Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vanvesauquotidien - Page 4

  • VANVES DANS LE CREUX DE L’OREILLE

    VANVES EXPOGRAPH : SOIREE DES PARTENAIRES

    Gabriel Attal, député LRM de Vanves-Issy, Isabelle Debré vice présidente du Conseil Départemental des Hauts de Seine, et marraine des équipes d’Expograph Vanves (avec Jean Royer sur la photo) étaient présents à la soirée des partenaires d’Expograph Vanves au Tout Va Mieux, mercredi soir, qui rejoint d’ailleurs ce club. Occasion de faire le point avec Jean Royer coprésident, avec Christophe Roux nouveau dirigeant d’Expograph,   Bruno Chauvet président du stade Vanves, Jean Claude Vignal, président de la section football,  Claude Jeandonnet à la retraité maintenant, les entraineurs sur la saison 2017-18, et  les perspectives d’avenir autour d’un bonne table

    STADE DE VANVES : DES STAGES DE PRINTEMPS

    Alors que les vacances scolaires de printemps débutent ce week-end, le Stade de Vanves a fait un effort particulier pour occuper tous ces jeunes qui restent à Vanves, puisque 5 sections se sont mobilisées pour organiser des stages : Le tennis et la Natation pour lesquelles c’est habituel, mais aussi le basket, le hand, et l‘athlétisme. Bruno Chauvet, président du Stade Vanves  a particulièrement félicité leurs responsables lors du Comité directeur de jeudi dernier  

    MUNICIPALES :

    Les députés LREM de base sont plutôt sur la position de François Bayrou (Modem) concernant la réforme des institutions et l’une de ses mesures phares : la limitation à 3 mandats consécutifs applicables dés 2020, ou sinon cela n’a aucun sens si elle s’applique alors qu’en 2038 ! Beaucoup de maires seraient concernés dans les Hauts de Seine, notamment à Vanves, Issy les Moulineaux, Antony, Bois Colombes, Chatenay, Châtillon, Garches, Levallois, Nanterre, Rueil, Sceaux, Suresnes. Mais ce serait une condition sine qua non dans le cadre des négociations qui s’engageront pour les municipales de 2020 entre certains maires UDI et En marche, selon des sources bien informées  

    EN MARCHE POUR L’EUROPE

    Dans le cadre de la Grande Marche pour l'Europe, les marcheurs de Vanves se mobilisent dés ce matin, pour aller à la rencontre des citoyens vanvéens  avec un questionnaire afin de recueillir leurs sentiments et leurs idées sur l'Europe. Ils seront place de l’Insurrection devant la poste ce matin, place de Lattre deTassigny le 21 Avril entre 10H et 12H ainsi devant l’entrée du parc F.Pic le 21 Avril entre 15H et 16H30

  • VANVES ACCUEILLE SAMEDI LE CONGRES DEPARTEMENTAL DE L’UNC 92 QUI CELEBRE LE CENTENAIRE DE SA CREATION

    L’événement de ce week-end à Vanves est le congrés de l’UNC 92 (Union Nationale des Anciens Combattants des Hauts de seine)  organisé par la 71éme section UNC Vanves-Malakoff. C’est la deuxiéme fois que Vanves accueille l’assemblée générale de l’UNC 92 qui rassemble toutes ses sections des Hauts de Seine, chaque année dans une commune des Hauts de Seine. C’était voilà 28 ans en 1990,  la section de Vanves étant présidée à l’époque par René Selva. Aujourd’hui, cette section qui a préparé cet événement, en lien avec la mairie depuis un an, est présidée par Paul Guillaud et compte une trentaine de membres.

    Elle s’est fortement mobilisée pour ce congrés départemental du centenaire de l’UNC car 2018 marque le centenaire de la fin de la grande guerre et donc de l’UNC, créé quinze jours seulement après l’armistice suigné à Rethonds le 11 Novembre 1918, par Georges Clemenceau et le pére Daniel Brottier. Il se deroule un mois avant le congrés du centenaire de l’UNC au niveau national,  prévu le 12 Mai prochain à Paris avec une grande cérémonie à l’Arc de triomphe lors du ravivage de la flamme sacrée. A Vanves, ce congrés de l’UNC comprendra l’assemblée générale traditionnelle avec les discours des autorités publiques, et notamment le maire de Vanves, la vice président Isabelle Debré du Conseil Départemental des Hauts de seine, le préfet ou son représentant, une cérémonie au monument aux morts avec de nombreux porte-drapeaux, un vin d’honneur à l’hôtel de ville et un déjeuner des congressistes à Panopée

    Pour l’UNC comme pour les autres associations du monde combattants, les préoccupations sont pratiquement les mêmes, auxquelles a répondu leur ministre, Géneviève Darrieussecq, secrétaire d’Etat à la Défense en créant des groupes de travail, ce qui ne s’était jamais vu, auparavant sur la revalorisation de point de pension invalidité, l’attribution de la carte du combattant en Algérie au-delà du cessez-le-feu de 1962 (pour la période 1962-64) que la ministre a encore confirmée à l’assemblée nationale, et la campagne double.

    Au délà, il s’agit pour elles de capter maintenant les OPEX qui ont participé à des combats, des opérations de maintien de la paix, souvent humanitaires aussi depuis 50 ans pour relayer tous ces anciens combattants qui vieillissent et disparaissent, ce qui n’est pas encore évident car beaucoup sont encore actifs, même si ce n’est plus dans l’Armée. Toutes les associations regrettent que l’édification du monument qui doit rendre hommage aux Opex morts pour la France en mission dans le parc Citroen prenne du retard, à cause d’une opposition (incompréhensible) de la maire de Paris. Un député a proposé que le nom des OPEX morts pour la France soit lu à chaque cérémonie du 11 Novembre pour que les jeunes s’imprégnient mieux de ce que coûte cet engagement

    Enfin, toutes, comme l’a fait Paul Guillaud au niveau local lors de l’assemblée générale du 25 Mars 2018 (sur la photo au restaurant Le Gaulois), lancent un appel à la vigilance face à ses jeunes qui tombent dans les bras de Daech, aux réactions anormales sur les réseaux sociaux après la mort du gendarme Beltrame  

  • LE CIEL EST TOMBE SUR LA TÊTE DU GAULOIS A VANVES

    Le restaurant Le Gaulois est fermé depuis plus d’une semaine. Son bail ne serait pas renouvelé, alors qu’il venait à échéance. Selon nos informations, des travaux importants de sécurité et de remise aux normes  pour le gaz, étaient devenus nécessaires pour la cuisine. Le gérant était prêt à le faire. Mais le propriétaire n’aurait pas voulu à cause du coût des travaux, préférant vendre. Mais le prix demandé était trop cher pour ce gérant d’origine portugaise que les habitués appréciaient avec sa sœur et leur pére.

    Beaucoup y avaient pris leur habitude pour prendre un apértif avec un cerisio flamblé, commander et emporter un demi poulet portugais, ou  un autre plat le dimanche, déjeuner d’une morue le vendredi. D’autres appréciaient leurs soirées animées, tout le monde gardant en souvenir cette soirée de la dernière édition du mois du commerce sur le théme des films d’horreur où la plupart étaient venus déguiser.

    C’est un lieu de convivialité suympathique qui disparait dans ce quartier du Plateau. Espérons qu’il ne soit pas remplacé par un de ses restaurants asiatiques qui envahissent actuellement le Centre Ancien avec un Japonais et bientôt un thaïlandais. Il restera peu de restaurants pour défendre la bonne cuisine du terroir français entre les pizzerias, les Shushis, et les portugais….