Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vanvesauquotidien

  • ELECTIONS MUNICIPALES A VANVES : TRACTATIONS ET INTOX EN VU DU 2e TOUR

    Vanves fait partie des 4 897 communes en France dont 244 en Ile de France (sur 1268) et et 14 dans les Hauts de Seine (sur 36)  concernées par le second tour où il ne faut s’attendre à aucun changement en dehors de certaines grandes villes comme Lyon, Marseille, Bordeaux, mais aucunement Paris…et peut être  Levallois, Châtillon, Suresnes, et peut être  notre commune.

    Pour la simple raison que les équipes sortantes ont été indéniablement favorisées par cette situation qui les ont placée, de fait, en première ligne. Une occasion de mener une campagne qui ne disait pas son nom, mais où les maires sortants ont envoyé néanmoins des messages plus ou moins discrets aux électeurs. Chargés de coordonner la réponse à l’épidémie, ils peuvent espérer capitaliser sur leur image d’élus actifs et protecteurs d’autant qu’ils ont été appelés à jour un rôle clef dans la sortie du confinement, en tandem avec le préfet. Et à Vanves, le maire a appliqué les mesures de protection sanitaire en la matière la plus stricte possible mais «de la manière de la plus bête et stupide possible » explique l’un de ses adversaires aux municipales, Pierre Toulouse (EELV).   

    De toute façon quelle qu’est été la date choisie – le 28 Juin finalement – c’est quasiment plié pour les 2 listes de l’opposition municipales (LREM, EEELV) vu les résultats du 1er tour le 15 Mars, surtout si elles ne s’entendent pas pour faire liste commune tout au moins entre marcheurs et écologistes.  Les tractations d’entre deux tours auraient reprises, après des ébauches de discussions au lendemain du 15 Mai, entre les 2 listes EELV, LREM, arrêté vu le confinement décidé et mis en place deux jours après, tout le monde ayant stoppé leur campagne. Ce qui explique que ce fut »silence radio » pendant ses 55 jours, les marcheurs et les écologistes ayant répondu à l’appel à idée lancé par le maire pour son plan vélo communal…qui n’en ait pas un, malgré ses rondondonnate sur facebook et twiter: «Il s’est arrangé non seulement pour ne rien prendre en compte de ce qu’avaient proposé» les écologistes et les marcheurs, mais il n’a pratiquement rien fait, que forcé par les circonstances en déclarant zone 30 la ville, mettre quelques panneaux, signalant un passage vélo etc…mais toujours sans piste cyclable temporaire…contrairement à sa voisine Paris, où cela se voit, en pensant que ce sera largement suffisant, constataient les écologistes. Mais il a eu une petite piqure rappel donnée lors de l’événement orageux du 9 Mai qui a inondé le quartier du Clos Montholon, résultat de sa politique d’urbanisme et d artificialisation des sols vanvéens  au lieu de végétaliser sa ville comme le lui a expliqué un riverain du stade dont le pavillon avait été inondé. Mais ce qui le préoccupait le plus, était que des images de cette inondation aient été diffusé sur les chaînes d’infos en continu, mauvais pour son image.

    Depuis quelques jours, beaucoup de rumeurs ont circulées, aussi fantaisistes, les unes que les autres comme quoi, par exemple,  des tractations seraient en cours  entre les listes Vivre Vanves (LREM) et Vanves en Tête (UDI/LR),  que certains entretiennent du côté de la majorité municipale. Or contrairement à certains dires, les jeux très ouverts tant du côté écologistes qui n’auraient posés aucunes conditions….comme la présence de membres du gouvernement et d’ex-élus du conseil municipal,  d’autant plus que les programmes de Vivre Vanves et Vanves demain sont très proches. Que du côté des marcheurs où Séverine Edou est plus décidé que jamais à repartir à la bataille électorale, et pas du tout prêt à fusionner avec la liste du maire sortant contrairement aux rumeurs. D’autant plus que le maire sortant donné une fin de non recevoir  fort de ses 47%. Certains des co-listiers LREM  se seraient réunis virtuellement en visio-conférence ses derniers jours pour en discuter et préparer la campagne en étant dans les mêmes dispositions d’esprit que Severine Edou. Ils ont jusqu’à la pentecôte pour se décider puisque les dépôts de liste seraient prévus pour le 2 Juin en Préfecture, Pierre Toulouse étant tout disposé à fusionner,  mais avec le feu vert de ses colistiers à qui il devrait demander de se prononcer par un vote ces jours-ci.  

  • CHRONIQUES DE DECONFINEMENT A VANVES : UN WEEK-END DE L’ASCENSION PLEIN D’ANNONCES

    Il s’en est passé des choses durant ce week-end prolongé de l’ascension dont ont bien profité les Vanvéens dont certains se sont échappés de la commune pour aller à la campagne, malgré un temps agité

    HAUTS DE SEINE : Mercredi, veille du départ, Georges Siffredi, maire de Chatenay Malabry, a été désigné à l’unanimité candidat de la majorité départementale (LR/UDI) à la succession de Patrick Devedjian à la tête du département des Hauts de Seine. Son élection devrait intervenir aujourd’hui en début d’après midi au cours d’une séance plénière à laquelle participera Isabelle Debré.

    MUNICIPALES : Vendredi, Edouard Philippe a annoncé que le 2e tour des élections municipales se déroulera le 28 Juin en déclarant, alors que l'avis du Conseil scientifique se montrait très prudent : «J’assume avoir considéré qu’un bureau de vote était un lieu indispensable à la vie du pays, qu’il n’y avait ce jour là pas plus de risque à aller voter qu’à faire ses courses».  En ajoutant qu’avant la prise de décision concernant le second tour, le conseil scientifique avait été consulté et écouté, et que les avis de «toutes les forces politiques» du pays avaient été recueillis afin de trouver une solution optimale. Finalement, c’est l’avis des maires qui l’ont emporté sur les responsables politiques lors de la consultation par Emmanuel Macron et Edouard Philippe menée depuis Mercredi, alors que le Premier Ministre avait expliqué que deux dates avaient été privilégié : le 28 Juin ou Janvier 2021, car il n’envisageait pas un scrutin en Septembre/Octobre à cause d’une Rentrée trop chargée (Rentrée scolaire, loi de finances). Les chefs de partis politiques étaient sur la ligne du Conseil Scientifique qui n’était pas opposé mais était réservé vis-à-vis de la tenue d’un scrutin en Juin, à cause des conditions de la campagne et de la participation, et les maires souhaitaient que le second tour se tienne au plus vite, surtout dans les grandes villes, où les nouvelles équipes municipales doivent se mettre en place pour préparer la relance économique. Les collectivités représentent 70% de l'investissement public, notamment dans le BTP, et les élus doivent pouvoir lancer de nouveaux chantiers, notamment dans les grandes villes et intercommunalités. Du coup, les candidats tête de liste sont de nouveau sur les startings blogs pour mener une campagne qui sera sûrement différent de celle qui a précédée le 1er tour, avec, évoqué, par le premier ministre, des professions de foi possiblement plus longues, des campagnes qui devraient se dérouler de façon numérique et dans les médias, mais pas de grandes réunions… Avec peut être quelques surprises sur lesquelles reviendra le Blog demain, mais dés les premières heures qui ont suvis l’annonce, les têtes de listes vanvéennes annonçaient être prêtes donnant rendez-vous sur leurs sites web, facebook etc…quelques rencontres s’étant déjà déroulées ce week-end.  

    EGLISES : Enfin, samedi, était annoncé la reprise des cérémonies religieuses dans des conditions de sécurité sanitaire stricte qui ont permis aux prêtres vanvéens de célébrer de nouveau la messe, non plus seuls, avec leurs paroissiens… ce qui fut le cas dimanche, le  portable du pére curé Auville ayant crépité de messages de la part de paroissiens heureux et soulagés, dés samedi. Il n’a pas caché que cela avait un créve-coeur pour eux quatre, de célébrer la messe sans eux, même s’ils avaient communiqué des intentions de prière, heureux de les retrouver dans cette église Saint Remy clairsemée (sur la photo) à cause des régles de distanciation, à 1m les uns des autres – 3 sur un banc, et un banc sur deux étant occupé. Mais l’église était baigné de soleil et de se retrouver. Un peu plus loin, le prieuré Saint Bathilde n’avait pas ré-ouvert, les soeurs bénédictines étant encore confinées   

  • VANVES APRES UNE SEMAINE DE DECONFINEMENT.

    Après une semaine de déconfinement, avec de surcroît un week-end prolongé, les vanvéens ont goûté le plaisir de sortir sans attestation, lorsqu’ils sortaient durant le confinement, car certains sont vraiment rester confinés sans sortir de chez eux, ravitaillés par leurs enfants, ou la solidarité de voiinage lorsque ce n’était par le RMS (Réseau municipal de solidarité).   Ce qui a fait quelques dégâts parmi nos seniors comme ont pu s’en rendre compte les bénévoles du RMS ou tout simplement grâce à des échanges avec certains d’entre eux, ayant du mal à marcher pour aller faire leurs courses ou le tour du paté de maison, comme ses sportifs qui reprennent difficilement l‘entraînement après de longues vacances. D’autres parmi ses retraités, plus jeunes, mais pas toujours, s’adonnaient à la marché à pied sur une longue distance (1 à 1,5 km) chaque jour. Avec des exceptions : Une petite grande mére de 93 ans, charmante, est sortie chaque jour pendant une heure le matin, avec un petit arrêt à l’église pour une priére pour son mari, puis une autre l’après midi, même pendant le confinement, en faisant ses courses elle-même chez les commerçants du centre ancien. Elle apprécie maintenant de pouvoir s’arrêter place de la République en s’asseyant sur un petit muret à côté du manège, pour déguster un petit pain au chocolat et faire ses mots fléchés alors que les enfant ss’égaient sur la place, transformant ces jours-ci avec la chaleur, le petit bassin en piscine en s’arrosant, alors que les adultes assis sur leur muret font «agora»

    Autre événement à Vanves, pour fêter le déconfinement : l’arrivée d’un couple d’oies dans le parc Frédéric Pic (sur la photo)  qui a fait étape toute cette semaine, dans leur migration vers le nord. Un habitant de l’avenue du Parc a fait quelques photos avec son drone qu’il a publié sur les réseaux sociaux. Un aute riverain a vu un héron faire le beau dans les allées du parc où finalement les oiseaux, la nature a repris ses droits. D’ailleurs, les vanvéens ont profité du confinement pour faire un sacré ménage de printemps, vu le nombre d’encombrants jeudi dernier sur les trottoirs amenant GPSO à ajouter des tournées pour leur enlévement, et le nombre de vanvéens qui ont profité de la déchetterie du samedi dans l’allée de la rue Jullien qui n’a jamais été aussi fréquenté.