Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vanvesauquotidien - Page 4

  • LES ELECTIONS SENATORIALES A VANVES : L’OBESSION D’ISABELLE DEBRE

     «Le risque n’est pas de perdre la majorité au Sénat, mais que Macron obtienne les 3/5 pour pondre je ne sais quelle réforme constitutionnelle» répétent sans cesse les candidats tant LR qu’UDI dans cette campagne des élections sénatoriales. «C’est même  une obession au quotidien  dans nos réunions d’Isabelle Debré qui en parle, et elle a raison, parce qu’il faut non seulement préserver à droite le Sénat, mais faire en sorte que le gouvernement ne dispose pas des 3/5e entre l’assemblée et le Sénat. Si le gouvernement les obtient, toute opposition est vaine parce que cela veut dire que la moindre révision constitutionnelle, y compris, contre les collectivités locales, que le gouvernement souhaitera, il aura la majorité pour le faire, quoi que l’on dise» explique Roger Karoutchi, comme il le fera avec elle lors de la réunion prévue à l’école Larmeroux jeudi à 19H30 avec les grands électeurs vanvéens

    « Au Sénat, on fait de l’opposition positive ! Ce n’est pas dans l’ADN du Sénat de s’opposer systématiquement pour s’opposer. Si Macron a les 3/5e, on ne pourra plus rien proposer ! Il n’ira jamais jusqu’au référendum pour deux raisons : sa popularité est en berne, et on ne répond jamais à la question lorsqu’on organise un référendum, mais à la personne » explique Isabelle Debré. «Au sénat, nous souhaitons pouvoir discuter avec le gouvernement, et passer les amendements que l’on croit être bon pour le pays. Et nous aurons des textes extrêmement importants immédiatement, il nous fait des sénateurs expérimentés qui connaissent déjà les dossiers et le fonctionnement du Sénat, car il faut être immédiatement opérationnel. C’est la force de notre liste, car nous avons 3 sénateurs expérimentés, des co-listiers élus locaux qui connaissent bien les dossiers, qui sont pluridisciplinaires.  Notre liste est légitime, expérimentée, fidèle, loyale» expliquera t-elle encore jeudi prochain .

  • DE NOUVEAUX VITRAUX CHEZ LES SOEURS BENEDICTINES DE VANVES

    A l’Occasion des journées européennes du patrimoines, prés de 400 visiteurs ont pu découvrir le prieuré Sainte Bathilde où vivent les soeurs bénédictines de Vanves. Elles inauguraient en même temps de nouveaux vitraux installés dans l’absidiol à droite de l’église. Ils ont été réalisés par les Fréres Emmanuel d’En Calcat pour remplacer de vulgaires vitres de verre cathédrale de couleur jaune. Ces nouveaux vitraux ont été réalisés elon un procédé qui permet de réaliser des dégradés de couleur sur les plaques de verre. Occasion de constater que cette église avait bien été orientée par son architecte Bon Bello, pour permettre au soleil du matin mais aussi du soir d’éclairer son chœur d’une lumière jaune, où se placent les sœurs, les fidéles restant dans une certaine pénombre. 

  • VANVES A LA FETE DE L’HUMA : 3 JOURS C’EST UN PEU COURT POUR BORIS AMOROZ

    La fête de l'Humanité qui s’est déroulé ce week-end à la Courneuve, a attiré environ 600.000 personnes (400.000 en 2016) pour un moment de débats, d'échanges, de fête, de concerts, de dégustation de spécialités culinaires. «Une des plus grandes fêtes de France, la grande fête de la gauche en France, des idées progressistes et révolutionnaires, organisée par le journal L'Humanité et les communistes, avec des stands PCF de tous les départements de France, mais aussi des stands de plein de partis et d'associations comme Lutte Ouvrière, le NPA, SOS-homophobie, Femmes-solidaires, le Secours Populaire et de partis étrangers » témoigne Boris Amoroz, conseiller municipal qui, avec des militants Communistes de Vanves, a mis  la main à la pâte au stand commun avec les Communistes d'Issy-les-Moulineaux, de Boulogne-Billancourt, de Meudon : « Un débat sur le « féminisme, question d'actualité ? » y a rassemblé quelques dizaines de personnes. On a pu aussi croiser pas mal d'autres Vanvéens dans les allées de la Fête. Bien sûr de nombreuses discussions politiques sur la gauche en France et les sénatoriales du 24 septembre (le conseiller départemental PCF des Hauts-de-Seine Pierre Ouzoulias, candidat tête de liste pour les sénatoriales visitant les différents stands des villes du 92 pour échanger avec militants et élus), mais aussi des discussions de fond sur le changement de société ».