l’occasion  des Journées Européennes du Patrimoine, la Région a réalisé un très beau livre d’architecture sur « Les lycées d’Île-de-France », dans la collection «Patrimoine d’Ile de France » aux éditions Lieux dits. Il permet de découvrir dans 304 pages bien illustrés, une partie des 460 lycées franciliens qui ont vu leur architecture s’adapter avec audace aux évolutions pédagogiques. Une quarantaine, emblématiques du territoire francilien. Avec l'ambition de montrer que l’architecture des lycées n’a cessé d’évoluer au cours des dernières décennies, en s’affranchissant peu à peu des modèles classiques en vigueur jusqu’à la moitié du XXe siècle. Pensés pour certains sur le modèle du paquebot, de l’aéroport ou de l’usine, d’autres ont pris des formes pleines d’audace et d’imagination sous la houlette des architectes qui leur ont donné vie. En respectant les contraintes d’un équipement public et le bien-être des élèves et des enseignants, les architectes avaient une mission : construire pour apprendre. Et chacun d’eux a su la remplir à sa façon.

    Un chapitre (3e) est consacré à Michelet couplé avec Lakanal (à Sceaux) : « Deux lycées aux champs » : « Une formule qui s’invente et se précise surtout au cours du XIXe siécle sur le modèle de la villégiature, à mesure que s’étend et se densifie la ville industrielle aux dépens d’une population citatdne qui s’éloigne et se coupe de ses racines » écrit Antoine Le Bas. « L’évolution du lycée Michelet offre ainsi alors l’exemple éclairant d’un établissement éducatif aux portes de Paris, dans un cadre de verdure exceptionnelle qui se démocratise peu à peu en développant un programme hygiéniste et sportif contribuant à la définition et à la reconnaissance du sport et du loisirs moderne. Lorsque l’ancienne résidence des princes de condés (confisquée dés 1789)  est acquise en 1798 par le Pryntanée français (collège Louis le Grand) pour en faire  sa « maison des champs », le domaine s’inscrit dans le droit fild es résidences champêtres élevées pour l’aristocratie aux abords de Paris» avec une vocation de loisirs et de rétablissement, accueillant les promenades des élèves parisiens, hébergeant les pensionnaires pour les congés d’été ou servant de terrain de manoruvre pour la formation militaire…pendant un demi siécle » explique-t-il.

     Avec l’accueil du petit collège de Louis le Grand il commence à se tourner vers l’enseignement en 1853. C’est à partir de là que s’impose une nouvelle pédagogie où l’hygiéne, le sport, l’exercice tiennent une bonne place avec installations hygiéniques inédites lavabos, bains), l’installation d’un gymnase couvert, doublant les agrées extérieurs et les pistes du parc, avec la toute première piscine scolaire aménagée en 1878-81, avec un manége couvert  avec pistes cavalières dans le parc car on pratiquait l’équitation, avec des écuries dans l’ancien château, une salle d’armes, des courts de tennis, des terrains de rugby rappelle-t-il à un moment où ce lycée a entreprit de rénover toutes ces installations qui devraient bientôt ouvrir  tant aux lycéens qu’aux associations sportives vanvéennes