Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vanvesauquotidien - Page 2

  • LENDEMAINS DE 1er TOUR DES ELECTIONS PRESIDENTIELLES A VANVES – EN MARCHE : « Le moment est trop grave pour se réjouir ! »

    Le blog a sollicité les référents des différents candidats aux présidentielles pour commenter les résultats du 1er tour sur les plans nationaux et locaux. Il continue avec Julien Segura animateur du comité local d’En Marche et référent d’emmanuel  Macron à Vanves

    « Le résultat national d’Emmanuel Macron prouve une chose : les Français souhaitent se rassembler et s’inscrire dans une dynamique positive et constructive. Le 23 avril n’est aucunement la fin de notre mobilisation, bien au contraire : nous devons plus que  jamais défendre notre projet progressiste et rassembleur face à celui rétrograde de Mme Le Pen qui ne vise qu’à diviser les Français, détruire l’économie française et sortir de l’idéal européen. Les soutiens sans ambiguïté de la grande majorité des forces républicaines pour ce second tour de l’élection présidentielle sont à saluer.
    Contrairement à ce qui a pu être évoqué, il n’y a aucun triomphalisme dans nos esprits. Le moment est trop grave pour se réjouir. Il y a certes la fierté d’être arrivé en tête le soir du premier tour mais cela ne saurait prendre le pas sur notre volonté de placer au plus bas le score du Front National le soir du 7 mai. Car oui, n’oublions pas que le parti créé par Jean-Marie Le Pen a réussi à se hisser au second tour de l’élection présidentielle.
    En tant que vanvéens, notre fierté est d’avoir à la fois hissé Emmanuel Macron en tête avec 35,78% et d’avoir relégué Marine Le Pen à seulement 6,29% au sein de notre ville. Bien que ces résultats soient très encourageants, n’oublions pas que la participation sera la clé du second tour. Nous irons donc mobiliser toutes les vanvéennes et tous les vanvéens pour faire gagner Emmanuel Macron le 7 mai et renvoyer la haine et les mensonges du FN le plus loin possible du pouvoir et des responsabilités 
    ».

     

     

  • LENDEMAINS DE 1er TOUR DES ELECTIONS PRESIDENTIELLES A VANVES – PS : UNE DESTRUCTION CREATRICE

    Le blog a sollicité les référents des différents candidats aux présidentielles pour commenter les résultats du 1er  tour sur les plans nationaux et locaux. Il commence par Philippe Goavec, responsable de la section PS de Vanves, sachant que les référents du candidat Benoit Hamon étaient Valérie Mathey et Remi Carton

    Sur les résultats nationaux : « Il n'y a donc qu’au foot que la « remontada » est possible. Plus sérieusement, nous sommes lucides, nous étions conscients que le rassemblement autour du projet de Benoît Hamon serait difficile mais avons tout fait pour mobiliser et le diffuser. Nous savons que son projet sera au cœur des discussions en 2022 et que nous perdons 5 ans : dette écologique, réflexion autour de la numérisation de notre société, modification des institutions, revenu universel… Enfin, nous sommes ravis de voir que les Français se sont rendus aux urnes ».

    Sur les résultats vanvéens : « Une forte mobilisation des Vanvéens. Nous notons que le score de Benoît Hamon avec 10% est supérieur à son score national, preuve que le travail sur le terrain des militants sous la houlette de Valérie Mathey et Remi Carton a eu un effet positif et nous nous réjouissons du score très faible du FN ».

    Le second tour : « Bien évidemment, nous appelons à faire barrage à Marine Le Pen et à son projet de fermeture  et de recul. Nous appelons à voter pour Emmanuel Macron comme l’a signifié Benoît Hamon dans son discours hier soir. La France vaut mieux que cela et nous savons que les Français ne partagent pas les valeurs de l’extrême droite ».

    L’avenir du PS : « Il y a ce qu’on appelle des « destructions créatrices » telle est notre philosophie. Nous repartirons sur le terrain pour mobiliser pour le candidat PS aux législatives Thomas Puijalon qui mérite vraiment que l’on défende son énergie et sa volonté de faire de la politique différemment : innovation des méthodes, transparence, travail participatif… Et puis sur Vanves,  il y a déjà besoin de clarifier les forces en présence ou plutôt « restantes ». Chacun doit pouvoir donner librement son choix en tenant compte de ses responsabilités personnelles et du respect de l'institution. Je suis personnellement opposé à la chasse aux sorcières mais pour la clarté et la cohérence. Ensuite il faudra se mettre au travail. Nous espérons que le PS saura se réformer, saura clarifier sa ligne et sa manière de faire de la politique. Nous restons fiers de ce quinquennat qui se termine, même si tout n’a pas été parfait.  Sur Vanves, nous avons déjà des idées pour changer la manière de faire pour nous rapprocher de nos citoyens pour trouver de nouvelles méthodes pour créer une vraie relation avec les Vanvéens et montrer notre sens de l'action et de l'écoute… Vous savez, en politique, il faut accepter des périodes plus difficiles, car ce sont elles qui permettent de faire les plus belles choses et d’être les plus novateurs ».

  • LENDEMAINS DE 1er TOUR DES ELECTIONS PRESIDENTIELLES A VANVES – FRONT DE GAUCHE : UN SECOND TOUR NEFASTE

    Le blog a sollicité les référents des différents candidats aux présidentielles pour commenter les résultats du 1er tour sur les plans nationaux et locaux. Il continue avec Boris Amoroz, candidat FG/PC aux législatives, référent de Jean Luc Mélenchon

    « C’est une belle campagne que nous avons menée autour de Jean-Luc Mélenchon, avec l’implication des citoyens vanvéens, des militants de la France Insoumise, du Front de Gauche, du Parti Communiste Français, d'Ensemble!, du Parti de Gauche. 2841 Vanvéennes & Vanvéens ont apporté leur vote à Jean-Luc Mélenchon, le plaçant très nettement en 3ème place sur notre commune avec 18,91 % des voix exprimées. Les échanges que nous avons eus lors des dernières semaines ont été riches, abordant la nécessaire réforme de nos institutions politiques pour plus une vraie implication citoyenne, un meilleur partage des richesses, le souci de la prise en compte de l’environnement, les droits des travailleurs et la sécurité sociale…

    Le second tour s’avère néfaste pour la population, entre un candidat représentant du monde financier, qui a tant œuvré en tant que ministre et conseiller lors des deux derniers quinquennats pour briser nos droits et nos protections collectives, et une candidate de la haine et de la division, dont le verni social est un leurre, promettant de s’attaquer à la sécurité sociale, aux syndicats, à la rémunération du travail.

    Déjà, nous sommes mobilisé pour la suite, tout d’abord pour le 1er mai, pour la grande journée annuelle des droits des travailleurs, puis pour les législatives qui seront essentielles pour définir ce que sera la politique de la France pour les cinq années à venir, mais aussi pour tous les combats contre la place de la finance qui fait tant souffrir et contre la haine, et pour tous les progrès que mérite le peuple ».