19/04/2014

FETES DE PAQUES A VANVES

VANVES AU QUOTIDIEN 

 

 

VOUS SOUHAITE

 

 

DE JOYEUX FETES

 

 

DE PAQUES

 

 

ET VOUS DONNE RENDEZ-VOUS

 

APRES LE WEEK-END PASCAL

18/04/2014

RETOUR SUR LE BUDGET 2014 DE VANVES (Suite) : LA VILLE MANAGER DU DEVELOPEMENT ECONOMIQUE

Le Blog continue à lire le budget 2014 de la ville de Vanves avec le Commerce et l’artisanat qui font l’objet pour cette nouvelle mandature d’une délégation attribuée à un maire adjoint, alors qu’auparavant, son titulaire qui n’a pas changé, n’était que conseiller municipal délégué. Mais il y a eu une victime : Le GEV (Groupement Economique de Vanves) qui a disparu, ce qui a arrangé finalement tout le monde, les commerçants démobilisés et la ville qui souhaitait maîtriser l’ensemble des animations, avec notamment une Manager du Commerce, dont le rôle ne s’arrête pas là bien sûr ( travailler sur le paysage commercial de la ville en étudiant les implantations de novueaux commerces, rechercher des enseignes qui viendraient enrichir le paysage économique de la ville….) grâce à un partenariat avec la Chambre de Commerce et d’Industrie des Hauts de Seine. Il faut rappeler qu’en 2013/14 se sont ouvert  une crêperie « la Girafe », un magasin de vêtements branché « Vanves en Poup ‘ », un restaurant « Soan » presqu’en face du centre Albert Gazier, une parapharmacie à côté de chez Picard, et un salon de coiffure ( le plus petit de Vanves) place du Val (De Lattre de Tassigny) a changé de patron. Et qu’en 2014, le restaurant « L’envie des Mets » a changé de propriétaire suite au décés de Patrick Philippe, et les patrons de l’Amandine chercheraient à vendre.

Le service Développement Economique ne dispose que d’un budget fonctionnement de 51 000 € ( - 4,70%). « Sans association de commerçants, la ville souhaite aider et accompagner les commerçants en les valorisant grâce à des manifestations qui seront mises en place tout au long de l’année et touchant ainsi tous les corps de métier » indique le document budgétaire en parlant bien sûr du Mois du Commerce qui « reste l’action financière marquante sur le budget global », avec  « la poursuite de l’animation au profit des commerçants et la mise en place d’un plan de communication fort et déployé ». A ce propos, le service du développement économique pourrait s’inspirer de ce que vient de lancer l’association des commerçants, artisans et prestataires de services de Meudon : Elle a distribué via la revue municipale le premier chéquier shopping avec bon de réduction chez chaque participant. Enfin, un travail sur la signalétique commerciale et la mise en place d’un mobilier urbain répondant aux attentes des commerçants sera réalisé.

17/04/2014

CONSEIL MUNICIPAL EN DIRECT SUR INTERNET : VANVES POURRAIT SUIVRE L’EXEMPLE DE VILLENEUVE LOUBET ET D'AUTRES

Le Conseil Municipal de la ville de Villeneuve  Loubet sera retransmission en direct aujourd’hui sur  Internet à 16H ( sur le site cette cmmune : www.villeneuveloubet.fr ) comme Gérard Gadras ex-commerçant du marché, en a informé le maire, la sénateur et le responsable UMP de Vanves pour donner du grain à moudre à la proposition faîte par le jeune conseiller municipal Gabriel Attal (PS). « La retransmission est pour l’instant avec du matériel amateur, mais dés que le budget nous le permettra nous augmenterons la qualité de l’image » indiquait récemment le dircab du député maire Lionel Lucas (UMP) qui est derrière la caméra. Preuve qu’avec peu de moyen, c’est possible si on en a la volonté, comme à Villeneuve Loubet  commune  des Alpes Maritimes de 15 000 habitants permanents,  35 à 40 000 en été.

Beaucoup de communes s’y sont mis parce que c’était inscrit sur leur programme municipal, et pour certaine,  dés le conseil municipal d’installation, en dehors des grandes villes ou capitales régionales. A Vandoeuvre dès Nancy, il est retransmis sur sa WebTV, grâce à 3 caméras installées autour de la table du Conseil,  afin d’obtenir des angles de prise de vue permettant de filmer l’ensemble des intervenants. Un système de pilotage des caméras permet à un technicien de faire la réalisation en direct et de rendre la retransmission plus attractive. A Elancourt, 4 caméras filment les débats, pilotées depuis une régie installée dans la salle du Conseil par deux personnes qui gérent le logiciel permettant d’enregistrer les débats sur un serveur juste avant qu’ils ne soient mis en ligne. A Vitry (94) Le débit de son réseau interne permet de faire cette opération sans trop de frais mis à part la logistique des cameraman et du ban de montage de l'équipe vidéo.  A Halluin dans le Nord, les élus ont opéré un choix en décidant d’acquérir l’ensemble des matériels et de former des agents municipaux à leur usage. Ces derniers assureront donc à terme l’ensemble des retransmissions vidéo des conseils municipaux en direct, avec dispositif spécifique pour les malentendants. Les vidéos seront ensuite séquencées par délibération et rendues accessibles en « podcast » par l’intermédiaire de la Web TV. Evidemment, il ne faut s’attendre à des milliers de connexions dans les premiers temps, Elancourt (78) en recensait 231. Par contre, les communes peuvent être aidée puisque qu’Elancourt est l’une des dix villes d’Europe à participer au programme pilote e-participate qui permet de diffuser sur Internet, en direct ou en différé, les grands moments de la vie municipale : conseils municipaux, réunions publiques… Et Vanves ?