Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vanvesauquotidien - Page 4

  • VANVES DANS LE CREUX DE l’OREILLE

    ARMENIE : Nouvelle pierre dans le jardin d’André Santini, Gabriel Attal député LREM de la 10éme circonscription, s’est envolé pour l’Arménie mercredi, ce qui explique son absence au Conseil Municipal d’hier soir. Le président de la République l’a invité à l’accompagner pour cette visite à Erevan, où il doit participer au sommet de la Francophonie, à un hommage national à Charles Aznavour, et poursuivre ce déplacement en Azerbadjian.  «Espérons que le maire d’Issy les Moulineaux ne va pas arrêter le jumelage Issy-Etchmeadzine parce que notre député accompagne le président en Arménie comme il vient de le faire avec le projet d’école hôteliére Ferrandi. Mais il est vrai qu’il en a après les chambres consulaires qui avaient montés une liste aux Sénatorales dans les années 1990 qui l’avait empêché de siéger dans la haute assemblée. Pas contre les arméniens qui lui raménent des voix aux élections» persifle un fin observateur de la politique isséenne. «Par contre, il a menacé les associations qui inviteraient le député LREM à leurs manifestations de leur couper les vivres» 

    SQUARE :  Le nouveau SQUARE (Service Qualifié pour l'Accueil et l'Animation des REtraités), installé dans les locaux de l’ancien club Murillo a été inauguré Lundi en fin d’après midi en présence de très nombreux seniors, plus d’une centaine. Ainsi, à l’occasion de  la Semaine Bleue, la municipalité de Vanves a inauguré les travaux de réaménagement de cet équipement qui a été entièrement rénové et modernisé cet été (isolation, ravalement et accessibilité des locaux) 

    DEPOTS SAUVAGES : Face à la montée des incivilités sur l’espace public, GPSO poursuit la chasse aux dépôts sauvages en dehors des jours de collectes d’encombrants : 148 personnes ont été verbalisées sur le territoire depuis le début de l’année pour de type d’incivilité, soit 882 depuis 2015

    BORNES AUTO-LIB : Inutilisées depuis le départ des véhicules du groupe Bolloré, les bornes électriques d’Auto’lib vont de nouveau servir à recharger les véhicules électriques des particuliers. Mais voilà, ce ne sera qu’à Paris pour l’instant. Moyennant un abonnement de 10 € par mois, les utilisateurs auront un accès illimité à la recharge électrique, à compter du 1er Décembre 2018. Un marquage au sol permettra de distinguer les places allouées à la recharge électrique et celles dédiées au stationnement –gratuit depuis 2015– des véhicules électriques.

     

  • CAMPAGNE POUR LE LEADERSHIP DES REPUBLICAINS A VANVES ET ISSY LES MOULINEAUX

    Pour une fois, les élections internes à un mouvement politique à Vanves, deviennent intéressant, en vue des prochaines municipales, à l’occasion du renouvellement des instances du parti des Républicains. A Tel point que l’une des candidats méne campagne jusque dans les cafés comme ce sera le café le 12 Octobre en fin de journée au Tout Va Mieux, à la veille du scrutin qui se déroulera le lendemain à l’école Larmeroux entre 10H et 18H.  

    C’est dire l’enjeu, puisqu’Isabelle Débré ne brigue pas sa succession comme délégué de circonscription. D’autant plus qu’il y a deux candidats, deux adjoints au maire de Vanves, Bertrand Voisine et Sandrine Bourg. Le ton a monté tout au moins pour l’un d’entre eux, lorsque les réseaux ont fait état qu’elle était le belle fille du maire, en laissant entendre un certain entrisme des « gauduchistes » dans les instances républicaines, ce qui n’est pas nouveau la concernant  « Comme vous semblez vous intéresser bien plus à la forme qu’au fond de ma démarche, je me permets de vous rappeler au cas où cela vous aurait échappé et à moins que vous me prouviez le contraire que Madame Isabelle DEBRÉ, déléguée sortante, après 20 ans à ce poste n’a pas souffert plus que ça d’être la belle-sœur de Jean-Louis Debré et la belle-fille de Michel Debré. Pas plus d’ailleurs que mon Challenger pour cette élection dont l’épouse occupe depuis de longues années un poste salarié au sein de la fédération LR des Hauts-de-Seine avec la main mise sur toutes les opérations électorales » a-t-elle répliquée. Bonjour l’ambiance chez les Républicains.

    Du coup la vice présidente du Conseil Départemental a répliquée par un message envoyé à tous les républicains de la 11éme circonscription : « Déléguée de notre circonscription depuis près de 20 ans, j’ai décidé de ne pas briguer un nouveau mandat car, convaincue de la nécessité de l’alternance des élus à un même poste, il me semble naturel de mettre mes actes en conformité avec mes idées…. A nous de maintenir, avec une équipe renouvelée, ces belles qualités qui nous ont réunis.  Signe de démocratie au sein de notre Mouvement, plusieurs candidats se présenteront à vos suffrages. Pour ma part, c’est Bertrand Voisine que je soutiendrai au poste de délégué de circonscription. Je connais son dévouement à nos valeurs, son expérience, son intégrité, sa loyauté, sa capacité à écouter et surtout à rassembler. En effet, si notre Mouvement est aujourd’hui composé de différentes sensibilités, nous devrons impérativement rester unis afin de gagner les prochaines échéances électorales ».

    En attendant, Sandrine Bourg méne campagne : «Après nos défaites aux récentes élections, notre mouvement traverse une période difficile. Celle-ci se ressent aussi à l'échelle locale où vous êtes toujours plus nombreux à vous interroger sur l'avenir de notre mouvement et de notre section. Cette question est d'autant plus légitime à l'aube des élections européennes, durant lesquelles notre mouvement devra se rassembler et se mobiliser sur le terrain pour convaincre les citoyens. Les élections internes sont l'occasion de repartir sur de nouvelles bases et de nous renouveler. C'est le moment pour vous de faire entendre votre voix, vos attentes et votre envie de changement ! C'est surtout une occasion de ne laisser personne décider à votre place. Motivée, investie et déterminée, je souhaite travailler avec l'ensemble des adhérents volontaires pour retrouver une nouvelle dynamique dans notre circonscription» explique t-elle

    En face d’elle, Bertrand Voisine qui n’a pas l’air de mener campagne comme elle dans les cafés, mais a le soutien des vrais républicains et gaullistes. « Toujours dévoué au mouvement comme tous les membres de sa famille, agissant avec efficacité, Bertrand est le meilleur atout pour porter les combats futurs des Républicains» écrivait sur son blog l’un de ses supporters en constatant que  «face à lui, se présente une candidate de division à la très probable instigation de l’UDI qui voudrait prendre le contrôle de la section LR ! ». Un isséen bon connaisseur des méthodes santinistes! 

  • HOMMAGE DE VANVES ET MALAKOFF A JEAN SILWA

    La ville de Malakoff a souhaité rendre hommage à Jean Sliwa décédé le 1er Aout dernier, dans la salle des fêtes, samedi dernier, en mémoire de cet ancien combattant, en y associant la ville de Vanves et l’Union Nationale des Combattants de la section de Vanves Malakoff dont il était fidéle. En présence des maires de ces deux villes de la famille, des dirigeants et porte-drapeaux l’UNC Vanves/Malakoff.

    Son fils comme un ancien combattant malakioffos ont rappelé, via une intervention et un diaporama remarquable, sa brillante carrière militaire avec différents campagnes : Algérie (Avril-Juillet 1951), Indochine (Juillet 1951-Septembre 1953), Maroc (Sud marocain) 1955, Algérie (Sud constantinois avec le 8éme marocain de Novembre 1955  à Mars 1956, Maroc (Territoire civil Mars 1956 à Septembre 1956).

    C'est au Maroc qu'il a été adjudant chef dans un régiment de goumier au Maroc. Ces soldats qui appartenaient à des « goums », unités d’infanterie légères de l’armée d’Afrique composées de troupes autochtones marocaines sous encadrement essentiellement français, se sont surtout illustrés lors de la Seconde Guerre Mondiale entre 1942 et 1945, puis en Indochine de 1946 à 1956. Le Maroc étant devenu indépendant, il revient en Algérie chargé d’administrer les communes musulmanes où il est l’adjoint de l’administrateur de Septembre 1956 à Août 1962.

    Il quitte l’armée avec le grade d’adjudant chef, s'engage dans la vie civile et va servir au mess dessous-officier à l’école militaire et devient premier adjoint du directeur. Il est ensuite nommé à la direction de ce mess des officiers de 1967 à 1974 où il part à la retraite durant laquelle il s'est consacré au monde combattant, président de l’union locale des anciens combattants et victimes de gfuerre de Malakoff, adhérant aux Médaillés militaires, à l’UNC. « Il était la mémoire vivante du monde combattants de notre commune présent à toutes les cérémonies, toujours prêt à s’investir pour le bien de tous ! »