Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vanvesauquotidien - Page 4

  • DEBAT BUDGETAIRE A VANVES : DIALOGUE DE SOURDS SUR FONDS DE CAMPAGNE PRESIDENTIELLE

    Le Conseil Municipal de Mercredi soir a voté le budget primitif de la ville de Vanves qui s’élève à 41,87 M€ en fonctionnement et 10,86 en investissement, par 29 voix pour, 5 contre et une abstention

    Le débat a été court tout simplement parce que tout avait été expliqué et dit lors du long débat d’orientations budgétaires un mois aupaavant. « Lourds impacts des mesures gouvernementales, projets en bernes, dotations gelées etc… » a écrené le maire en se félicitant que Vanves soit concerné par le seul projet d’investissement majeur qu’est le Grand Paris Express avec la gare Fort d’Issy/Vanves/Clamart, l’appel à Projet « Inventons la  MGP (Métropole du Grand  Paris) » avec la porte Brancion, et le parc des expositions avec son vaste projet de rénovation… Alors que l’Etat continue à emprunter et à gonfler la dette publique. « La stratégie de désendettement dela comune avec la vente des terrains A.Briand et la baisse de l’annuité de la dette permet à Vanves de financer les charges qu’impose l’Etat  à la commune » a-t-il expliqué en laissant Betrand Voisine présenter les grandes lignes du budget sure lesquels le Blog reviendra ces prochains jours

    « On s’abstiendra sur la désinformation que vous faîtes sur les conséquences du désengagement de l’Etat » a répondu Anne Laure Mondon (PS) qui a constaté que des efforts, appelés de nos voeux, ont été faits avec des diminutions sur les crédits consacrés aux services du  Protocole et de la Communication, que les investissements sont supérieurs à 2016, avec un recours à l’emprunt envisagée qui pourrait être abaissé grâce à la vente des terrains Mary Besseyre. Elle n’en pas moins fait remarquer que la mise en place d’un plan pluri-annuel d’investissement pourrait permettre une politique ambitieuse d’investissement. « J’ai l’impression que les débats se suivent et se ressemblent. Et on voit bien que les candidats à la présidentielle ont du mal à réponde aux soucis des maires car nous sommes face à de véritables incertitudes » a déclaré Lucile Schmid (EELV) qui faisait allusion à l’audition le jour même par l’association des maires de France, des 11 candidats à l’Elysée. « Le maintien des investissements est important pour maintenir un certain niveau de service public auquel ce budget ne répond pas. On n’a pas les clefs de notre dynamique budgétaire » a-t-elle conclu en annonçant qu’elle s’abstiendra.     

    L’élu écologiste s’en est pris bien sûr à la pression exercée par les promoteurs actuellement sur Vanves avec les résultats (malheureux)  que voient quotidiennement les vanvéens. « Mais les propriétaires ont le droit de vende leurs biens, de faire des plus values. Notre PLU encadre les projets et permet de ne pas dénaturer le tissu urbain. Ses constructions sont sans aucune mesure avec ce que font nos voisins. Je me réjouie de l’attractivité de notre commune qui se rajeunie, accueille plus d’habitants » a répondu le maire UDI qui est revenu sur l’augmentation du taux des taxes de 3% en 2016.

    « C’était la première depuis 7 ans, et probablement la seule du mandat. Nous sommes dans une période d’instabilité ! On n’a pas de visibilité à plus d’un an. Quand on entend les prétendants aux présidentielles, on tombe du ciel ! Tous les risques sont permis. Mais toutes les décisions prises sont concrétes et se traduisent par des services dans nos communes. D’où notre prudence » a-t-il expliqué à la suite de cette proposition de plan pluri-annuel d’investissement. « Je demande à voir, car il faut de la stabilité ! » a-t-il conclu. « Vous n’allez pas nous faire croire qu’un tel plan est impossible ! Car il peut être adapté en fonction de ce qui peut être fait » a répondu Anne Laure Mondon

  • A COTE DE VANVES : INAUGURATION A NOTRE DAME DE FRANCE

    Bernard Gauducheau avec Xavière Martin, adjoint au maire chargé de l’éducation ont participé, hier matin,  à l’inauguration du nouveau bâtiment « Dujarié » de l'Institution Notre-Dame de France par Patrick Devedjian Président du Conseil Départemental des Hauts de Seine,  Luc-Olivier Vignaud, président du conseil d'administration de l'OGEC et d'Alain Bossard, chef d'établissement du collège. La déconstruction/reconstruction du nouveau bâtiment « Dujarié » de l'Institution Notre-Dame a été réalisée en 2016 dans un temps record malgré desproblèmes de carrières, d’inondations et de vols. Le nouveau bâtiment abrite désormais 1 grande salle polyvalente, des salles de classes, le centre de documentation, les salles des enseignants et un espace collégiens. « Le Département s’est engagé régulièrement auprés de vous comme il le fait pour l’enseignement privé », a expliqué Patrick Devedjian,   avec une enveloppe dédiée de 3 M€ pour l’équipement de ses établissements (sur un budget de 163 M€ consacré à l’éducation dont 71 M€ pour les travaux dans les colléges). Pour ND de France, il  a alloué deux subventions de 343 011€ chacune en 2015 et 2016 pour la réalisation de ces travaux. Cet établissement privé accueille 850 enfants de la maternelle à la 3éme dont beaucoup devanvéens. Au moins un ancien éléve de Vanves, chef scout à Saint Remy, a assisté à l’événement

  • CONSEIL MUNICIPAL DE VANVES : ENFIN UN KIOSQUE A JOURNAUX SUR LE PLATEAU

    Le Conseil Municipal de Mercredi soir a voté le budget primitif de la ville de Vanves qui s’élève à 41,87 M€ en fonctionnement et 10,86 en investissement. Un acte majeur annuel sur lequel revienda le Blog ses prochains Jours. 12 autres délibérations étaient inscrites à l’ordre du jour avec 3 questions orales du groupe PS Sur l’ouverture du pzac du lycée Michelet, la fusion Issy/Boulogne et Vanves ( ?), la numérisation des services de la ville

    Parmi toutes ces décisions importantes, l’une d’entre elle concerne directement la vie quotidienne et pratique des vanvéens et surtout des habitants du Plateau : L’installation d’un kiosque à journaux de 12,7 m2,  par la société MEDIAKOSK sur le trottoir face à l’agence de la Société Général sur une partie de l’emplacement réservé au parking des deux roues. « Face à la raréfaction des points de presse sur le territoire communal, la ville entend favoriser l’implantation de kiosque à journaux sur son territoire » et notamment « au sein du quartier du Plateau qui en était dépourvu depuis quelques années » comme l’a expliqué Xavier Lemaire, maire adjoint chargé du commerce. « les vanvéens pourront acheter journaux, publications et collections périodiques, des ouvrages de librairie populaires, des cartes postales…. »

    Le groupe PS s’est réjoui de cette installation demandée par le Conseil de Quarter et une association citoyenne. « Mais il est prévu en partie sur l’emplacement d’un parking deux roues qi est déjà saturé » a fait remarquer Gabriel Attal (PS). « Il ne vous a échappé que cette demande est ancien. On n’a pas signer une reprise de l’ancienne papeterie car la situation n’est pas simple. Nous avions exploré la possibilité d’une implantation d’un kiosque sur l’espace rue J.Jaurés entre la crécher et le centre commercial,  mais les riverains craignaient du bruit et les copropriétaires n’en voulaient sur la dalle de leur parking. On a pensé alors l’installer devant Eden Flor avant de trouver cette solution » a rappelé Bernard Gauducheau (UDI). « Et le parking deux roues sera décalé » a précisé Pascal Vertanessian, maire adjoint chargé de l’urbanisme